60 minutes pour apprendre à apprendre
71 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

60 minutes pour apprendre à apprendre , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
71 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Apprendre à marcher, à parler, à conduire ; apprendre un métier, une nouvelle langue ; apprendre à communiquer, à vivre en société…


Apprendre est indispensable à notre vie !


Dans un monde qui va de plus en plus vite, nous devons acquérir toujours plus de connaissances et de compétences, plus rapidement et plus efficacement.


Il est donc nécessaire d’apprendre… à apprendre !


Cet ouvrage propose de nombreux exercices et quiz qui vous aideront à optimiser vos capacités d’apprentissage et à construire un plan d’action adapté à vos objectifs.


L’auteur présente les fondamentaux de l’apprentissage et illustre différentes stratégies pour toutes les situations, scolaires comme professionnelles.


En 60 minutes, réapprenez à apprendre et donnez-vous toutes les chances de réussir !




RACINES ET BASES
Ce qu’apprendre veut dire
Apprendre à apprendre, c’est possible
Désapprendre, ce n’est pas oublier
Mon cerveau, j’en prends soin
La mémoire
L’attention
Émotions et apprentissage
La motivation
Le sentiment d’efficacité personnelle
Les 8 profils d’intelligence selon Gartner
5 théories de l’apprentissage en un clin d’œil
Environnements d’apprentissage
Stratégies d’apprentissage
Démarches/méthodes/outils pour apprendre ensemble
Plan d’action


7 PERSONNAGES
Ida (4 ans) apprend à lire
Léo (7 ans) apprend à nager
Sophie (18 ans) prépare la philo du bac
Mehmet apprend les maths, l’allemand et à se connaître
Lynda devient manager/coach de ses équipiers
Alexandre se reconvertit (et reprend des études)
Roberto - PDG - discute de servant leadership avec son coach


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 juin 2023
Nombre de lectures 60
EAN13 9791039705035
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0700€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

60 minutes pour apprendre à apprendre



60 minutes pour apprendre à apprendre
Auteur : Christian MARTIN
Édition 2023
© GERESO Édition 2023
Direction de collection : Catherine FOURMOND
Suivi éditorial et conception graphique : GERESO Édition
Illustration de couverture : © Natalie_/gettyimages.fr
www.gereso.com/edition
e-mail : edition@gereso.fr
Tél. 02 43 23 03 53
Reproduction, traduction, adaptation interdites
Tous droits réservés pour tous pays
Loi du 11 mars 1957
Dépôt légal : Juin 2023
ISBN : 979-10-397-0411-3
EAN 13 : 9791039704113
ISBN numériques
eBook : 979-10-397-0502-8
ePub : 979-10-397-0503-5
GERESO SAS au capital de 465 920 euros - RCS Le MANS B 311 975 577
Siège social : 38 rue de la Teillaie - CS 81826 - 72018 Le Mans Cedex 2 - France





Dans la même collection
• 60 minutes pour apprendre à parler en public
• 60 minutes pour arrêter de procrastiner
• 60 minutes pour booster votre énergie
• 60 minutes pour découvrir le développement personnel
• 60 minutes pour expliquer le droit du travail aux managers
• 60 minutes pour maîtriser les délais de vos projets
• 60 minutes pour mieux vendre
• 60 minutes pour reprendre le contrôle de vos mails
• 60 minutes pour se connecter au réel
• 60 minutes pour se libérer de sa charge mentale
• 60 minutes pour s'épanouir en famille
Retrouvez tous nos titres sur librairie.gereso.com





..
« Live as if you were to die tomorrow.  Learn as if you were to live forever 1 . »
Mahatma Gandhi
« The illiterate of the 21 st century will not be those who cannot read and write, but those who cannot learn, unlearn, and relearn 2 . » 
Alvin Toffler

« Vis comme si tu devais mourir demain, apprends comme si tu devais vivre pour toujours. »
« Les analphabètes du XXI e  siècle ne seront pas ceux qui ne savent ni lire ni écrire, mais ceux qui ne savent pas apprendre, désapprendre et réapprendre. »



Remerciements
Comme toujours, mes remerciements les plus sincères vont à Catherine et Nathalie de GERESO Édition qui ont permis à ce livre d’exister, à Eddie pour sa préface qui synthétise la problématique de l’apprendre à apprendre et ouvre le champ de l’apprentissage des machines, à Alexandre pour son témoignage authentique, à É ric pour ses inputs sur le « steward leadership », ainsi qu’au professeur Philippe Carré qui m’a incité à creuser la théorie sociocognitive d’Albert Bandura et, enfin, à Fabian , Valentin et Heike qui m’ont orienté vers des sources nord-américaines ou allemandes et soutenu dans mes efforts d’écriture.



Préface
La formule « apprendre à apprendre » n’est pas qu’une recette pédagogique de plus : « apprendre à apprendre » est « un idéal qui relève des conditions les plus profondes de ce que veut dire la connaissance pour les Modernes », comme le rappel Marcel Gauchet (Commission Thélot le 10 décembre 2004).
Cet idéal n’est pas qu’apprendre — ça, c’est la transmission, certainement nécessaire — mais c’est aussi cultiver l’intelligence de l’enfant de façon à la rendre forte, souple, capable de réflexions et d’efforts, apte à se gouverner, à travailler, à produire d’elle-même. Transmettre, c’est privilégier le passé, c’est pourtant toujours pour certains le fondement de l’éducation. Apprendre cependant, et surtout apprendre à apprendre, est lui un idéal de modernité, pour le futur, mais ce n’est alors justement pas un programme pratique. Personne n’apprend à apprendre. C’est plutôt en apprenant qu’on apprend à apprendre.
Comment faire alors ? C’est tout l’enjeu de l’ouvrage de Christian Martin : nous donner les clés pour construire un programme pratique pour apprendre à apprendre, avec les bases, des études de cas, de nombreux exercices pratiques et ludiques, sans renoncer à la théorie et aux conseils pratiques. L’ouvrage présente de nombreux outils et méthodes pour apprendre à apprendre.
Mais alors, qu’est-ce qu’apprendre ? On le sait, les réponses des pédagogues varient. L’école traditionnelle s’est trompée en voulant transmettre des connaissances détenues par un maître en les inculquant à des élèves passifs. La culture pragmatique d’aujourd’hui nous dit au contraire qu’il faut lui substituer une pédagogie active faisant de l’apprenant l’acteur de la construction de ses savoirs. Mais est-ce si vrai ? Platon, de son côté, nous rappelle que son maître, Socrate, affirmait que chacun porte en lui le savoir, sans en avoir conscience. Le questionnement maïeutique vise à se faire ressouvenir, c’est la fameuse théorie de la réminiscence. Faut-il alors désapprendre pour apprendre à apprendre, comme nous y enjoint Christian Martin ? Ne risque-t-on pas d’y perdre la réminiscence ?
Et enfin, qu’est-ce qu’apprendre pour une machine ? Les spécialistes du machine learning nous disent qu’il faut rendre les machines capables d’apprendre, de se construire à partir de l’expérience, avec un volume de données d’apprentissage très grand (en réalité, monstrueusement grand, ce sont les big data), et de les entraîner avec, pour qu’elles s’adaptent, à force d’ajustements. Cela dit, parfois on ne peut absolument pas se permettre de faire des erreurs d’apprentissage (exemple de la voiture autonome). Il ne faut pas avoir non plus une trop excellente mémoire, car sinon on est incapable de découvrir par essais et erreurs les règles sous-jacentes à un ensemble d’exemples de données. Enfin, malgré les succès de l’apprentissage profond ( deep learning ), ces systèmes sont encore limités et nécessitent une débauche de moyens. L’IA actuelle n’a pas de sens commun. Or dans la plupart des tâches quotidiennes qui nous incombent, nous avons immédiatement à l’esprit une masse d’informations sous-jacentes, un modèle du monde en quelque sorte. Nous avons en tête des milliers de scénarios prédictifs du comportement humain. L’apprentissage humain reste plus efficace, il est non spécialisé et plus adaptable que toutes les méthodes d’apprentissage par la machine.
Rendons-nous à l’évidence : il faut toute la connaissance d’un Christian Martin pour naviguer entre ces écueils, et nous aider à nous projeter vers l’avenir. Car « apprendre à apprendre » ne se fait pas en apprenant n’importe quoi, ni n’importe comment. C’est un chemin, une espérance.
Eddie Soulier
Professeur à l'université de Technologie de Troyes (UTT)


Introduction
Survivre, vivre, réussir
Ce sont les trois mots-clés pour justifier l’origine de ce livre. La réponse à la question du pourquoi : pourquoi devons-nous apprendre 1 , et apprendre à apprendre 2 , et, un peu plus tard à désapprendre ?
Selon Charles Darwin, apprendre est ce qui permet aux êtres vivants de faire face aux changements dans leur environnement.
Apprendre est indispensable pour survivre. Que diriez-vous d’un bébé qui naîtrait sans devoir apprendre ? Sorti du ventre de sa mère, il sait déjà courir, se nourrir à la petite cuiller, parler comme un philosophe. Ce serait matériellement impossible.
Contrairement à d’autres animaux, le petit de l’homme naît inachevé et le reste très longtemps, mais son cerveau est déjà câblé avec de nombreuses connaissances et capacités. Par exemple : avant la naissance, il saura reconnaître, distinguer les sons de sa langue maternelle. Il saura très vite estimer des quantités, compter jusqu’à 3, faculté qu’il partage avec les pigeons, les corbeaux, les singes, les lions… Quelque part dans le cerveau, il y a des neurones 3 qui sont spécialisés et c’est dans ces zones que plus tard, les connaissances mathématiques plus avancées iront se loger. Ce n’est qu’un exemple parmi cent, peut-être mille.
Apprendre à apprendre , c’est se donner comme objet d’étude et d’attention ses propres mécanismes et préférences en matière d’apprentissage.
C’est aussi savoir qui l’on est (« Connais-toi toi-même » nous dit Socrate). Quelles sont nos connaissances sûres et certaines, et, au contraire, les zones où l’on sait ne pas savoir ?
Apprendre à apprendre est aujourd’hui plus que jamais indispensable pour acquérir de manière efficace des connaissances toujours plus nombreuses. Dans son livre, Pourquoi et comment les adultes apprennent, de la formation à l’apprenance 4 , Philippe Carré nous dit, citant Jacques Attali 5 , qu’en 2030, les connaissances scientifiques doubleront tous les 72 jours.
Imaginez cela : au début du siècle dernier, un paysan pouvait s’appuyer sur les connaissances acquises auprès de son père, et de son grand-père, pour cultiver sa terre, prendre soin de son troupeau. Peu de choses auront changé entre le début et la fin de sa vie de travailleur.
Aujourd’hui, ce n’est vraiment plus le cas, et demain cela le sera encore moins. Il lui faudra apprendre de nouvelles techniques, utiliser l’ordinateur pour optimiser absolument toutes ses actions. C’est déjà le cas aujourd’hui, pour certains agriculteurs, qui doivent donner à chaque animal la quantité de nourriture dont il a besoin, calibrer la quantité d’engrais ou d’eau apportée à chaque plant, répondre aux exigences des instances de régulation pour percevoir les subventions qui leur reviennent de droit, etc.
Apprendre à apprendre, c’est le meilleur investissement que chacun d’entre nous puisse faire pour continuer d’apprendre tout au long de la vie, et conserver ses chances dans un monde où celui qui n’avance pas recule.
Apprendre à apprendre est-il vraiment possible ?
C’est la question que l’on se pose avant même de choisir ce livre. On n’apprend pas dans le vide, ou alors ? On apprend toujours quelque chose, n’est-ce pas ?
Eh bien oui, c’est possible, on peut apprendre à apprendre et l’on appelle cela la métacognition 6 .
Ce livre est découpé en deux parties prin

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents