125 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Mémoires d'un quartier, tome 9 : Antoine, la suite , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
125 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Voici le neuvième tome de la série Mémoires d’un quartier: Antoine, la suite. Les Lacaille ressemblent à de nombreuses familles québécoises des années 1960. À cette époque, parents, enfants et grands-parents tentent, tant bien que mal, de cohabiter en harmonie. Pour préserver un semblant d’intimité, il faut parfois mentir, parfois se taire.
Antoine termine ses toiles pour sa troisième exposition. Sa carrière de peintre est bien amorcée, mais il remet en question son talent et ses œuvres récentes. Le jeune homme se questionne aussi sur ce malaise qu’il ressent chaque fois qu’il croise Mademoiselle Anne, la gentille voisine musicienne. Pour se sauver de ses tourments intérieurs, Antoine décide de s’envoler pour l’Europe. Laura profite de l’occasion pour convaincre sa mère de la laisser entreprendre le voyage avec son frère, tandis que Francine se retrouve devant de graves décisions à prendre concernant son avenir. Entre-temps, d’autres soucis tracassent les membres de la famille Lacaille. Évangéline s’inquiète pour la petite Michelle qu’elle a trouvée moins épanouie à sa dernière visite. Bernadette est bouleversée d’avoir revu Adrien. Quant à Marcel, il se préoccupe encore et toujours de son épicerie. S’il fallait que les grandes chaînes viennent chambarder sa vie et ses projets!

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 11 mai 2012
Nombre de lectures 3
EAN13 9782894554104
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0750€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Du même auteur chez le même éditeur :



Mémoires d’un quartier, tome 8 : Laura, la suite, 2011

Mémoires d’un quartier, tome 7 : Marcel, 2010

Mémoires d’un quartier, tome 6 : Francine, 2010

Mémoires d’un quartier , tome 5 : Adrien , 2010

Mémoires d’un quartier , tome 4 : Bernadette , 2009

Mémoires d’un quartier , tome 3 : Évangéline , 2009

Mémoires d’un quartier , tome 2 : Antoine , 2008

Mémoires d’un quartier , tome 1 : Laura , 2008

La dernière saison , tome 1 : Jeanne , 2006

La dernière saison , tome 2 : Thomas , 2007

Les sœurs Deblois , tome 1 : Charlotte , 2003

Les sœurs Deblois , tome 2 : Émilie , 2004

Les sœurs Deblois , tome 3 : Anne , 2005

Les sœurs Deblois , tome 4 : Le demi-frère , 2005

Les années du silence , tome 1 : La Tourmente , 1995

Les années du silence , tome 2 : La Délivrance , 1995

Les années du silence , tome 3 : La Sérénité , 1998

Les années du silence , tome 4 : La Destinée , 2000

Les années du silence , tome 5 : Les Bourrasques , 2001

Les années du silence , tome 6 : L’Oasis , 2002

Les demoiselles du quartier , nouvelles, 2003

De l’autre côté du mur , récit-témoignage, 2001

Au-delà des mots , roman autobiographique, 1999

Boomerang , roman en collaboration avec Loui Sansfaçon, 1998

« Queen Size » , 1997

L’infiltrateur , roman basé sur des faits vécus, 1996

La fille de Joseph , roman, 1994, 2006 (réédition du Tournesol , 1984)

Entre l’eau douce et la mer , 1994


Visitez le site Web de l’auteure :

www.louisetremblaydessiambre.com

Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Tremblay-D’Essiambre, Louise, 1953-
Mémoires d’un quartier
Comprend des réf. bibliogr.
Sommaire : t. 9. Antoine, la suite, 1968-1969.
ISBN 978-2-89 455-409-8 (v. 9)
I. Titre. II. Titre : Antoine, la suite, 1968-1969.
PS8589.R476M45 2008  C843’.54  C2008-940607-9
PS9589.R476M45 2008
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) ainsi que celle de la SODEC pour nos activités d’édition. Nous remercions le Conseil des Arts du Canada de l’aide accordée à notre programme de publication.

Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC

© Guy Saint-Jean Éditeur inc. 2011
Conception graphique : Christiane Séguin
Révision : Lysanne Audy
Page couverture : Toile de Louise Tremblay-D’Essiambre, « L’univers d’Antoine ».

Dépôt légal — Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Bibliothèque et Archives Canada, 2011
ISBN : 978-2-89 455-409-8
ISBN ePub : 978-2-89 455-410-4
ISBN PDF : 978-2-89 455-464-7

Distribution et diffusion
Amérique : Prologue
France : De Borée/Distribution du Nouveau Monde (pour la littérature)
Belgique : La Caravelle S.A.
Suisse : Transat S.A.

Tous droits de traduction et d’adaptation réservés. Toute reproduction d’un extrait quelconque de ce livre par quelque procédé que ce soit, et notamment par photocopie ou microfilm, est strictement interdite sans l’autorisation écrite de l’éditeur.

Guy Saint-Jean Éditeur inc. 3440, boul. Industriel, Laval (Québec) Canada. H7L 4R9.
450 663-1777 • Courriel : info@saint-jeanediteur.com • Web : www.saint-jeanediteur.com

Guy Saint-Jean Éditeur France  30-32, rue de Lappe, 75 011, Paris, France. (1) 43.38.46.42 • Courriel : gsj.editeur@free.fr
À Éliot et Hubert, mes deux petits-fils tout neufs !
NOTE DE L’AUTEUR
Ce merveilleux Antoine !
Êtes-vous comme moi ? Le voyez-vous courir à perdre haleine vers la maison de madame Anne ? Tellement il fait froid aujourd’hui, quand il a traversé la rue en diagonale, il y a deux secondes à peine, la buée de son souffle s’effilochait derrière lui, laissant une trace visible de sa hâte et de son inquiétude.
Antoine ne s’est pas fait prier quand Laura s’est présentée à l’appartement qui lui sert d’atelier, lui demandant de la suivre pour aller voir ce qui se passait chez leur voisine. Lui aussi, il avait été alerté par la sirène de l’ambulance quand celle-ci avait tourné le coin de la rue. La curiosité l’avait aussitôt propulsé vers la fenêtre, tout comme Évangéline l’avait fait dans le logement du haut. Seule la gêne maladive d’Antoine l’avait retenu, l’avait empêché de se précipiter dehors pour aller aux renseignements. Quand Laura était entrée en trombe dans le salon, il était encore devant la fenêtre, hésitant, maugréant contre son habituelle timidité.
À la vue de sa sœur, le soulagement d’Antoine avait été immédiat.
Avec Laura, tout devenait plus facile, moins intimidant, moins menaçant, et en quelques secondes à peine, Antoine était déjà habillé, prêt à partir.
Antoine…
C’est bien lui, ça, d’être empêtré dans des émotions contradictoires, mais en même temps, je ne connais pas plus attachant, plus généreux, plus fascinant que ce jeune homme pétri de bonnes intentions et bourré de talent. Il m’arrive parfois d’envier Bernadette de l’avoir comme fils.
Antoine…
Nous savons, nous, pourquoi il est aussi compliqué, à la fois timide et décidé, craintif et violent, complexé et catégorique. Nous savons tous, n’est-ce pas, qu’un certain Jules Romain a croisé son chemin alors qu’il n’était encore qu’un gamin ? Cet homme a volé son enfance et le peu de confiance qu’Antoine avait alors en lui. Ce qu’il est devenu aujourd’hui, c’est au prix d’efforts constants qu’Antoine a réussi à le bâtir.
Saura-t-il, un jour, se soustraire complètement à l’ombre que son ancien professeur a fait naître au-dessus et tout autour de lui ? Malgré les années qui passent, la peur de l’autre, de tous les autres, reste bien présente dans le cœur d’Antoine. Le dégoût de tout contact physique aussi. Comment, dans de telles conditions, peut-on arriver à vivre normalement, à être à l’aise dans sa peau ? Je l’ignore. Si vous saviez à quel point j’aimerais avoir une solution magique au bout du crayon. Malheureusement, la magie n’existe que dans les contes de fées et tout ce que je peux offrir à Antoine, c’est la peinture. À moins que la peinture soit une sorte de magie, je ne vois rien d’autre.
Voilà que j’écris ces mots et je sens un sourire bien involontaire se dessiner sur mes lèvres.
Dans le fond, pourquoi pas ? Pourquoi est-ce que la peinture ne serait pas magique ? Quand il peint, Antoine oublie vraiment tout le reste. Comme moi quand j’écris.
Dans le cas d’Antoine, est-ce que ce sera suffisant pour combler une vie entière ? J’ose l’espérer, car, à moins qu’il ne rencontre quelqu’un qui puisse l’aider, je ne vois pas d’autre façon pour lui d’approcher quelque chose qui ressemble au bonheur. Dommage, car il aurait tant à donner.
Pour Laura non plus, l’accès au bonheur ne semble pas facile à trouver. Les études, l’épicerie de son père et maintenant, un certain Roberto reparti vers son Italie natale…
Et que dire de Francine, d’Alicia, de Charlotte, d’Anne ?
Avouons-le, le bonheur n’est jamais quelque chose de facile à trouver. Il faut d’abord savoir le reconnaître et, ensuite, apprendre à l’accueillir. Parfois à bras ouverts pour ne pas en perdre une miette, mais parfois, aussi, du bout des doigts pour ne pas l’effaroucher. C’est tout un contrat. En fait, c’est le contrat qui occupe une grande partie de notre vie et malheureusement, au bout de la route, ce n’est

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text