Radioprotection pratique dans le secteur Médical
489 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Radioprotection pratique dans le secteur Médical , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
489 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le rôle de la personne compétente en radioprotection (PCR) s’est largement développé ces dernières années pour occuper une fonction essentielle au sein des établissements. Désignée par l’employeur, la PCR doit obligatoirement suivre avec succès une formation dont les modalités sont définies par l’arrêté du 6 décembre 2013. Cette formation, structurée en deux modules – théorique et appliqué – est adaptée à l’importance du risque radiologique (« niveau » de formation), à la nature des activités concernées (secteur) et éventuellement au type d’utilisation de sources de rayonnements ionisants (option).

Ce volume s’adresse aux PCR ou futures PCR concernées par les installations du secteur médical. Il traitera des différents types de sources utilisés : sources radioactives scellées (curiethérapie), sources radioactives non scellées (médecine nucléaire), ainsi que les dispositifs électriques émettant des rayonnements ionisants : générateurs de rayonnements X utilisés en radiologie conventionnelle et dentaire, scanners, accélérateurs en radiothérapie… Il comprend 9 chapitres traitant les domaines suivants :
- les aspects réglementaires et pratiques de la radioprotection dans les installations du secteur médical ;
- la description des différents types d’application des rayonnements ionisants du secteur médical : radiologie, radiothérapie, curiethérapie et médecine nucléaire ;
- la gestion des déchets et des effluents radioactifs générés par certaines de ces applications ;
- la mesure de l’exposition externe et la détection, avec une application à un cas concret de contamination surfacique ;
- la gestion des situations incidentelles et dégradées dans le milieu médical ;
- la méthodologie d’analyse de postes de travail et d’évaluation des risques, complétée par l’application à des cas pratiques rencontrés dans le secteur médical : scanographie, radiologie interventionnelle, curiethérapie et médecine nucléaire.

Grâce à ce nouveau volume, la PCR exerçant dans le milieu médical disposera de toutes les informations indispensables à l’exercice de ses missions, depuis l’acquisition des notions réglementaires à respecter jusqu’au calcul des protections en passant par un rôle essentiel, celui de la mise en oeuvre des analyses de postes de travail.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 04 novembre 2016
Nombre de lectures 0
EAN13 9782759819928
Langue Français
Poids de l'ouvrage 48 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,8450€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Design: Jérôme Lo Monaco
PCR JUILLET 2016 15/09/16 17:04 Page 1
Radioprotection pratique dans le secteur Médical
Le rôle de la personne compétente en radioprotection (PCR) s’est largement développé
ces dernières années pour occuper une fonction essentielle au sein des établissements.
Désignée par l’employeur, la PCR doit obligatoirement suivre avec succès une formation
dont les modalités sont définies par l’arrêté du 6 décembre 2013. Cette formation, structurée
en deux modules – théorique et appliqué – est adaptée à l’importance du risque radiologique
(« niveau » de formation), à la nature des activités concernées (secteur) et éventuellement
au type d’utilisation de sources de rayonnements ionisants (option).
Ce volume s’adresse aux PCR ou futures PCR concernées par les installations du
secteur médical. Il traitera des différents types de sources utilisées : sources radioactives
scellées (curiethérapie), sources radioactives non scellées (médecine nucléaire), ainsi
que les dispositifs électriques émettant des rayonnements ionisants : générateurs de
rayonnements X utilisés en radiologie conventionnelle et dentaire, scanners, accélérateurs
en radiothérapie… Il comprend 9 chapitres traitant les domaines suivants :
- les aspects réglementaires et pratiques de la radioprotection dans les installations
secteur médical ;
- la description des différents types d’application des rayonnements ionisants du
secteur médical : radiologie, radiothérapie, curiethérapie et médecine nucléaire ;
- la gestion des déchets et des effluents radioactifs générés par certaines de ces
applications ;
- la mesure de l’exposition externe et la détection, avec une application à un cas concret
de contamination surfacique ;
- la gestion des situations incidentelles et dégradées dans le milieu médical ;
- la méthodologie d’analyse de postes de travail et d’évaluation des risques, complétée
par l’application à des cas pratiques rencontrées dans le secteur médical : scanographie,
radiologie interventionnelle, curiethérapie et médecine nucléaire.
Grâce à ce nouveau volume, la PCR exerçant dans le milieu médical disposera de
toutes les informations indispensables à l’exercice de ses missions, depuis l’acquisition
des notions réglementaires à respecter jusqu’au calcul des protections en passant par
un rôle essentiel, celui de la mise en œuvre des analyses de postes de travail.
ISBN : 978-2-7598-1793-1
9 782759 817931 www.edpsciences.org 69 e
Radioprotection pratique dans le secteur Médical“titlepage” — 2016/10/1 — 14:16 — page 1 — #1
Radioprotection pratique
dans le secteur Médical
Hugues Bruchet, Amélie Roué, Christine Jimonet
Coordonnateurs“copy” — 2016/10/1 — 14:12 — page 1 — #1
Illustrations de couverture : Plateforme Doséo – Accélérateur linéaire médical ELEKTA,la
plateforme Doséo est portée par le CEA LIST, l’Institut national du cancer (INCa), le Laboratoire
national de métrologie et d’essais (LNE) et l’Institut national des sciences et techniques nucléaires
(INSTN), © A. Lorec/CEA. Préparation de radiopharmaceutique, f ltration stérilisante d’un
lot de radiotraceur en enceinte blindée de classe A, © P.F. Grosjean/CEA. Salle d’analyse :
scintigraphie conventionnelle, © P. Stroppa/CEA.
Imprimé en France
ISBN : 978-2-7598-1793-1
Tous droits de traduction, d’adaptation et de reproduction par tous procédés, réservés pour tous
pays. La loi du 11 mars 1957 n’autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une
part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non
destinées à une utilisation collective », et d’autre part, que les analyses et les courtes citations
dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation intégrale, ou partielle, faite sans le
erconsentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite » (alinéa 1 de l’article
40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une
contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du code pénal.
© EDP Sciences 2016“Preface” — 2016/9/28 — 12:13 — page iii — #1
Préface
Cet ouvrage vient compléter la série des volumes déjà publiés à l’attention des Personnes
CompétentesenRadioprotection(PCR).Lasérieadébutéavecunpremiervolumeconsacré
aux « Principes de radioprotection – règlementation », ré-édité en 2009 suivi de trois
volumes dédiés respectivement à la « Radioprotection pratique pour les INB et ICPE »
(2009), à la « R pratique pour l‘industrie et la recherche – Sources non
scellées»(2009)etàla«Radioprotectionpratiquepourl‘industrieetlarecherche–Sources » (2010).
Cette nouvelle publication s’adresse aux PCR exerçant dans le secteur médical. Depuis
◦la création de la notion de personne compétente en 1967 par le décret n 67-228, la
◦règlementation a été régulièrement revue et complétée, tout d’abord avec le décret n
86◦1103, puis les décrets n 2003-296 et 2010-750 renforçant et étendant les rôles de la PCR.
Aujourd’hui, la désignation, les moyens et les missions de la PCR sont définis dans le code
du travail (articles R.4451-103 à R.4451-114).
De façon similaire, les modalités de formation des PCR ont connu des évolutions au fil
du temps afin de prendre en compte les nouvelles missions et d’être plus en adéquation
avec la réalité des risques radiologiques dans les installations concernées. Ainsi, l’arrêté
du 26 octobre 2005 a été remplacé par l’arrêté du 6 décembre 2013 (publié au Journal
officiel du 24 décembre 2013). Ce nouveau texte introduit une gradation des objectifs de
formationauregarddelanatureetdel’ampleurdesrisquesradiologiques,définissantainsi
trois niveaux de formation. Le nombre de secteurs d’activité est élargi avec entre autres la
prise en compte du secteur relatif aux transports de substances radioactives. Par ailleurs,
il substitue également au principe de formateur certifié celui d’organisme de formation
certifié.
Le secteur médical, regroupant les activités nucléaires médicales à visée diagnostique
ou thérapeutique, les activités de médecine préventive, de médecine bucco-dentaire, de
biologie médicale, de médecine vétérinaire, les examens médico-légaux, ainsi que les
activités de recherche associées à ce secteur, est concerné par les niveaux de formation 1
et 2 : les activités médicales soumises à déclaration relèvent du niveau 1 (à l’exception de
la radiologie interventionnelle) ; le niveau 2 concerne donc la radiologie interventionnelle
ainsi que les activités soumises à autorisation (médecine nucléaire, radiothérapie externe,
curiethérapie, scanographie).
Comme nous le voyons, les missions des PCR, leur formation et leur organisation au
sein de réseaux professionnels ont évolué ces 40 dernières années, ce qui a grandement
contribué à améliorer les moyens dont elles disposent et la qualité de leurs actions.
Néanmoins,lagrandediversitédessourcesoudispositifsderayonnementsutilisésdanslesecteur
médical (depuis le générateur de rayons X en radiologie dentaire à l’accélérateur en
radiothérapie, en passant par l’utilisation de sources scellées et non scellées de quelques
kBq à quelques GBq), et de leurs applications (diagnostic et thérapie) conduit à des
situations d’exposition, à des conceptions d’installations et à des règles de radioprotection
très diverses. Aussi les PCR exerçant en milieu médical ont toujours été en recherche de
formation et d’informations ainsi qu’en attente d’outils leur permettant d’assurer leurs
missions en répondant aux exigences réglementaires.“Preface” — 2016/9/28 — 12:13 — page iv — #2
iv Radioprotection pratique dans le secteur Medical´
Pour cet ouvrage, l’ensemble des applications médicales définies réglementairement
ont étérassemblées au seind’un même volume. Il apparaît eneffet aujourd’hui que lamise
en œuvre de ces différentes techniques est de moins en moins « cloisonnée », mais qu’au
contraire, leur utilisation conjointe est fréquente en milieu hospitalier (cas par exemple
du TEP-scan, acquisition scanner précédant une acquisition par tomographie par émission
de positons). De fait, il est d’autant plus utile pour la PCR de pouvoir se référer à une
publication globale traitant l’ensemble des applications qui pourraient la concerner.
Parmi les 9 chapitres proposés, le premier pose le cadre des aspects réglementaires
et pratiques d’un point de vue général. Il est suivi de quatre chapitres relatifs à chaque
domaine d’application, respectivement la radiologie, la radiothérapie, la curiethérapie et
la médecine nucléaire. Quant au cas particulier de la gestion des déchets et effluents, il
fait l’objet d’un chapitre à part entière. Enfin les trois dernières parties traitent des
problématiques transverses à chaque domaine d’application, à savoir la détection et la mesure
des rayonnements ionisants, la gestion des situations incidentelles et la mise en œuvre des
analyses de postes de travail.
Concernantleschapitresassociésauxdifférentstypesd’application,lelecteurytrouvera
nonseulementlesinformationsutilesàlaradioprotectionmaiségalementdescompléments
concernant la technologie des appareils et leur fonctionnement.
D’aucuns pourraient noter l’importance prise par le chapitre 2 dans l’ouvrage, celle-ci
étant inhérente à la diversité des applications en radiologie puisque le lecteur pourra y
trouver les informations relatives à l’utilisation des rayons X dans le cadre de clichés rétro
alvéolaire en radiologie dentaire jusqu’aux images de scanner. De plus, ce domaine étant
le seul à devoir répondre à une norme d’installation, la norme NFC 15-160, de nombreux
exemples d’applications ont été illustrés.
Cette diversité d’appareillages et d’utilisations ne se retrouve pas en radiothérapie
externe. C’est un domaine où la PCR rencontrera une technologie plus complexe, évolutive,
nécessitant la réalisation de calculs de radioprotection plus élaborés, principalement pour
la conception des locaux. De fait, la PCR gagnera à se rapprocher d’experts tels que les
physiciens médicaux présents dans le périmètre de l’installation.
Enfin, lesc

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents