SUBLIME MIROIR - Tome 1
150 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

SUBLIME MIROIR - Tome 1 , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
150 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

1 NATHALIE FLORE SUBLIME MIROIR TOM I Roman 2 Chapitre 1 n cette matinée ensoleillée ou les rayons de soleil éclairent la ville de Douala en E général et la maison du couple EBONGUE en particulier, les bruits des talons sur les carreaux résonnent comme un écho dans toute la maison. Gabrielle presse le pas pour se rendre au travail. Elle passe par la cuisine, comme tous les matins, donner des instructions à sa ménagère Stéphanie. Ces instructions qui se finissent par des blâmes ou des menaces de renvois. Gabrielle arrive au garage où est stationnée sa voiture. Son pantalon tailleur de couleur vert citron met en valeur son teint Chocolat et ses yeux noisettes. Elle est si élégante dans ce tailleur qu'on aurait dit qu'elle va occuper un bureau à la présidence. Sa longue perruque en modèle coupe carré lui donne une prestance de bourgeoise. Gabrielle est directrice des établissements EBONGUE qui font dans la vente des appareils de technologies tels que les ordinateurs sous toutes ses formes, les imprimantes, copieurs, téléviseurs, et bien d'autres. Ils disposent de deux boutiques, l'une dans la ville au quartier Akwa et l'autre au quartier Bonaberi. En tant que directrice et fiancée du PDG, Gabrielle contrôle les deux entreprises et s'assure que les employés font bien leur travail. A 35 ans, Gabrielle Nana organise son mariage qui est prévu pour l'année prochaine.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2023
Nombre de lectures 644
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0750€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

1
NATHALIE FLORE SUBLIME MIROIR TOM I Roman
2
Chapitre 1 n cette matinée ensoleillée ou les rayons de soleil éclairent la ville de Douala en E général et la maison du couple EBONGUE en particulier, les bruits des talons sur les carreaux résonnent comme un écho dans toute la maison. Gabrielle presse le pas pour se rendre au travail. Elle passe par la cuisine, comme tous les matins, donner des instructions à sa ménagère Stéphanie. Ces instructions qui se finissent par des blâmes ou des menaces de renvois. Gabrielle arrive au garage où est stationnée sa voiture. Son pantalon tailleur de couleur vert citron met en valeur son teint Chocolat et ses yeux noisettes. Elle est si élégante dans ce tailleur qu'on aurait dit qu'elle va occuper un bureau à la présidence. Sa longue perruque en modèle coupe carré lui donne une prestance de bourgeoise. Gabrielle est directrice des établissements EBONGUE qui font dans la vente des appareils de technologies tels que les ordinateurs sous toutes ses formes, les imprimantes, copieurs, téléviseurs, et bien d'autres. Ils disposent de deux boutiques, l'une dans la ville au quartier Akwa et l'autre au quartier Bonaberi. En tant que directrice et fiancée du PDG, Gabrielle contrôle les deux entreprises et s'assure que les employés font bien leur travail. A 35 ans, Gabrielle Nana organise son mariage qui est prévu pour l'année prochaine. Avec son fiancé Charlie EBONGUE, ils ont une fille Lara âgée de 4 ans. Gabrielle est une femme superficielle qui adore en mettre plein la vue, elle souhaite faire de ce mariage le plus populaire de son quartier ou alors de la ville. ‹‹ Rien ne passera inaperçu ››. Dit-elle À la maison, Charlie vient de sortir de sa chambre où il est resté au lit depuis le départ de sa fiancée. Le jeune homme de la quarantaine, avec une corpulence moyenne, traîne un ventre arrondi qui force le passage pour exploser ses vêtements malgré ses activités sportives qu'il effectue pour remédier à cette poussée ventrique. Il porte encore son pyjama et s'en va à la cuisine ou Stéphanie boue de l'eau chaude. La jeune demoiselle de la vingtaine est assise dans un coin de la cuisine la tête baissée sans s'en rendre compte que l'eau bouillante sur le feu réclame son attention. _ Bonjour Stéphanie. Tu ne vois pas l'eau qui boue déjà ? _ Ah monsieur excusez-moi bonjour, dit-elle en courant éteindre le feu. _ Ca va ? Tu m'avais l'air pensive et très distraite. _ Monsieur c'est que madame a dit qu'elle va me renvoyer parce que d'après elle je ne fais pas bien mon travail. Est-ce que vous avez des plaintes à mon sujet ? Me suis-je mal comportée avec vous sans m'en rendre compte ? Je ne sais pas ce que j'ai fait. _ Hum. T'inquiètes pas elle ne va pas te virer. Tu sais comment elle aime bavarder pour rien tu peux être tranquille je n'ai pas de plaintes à ton sujet. _ ok. Ça me rassure. Je vous fais votre petit déjeuner ou vous allez déjeuner au bureau. _ Je ne sais même pas si je vais sortir aujourd'hui. J'attends mon petit frère. Tu peux faire le petit déjeuner pour lui et moi tu installes tout au jardin. _ D'accord monsieur.
3
Charlie prend un verre d'eau qu'il boit et retourne dans sa chambre. Le comportement de sa fiancée envers la ménagère ne lui plaît pas, elle a toujours eu cette fâcheuse habitude de la menacer pour un rien du tout et ceci effraie cette dernière qui ne sait plus où se donner la tête. Cette situation agaçante l'ennuie, il compte attirer son attention à ce sujet. Pendant qu'il prend sa douche, il écoute les voix au salon, son petit frère Mike est arrivé. Charlie porte un survêtement. Décidément il ne sortira pas ce jour. Il retrouve son frère dans son petit jardin derrière la maison, un espace qu'il a lui-même créé depuis que son père lui a légué ce domicile familial. À cette époque, il vivait encore avec la mère de son fils qui a aujourd'hui 11 ans. Malheureusement leur union s'est arrêté en cours de route, ils n'ont jamais pu le concrétiser. C'est ainsi que Charlie a refait sa vie avec la belle Gabrielle, rencontrée dans un pays étranger pendant qu'il était en vacances il y a 5 ans. Mike se sert du café et un bout de cadeau qu'il savoure paisiblement sous ce beau soleil. _ Bonjour Mike. Tu te sers sans m'attendre, bienvenue le respect. _ J'avais faim. Ta belle sœur n'est pas là, je souffre seul à la maison. _ Ah ah ah ah ah. Et les enfants font comment ? _ Bah ta nièce est déjà grande, elle s'occupe de son petit frère et moi on me néglige. Sinon comment vas-tu ? _ Je vais bien. Laisse moi me servir aussi. Ouf quelle matinée ensoleillée. J'ai déjà pitié de ceux qui sont dehors. _ Ah, nous sommes habitués. Charlie et son frère ont juste 4 ans d'écart mais on aurait dit que Mike est le plus âgé. Il est plus costaud et sa barbe présente quelques poils blancs. Il porte le poids de ses années de mariage et des responsabilités qui pèsent sur ses épaules depuis qu'il a épousé Mélanie. Responsable dans une établissement bancaire, Mike gagne bien sa vie et est à l'abri du besoin. Les deux frères sont presque inséparables. _ Alors tu voulais me voir pourquoi? demande Charlie à son frère. _ Je voulais qu'on prenne une décision pour la garde de papa. _ La garde de papa ? C'est un enfant ? _ Mais Charlie, papa prend de l'âge il ne peut plus vivre chez sa petite sœur. J'ai pensé quel'un de nous pouvait le prendre chez lui. _ J'ai déjà eu cette conversation avec lui, il ne veut pas vivre avec nous. Il est bien chez sa sœur. Elle s'en occupe bien en plus c'est un homme solide il marche encore sur ses deux pieds. Il sait que s'il vient vivre chez l'un de nous, il va s'ennuyer. Laissons le là-bas, il nous rend visite quand il peut. _ je suis inquiet. Je me disais que tu pouvais le prendre ici même après ton mariage tu as une grande maison.
4
_ Et comme ça pendant que Gabrielle et moi serons au travail il va rester ici embêter Stéphanie, la pauvre va fuir. _ hahahahahaha. Papa est vraiment nuisible. Je pourrai bien le prendre chez moi mais Mélanie se déplace trop et les enfants vont lui donner des maux de tête. _ On en reparlera avec lui samedi. N'oublie pas que nous avons la première réunion que j'ai convoqué pour l'organisation du mariage. _ Ah d'accord. Cool alors. A ce sujet j'ai une salle qui pourrait vous intéresser. Celle du Collège la Réussite. Elle est bien grande et possède deux niveaux. _ Tu vois Gabrielle organiser la cérémonie de son mariage dans un Collège ? Tu blagues. _ Ah désolé, j'avais oublié que Miss parfaite veux les choses des millionnaires. Ah faites comme vous voulez moi je viendrai seulement. _ Je ne sais pas comment lui demander de ne pas en faire tout une histoire. Elle veut les bling bling elle veut la Limousine tu imagines, elle cherche sa robe de mariage dans un magazineau Etats Unis non mais je suis scandalisé. _ Hum ! _ Hum quoi ? C'est tout ce que tu as à dire ? _ Je ne parle pas des choses de Gabrielle, il ne faut pas qu'elle dise que je t'ai donné un mauvais conseil. Allez même au Krystal Hôtel moi je vous suivrais. _ S'il te plaît ne mentionne pas cet hôtel devant elle. Je suis déjà à bout. Mike se moque de son frère qui ne sait pas comment faire comprendre à sa fiancée qu'elle n'a pas besoin d'en faire trop pour ce mariage. Il veut une cérémonie plus simple tant dis qu'elle veut une cérémonie grandiose. Mike se réserve de donner son avis car ayant déjà eu des accrochages avec sa belle sœur concernant ses avis qu'elle trouve bancales, il préfère garder le silence.Pendant ce temps, dans la boutique au quartier Akwa ou Gabrielle se trouve, elle est dans son bureau et fait des comptes. Sa porte s'ouvre sur son petit frère Boris qui entre en mangeant un sandwich. _ Oh la mère compte les dos. Mais tu es lourde hein Gaby. _ Bonjour Boris. Qu'est ce qui t'emmène? Et pourquoi tu manges dans mon bureau je déteste ça, tu vas verser des miettes de pain sur ma moquette Oulala. _ Ah ça va toi aussi. Tu as les employés pour ça. _ En parlant d'eux ils font quoi ?
5
_ Bah ils travaillent chacun est à son poste. Il y a quelques clients. Ne t'inquiètes pas tu ne vas virer personne aujourd'hui détend toi. Boris s'assoit, il s'apprête à prendre la télécommande pour zapper la télévision. Sa sœur l'en empêche. _ Tu es venu visionner ? _ Je voulais regarder le score du match d'hier. Bon c'est pas grave. Euh j'étais voir Gloria ce weekend. _ OK. _ C'est tout ceque tu dis ? Je te parle de ta sœur là tu ne demande même pas si elle va bien._ Pas de nouvelles bonne nouvelle. Elle même ne me cherche pas pourquoi devrais-je la chercher. _ Tu es terrible. De toutes les façons elle va bien. _ j'espère que tu ne lui a pas raconté ma vie. _ Gaby ça fait des années que vous ne vous êtes pas vu ni parlé tu ne penses pas que c'est le moment de faire la paix ? _ Mais c'est elle qui a pris des distances qu'est ce que tu veux que je fasse. Chacun reste dans son coin. Moi je n'ai pas de problème. _ C'est en ces moments que je pleure vraiment papa. S'il était encore de ce monde il vous aurait fessé j'ai confiance. Gaby tu vas te marier et celui que tu t'apprêtes à épouser ne sait pas que tu as une soeur jumelle, tu trouves ça normal ? _ Eh ferme ta bouche. Tu veux gâter mon mariage ou quoi? Je n'ai pas de sœur tu es mon seul frère c'est tout. _ Gaby je suis sérieux. Tu imagines si Charlie venait à apprendre que tu lui a caché l'existence de cettesœur il ne va pas te pardonner. C'est un mensonge très grave. En plus il pourrait apprendre que tu ne t'appelle pas Gabrielle mais…_ Ehhh Boris arrête ça on t'a envoyé m'importuner ? Qu'est ce qu'il y a avec toi aujourd'hui. Laisse moi gérer ma vie comme je l'entends et tu n'as pas intérêt à raconter ça à quelqu'un n'oublie pas que c'est moi qui paye ton loyer sans compter ton entretien personnel. _ Ne me fais pas du chantage je veux juste que tu n'aies pas de problème. Bref si ça te convient tant mieux j'ai seulement peur qu'un jour cette histoire éclate et je te rassure que ça ne viendra pas de moi.
6
_ Très bien. Tu peux retourner à ton travail ce même travail ou je t'ai fait recruter alors que tu n'es pas performant. _ Tu n'as pas besoin de me le rappeler tu es souvent bizarre. Gloria n'est pas comme toi. _ Ne me parle plus d'elle. Va-t-en. En passant samedi on a une réunion chez moi, j'ai déjà informé tata Brigitte. Surtout vient seul je ne veux pas de ta copine chez moi. _ Je ne sais pas pourquoi tu détestes ma copine elle te respecte pourtant. _ Qu'est ce que j'ai à faire de son respect elle ne me plaît pas c'est une profiteuse elle n'a aucune classe on dirait une mendiante. S'il te plaît évite de me la présenter à nouveau. _ Hum tes paroles me font mal. J'aime cette fille. Si tu la connaissais mieux tu n'allais pas la traiter de mendiante. Mesure souvent tes paroles. _ J'ai dit '' comme '' et non qu'elle est. Je parle le français. Bref le message est passé. Samedi dans l'après-midi , ne sois pas en retard. _ OK je vais y aller. _ S'il te plaît demande à KAMDEM de venir. Boris sort du bureau de sa sœur. Il est un peu déçu que sa sœur cache des secrets aussi lourds à son beau-frère qu'il admire tant. En même temps, il pense qu'elle sait ce qu'elle fait. Malheureusement il ne peut pas lui tenir tête, contrairement à sa sœur qui est plus calme Gabrielle est un volcan toujours prêt à vomir de ses laves. En dehors de son côté hautaine, direct, c'est une personne généreuse, d'après lui. Lorsqu'il sort, il fait appel à l'employé KAMDEM en question qui se demande déjà ce qu'il a fait pour être convoqué. C'est tout en paniquant que le jeune homme va dans le bureau de sa patronne. Il cogne avant d'entrer. _ Oui Madame vous m'avez appelé. _ Qui s'occupe du colis de Buea ? _ Euh madame c'est Cynthia. Je crois qu'elle a déjà fait la livraison. _ Mais j'ai demandé à Lionel de le faire. Pourquoi c'est Cynthia qui s'en occupe? Quel est cette façon de travailler, quand je donne un ordre on doit l'exécuter suivant mon ordre. Appelle-les-moi ici. KAMDEM sort faire la commission. La jeune Cynthia a déjà le front qui suinte malgré la climatisation. Lionel croise les doigts et prie dans son cœur. Aujourd'hui peut marquer la fin du travail d'un employé. Ils entrent dans le bureau de Gabrielle qui a toujours le visage attaché. _ Lionel est ce que je ne t'ai pas donné l'ordre d'envoyer le colis de Buea.
7
_ Si madame, euh oui euh c'est que madame euh j'ai eu un souci urgent et j'ai demandé à Cynthia de le faire. Madame tout est ok le monsieur a reçu le colis. Il a déjà envoyé l'accusé de réception. _ Ferme ta bouche. Tu crois que je n'ai pas vu Cynthia avant de te donner cet ordre ? J'ai l'impression que tu te prends pour le chef ici tu décides derrière mon dos. _ Excusez-moi madame c'est la dernière fois. _ Je n'en suis pas si sûr. Je verrai ton cas demain. Dégagez de mon bureau. Ils sortent tous en courant. Gabrielle retourne à sa tâche. Elle ne supporte plus l'attitude de son employé qui se permet de prendre des décisions derrière son dos sans suivre les siennes. Elle pense réfléchir à son cas. Soit une mise à pied, soit un renvoi définitif. De retour à la maison le soir. Sa fille va l'embrasser et lui montrer ses dessins ou elle a eu une bonne note. _ C'est bien ma chérie. Papa est où ? _ Dans la chambre il travaille sur sa machine. Maman vient m'aider à faire mes devoirs. _ Pas maintenant je suis fatiguée. Gabrielle va dans la chambre et retire ses chaussures. Elle lance un ‹‹ Bonsoir ›› à son fiancé et va sous la douche prendre un bon bain. Elle porte son peignoir et sort de la douche. _ Tu rentres tu ne m'embrasse même pas tu vas directement sous la douche. Comme si tu voulais retirer des preuves sur toi. _ Pardon ? Des preuves de quoi ? Tu regardes trop de films. J'avais super chaudtu travailles sur quoi ? _ Je regarde des articles qui pourraient nous intéresser pour le prochain conteneur. Ça a été aujourd'hui ? La recette est-elle bonne ? _ Pas vraiment, les deux boutiques ont donné 1 million 600 Frs. C'est peu. _ C'est pas grave. Il y a des périodes comme ça. Pendant la rentrée nous avions atteint 5 millions un jour. Oulala c'était magnifique. _ J'ai un souci avec Lionel, je vais le renvoyer. _ Pardon ? C'est une blague j'espère. Tu veux renvoyer mon meilleur employé ? Tu n'es pas sérieuse. Qu'est-ce qu'il a fait. _ Je lui demande d'envoyer le colis à Buea il va donner la tâche à Cynthia. Est ce que c'est ce que j'avais demandé. Comme quoi il avait une urgence, tu écoutes ça ? _ Le colis a été réceptionné à Buea ou pas?
8
_ Ce n'est pas le problème, je n'aime pas l'insubordination. _ Est ce que Cynthia a envoyé et ça été réceptionné là-bas ? _ Oui mais…_ Ca va Gaby, le travail a été fait c'est l'essentiel. Lionel est le plus ancien de mes employés s'il n'a pas pu faire cette commission c'est qu'il avait vraiment un problème tu ne vas pas renvoyer tout le monde par un coup de tête. Arrête aussi d'être si sévère avec eux tu les fais fuir. _ Ah je les fais fuir c'est bien ça. Merci de me le dire je suis la mauvaise patronne et toi le bon patron. Il faut toujours leur sourire, montre leur que tu es un bon patron tu as vu la dernière fois un autre a fuis avec l'argent de la recette tout ça parce que tu lui a fait confiance. Avec moi il n'y a pas ça. Ancien employé comme nouveau tu fais une bêtise je te mets de côté. Dis à ton protégé Lionel que je l'ai à l'œil. Stuipp_ C'est le même traitement que tu infliges ici à Stéphanie. Moindre soucis tu dis que tu vas la chasser il faut arrêter ça. _ Waouh maintenant tu protèges la ménagère, c'est étrange ça. Dois-je m'inquiéter ? _ Tu deviens parano. Laisse moi travailler veux-tu. Gabrielle porte sa chemise de nuit et sort de la chambre en claquant la porte. Charlie en a marre de son comportement de femme autoritaire qui fait peur à tout le monde, il compte bien lui en parler à tête reposée pour qu'elle change d'attitude. Chapitre 2 Ce matin, le couple s'est levé tôt pour prendre le petit déjeuner avant de sortir. Lara qui n'est pas encore allée à l'école en profite pour montrer son cahier à son père. _ C'est bien ma puce tu seras une grande artiste tu dessines bien. Va montrer à maman. Lara préfère garder son cahier dans le sac car sa mère ne s'intéresse pas à ses dessins. Le klaxon de son bus retentit dehors, elle se dépêche pour porter son sac. _ Papa bisous. _ Bisou mon cœur, tu travailles bien._ Maman bye. _ Bye.
9
Lara court et va monter dans le bus. Charlie n'apprécie pas l'attitude de Gabrielle vis-à -vis de leur fille. _ J'aurais aimé te voir donner un peu plus d'attention à ta fille. _ Tu la gâte trop. Si tu continues, elle grandira pourri gâtée. _ Mais c'est un enfant. _ Un enfant ? À 4 ans on est plus enfant mon chéri. Tu sais ce que je faisais à 4 ans ? Tu ne peux pas le savoir. Ma mère ne savait pas comment on dorlote un enfant donc tout ça moi je ne m'y colle pas. Laisse cet enfant grandir et arrête avec les bisous on dirait une poupée. Si tu as fini on part. _ Hum. Tu iras seule à Akwa je vais te rejoindre après, j'ai rendez-vous avec la comptable à Bonaberi. _ Pourquoi je ne fais pas partie du rendez-vous ? Et pourquoi c'est maintenant que tu m'informes ? _ Parce que ça s'est programmé sur le coup. Il y a juste des petits trucs à revoir ça ne doit être rien de grave. _ OK on ira donc ensemble. _ C'est moi qui ira seul et toi et Akwa c'est ce que j'ai dit. _ Je refuse ça. Je refuse EBONGUE pourquoi tu veux te retrouver seul avec cette comptable à qui je ne fais pas confiance, j'ai bien vu la façon dont tu la regardais lors de la dernière réunion. Ne vous payez pas ma tête. _ Tu délires ! Ah oui tu délires, j'y vais ne me perd pas le temps avec tes inepties et tu n'as pas intérêt à me suivre. Gabrielle plie le visage, elle prend sa mine la plus triste qui pourrait faire pleurer un chien. Cette mine qui réussit à émouvoir son mari qui revient sur ses pas. _ Qu'est ce qu'il y a encore ? _ j'ai l'impression que tu me caches quelque chose. _ je ne te cache rien je te promets. Gabrielle arrête de faire ça, si je ne vais pas avec toi c'est justement parce que je sais que tu vas provoquer cette fille. C'est la femme de quelqu'un oh. Arrête de voir le mal partout, tu ne me fais pas confiance ou quoi? _ Je te fais confiance mais pas elle. Fais attention à toi, ne mange pas ce qu'elle t'offre. Je suis sérieuse.
10
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents