36 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Fraternité Matin du 15/05/2024 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
36 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 mai 2024
Langue Français
Poids de l'ouvrage 9 Mo

Extrait

SALON INTERNATIONAL DU LIVRE D’ABIDJAN
14è éditiondu14au18 mai 2024auParc des Expositions d’Abidjan
Prix d’excellence / Entreprises publiques De nouveaux critères en vigueur Mercredi 15 mai 2024 / N° 17 812 www.fratmat.infoPrix: 300 Fcfa  Cedeao : 450 Fcfa  France: 1,70 € P. 9 PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES Politique d’endettement
Adama Coulibaly :‘‘ La Côte d’Ivoire
ni pauvre ni très endettée ’’ P. 12
Le ministre des Finances et du Budget était, hier, devant le Sénat.
Lutte contre le désordre urbain
Bacongo :Voici les constructions à démolir P. 2 Le ministre-gouverneur a tout expliqué aux chefs akyéP. 18 Femua 2024 Top départ en présence de Dominique Ouattara Salon international du livre P. 17 e Le Centre des expositions d’Abidjan accueille la 14 édition PHOTO : DR
2
Politique
District d’Abidjan / Cissé Bacongo aux Akyé : ‘‘Je ne suis pas venu casser’’
Mercredi 15 mai 2024
Le successeur du Premier ministre Robert Beugré Mambé a expliqué à ses interlocuteurs la nature de l’opération de déguerpissement en cours dans le district autonome d’Abidjan.
Le ministre-gouverneur Cissé Bacongo et les chefs akyé ont eu des échanges francs et fraternels.(PHOTOS : JULIEN MONSAN)
brahima Cissé Bacongorue, mais de les mettre à djan a coné que son ob- dire l’insalubrité, les mau-s’est voulu rassurant, hier. jectif, à travers les actions l’abri du danger. « (...) Le vais comportements qui en-Face aux chefs akyé, le d’assainissement, n’est Président de la République traînent des conséquences I ministre-gouverneur du point de jeter systémati- m’a chargé de lutter contre terribles. Cela m’amène district autonome d’Abi- quement les familles à la le désordre urbain. C’est-à- à vous dire que je ne suis Hommage à Henri Konan Bédié Un imam, un curé et le maire Aby Raoul témoignent
oments de recueille-ment. Le Pdci-Rda prépare ses adieux à Henri Konan Bé-duMSphinx de Daoukro, dé-dié. Les obsèques cédé le 1er août 2023, se tiendront ofciellement du 20 mai au 2 juin prochain, à Abidjan et dans son vil-lage natal de Prepressou. Déjà, ses familles biolo-gique et politique sont à la manœuvre. Dans le district d’Abidjan, le haut représentant du pré-sident du Pdci-Rda, Aby Raoul, a initié des veillées d’hommage au président Henri Konan Bédié. Après Abobo et Anyama, ce fut le tour de la délégation du Pdci-Rda de Marcory, le 11 mai, de rendre un hommage à leur président. Au cours de cette célébra-tion, le haut représentant du président Tidjane Thiam dans le district d’Abidjan, le député-maire Aby Raoul, a salué la mémoire d’un homme d’État. « Bédié était un grand démocrate. Il était hors du commun. N’importe qui ne gère pas la République. À jamais dans nos cœurs. Va en paix le Sphinx. Le Pdci-Rda renaî-
Le vice-président du Pdci-Rda a rendu un vibrant hommage au Président Henri Konan Bédié.
tra », a-t-il lancé. Et au dé-légué Pdci-Rda de Marcory de rendre témoignage à l’ancien Chef de l’État : « Il faut retenir que le Président Henri Konan Bédié était peu bavard et avait l’écoute très active. Il écoutait énormé-ment. Il consultait beaucoup
avant de prendre une déci-sion. Je ne m’attendais pas à ce qu’il nous quitte dans ces conditions. Il nous laisse orphelins ». Mais pour lui, l’héritage est bien géré par Tidjane Thiam qui est un « enfant du terroir ». L’of-ce religieux a été conduit
par l’imam Aboubacar Ba-kayoko de la mosquée de Marcory Hibiscus et le père Jean Stanislas Apkossan Apkossan.L’imam a salué la générosité du président Henri Konan Bédié. Il a af-rmé que c’est grâce à lui qu’il a obtenu ses premiers terrains à Bouaké. Selon l’imam, Henri Konan Bédié est intervenu auprès de l’an-cien préfet de Bouaké, N’Zi Paul David, an de lui per-mettre d’avoir des terrains nus.Quant au père Jean Stanislas Apkossan, curé de la paroisse catholique Saint Pierre d’Anoumabo, il a déclaré que la mort n’est pas une n en soi pour le chrétien. Le prêtre a deman-dé aux militants de semer l’amour entre eux. Ce moment de recueille-ment a été meublé par un piquet d’honneur. Cette cérémonie a enregistré la présence des partis de l’op-position, notamment le Ppa-CI, le Fpi et le Cojep. Le 12 mai, le vice-président du Pdci-Rda, Aby Raoul et sa délégation étaient à Co-cody, à la Maison du parti ; puis à Bingerville, à la Per-manence du Pdci-Rda.
PATRICK N’GUESSAN
pas venu pour casser, mais je suis venu, en gros, pour améliorer les conditions de vie et de travail des popula-tions », a-t-il expliqué à ses interlocuteurs. À ces garants de la tradi-tion rassemblés devant lui dans la salle Félix Hou-phouët-Boigny du district autonome d’Abidjan, au Plateau, le successeur de Robert Beugré Mambéa indiqué que le Chef de l’État, Alassane Ouattara, soucieux de préserver la vie de ses concitoyens, ne sou-haite plus voir de construc-tions sur les canalisations, dans les zones à risques ou sous les lignes de haute ten-sion. « La plupart des gens qui construisent dans ces endroits n’ont aucun papier», a-t-il fait remarquer. L’ex-maire de Koumassi a justié sa rencontre avec les Akyé venus des villages d’Anya-ma et d’Abidjan par sa vo-lonté de les instruire sur la nature de ses actions. « Il y a eu beaucoup de frayeur au début de l’opération de déguerpissement par manque de communication », a-t-il reconnu. Parlant spéciquement de la démolition des baraques du quartier ‘’Boribana’’ à Attécoubé, le ministre-gou-verneur a fait savoir que les gens qui vivaient dans ce lieu sordide menaient une vie larvaire. « Ces per-sonnes vivaient constam-ment les pieds dans l’eau. Leurs conditions de vie
étaient inhumaines. Elles polluaient également la la-gune. Les laisser dans ces conditions, c’était comme une atteinte aux droits de l’homme et une non-assis-tance à personne en danger », a-t-il soutenu. Par ailleurs, il a déclaré que combattre le désordre ur-bain, conformément à la vi-sion du Chef de l’État, c’est lutter contre la prolifération des fumoirs, l’occupation anarchique du domaine public; désengorger les ou-vrages d’assainissement an d’éviter les inondations en cas de grosses pluies. Aboudou François, le porte-parole des Akyé, a salué la démarche de Cissé Bacongo, en leur expliquant le bien-fondé de sa mission. « Au nom de tous, vous avez notre bénédiction. Vous êtes l’homme de la si-tuation. Le Président Ouat-tara vous a fait conance, grâce au travail que vous avez fait à Koumassi », a-t-il argumenté. Par ailleurs, cette céré-monie a été marquée par l’annonce d’un don de 60 véhicules aux chefs atchan et 30 aux chefs akyé par le Président de la République. Le ministre-gouverneur a précisé que ces voitures, en plus des 90 téléphones portables qui les accom-pagnent, sont déjà dispo-nibles et seront remises incessamment aux béné-ciaires.
KANATÉ MAMADOU
Mercredi 15 mai 2024
Politique
3
Hommage au Chef de l’État DeshommesdemédiasmagniIentsesactionssocialesUn mouvement dit «Observateurs des médias» a organisé une journée hommage à Alassane Ouattara, hier, au Plateau. es journalistes regrou- avec une telle initiative. « pés au sein de l’asso-Ce qui motive ma présence, ciation dénommée : «c’est le type de personnes D Les observateurs des qui rendent hommage au médias » ont rendu unChef de l’État. Les journa-vibrant hommage au Cheflistes qui ont l’habitude, pour de l’État, Alassane Ouattara,la plupart, de porter des cri-dans la matinée du 14 mai, tiques, qui se mettent en-dans un hôtel sis au Plateau.semble pour magnier les «L’objectif de cette ren-actions du Président de la contre est d’accompagnerRépublique, cela démontre à le Président de la Répu- quel point il a convaincu les blique, Alassane Ouattara,Ivoiriens. J’en suis er », a dans sa politique sociale enafrmé le sénateur. faveur des populations vul-Qui qualie le Chef de nérables», a indiqué le pré-l’État de grand bâtisseur, sident des observateurs desd’homme de vision qui aime médias, Eric Goré Bi. profondément son pays et « C’est une journée mémo- qui l’a hissé à un tel niveau rable qui salue les actions que les Ivoiriens en tirent sociales du Président Alas-une grande erté. sane Ouattara, surtout en Une motion de soutien à faveur des personnes vul- son endroit a été lue par un nérables qui sont une frange membre des observateurs Notre confrère Goré Bi, ici, au milieu de plusieurs personnalités lors de la cérémonie d’hommage au Chef de l’État.(PHOTO BAVANE) importante de la populationdes médias, pour dire qu’ils », a poursuivi le journaliste. continueront de lui apporter dans cette politique globalecérémonie, s’est félicité deson peuple par diverses ac- des vieux et des femmes. Selon lui, Alassane Ouattaraleur soutien, an de l’accom-qui a changé le visage de la cette initiative qui, selon tions. Il était nécessaire pour Nous nous inscrivons dans est un géant, un modèle. Lepagner dans ses actions en Côte d’Ivoire », a-t-il ajouté. lui, permet de magnier un moi de m’associer à cettecette vision », a-t-il dit. Chef de l’État est une visionfaveur du développement de Victor Akessé, consul de homme, un grand bâtisseur. rencontre pour toutes lesLe sénateur, N’Dohi Ray-qui ne peut être décrite. «la Côte d’Ivoire. Côte d’Ivoire au Niger, qui a«Le Président Alassaneactions sociales qu’il entre-mond, vice-président du Sé-Nous voulons nous inscrire pris une part active à cetteOuattara est à l’écoute deprend en faveur des jeunes, nat, a déclaré être en phaseJEAN BAVANE KOUIKA
Présidentielle / Théodore Niamien aux militants Rhdp: ‘‘2025, c’est maintenant !’’ e Rhdp est déterminé à remporter la victoire de son candidat à la prési-leLsecrétaire départemen-dentielle de 2025. C’est dans ce contexte que tal de Toumodi commune,Théodore Niamien, a initié une campagne de sensibi-lisation an de remobiliser les troupes dans la localité. «Avec le bond électoral que nous avons réalisé ici pen-dant les municipales, le Rhdp ne peut plus reculer à Toumo-di... 2025, c’est maintenant !», a-t-il prévenu au cours de cette tournée. Cette tournée a débuté de-puis le 8 mai dernier. Dans les différentes localités, le secrétaire départemental a demandé aux militants de ne pas baisser les bras. Il les a exhortés à se mettre en ordre de bataille pour la victoire à l’élection présidentielle de faire, si ce n’est de permettretous les nouveaux majeurs en 2025. Pour lui, Toumodi n’est au chauffeur de poursuivre la vue de leur inscription sur la plus le bastion d’un parti po-route avec la Côte d’Ivoire»,liste électorale. litique. «Nous avons démys-a-t-il illustré. Au cours de cette tournée, tié le Pdci ici aux dernières Mais pour que ce champion le secrétaire départemental municipales», a-t-il tenu à demeure président an de s’est rendu dans la sous-pré-rappeler. Avant d’inviter les poursuivre l’œuvre de déve-fecture centrale de Toumodi, populations à des élections loppement, il lui faudra le suf- dans des villages comme Ka-paisibles. frage des militants et sympa-djokro, Anikro, Akakro-N’Zipri. Théodore Niamien a, en thisants. Théodore Niamien a Ainsi que dans des localités outre, rappelé que le Rhdp a donc exhorté les militants à de la commune dont Abli, déjà son candidat en la per-se faire enrôler dans la baseAkouékouadiokro, Zahakro. sonne du Président Alassane e-militant du Rhdp. Des communautés résidant Ouattara, champion toutes «Nous devons assumer notredans la localité n’ont pas été catégories en termes de dé-statut de militant du Rhdp. oubliées. Il a également visi-veloppement économique et C’est important », a réitéré leté des sections Rhdp à Libre-social. secrétaire départemental. Il ville, Binava, Dioulakro... « Entre le chauffeur et l’ap-les a aussi invités à identierM. APPENA prenti, il n’y a aucun choix à
Un mouvement politique s’active pour inscrire plus d’électeurs ce jour, 40 % de l’électorat ivoirien potentiel serait em-moÀis de la prochaine élec-pêché de s’exprimer dans les urnes. À 18 tion présidentielle, cette situation préoccupe l’Al-liance démocratique afri-caine-Côte d’Ivoire (Ada-CI). Le 8 mai 2024, ce mou-vement politique a lancé la campagne nationale d’information et d’accom-pagnement à l’inscription sur les listes électorales. Dénommée l’initiative « Tiassalé Pour Tous », cette campagne vise des millions d’Ivoiriennes et d’Ivoiriens toujours non-inscrits sur ces listes. «C’est le corps électoral qui est la base de la légi-timité de toute élection. Si le président de l’ADA - CI, Alpha Diallo, a animé une conférence ce corps n’est pas correc-de presse depuis les locaux de son siège de Tiassalé tement constitué, ce sont parer l’accompagnementtion et aux infrastructures la Nation et son avenir dé-et l’aide aux inscriptions etessentielles pour tous,mocratique qui en seront de mettre en place un dis-promouvoir l’égalité des les victimes. Alpha Diallo. positif d’accompagnementchances, le développement C’était lors d’une confé-et d’aide à ces inscriptions. de l’entrepreneuriat local et rence de presse, depuis Créée en 2012, l’Ada-CI de l’initiative privée. les locaux de son siège de est un mouvement poli-D’inspiration libérale, l’Ada-Tiassalé. tique dit de contribution. Il CI défend les valeurs de Pour ce faire, plusieurs fonctionne sur la base de responsabilité collective et campagnes sont prévues. contributeurs et est surtout individuelle, de tolérance, En vue, notamment d’appe-présent en zone rurale. Ced’éthique républicaine, de ler à aller voter à l’approche mouvement accompagne liberté et de primauté du de l’élection présidentielle les jeunes et les commu- droit. de 2025, d’informer et de nautés locales avec comme recenser les motivations priorités l’accès à l’éduca-BENOIT HILI des populations pour pré-
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text