Tumeur intracanalaire papillaire et mucineuse du pancréas
4 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Tumeur intracanalaire papillaire et mucineuse du pancréas , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
4 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les tumeurs intracanalaires papillaires et mucineuses du pancréas (TIPMP) sont dues à une prolifération mucineuse de l’épithélium canalaire pancréatique. Elles ont été découvertes dans les années 1990 grâce aux progrès de l’IRM [6, 13] et ont constitué une véritable révolution en pancréatologie en raison de leur fréquence et des problèmes posés à la fois diagnostiques, de stratégie de surveillance et thérapeutiques.La TIPMP peut se développer n’importe où dans le pancréas touchant les canaux principal ou secondaires (Figures S13-P01-C06-1, S13-P01-C06-2, S13-P01-C06-3, S13-P01-C06-4, S13-P01-C06-5, S13-P01-C06-6). Ceux-ci vont se dilater et aboutir à des formations d’allure kystique mais communiquant avec le système canalaire pancréatique ce qui permet le diagnostic différentiel avec d’autres lésions kystiques plus rares comme les cystadénomes séreux ou mucineux.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2019
Nombre de lectures 0
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,1250€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

1
Pancréatologie
Chapitre S13-P01-C06
Tumeur intracanalaire papillaire et mucineuse du pancréas
P L HILIPPE ÉVY
0 6 0 0
6 0 C  1 0 P 3 S1
Les tumeurs intracanalaires papillaires et mucineuses du pancréas (TIPMP) sont dues à une prolifération mucineuse de l’épithélium canalaire pancréatique. Elles ont été découvertes dans les années 1990 grâce aux progrès de l’IRM [6, 13] et ont constitué une véritable révolution en pancréatologie en raison de leur fréquence et des pro-blèmes posés à la fois diagnostiques, de stratégie de surveillance et thérapeutiques. La TIPMP peut se développer n’importe où dans le pancréas tou-chant les canaux principal ou secondaires (Figures S13-P01-C06-1, S13-P01-C06-2, S13-P01-C06-3, S13-P01-C06-4, S13-P01-C06-5, S13-P01-C06-6). Ceux-ci vont se dilater et aboutir à des formations d’allure kystique mais communiquant avec le système canalaire pancréa-tique ce qui permet le diagnostic différentiel avec d’autres lésions kys-tiques plus rares comme les cystadénomes séreux ou mucineux. La prévalence est élevée et augmente avec l’âge, en faisant presque un sujet de santé publique. Le plus souvent, la TIPMP est de découverte fortuite, mais elle peut rarement provoquer des pancréatites aiguës ou se cancériser en adénocarcinome. C’est en raison de ce dernier risque qu’elle doit faire l’objet d’un diagnostic, puis d’un suivi minutieux dont le rapport coût/efficacité n’a pas été évalué. Toute la probléma-tique de cette affection est, outre son diagnostic, de décider soit de pla-cer le malade dans un programme de surveillance, soit de le faire opérer. La découverte des TIPMP a imposé un nouveau concept qu’est la réalisation d’une pancréatectomie partielle ou totale prophylactique. En raison de la morbi-mortalité de la chirurgie pancréatique, du risque réel mais assez faible de cancérisation et du pronostic de l’adénocar-
Figure S13P01C061TIPMP d’un canal secondaire du crochet. On voit par-faitement le canal de raccordement. Pancréato-IRM en coupe épaisse cen-trée sur le canal pancréatique, hyperintense en pondération T2. Cette lésion n’était pas visible en scanner.
S13P01C06
cinome pancréatique invasif, la décision est difficile et doit impérative-ment être partagée de façon collégiale avec des gastro-entérologues, des radiologues et des chirurgiens spécialisés. La surveillance des TIPMP est rendue difficile par l’absence d’outils diagnostiques sensibles et spécifiques pour déterminer le grade de dysplasie des lésions et par la méconnaissance, en grande partie, du ou des facteurs de risque qui pourrraient permettre de cibler la sous-population des TIPMP qui évoluera vers le cancer. Ce suivi est coûteux, anxiogène, potentiellement invasif (en cas d’usage répété de l’écho-endoscopie nécessitant une anesthésie géné-rale) et imparfait (développement de cancer d’intervalle entre deux examens de surveillance). Face aux multiples questions encore non résolues et à l’enjeu médico-économique, les publications se sont multipliées depuis de nombreuses années pour trouver des critères per-tinents diagnostiques et pronostiques. Plusieurs recommandations internationales ont été publiées, donnant des orientations différentes, voire contradictoires [16, 17].
Figure S13P01C062TIPMP floride, diffuse, touchant de nombreux canaux secondaires, sans atteinte du canal principal, donnant l’aspect clas-sique en grappe de raisin. Pancréato-IRM en coupe épaisse centrée sur le canal pancréatique, hyperintense en pondération T2.
Figure S13P01C063TIPMP « historique » du canal principal touchant la quasi-totalité de la glande avec une dilatation majeure de ce canal, aux parois lisses et régulières. Pancréato-IRM en coupe épaisse centrée sur le canal pancréatique, hyperintense en pondération T2.
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents