Troubles du comportement alimentaire
3 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Troubles du comportement alimentaire , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
3 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La Haute Autorité de santé a proposé en 2010 une définition du trouble de comportement alimentaire (TCA) faisant de celui-ci « un trouble du comportement visant à contrôler son poids et altérant de façon significative la santé physique comme l’adaptation psychosociale, sans être secondaire à une affection médicale ou à un autre trouble psychiatrique » [1]. Différents facteurs expliqueraient l’apparition de ces troubles pouvant engager le pronostic vital dans ses formes les plus sévères. Une prise en charge pluridisciplinaire associant les traitements somatiques, nutritionnels et psychologiques est maintenant reconnue par les spécialistes.Définition et classificationAnorexieL’anorexie mentale est définie, selon le DSM-IV, par le refus de maintenir le poids corporel au niveau ou au-dessus d’un poids minimum normal pour l’âge et pour la taille, la peur intense de prendre du poids ou des formes alors que le poids est inférieur à la normale, une altération de la perception du poids ou de la forme de son propre corps, une influence excessive du poids ou de la forme corporelle sur l’estime de soi ou un déni de la gravité de la maigreur actuelle. Chez les femmes post-pubères, l’aménorrhée (absence d’au moins trois cycles menstruels consécutifs) complète le diagnostic [2].

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2019
Nombre de lectures 2
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,1250€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Chapitre S16P01C08
Troubles du comportement alimentaire
A P YMERIC ETIT
0 01 0
08 C 01 P 6 1 S
La Haute Autorité de santé a proposé en 2010 une définition du trouble de comportement alimentaire (TCA) faisant de celui-ci « un trouble du comportement visant à contrôler son poids et altérant de façon significa-tive la santé physique comme l’adaptation psychosociale, sans être secon-daire à une affection médicale ou à un autre trouble psychiatrique » [1]. Différents facteurs expliqueraient l’apparition de ces troubles pouvant engager le pronostic vital dans ses formes les plus sévères. Une prise en charge pluridisciplinaire associant les traitements somatiques, nutrition-nels et psychologiques est maintenant reconnue par les spécialistes.
Définition et classification
Anorexie L’anorexie mentale est définie, selon le DSM-IV, par le refus de main-tenir le poids corporel au niveau ou au-dessus d’un poids minimum nor-mal pour l’âge et pour la taille, la peur intense de prendre du poids ou des formes alors que le poids est inférieur à la normale, une altération de la perception du poids ou de la forme de son propre corps, une influence excessive du poids ou de la forme corporelle sur l’estime de soi ou un déni de la gravité de la maigreur actuelle. Chez les femmes post-pubères, l’aménorrhée (absence d’au moins trois cycles menstruels consécutifs) complète le diagnostic [2]. Le DSM-IV distingue deux types d’anorexie mentale : – type restrictif (restricting type), lorsque le sujet n’a pas présenté de crises de boulimie, ni recouru aux vomissements provoqués ou à la prise de purgatifs ; – type avec crises de boulimie/vomissements ou prise de purgatifs (binge eating/purging type). Le diagnostic d’anorexie mentale selon la CIM-10 repose sur chacun des éléments suivants [14] : – poids normal inférieur à la normale de 15 %. Chez les patients prépubères, prise de poids inférieur à celle qui est escomptée pendant la période de croissance ; – la perte de poids est provoquée par le sujet par le biais d’un évite-ment des « aliments qui font grossir », fréquemment associé à au moins une des manifestations suivantes : vomissements provoqués, utilisation de laxatifs, pratique excessive d’exercice physique, utilisation de « coupe-faim » ou de diurétiques ; – une psychopathologie spécifique consistant en une perturbation de l’image du corps associée à l’intrusion d’une idée surinvestie : la peur de grossir. Le sujet s’impose une limite de poids inférieure à la normale, à ne pas dépasser ; – présence d’un trouble endocrinien diffus de l’axe hypothalamo-hypophyso-gonadique avec aménorrhée chez la femme, perte d’intérêt sexuel et impuissance chez l’homme. Le trouble peut s’accompagner d’un taux élevé d’hormones de croissance ou de cortisol, de modifica-
S16P01C08  Troubles du comportement alimentaire
tions du métabolisme périphérique de l’hormone thyroïdienne et d’anomalies de la sécrétion d’insuline ; – quand le trouble débute avant la puberté, les manifestations de cette dernière sont retardées ou stoppées. Après la guérison, la puberté se déroule souvent normalement ; les règles n’apparaissent toutefois que tardivement.
Boulimie Depuis 1996, les critères diagnostiques retenus sont ceux proposés par le DSM-IV sous le terme de « boulimie nerveuse » définie par la survenue récente de crises de boulimie (binge eating) répondant à la présence d’absorption en une période limitée d’une quantité de nourriture large-ment supérieure à ce que la plupart des gens absorberaient en une période de temps similaire et dans les mêmes circonstances, ainsi qu’une perte de contrôle sur le comportement alimentaire pendant la crise. Des compor-tements compensatoires inappropriés et récurrents visant à prévenir la prise de poids comme des vomissements provoqués, l’emploi abusif de laxatifs, de diurétiques et de lavements sont également retrouvés. Les crises de boulimie et les comportements compensatoires inappropriés sur-viennent au moins 2 fois par semaine pendant 3 mois. L’estime de soi est influencée de manière excessive par le poids et la forme corporelle, et le trouble ne survient pas exclusivement pendant des épisodes d’anorexie mentale. Un type avec vomissements ou prise de purgatifs est retrouvé, ainsi qu’un second sans vomissements ni prise de purgatifs.
Clinique
Anorexie Le tableau clinique de la forme restrictive décrite pour la première fois par Lasègue en 1873 reste identique et associe la triade symptoma-tique des trois A avec anorexie, amaigrissement et aménorrhée. La survenue derestrictions alimentairessélectives portant sur les apports glucido-lipidiques annonce le début des troubles [13]. Cette restriction volontaire, dans laquelle la sensation de faim est conservée, se traduit par une diminution méthodique de la ration calorique au-dessous de 300 calories par jour. La personne sélectionne les aliments, les trie dans son assiette, les mâchonne puis les recrache. Cette restriction peut passer inaperçue en raison d’un intérêt exagéré vis-à-vis de la nourriture (attrait pour la cuisine, connaissance parfaite des recettes), sans jamais participer aux repas. S’ajoutent enfin à ces pensées intrusives et obsédantes de nour-riture et de calories des stratégies de contrôle du poids à travers la prise de laxatifs, de diurétiques, de coupe-faim, et des conduites de potomanie. L’amaigrissement, secondaire à la conduite de restriction, est souvent situé entre 25 et 50 % du poids initial dans les formes cachexiques. Une diminution de 10 % du poids initial signe le diagnostic dont l’intensité est évaluée par l’indice de masse corporelle (IMC). Cet aspect physique marqué par une amyotrophie avec aspect décharné des membres, des œdèmes de carence, une fonte adipeuse massive et une hypertrichose aboutit à une disparition des formes féminines cachées sous des vête-ments amples. Les patients se trouvent toujours trop gros malgré un retentissement somatique en raison d’un déni qui reflète une altération de la perception de l’image du corps. L’aménorrhéecomplète la triade, mais reste discutée en raison de son absence chez l’homme et la femme prépubère. Sont également retrouvés à l’examen clinique, une hyperactivité physique afin de perdre des calo-ries et de réguler le poids, un hyperinvestissement scolaire, un appauvris-
S16P01C08
1
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents