Pathologies osseuses de la face
3 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Pathologies osseuses de la face , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
3 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les os de la face peuvent être le siège, au même titre que le reste du squelette, de pathologies kystiques, infectieuses, tumorales (bénignes ou malignes, primitives ou secondaires), inflammatoires et/ou iatrogènes. Si certaines de celles-ci concernent autant le massif facial que les membres ou le rachis, d’autres sont beaucoup plus spécifiques, notamment par le rôle de support à l’organe dentaire et de proximité avec la cavité buccale des maxillaires et de la mandibule.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2020
Nombre de lectures 0
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,1250€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

1
Pathologie orale et maxillofaciale
Chapitre S27-P01-C09 Pathologies osseuses de la face
M B OURAD ENASSAROU
09 -C 01 27-P S
9 0 C  1 0 P  27 S
Les os de la face peuvent être le siège, au même titre que le reste du squelette, de pathologies kystiques, infectieuses, tumorales (bénignes ou malignes, primitives ou secondaires), inflammatoires et/ou iatro-gènes. Si certaines de celles-ci concernent autant le massif facial que les membres ou le rachis, d’autres sont beaucoup plus spécifiques, notamment par le rôle de support à l’organe dentaire et de proximité avec la cavité buccale des maxillaires et de la mandibule.
S27P01C09
Pathologies kystiques
Les lésions kystiques sont des lésions qui se traduisent par une perte de substance osseuse. Les étiologies sont nombreuses. On distingue en par-ticulier les kystes d’origine dentaire des kystes non odontogènes. Parmi les lésions liées au développement dentaire, les plus fréquentes sont les lésions épithéliales de type kystes dentigères et kératokystes odontogéniques. Les kystes nasopalatins, nasolabiaux, globulomaxillaires sont des lésions épithéliales liées à des anomalies de développement des maxillaires. Cer-taines lésions sont des lésions non épithéliales : kyste osseux simple, kyste anévrismal et lacune de Stafne. Enfin les lésions kystiques inflammatoires sont les lésions les plus répandues. Secondaires à la nécrose de la pulpe dentaire (« lésions inflammatoires péri-apicales d’origine endodon-tique »), elles se manifestent sous la forme de kystes péri-apicaux, kystes latéro-radiculaires ou kystes résiduels (Figure S27-P01-C09-1).
Figure S27P01C091a) Kyste dentigère sur 48.b) Lésions inflammatoires périapicales d’origine endodontique sur 36 et 46.c) Kyste résiduel en lieu et place de 48.d) Kératokyste odontogénique mandibulaire droit.e) Kyste du canal nasopalatin.
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents