La Douleur en mouvement
105 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

La Douleur en mouvement , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
105 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Tour à tour symptôme, syndrome ou maladie, la douleur chronique reste un phénomène encore mal élucidé et trop
souvent difficile à soulager. On ne parle donc pas d’une douleur mais plutôt de douleurs, non pas d’une stratégie
mais bien de stratégies de prise en charge.
Actuellement, on ne fait encore que peu de place à des disciplines comme la physiothérapie, l’ergothérapie ou la
kinésiologie pour soigner ou contrer la douleur chronique.
Ces trois disciplines font toutes appel au mouvement,
et c’est dans cette optique que les auteurs ont choisi de
traiter de la douleur. Ils présentent la prise en charge
de la douleur chronique dans la pratique d’une activité
physique régulière encadrée par des professionnels de
la santé. En parallèle aux témoignages qui illustrent le
rôle destructeur de la douleur, on aborde avec espoir
les diverses avenues envisagées par les patients et les professionnels de la santé pour y remédier.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 16 octobre 2013
Nombre de lectures 9
EAN13 9782760632769
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0550€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Colloque francophone sur la douleur (3 e : 2013: Montréal, Québec) La douleur en mouvement Textes présentés lors du troisième Colloque francophone sur la douleur, tenu à Montréal, Québec, le 11 octobre 2013. ISBN 978-2-7606-3274-5 1. Douleur chronique - Congrès. 2. Douleur chronique - Traitement - Congrès. 3. Douleur chronique - Thérapeutique par l’exercice - Congrès. I. Beaulieu, Pierre, 1958- . II. Titre. RB127.C64 2013 616’.0472 C2013-941003-7 Dépôt légal: 4 e trimestre 2013 Bibliothèque nationale du Québec © Les Presses de l’Université de Montréal, 2013 www.pum.umontreal.ca ISBN (pdf): 978-2-7606-3275-2 ISBN (epub): 978-2-7606-3276-9 Les Presses de l’Université de Montréal reconnaissent l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada pour leurs activités d’édition. Les Presses de l’Université de Montréal remercient de leur soutien finan-cier le Conseil des Arts du Canada et la Société de développement des entreprises culturelles du Québec (SODEC). IMPRIMÉ AU CANADA
Introduction
Pierre Beaulieu
T our à tour symptôme, syndrome, maladie, la douleur chronique reste un phénomène encore mal élucidé et trop souvent encore difficilement contrôlé. À ce titre, on se référera non pas à une mais plutôt à des douleurs, non pas à une mais bien à des stratégies de prise en charge.
Entamée à l’occasion d’un premier colloque en 2007, puis d’un deuxième en 2010, la réflexion se poursuit, s’approfondit et se complète avec la rencontre d’aujourd’hui. Le paradigme adopté reste le même, centré sur le patient et reconnaissant de son savoir, intégratif des contributions scientifiques des nombreuses disciplines concernées (sciences naturelles et sciences humaines).
Dans l’actuel domaine scientifique de la douleur, relativement peu de place est faite à des disciplines comme la physiothérapie, l’ergothérapie, ou la kinésiologie. Il s’agit ainsi de repenser la prise en charge de la douleur par une posture clinique où s’invite formellement la pratique d’une activité physique régulière et encadrée. Sous ce jour, les acteurs de champs disciplinaires différents et les patients sont invités à faire le point sur la compréhension du phénomène de la douleur chronique, à traiter d’aspects rarement abordés dans ce domaine, à questionner nos approches cliniques et à jeter les bases de nouvelles avenues de recherche.
Les thèmes du colloque
Pour répondre à l’objectif global de cette rencontre, celui de l’éclairage de l’activité physique et de ses effets sur la douleur chronique et dans sa prise en charge, quatre thématiques seront abordées:
Activité physique et douleur
En premier lieu, il sera question de présenter les bases physiologiques de l’activité physique comme support à l’ensemble du colloque et de là, démontrer les bienfaits de l’activité physique sur la prise en charge de la douleur. Des résultats d’études expérimentales (animales) et humaines viendront compléter et illustrer ces données. Cette première partie se terminera par une revue de l’importance de l’activité physique en réadaptation fonctionnelle chez des patients atteints de maladies ou handicaps chroniques incapacitants.
Prise en charge physique du patient qui souffre de douleur chronique
Cette session portera sur la prise en charge par l’activité physique de patients qui souffrent de lombalgies chroniques et de fibromyalgie. Les lombalgies chroniques sont extrêmement fréquentes dans notre société et représentent, de loin, le principal motif de consultations en douleur chronique. La fibromyalgie, bien que d’occurrence plus modeste, revêt pour sa part des spécificités qui méritent une attention toute particulière. L’importance de l’activité physique dans ce contexte sera présentée en insistant sur le rôle primordial des physiothérapeutes et des ergothérapeutes pour accompagner de tels patients.
Image du corps chez le patient qui souffre de douleur chronique
La représentation psychique et mentale du corps chez le patient qui souffre de douleur chronique est vraisemblablement une source de conflits qui doivent être identifiés et résolus afin de permettre une prise en charge optimale de la douleur. Ainsi, dans cette session, les aspects psychosomatiques et psychanalytiques du corps et de la douleur seront abordés par des spécialistes de cette problématique. Enfin, de considération plus large et pour une mise en contexte de la thématique, les aspects sociologiques de l’image du corps au sein de notre société seront considérés.
Les patients en mouvement: témoignages
Cette session sera consacrée aux témoignages de patients. Dans un premier temps, le rôle destructeur de la douleur chronique sera illustré dans toutes les dimensions de la vie de la personne (physique, psychologique, familiale, sociale, etc.). Dans un deuxième temps, seront envisagés, à travers trois situations concrètes, différents cheminements et initiatives personnelles de prise en charge de la douleur grâce à l’activité physique et le sport: l’influence des gestes quotidiens sur le corps; le déroulement d’une grossesse avec la pratique de l’activité physique régulière en lieu et place du médicament; la préparation physique et mentale préalable à une intervention chirurgicale. Un propos sur l’implication des patients dans le traitement de leur maladie et leur responsabilisation clôturera la session.
Résultats d’études, opinions d’experts, témoignages de patients: de plus en plus de données convergent en faveur de la reconnaissance des effets bénéfiques de l’activité physique et du sport non seulement pour le traitement de la douleur, mais aussi dans les nombreux autres aspects de la vie du sujet, l’un influençant l’autre. Dès lors, il s’agit de faire de la pratique régulière et encadrée de l’activité physique une prescription formelle, qui devra s’intégrer dans la réalité de la prise en charge des patients souffrant de douleur chronique. Une meilleure information des patients et une formation spécifique des professionnels de la santé sont alors prônées… et la dimension politique de telles mesures (accessibilité, santé publique, diversification des services) ouvre un nouveau pan de la problématique qui pourrait bien faire l’objet d’un prochain colloque!
Remerciements
Michelle Pimont, pour relecture et inspiration.
activité physique et douleur
Bases physiologiques de l’activité physique
Danik Lafond
L ’hypothèse du syndrome du déconditionnement physique comme un facteur majeur prédisposant à la douleur chronique est la prémisse principale des programmes d’exercices physiques et des initiatives de recommandations de pratique d’activités physiques. Le déconditionnement physique est à la fois considéré comme la cause de l’émergence de la douleur chronique et la conséquence à long terme de la présence de la douleur chronique (Holth et al. , 2008; Verbunt et al. , 2010).
En physiologie de l’exercice, le déconditionnement physique se définit souvent comme étant une réduction progressive de la capacité aérobie (VO 2 max) ou de la consommation maximale d’oxygène (Wittink et al. , 2000; Duque et al. , 2011). D’autres paramètres sont également utilisés pour caractériser l’état de déconditionnement physique tels l’adiposité, l’endurance et la fatigabilité musculaire locale (ex.: lombaire) ou globale, et la force musculaire (Smeets et al. , 2006). Cependant, cette définition est nettement limitative dans le cadre du phénomène de la douleur chronique, qui implique des interactions complexes entre les aspects physiologiques, psychologiques et socioenvironnementaux. Il est fondamental pour le clinicien (et le patient) de comprendre ces interrelations, particulièrement lorsque l’on aborde l’activité ou l’exercice physique comme modalité de prévention ou de traitement de la douleur chronique.
La pratique régulière d’activités physiques est un comportement. Par conséquent, la prescription d’activités physiques, comme modalité de traitement ou de gestion de la douleur chronique, doit être planifiée et administrée en considérant les facteurs physiologiques (réponses aiguës, adaptations chroniques, dose-réponse) et les déterminants psychosociaux, de façon à optimiser l’adhérence à long terme au traitement, c.-à-d. un comportement actif.
Cette présentation a donc pour objectif d’identifier les facteurs physiologiques importants et leurs interrelations avec les facteurs psychologiques dans la douleur chronique dans la perspective du syndrome du déconditionnement physique. Une révision des réponses normales aiguës et des adaptations chroniques à l’exercice sera également commentée (Rivera-Brown et Frontera, 2012) dans le contexte de la pratique clinique en kinésiologie. Dans une perspective de santé globale, où s’inscrit également l’adoption de saines habitudes de vie, notamment la participation régulière aux activités physiques, des études nous indiquent que la douleur chronique tend à augmenter le risque de morbidité et de mortalité (McBerth et al. , 2010), et qu’elle est un prédicteur de conditions médicales importantes (ex.: maladies cardiaques) à moyen terme (Lindgren, 2010). Par conséquent, la prescription d’activités physiques peut être motivée par la recherche d’effets physiologiques sur les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires (effets hypotenseurs, effets hypolipidémiants, etc.).
Les facteurs physiologiques liés à l’exercice dans le contexte de la douleur chronique seront présentés à partir du modèle théorique suivant:

Références bibliographiques
1. Duque I, Parra JH, Duvallet A. Maximal aerobic power in patients with chronic low back pain: a comparison with healthy subjects. Eur Spine J 2011; 20(1): 87-93.
2. McBeth J, Nicholl BI, Cordingley L, Davies KA, Macfarlane GJ. Chronic widespread pain predicts physical inactivity: results from the prospective EPIFUND study. Eur J Pain 2010; 14(9): 972-979.
3. Rivera-Brown AM, Frontera WR. Principle

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents