L irrigation avec des eaux usées et la santé
361 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

L'irrigation avec des eaux usées et la santé , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
361 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dans la plupart des pays en développement, l’irrigation des cultures est faite avec des eaux usées. Ce livre aborde ce sérieux problème d’un point de vue pratique en présentant des méthodes d’avant-garde d’évaluation quantitative des risques pour la santé de même que des solutions peu coûteuses pour la réduction de ces risques.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 25 novembre 2011
Nombre de lectures 6
EAN13 9782760531628
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0900€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Presses de l’Université du Québec
Le Delta I, 2875, boulevard Laurier, bureau 450, Québec (Québec) G1V 2M2
Téléphone: 418 657-4399 − Télécopieur: 418 657-2096
Courriel: puq@puq.ca − Internet: www.puq.ca

Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada

Vedette principale au titre:

L'irrigation avec des eaux usées et la santé: évaluer et atténuer les risques dans les pays à faible revenu

Traduction de: Wastewater irrigation and health.

Comprend des réf. bibliogr. et un index.

ISBN 978-2-7605-3160-4 ISBN EPUB 978-2-7605-3162-8

1. Irrigation par eaux usées - Pays en voie de développement. 2. Eaux usées - Aspect sanitaire. 3. Santé publique - Pays en voie de développement. I. Drechsel, Pay.

TD760. W37142011 363.72'84091724 C2011-940842-2



Les Presses de l’Université du Québec reconnaissent l’aide financière du gouvernementdu Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada et du Conseil des Arts du Canadapour leurs activités d’édition.
Elles remercient également la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) pour son soutien financier.
Ce livre a été publié en coédition avec le Centre de recherches pour le développementinternational, C. P. 8500, Ottawa, Ontario, Canada, info@crdi.ca / www.crdi.ca . Il existe une version électronique de cet ouvrage (ISBN 978-1-55250-531-1).
Mise en pages: I NTERSCRIPT
Couverture – Conception: M ICHÈLE B LONDEAU
2011-1.1 –  Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés
© 2011, Presses de l’Université du Québec
Dépôt légal – 3 e trimestre 2011 – Bibliothèque et Archives nationales du Québec/ Bibliothèque et Archives Canada
Traduit de Wastewater Irrigation and Health: Assessing and Mitigating Risk in Low-Income Countries , dirigépar Pay Drechsel – Copyright © International Water Management Institute et International DevelopmentResearch Centre , 2010
PRÉFACE
L’utilisation des eaux usées pour l’irrigation en agriculture peut se traduire parde nombreux avantages pour presque tous les pays, mais elle s’avère particulièrement utile et rentable dans les pays arides et semi-arides à faible revenu.Dans de telles régions, les ressources en eau supplémentaire à faible coût peuventconstituer un gain important pour le bien-être et la santé des humains, tout enaugmentant les possibilités de produire des aliments et des emplois destinés auxpopulations pauvres qui vivent aux abords des villes et villages, comportant unesource abondante de cours d’eaux usées. Cependant, dans les régions humidesde pays à revenus faible et intermédiaire, les eaux usées qui s’écoulent depuisd’importantes zones urbaines ne sont pas traitées et elles sont chargées del’éventail complet des pathogènes bactériens, viraux, protozoaires et helminthiques excrétés et endémiques dans la communauté. Ces eaux posent desrisques importants pour la santé lorsqu’elles s’intègrent aux sources d’eauutilisées pour l’irrigation.
Évaluer et atténuer les risques sanitaires pour les agriculteurs eux-mêmes,pour les populations qui habitent le voisinage immédiat et pour le public, quipourrait consommer des aliments provenant de cultures irriguées avec des eauxusées et contaminées, est le sujet de cet ouvrage. Au cours des 150 dernièresannées, les opinions ont divergé quant aux avantages et aux risques pour la santédécoulant de l’irrigation avec des eaux usées. Tout d’abord, il y a eu les conservationnistes idéalistes comme Victor Hugo qui, en 1868, faisait une promotionenthousiaste de l’utilisation des eaux usées de Paris: «Tout l’engrais humain etanimal que le monde perd, rendu à la terre au lieu d’être jeté à l’eau, suffirait ànourrir le monde 1 .» La Royal Commission on the Sewage of Towns, 1857-1865,au Royaume-Uni, a donné son assentiment officiel pour déverser les eaux usées sur les terres afin d’empêcher la pollution des rivières 2 . Ces deux objectifs sonttoujours valables de nos jours. À l’époque, on pensait peu aux problèmes detransmission des maladies ou à la nécessité d’une réglementation, on ne pensaitqu’aux avantages.
Cela a toutefois changé dans les années 1880 lorsque Louis Pasteur etRobert Koch ont découvert les microbes pathogènes et le mode de transmissiondes maladies. Les pays industrialisés et développés ont vu naître une peur quasiobsessionnelle de la transmission des maladies par le biais des eaux usées chargées d’agents pathogènes. Ils ont donc élaboré des directives et des normesstrictes, souvent irrationnelles et surtout inutilement dispendieuses, telles quecelles promulguées en Californie en 1918 3  et en 1933, qui ont été rendues encoreplus sévères par l’Agence des États-Unis pour la protection de l’environnementet l’Agence des États-Unis pour le développement international en 1992 4 . Cesnormes, que de nombreux pays de par le monde ont imitées, nécessitaient queles eaux usées atteignent sensiblement la qualité microbienne de l’eau potablepour l’irrigation des cultures comestibles, malgré le fait que peu de rivières utilisées pour l’irrigation avaient en réalité une eau d’une telle qualité. Elles visaientà être d’une «sécurité absolue» et «sans risque», mais peu ou pas de fondementsscientifiques et épidémiologiques ne venaient les appuyer. Respecter ces normesétait très coûteux et nécessitait des processus de traitement de pointe pouvantconvenir uniquement aux économies et infrastructures techniques des pays industrialisés. De telles normes, irrationnelles et exagérément strictes, ont souventconstitué un obstacle inutile à l’utilisation des eaux usées, tout particulièrementdans les pays à faible revenu.
Les auteurs reconnus de ce livre – des chercheurs en sciences physiques etsociales, des ingénieurs, des spécialistes en matière de santé publique et des décideurs de partout au monde – constituent une école de pensée avant-gardiste dansl’évaluation des risques de l’utilisation des eaux usées, qui se fonde pour la première fois sur des méthodes scientifiques rigoureuses, telle l’évaluation quantitative des risques microbiens. Leurs chapitres présentent des méthodesinnovatrices d’analyse des risques et de nouveaux facteurs en matière de coût-efficacité et d’adoption sociale, tout en introduisant les directives pour la santérecommandées dans l’utilisation des eaux usées sur des bases épidémiologiquesscientifiques rationnelles et méticuleuses. Ils sont aussi les premiers à considérerles aspects humains et sociaux sur la santé, le bien-être social et l’environnementd’une irrigation à partir des eaux usées, en tenant compte des risques qui y sontassociés, particulièrement dans des situations de faibles revenus, mais selon uneperspective applicable à tous les pays. Les méthodes et les stratégies pour lecontrôle et l’atténuation des risques présentées dans ce livre sont importantes etnovatrices, et elles reposent sur des compétences et des expériences scientifiqueset techniques mondiales. L’Organisation mondiale de la santé a pavé la voie enparrainant une telle recherche selon des approches plus libérales, économiqueset innovatrices qui serviront d’appui à ses directives actuelles et futures relativesà l’utilisation sans risque des eaux usées, des excrétas et des eaux grises.
Les mérites sociaux, économiques et sanitaires d’obtenir plus d’aliments,une meilleure nutrition et plus d’emplois comme sous-produits de l’irrigationavec des eaux usées ont été intégrés au tableau des poids et mesures qui détermine les directives et les normes de santé. Ce livre contient une réflexion des plusnovatrices et pointues sur le sujet et constitue un tournant décisif dans l’histoirede l’utilisation des eaux usées pour l’irrigation en tant que contribution majeureà la préservation de l’eau et des éléments nutritifs, ainsi qu’à la santé et au bien-être du public.

Professeur Hillel Shuval, D. Sc.
Directeur, Département des sciences de la salubrité de l’environnement
Collège universita

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents