Comprendre le langage médical par l étymologie
129 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Comprendre le langage médical par l'étymologie , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
129 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Quel lien existe-t-il entre le pain azyme, un comprimé de Zymafluor et les substances zymogènes ?

Vous donnez votre langue au chat ?

Leurs noms dérivent de la racine grecque zume (źŭмα) qui signifie levain.

C’est à partir de cet inventaire à la Prévert que nous avons eu envie de rédiger cet ouvrage.

En effet le vocabulaire courant tout autant que scientifique ou médical fait appel aux racines grecques ou latines pour la plupart des mots, mais nous en avons oublié la filiation.

Nous avons donc souhaité remonter aux sources de notre langage afin de mieux le comprendre et en apprécier toutes les saveurs.
L’ouvrage est divisé en deux parties :
• Les préfixes et suffixes grecs et latins qui sont d’une utilisation récurrente
• Les racines avec des exemples d’utilisation dans les domaines médical, scientifique ou quotidien


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2017
Nombre de lectures 11
EAN13 9782759820870
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,3550€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Jean PRÉDINE et François PRÉDINE-HUG COMPRENDRE LE LANGAGE MÉDICAL PAR L’ÉTYMOLOGIE
Jean PRÉDINE et François PRÉDINE-HUG
Jean PRÉDINE et François PRÉDINE-HUG
COMPRENDRE
COMPRENDRE LE LANGAGE MÉDICAL
LE LANGAGE MÉDICAL PAR L’ÉTYMOLOGIE
PAR L’ÉTYMOLOGIE
Quel lien existe-t-il entre le pain azyme, un comprimé de Zymafuor et les
substances zymogènes ?
Vous donnez votre langue au chat ?
Leurs noms dérivent de la racine grecque zume (źŭмα) qui signife levain.
DE MÉDECIN À MÉDECINC’est à partir de cet inventaire à la Prévert que nous avons eu envie de
rédiger cet ouvrage.
En effet le vocabulaire courant tout autant que scientifque ou médical
fait appel aux racines grecques ou latines pour la plupart des mots,
mais nous en avons oublié la fliation.
Nous avons donc souhaité remonter aux sources de notre langage afn
de mieux le comprendre et en apprécier toutes les saveurs.
L’ouvrage est divisé en deux parties :
• Les préfxes et suffxes grecs et latins qui sont d’une utilisation récurrente
• Les racines avec des exemples d’utilisation dans les domaines
médical, scientifque ou quotidien
Jean Prédine François Prédine-Hug
• Maître de conférences des universités • Professeur des universités
• Biologiste des hôpitaux (e.r.) • Praticien hospitalier (e.r.)
• Docteur ès sciences • Ancien chef du service d’odontologie
• Certifé en langues bibliques du CHRU de Brest
• Diplômé de sanskrit de la Chinmaya
International Foundation
ISBN : 978-2-7598-1938-6
Prix : 29 € www.edpsciences.org
couverture medecin 16x24 - tabacologie - ethimologie.indd 4-6 28/04/2017 12:37Comprendre
le langage médical
par l’étymologie
Jean PRÉDINE et François PRÉDINE-HUG La collection De Médecin à Médecin s’adresse à tous les acteurs du domaine médical.
Écrits par des spécialistes, les ouvrages reflètent les approches multidisciplinaires
des pathologies abordées et peuvent aussi présenter des sujets ayant un intérêt pour
l’ensemble des spécialités médicales. Chaque sujet est traité de façon pratique,
permettant au non spécialiste de suivre pas à pas les développements de l’auteur.
Dans la même collection :
Doctor’s blues ou le burnout des médecins, Dr Martine DONNET, 978-2-7598-1687-3,
2016.
Comprendre la cellule cancéreuse pour mieux la combattre, Jean-Yves PATTIER,
978-2-7598-1758-0, 2016.
La Tabacologie – Aspects théoriques, cliniques et expérimentaux, Farzam
GHAEMMAGHAMI, 978-2-7598-1757-3, 2017.
Imprimé en France
ISBN : 978-2-7598-1938-6
Tous droits de traduction, d’adaptation et de reproduction par tous procédés, réservés pour tous
pays. La loi du 11 mars 1957 n’autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une
part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non
destinées à une utilisation collective », et d’autre part, que les analyses et les courtes citations
dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation intégrale, ou partielle, faite sans le
consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite » (alinéa 1er de l’article
40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une
contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du code pénal.
© EDP Sciences 2017AVANT-PROPOS
Cet ouvrage n’est pas un dictionnaire médical, ni un livre de médecine.
Le propos est de mettre en parallèle les termes médicaux et leur étymologie grecque
ou latine dans la plupart des cas. En regard de chaque racine évoquée nous avons
placé quelques exemples. Une énumération, qui de toute façon ne peut être exhaustive,
serait fastidieuse.
En complément il nous a semblé intéressant de citer un ou deux termes du langage
non médical issus de la même racine.
Cette juxtaposition permet de mettre en valeur l’extraordinaire richesse de la langue
française. Nous employons quotidiennement des mots tant dans le langage scientifique
que vernaculaire sans avoir présent à l’esprit leurs naissances, leurs évolutions et
parfois leurs dérives.
Pour certaines étymologies nous n’avons pas connaissance de terme du langage
courant ou nous n’avons parfois qu’un terme scientifique non médical à proposer.
Probablement certains lecteurs pourraient nous en suggérer.
De même l’étymologie n’est pas une science exacte, d’autres interprétations sont
possibles, merci aux lecteurs attentifs de nous les indiquer !
Ce livre est conçu comme un document de consultation, mais à l’usage on se surprend
à en faire la lecture !
Nous souhaitons que le lecteur éprouve autant de plaisir à son utilisation que nous
en avons pris à le rédiger.
º III »INTRODUCTION
Clysterium donare
Posteria seignare
Ensuita purgare
Reseignare, repurgare et reclysterisare
In Le malade imaginaire.
Pourquoi Molière a-t-il raillé l’usage du latin dans le monde médical ?
Parce que la plupart des termes utilisés ont pour origine le grec ou le latin.
Ceci s’explique par des raisons historiques : les ouvrages fondateurs de la médecine
(du grec Hippocrate, du latin Galien, de Vésale à la renaissance...) étaient rédigés en
egrec ou en latin et ont été des ouvrages de référence jusqu’au xvii siècle.
Le latin était du temps de Molière très utilisé dans la vie de tous les jours, ne serait-ce
que dans la liturgie. Quant au grec c’était le langage scientifique par excellence, ce
qui le rendait peu accessible au commun des mortels !
Actuellement l’enseignement des langues dites « mortes » étant tombé en désuétude
cela déstabilise nos étudiants, c’est pourquoi nous avons souhaité apporter une aide
à la compréhension de l’origine des mots ainsi qu’au mécanisme de leur construction.
Elle se fait selon le principe de l’association d’une racine à laquelle s’ajoute un
préfixe, un suffixe voire une autre racine :
Préfxe Racine Suffxe
Dys morphie
morpho logie
morpho genèse
º V »Comprendre le langage médical par l’étymologie
C’est pourquoi nous avons divisé le corps de l’ouvrage en deux parties :
en premier les préfixes et les suffixes car ils sont récurrents ;
en second les racines, avec des exemples d’utilisation.
Une particularité est à noter lors de la translittération de l’alphabet grec vers le latin :
Le « u » latin se prononçait « ou » il y avait donc confusion avec le « u » grec (upsilon)
qui se prononce comme le « u » français on lui a alors substitué le « y ».
Ainsi pour le mot hygiène issu de Ugéa, fille de Hippocrate, upsilon a été translitteré
en y, comme dans le mot hypnos dérivant de upnos.
Ces cas de translittération sont signalés par le signe *. Les racines d'origine latine
•sont signalées par le signe .
º VI »SOMMAIRE
Avant-propos ................................................................................................... III
Introduction........................................................................................................V
1. Les préfixes .................................................................................................... 1
1. Préfixes grecs ............................................................................................. 1
2. Préfixes latins ......................... 3
2. Les suffixes ..................................................................................................... 5
3. Les racines 7
A ................................................................................................................ 7
B ................... 15
C ...... 17
D ................... 28
E ...... 31
F ................... 34
G ...... 36
H ................... 42
I .................... 46
J ................................................................................................. 48
K ................... 49
L ...... 50
M .................. 55
N ................... 60
O ...... 63
P .............................................................................................................. 67
Q ...... 83
R ................... 84
S ...... 88
T ............................................................................................................ 100
U ................. 108
V ...... 110
º VII »Comprendre le langage médical par l’étymologie
W ........................................................................................................... 115
X ................. 116
Y ...... 117
Z ................. 118
º VIII »1 LES PRÉFIXES
PRÉFIXES GRECS1
Préfxe Valeur sémantique Exemple
a, an préfxe négatif ou privatif apyrexie, anorexie,
anesthésie
amph autour amphithéâtre
ampho double - les aminoacides sont des
ampholytes
- une amphore comporte
deux anses
ana de bas en haut, en arrière, anamnèse, anastomose
de nouveau
anti en face de, contre antipathie, antibiotique
(à différencier de ante)
apo marque une position, la apostasie, apostrophe,
séparation, l’éloignement, apophyse
ce qui fait saillie
auto soi-même automobile, autodidacte,
autographe
cata en bas, de haut en bas, cataclysme, catastrophe,
à fond, du haut de cataplasme
dia idée de séparation, de dialyse, diapédèse,
traversée diagonale
dicho partage, séparation dichotomie
(en deux)
diplo double diplopie, diploïde, diplôme
dys notion de diffculté, dyslexie, dysenterie,
d’imperfection dyspnée, dysplasie,
dystrophie etc. !
ecto à l’extérieur, en dehors, ectopie, ectoderme,
éloigné
ectro notion de développement ectrodactylie, ectropion
avorté, imparfait
endo en dedans, interne endocrine, endodontie
u
º 1 »Comprendre le langage médical par l’étymologie
Préfxe Valeur sémantique Exemple
epi sur, au-dessus épiderme, épidémie,
épitaphe
eso au-dedans, interne, intime ésotérique
eu notion de bien, d’agréable, euphémisme, eucaryote
d’accompli
exo à l’extérieur exorbité, exophtalmie,
exonéré, exogène
hyper au-dessus, au-delà, en hypertension,
excès, exagéré hglycémie,
hypertrophie, hyperbare,
hmarché, etc. !
hypo au-dessous, en bas, hypochrome,
insuffsant hypodermique, hypophyse,
hypoglosse, hypoténuse,
etc. !
iso égal, similitude isomère, isomorphe
– – –
aniso différent de anisocorie
meso au milieu mésothé

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents