Le Yi Jing
128 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
128 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description



Connu sous le nom de "Livre des changements" ou "Livre des mutations", le Yi Jing est l'un des textes fondamentaux de la civilisation chinoise. Créé par des chamanes et mis en forme définitive par des lettrés confucéens, il est à la fois source de sagesse et traité divinatoire.



Ce guide constitue une introduction simple et pratique, proposant au lecteur un outil pour mieux vivre au quotidien : une aide à la réflexion et à la décision. Accessible et vivant, il nous met ainsi sur la voie d'attitudes plus justes et de choix plus éclairés.



Un auteur spécialiste - Une approche complète - Un angle opérationnel




"Le Yi Jing offre des réponses directes, des propositions de stratégie qui n'ont rien d'ésotérique, que chacun peut s'approprier et mettre en pratique."

Cyrille J.-D.Javary






Partie 1 - Consulter le Yi Jing

Chapitre 1 - Le Yi Jing et ses usages

Chapitre 2 - De la question au tirage

Chapitre 3 - Les réponses du Yi Jing



Partie 2 - Comprendre les 64 hexagrammes

Chapitre 4 - Présentation d’ensemble

Chapitre 5 - 64 hexagrammes, 64 situations, 64 conseils

Chapitre 6 - Synthèse



Partie 3 - Analyser un tirage

Chapitre 7 - Guide d’analyse pas à pas

Chapitre 8 - Les difficultés d’interprétation

Chapitre 9 - Les attitudes justes face au tirage


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 novembre 2016
Nombre de lectures 51
EAN13 9782212146202
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0350€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Connu sous le nom de « Livre des changements » ou « Livre des mutations », le Yi Jing est l’un des textes fondamentaux de la civilisation chinoise. Créé par des chamanes et mis en forme définitive par des lettrés confucéens, il est à la fois source de sagesse et traité divinatoire. Ce guide constitue une introduction simple et pratique, proposant au lecteur un outil pour mieux vivre au quotidien : une aide à la réflexion et à la décision. Accessible et vivant, il nous met ainsi sur la voie d’attitudes plus justes et de choix plus éclairés.

DIDIER GOUTMAN est consultant en communication et en ressources humaines. Créateur du site yijing-conseil.fr , il est déjà l’auteur, avec Juliette Allais, du best-seller Trouver sa place au travail (Eyrolles et Le livre de poche, 2012 et 2015).
Un auteur spécialiste
Une approche complète
Un angle opérationnel

« Le Yi Jing offre des réponses directes, des propositions de stratégie qui n’ont rien d’ésotérique, que chacun peut s’approprier et mettre en pratique. »
CYRILLE J.-D. JAVARY
Didier Goutman Préface de Cyrille J.-D. Javary
LE YI JING
Groupe Eyrolles 61, bd Saint-Germain 75240 Paris Cedex 05 www.editions-eyrolles.com
Mise en pages : Istria
En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans autorisation de l’éditeur ou du Centre français d’exploitation du droit de copie, 20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris.
© Groupe Eyrolles, 2016 ISBN : 978-2-212-56456-3
Dans la même collection
SOMMAIRE

Préface de Cyrille J.-D. Javary : La jouvence d’un fossile vivant
Avant-propos
Introduction
Partie 1 Consulter le Yi Jing
Chapitre 1 Le Yi Jing et ses usages
Présentation
Yi et Jing
Un peu d’histoire…
Le texte et sa structure
Principes
Impermanence, ou la loi du changement constant
Yin et Yang
Un temps cyclique
S’ajuster !
Tout est relatif
Usages
Usages anciens
Usages possibles
Usages naturels
Chapitre 2 De la question au tirage
Poser la question
Effectuer un tirage
Noter la réponse obtenue
Chapitre 3 Les réponses du Yi Jing
La lecture de la réponse
L’hexagramme de situation
Les mutations
L’hexagramme de perspective
Exemples de questions, de réponses et de conseils associés
Le mystère de la réponse…
Partie 2 Comprendre les 64 hexagrammes
Chapitre 4 Présentation d’ensemble
L’ordre des hexagrammes
La dynamique des 64 situations
Opposés et retournés
Hexagramme nucléaire et familles associées
Trigrammes
L’exemple des 12 hexagrammes « calendériques »
Chapitre 5 64 hexagrammes, 64 situations, 64 conseils
1. ÉLAN CRÉATIF
2. ÉLAN RÉCEPTIF
3. DIFFICULTÉS INITIALES
4. JEUNE FOU
5. ATTENDRE
6. PLAIDER SA CAUSE
7. ARMÉE
8. ALLIANCE
9. PETIT APPRIVOISE
10. DÉMARCHE
11. PROSPÉRITÉ
12. ADVERSITÉ
13. S’ENTENDRE AVEC TOUS
14. GRAND RÉALISE
15. SE TENIR
16. S’ENTHOUSIASMER
17. SUIVRE
18. REMÉDIER AU CORROMPU
19. APPROCHE
20. REGARD
21. MORDRE ET UNIR
22. EMBELLIR
23. USURE
24. RETOUR
25. SPONTANÉMENT
26. GRAND APPRIVOISE
27. NOURRIR
28. GRAND EXCÈS
29. S’ENTRAÎNER AU PASSAGE DES RAVINS
30. FILET D’OISELEUR
31. INCITER
32. ENDURER
33. FAIRE RETRAITE
34. GRAND FORCE
35. AVANCER AU GRAND JOUR
36. OBSCURCIR SA LUMIÈRE
37. GENS DU CLAN
38. DIVERGENCE
39. OBSTRUCTION
40. DÉLIVRANCE
41. DIMINUER
42. AUGMENTER
43. SE MONTRER RÉSOLU
44. ÊTRE ACCUEILLANT
45. RÉUNION
46. CROISSANCE
47. ÉPUISEMENT
48. PUITS
49. RÉVOLUTION
50. CHAUDRON
51. ÉBRANLER
52. STABILISER
53. PROGRESSER PAS À PAS
54. MARIAGE DE LA CADETTE
55. ABONDANCE
56. VOYAGEUR
57. SE MODELER
58. ÉCHANGER
59. DÉNOUER
60. MESURE
61. JUSTE CONFIANCE
62. PETIT EXCÈS
63. DÉJÀ TRAVERSÉE
64. PAS ENCORE TRAVERSÉE
Chapitre 6 Synthèse
Un parmi 64… et 4 096 !
Celui qui vous concerne…
Partie 3 Analyser un tirage
Chapitre 7 Guide d’analyse pas à pas
La démarche d’analyse
Observer d’abord la figure
Se laisser inspirer par le nom de l’hexagramme de situation
Lire avec attention… et détachement les textes associés
Étudier ensuite les mutations de votre tirage
S’intéresser plus spécifiquement aux textes des traits de mutation
Considérer enfin avec attention l’hexagramme de perspective
Les figures d’analyse
Hexagramme opposé
Hexagramme retourné
Trigrammes
Hexagramme nucléaire
Hexagramme(s) dérivé(s)
Trois exemples expliqués
Exemple n°1
Exemple n°2
Exemple n°3
Chapitre 8 Les difficultés d’interprétation
Être juge et partie
Contradictions… apparentes
Perspective spatiale ou temporelle ?
Tirages doubles et simples réponses
Chapitre 9 Les attitudes justes face au tirage
Mûrir sa question
S’ouvrir à la réponse
Laisser le temps faire son œuvre
Bibliographie
PRÉFACE
LA JOUVENCE D’UN FOSSILE VIVANT
L’invention du Yi Jing en Chine
À la question : « D’où viennent les idées justes ? », Mao Zedong répondait : « Les idées justes ne tombent pas du ciel ; elles viennent de la pratique sociale » ( De la pratique , 1937). Il ajoutait que seule l’expérimentation permet de valider une idée, et que c’est par le passage de la pratique à la connaissance, puis par le retour de la connaissance à la pratique que se construisent les idées justes.
Bien que son propos se situât dans le strict cadre du marxisme de l’époque, il est totalement chinois et répond parfaitement à la question : d’où vient le Yi Jing ?
L’histoire du Yi Jing commence il y a plus de trois mille ans sur les bords du Fleuve Jaune. La pratique sociale d’alors se concrétisait par des sacrifices que les souverains Shang (deuxième dynastie chinoise), avant d’entreprendre toute action importante, offraient à leurs ancêtres défunts afin que ces derniers y apportent leur appui.
Petit à petit, la pratique leur a montré que les ancêtres défunts répondaient toujours à leurs offrandes. C’est qu’il devait bien y avoir quelque chose de plus puissant qui forçait les ancêtres à répondre. Une conclusion s’est alors imposée à ce peuple de paysans sédentaires : le succès ou l’échec d’un projet ne dépend pas de facteurs religieux mais de conditions naturelles. Pour récolter, il faut semer au bon moment.
Le retour de cette connaissance à la pratique est à l’origine du désintérêt poli de ces Chinois pour les questions religieuses, et de leur attention accrue à ce moteur impersonnel qui fait tourner les saisons et que bien plus tard ils nommeront « dao » (tao).
Au lieu d’offrandes à des entités spirituelles imprécises, ils utilisèrent alors des carapaces de tortues car la tortue, vivant entre une carapace dorsale hémisphérique comme le ciel et une carapace ventrale divisée en secteurs comme les champs sur la terre, est analogiquement un modèle réduit de l’univers. Approchant alors des tisons sur ces carapaces, ils y provoquaient des fissures dont les formes leur donnaient des indications sur la valeur du couplage entre la qualité du moment, le but qu’ils se proposaient et la stratégie la plus efficace pour y parvenir. Les bases du Yi Jing étaient posées : il ne s’agissait pas de divination, mais d’auscultation, une pratique comparable à la prise du pouls en acupuncture.
Aussi gardaient-ils les carapaces de tortues afin de vérifier, a posteriori , les diagnostics qu’ils en avaient tirés. Pour s’y retrouver dans leurs archives, ils prirent l’habitude de graver, à même les carapaces, sous forme de petits signes : date, nom de l’opérateur, question posée, synthèse, etc . Ces notations sont les plus anciens idéogrammes chinois. Étonnante boucle rétroactive : la pratique, qui aboutira au texte du Yi Jing, a d’abord commencé par inventer l’écriture dans laquelle il sera formalisé.
L’invention de l’idéographie va démultiplier l’utilisation des carapaces, conduisant à la disparition des tortues d’eau douce en Chine du Nord. Contretemps qui, à son tour, va être la source d’un véritable saut qualitatif : la transformation d’un énorme stock de cas particuliers (on estime à plus de 400 000 les carapaces ayant été archivées) en un texte unique, organisé en 64 chapitres comprenant chacun environ

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents