62 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le Vénérable Maître - Celui qui est capable d'aimer - 2e édition revue et augmentée (mai 2022) , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
62 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Précis à l’attention des Vénérables Maîtres élus officiant dans des Respectables Loges de tradition au Rite Écossais Ancien et Accepté (REAA)

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 11 juin 2020
Nombre de lectures 1
EAN13 9782492787096
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0474€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Tous les ouvrages de l’édition sur
www.editionsdelartroyal.fr
Le Vénérable Maître
© Franck Lacombe, 2020
© Éditions de l’Art Royal, 2020
ISBN 978-2-9571156-3-1
Dépôt légal : juin 2020
Logo ear © Jean-Luc Leguay
Tous droits réservés
Reproduction interdite sans autorisation
contact@editionsdelartroyal.fr


Collection Vécus initiatiques
2 e édition revue et augmentée

É ditions de l’Art Royal
Remerciements
Merci à Jean-Marie, mon grand ami, qui a inspiré le titre de cet ouvrage.
Alors que je lui demandais conseil avant de prendre mon tout Premier Maillet, celui-ci me répondit : analyse la racine grecque de « Vener » et celle, latine, de « able ». Et tu auras compris l’essentiel.
Merci à tous ceux qui m’ont demandé conseil, me donnant ainsi l’envie d’écrire ces lignes qui n’ont d’autre ambition que de transmettre.


LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Celui qui est capable d’aimer
Franck
LACOMBE


INTRODUCTION
Ce manuel est destiné à tous les Vénérables Maîtres élus qui, avant d’être régulièrement installés par leurs Officiers Provinciaux lors d’une cérémonie secrète fort émouvante, se posent, dès le mois de mai précédent, moult questions sur leur charge.
Comment constituer mon Collège d’Officiers ?
Quel programme pour l’année à venir ?
Et de nombreuses autres questions opérationnelles tout à fait légitimes.
Mais il en est une autre que tous se posent, consciemment ou non : quel sens doit avoir mon futur Vénéralat ?
Ce manuel tente d’y répondre en partageant non seulement ma propre expérience de quatre années dans la Chaire du Roi Salomon, mais aussi par la collecte de très nombreuses expériences d’autres Vénérables Maîtres qu’il m’a été donné de voir à l’œuvre, que ce soit dans mes Loges ou dans des Loges que je visitais.
Merci à tous. Par leur excellence, mais aussi par les erreurs que je les ai vu commettre, ils m’ont tous permis de réfléchir, de m’améliorer moi-même lorsque je tenais le maillet.
« Imitez, avec soin, ce que vous rencontrerez de louable chez les autres et corrigez, en vous, ce qui paraîtra défectueux chez autrui » (exhortation aux surveillants lors de la cérémonie d’installation du VM).
Ce précis n’a pas pour vocation de se substituer ni aux éléments du Rituel, ni aux manuels de procédure en vigueur. Il entend les compléter par des conseils concis et pratiques.
Bien entendu, les Vénérables Maîtres travaillant au REAA (1802, Cerbu ou Hiram) trouveront ici des conseils qui leur sont particulièrement adaptés.
Les Vénérables Maîtres travaillant à d’autres rites, en particulier aux rites Français et Ecossais Rectifié, à quelques détails près, pourront également nourrir de ce manuel leurs propres réflexions.
Je vous souhaite le meilleur dans la chaire du Roi Salomon, en espérant que ce manuel de partage et de transmission vous aide en vous laissant moins seuls.


vÉnÉrable maÎtre ?
« De même que le Soleil se lève à l’Orient pour ouvrir la carrière du jour, de même, le M de la Loge se tient à l’Orient pour ouvrir la Loge, éclairer les Travaux et mettre les Ouvriers à l’Œuvre. » REAA - 1802
Quel est en fait, le rôle du Vénérable Maître ?
Est-il un despote éclairé ? Un « Gentil Organisateur » ? Un chef qui mène ses troupes au combat ? Un dirigeant qui fait fonctionner la Loge de manière optimale ?
Voici le serment que prête le Vénérable Maître élu lors de sa Cérémonie d’Installation dans la Chaire du Roi Salomon :
Moi .................. Maître-Maçon du Rite Écossais Ancien et Accepté, régulièrement désigné comme Maître Élu pour l’année de Vraie Lumière 60.../60…
En présence des Trois Grandes Lumières de la Franc-Maçonnerie, le Volume de la Loi Sacrée, le Compas et l’Équerre,
Je m’engage sur mon honneur et ma Foi Maçonnique, à obéir à la Constitution et au Règlement Général de l’Ordre, à rendre hommage au Grand Maître en exercice, à ses représentants,à me soumettre aux décisions de la Grande Loge,ainsi qu’au règlement particulier de cette Respectable Loge, à en faire assurer le respect par tous les Frères de l’Atelier.
Je promets, en outre, de n’employer l’autorité que je reçois de mes Frères, que pour le bien de l’Ordre en général,et de cette Respectable Loge en particulier.
Je m’engage à remettre à mon successeur,ou, s’il y a lieu au Grand Maître Provincial, dont nous dépendons, les cotisations et les pièces que je reçois aujourd’hui en dépôt, dont la Charte de la Loge, ainsi que tous les documents intéressant l’Obédience, que je recevrai au cours de mon mandat.
Notons qu’il est clairement fait mention d’une valeur essentielle de notre maçonnerie : la continuité.
L’Officier Installateur dit également, au cours de la même cérémonie :
Je place, entre vos mains, ce Maillet qui est l’emblème du pouvoir et qui vous servira à maintenir l’ordre dans la Loge, particulièrement à l’Orient.
Je vous remets également l’Épée Flamboyante, symbole du pouvoir spirituel.
Désormais, tous nos Frères vous obéiront et nulle Autorité ne sera plus respectée que la vôtre car vous en ferez toujours usage avec Sagesse.
Le sujet est clairement posé : le Vénérable Maître dispose de l’autorité, dont il fait usage avec sagesse.
Pourquoi faire ?
Spontanément, le verbe diriger nous renvoie au monde profane, à la direction d’équipe, d’association, d’entreprise.
Il y a de cela dans le Vénéralat.
Mais pas seulement.
Car il ne s’agit pas seulement de faire fonctionner la Loge de manière optimale.
Il ne s’agit pas seulement de faire en sorte que les travaux se déroulent au mieux, dans le strict respect du rituel.
Il ne s’agit pas seulement de faire régner l’égrégore.
Il faut, presque avant tout, penser à après.
Car le Vénérable Maître est élu (et, plus qu’accessoirement, désigné par le Conseil des Anciens, j’y reviendrai) pour une courte durée : un an renouvelable une fois - il est des Obédiences qui pratiquent le triennat, mais cela n’est que très peu conforme aux usages des Anciens.
Donc, sa priorité n’est pas de se maintenir au pouvoir, comme un dirigeant qui, par ses bons résultats, se verrait renouvelé par son conseil d’administration ou son assemblée générale, ou comme la grande majorité des politiques, qui cherchent avant tout à se faire réélire.
Non, sa priorité, c’est la continuité de la Loge, la préparation de la suite.
Nous allons séparer deux aspects très différents des devoirs du Vénérable Maître : diriger la Loge et diriger les travaux.
Le premier devoir se réfère à l’organisation : nommer les Officiers, établir le programme des travaux, être garant du Trésor… Tout ce qui se déroule hors du temple.
Le second devoir est relatif aux Tenues elles-mêmes, tout ce qui constitue la face visible de l’iceberg.


Diriger et Éclairer la loge
Introduction
« Trois la dirigent, cinq l’éclairent, sept la rendent juste et parfaite » dit le rituel.
Le « trois », appelés souvent les trois Maillets, sont, bien entendu, le Vénérable Maître, le Premier et le Second Surveillant.
NB : les trois maillets sont symbolisés par les trois colonnettes qui sont allumées lors de l’ouverture des travaux. Dans les rites anglo-saxons, inspirés du rite des anciens, les trois colonnettes sont placées non autour du pavé mosaïque, mais devant chacun des trois plateaux. Il est donc inutile de fantasmer sur la prétendue existence d’une « quatrième colonnette »…
Si le Vénérable Maître a seul l’autorité que lui confère son élection et surtout son Installation selon les anciens usages, les décisions importantes doivent être prises en concertation avec les deux autres Maillets, le Secrétaire et le Trésorier.
Il faudra donc les réunir régulièrement, comme un véritable comité de direction d’entreprise. Avant la première Tenue pour préparer l’année, une fois par trimestre ensuite (sans oublier en juin ou juillet pour préparer la passation de pouvoirs, ne l’oublions pas).
Nommer les officiers
Rappel : les Officiers de la Loge ne sont pas élus (à l’exception du Trésorier, puisque ce poste a un caractère civil et qu’il est élu par tous les membres de la Loge, Apprentis compris), ils sont désignés par le Vénérable Maître. Sauf cas de force majeure, ils ne peuvent pas refuser un poste.
Dans le monde profane, un dirigeant cherche, en permanence, à mettre les meilleurs à la bonne place, là où chacun pourra s’exprimer en fonction de ses compétences et qualités.
L’objectif d’un Vénérable Maître est tout autre.
Sa priorité est de penser à APRÉS.
Car, ne l’oublions jamais, la Franc-Maçonnerie et un Ordre initiatique qui se transmet de génération en génération. Perdre cela de vue, c’est se croire dans un club service où les processus et les actions de bienfaisance sont plus importants que le club en tant que tel.

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text