89 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Réussir son intégration professionnelle , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
89 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Vous venez de terminer vos études et devez intégrer le monde du travail, mais vos connaissances du milieu professionnel demeurent réduites.


Vous avez plusieurs années d’expérience et souhaitez développer votre efficacité relationnelle et votre pouvoir de conviction.


Vous êtes professeur ou animateur et votre objectif est d’offrir à vos étudiants les atouts nécessaires à leur intégration dans l’entreprise.


Comment communiquer efficacement au sein d’un univers si complexe, se faire accepter par ses collègues ou ses collaborateurs ? Comment fixer un objectif de travail ? Comment exposer ses idées pour obtenir l’adhésion de ses partenaires ? …


Cet ouvrage vous aidera à mieux connaître votre entreprise, ses principaux acteurs, et bénéficier des opportunités qu’elle vous offre.


Mettre en valeur et exploiter vos qualités personnelles vous permettra de développer des relations harmonieuses et efficaces au travail !




ÉVOLUTION DES RELATIONS HIÉRARCHIQUES DANS LE MONDE PROFESSIONNEL
M. Ringuar a tout compris
L’ouvrier, la carotte et le bâton
Mystère à la Western Electric Company
En visite à la grande pyramide
Le chef-né est mort ! Vive le manager !
Un dernier mot
Points clés pour les animateurs


CONNAÎTRE SON ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL : DESCRIPTION GÉNÉRALE, HISTOIRE, RELATIONS INTERNES
Un zoo désolant
Description générale
Histoire, mythes et rites
Les rites
Système de communication interne et relations hiérarchiques
Points clés pour les animateurs


CONNAÎTRE SON ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL (SUITE) : CULTURE, FORMATION, ÉVALUATION, PROMOTION
Culture de l’organisation et système de valeurs
Mais que faisons-nous donc de nos journées de travail ?
Formation, évaluation, promotion
L’humour toujours
Conclusion
Points clés pour les animateurs


SE PRÉPARER À L’ÉCHANGE : PORTRAIT PSYCHOLOGIQUE DE NOS INTERLOCUTEURS
Babel, 12 juin 580 avant J.-C.
L’autre, mode d’emploi
Nettoyons nos lunettes mentales
La personnalité en acte : les quatre familles au travail
Conclusion
Points clés pour les animateurs


PRENDRE LA PAROLE POUR AGIR ENSEMBLE : ESPACE PHYSIQUE, GESTUEL, VOCAL ET ORGANISATION DE LA PENSÉE
On a toujours quelque chose à dire
Les deux pôles de la parole professionnelle
Grille d’évaluation de notre communication orale
I - Espace physique et gestuel : critères retenus
II - Espace vocal : critères retenus
III - Organisation de la pensée : critères retenus


PRENDRE LA PAROLE POUR AGIR ENSEMBLE (SUITE) : ASPECT RHÉTORIQUE, DIMENSION PSYCHOLOGIQUE, APPROCHE CULTURELLE
IV - Aspect rhétorique : critères retenus
V - Dimension psychologique : critères retenus
VI - Approche culturelle : critères retenus
Points clés pour les animateurs... et leurs chers disciples !


RÉDIGER POUR CONVAINCRE : LA COMMUNICATION ÉCRITE
Que de fôtes !
Différents écrits professionnels
Critères de lisibilité des écrits professionnels
Comment fixer un objectif de travail ?
Le compte rendu de réunion : une illustration
Le courriel en six questions
Comment rédiger un rapport technique ?
Anti-conseils pour la rédaction du rapport
Points clés pour les animateurs


SAVOIR ÉCOUTER ET AIDER SES PARTENAIRES
Adieu Émile
Où est passée ma boussole ?
L’écoute qui coûte
L’écoute active
Les malheurs de Sophie
La reformulation et l’attitude d’empathie
Les différentes techniques de reformulation
Points clés pour les animateurs


ÉVALUER ET ÊTRE ÉVALUÉ AVEC SUCCÈS
Des détails de taille... l’effet de halo
À chacun son tour
Objectifs de l’entretien d’évaluation
L’évalué prépare son entretien
Nos conseils à l’évaluant
L’entretien d’évaluation : comment le structurer
Halo, halo, mon cher Jérôme !
Points clés pour les animateurs


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 29 septembre 2022
Nombre de lectures 15
EAN13 9791039703482
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0000€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Réussir son intégration professionnelle



Réussir son intégration professionnelle
Bien communiquer pour bien s’intégrer
Auteur : Jean-Louis GALHARRET-BORDE
Édition 2022
© GERESO Édition 2017, 2019, 2022
Direction de collection : Catherine FOURMOND
Suivi éditorial et conception graphique : GERESO Édition
Illustration : © AlisaRut /gettyimages.fr
www.gereso.com/edition
e-mail : edition@gereso.fr
Tél. 02 43 23 03 53 - Fax 02 43 28 40 67
Reproduction, traduction, adaptation interdites
Tous droits réservés pour tous pays francophones
Loi du 11 mars 1957
Dépôt légal : Septembre 2022
ISBN : 979-10-397-0259-1
EAN 13 : 9 9791039702591
ISBN numériques
ISBN eBook : 979-10-397-0347-5
ISBN ePub : 979-10-397-0348-2
GERESO SAS au capital de 465 920 euros - RCS Le MANS B 311 975 577
Siège social : 38 rue de la Teillaie - CS 81826 - 72018 Le Mans Cedex 2 - France





Parmi les «  Hors Collection  » GERESO Édition :
• Architecture et transformation de l’entreprise
• Go ! Devenez proactif !
• Révélez votre Talent avec l’Intelligence Prismatique
• Prendre la bonne décision individuelle et collective
• 100 conseils pour mieux gérer votre argent
• Mieux communiquer pour mieux vivre
• Les groupes Mastermind : accélérateurs de réussite
• Adieu les problèmes au travail !
• Bien travailler à distance avec les outils numériques
• Relancer l’innovation aujourd’hui… pour préparer demain
• Réussir l’impossible
• Écrire et publier un livre professionnel
• La VAE en pratique
• S’affirmer
• Écrire vite, écrire court, écrire bien !
• Aujourd’hui j’appelle !
Retrouvez tous nos titres « Hors Collection » sur librairie.gereso.com





Remerciements
Pour leur confiance, leur courage et tout ce qu’ils ont apporté à ce livre, je remercie chaleureusement mes étudiants et stagiaires.
Ma gratitude s’adresse également à Gisela et Maëlyse pour leurs suggestions et leur indispensable soutien. Cet ouvrage est aussi le leur.
Merci enfin à Gereso Édition, à mesdames Catherine Fourmond et Raphaëlle Cormier pour leur rigueur et leur parfaite courtoisie. Travailler en leur bonne compagnie fut un plaisir !



Pourquoi ce livre ? À qui s’adresse-t-il ? Comment l’utiliser ?
Nous nous appelons Léa, Mathieu, Chloé ou Thomas. Nous venons tout juste de mener à bien nos études techniques ou commerciales, économiques ou juridiques, littéraires ou scientifiques. Une satisfaction tempérée d’inquiétude, avouons-le : nous allons devoir, à présent, affronter le monde du travail. Certes, nous nous sentons motivés, déterminés à y donner le meilleur de nous-mêmes. Et le stage que nous avons suivi l’année passée devrait nous y aider ; nous avons pu en effet y appliquer une partie du savoir acquis durant nos études. Nos connaissances de l’environnement professionnel, cependant, demeurent réduites : comment communiquer efficacement au sein d’un univers si complexe ?
En vérité ce stage, premier contact avec le secteur privé ou public, limité par définition, nous amène à nous poser de nombreuses questions sur nos interlocuteurs et nous-mêmes. Progrès déjà notable, il est vrai, eu égard à notre ignorance initiale : comment donc définir la culture de la structure que nous venons d’intégrer ? De quelle façon pouvons-nous savoir plus exactement qui fait quoi au service de cette dernière ? Comment nous y faire accepter par nos collègues, nos collaborateurs ? Existe-t-il une méthode pour fixer de façon précise un objectif de travail ou, simplement, les limites de nos responsabilités ? Comment exposer nos idées de manière à emporter l’adhésion de nos partenaires, lors d’une réunion de travail ou de nos entretiens d’évaluation ? Et bien d’autres interrogations…
Cet ouvrage, on s’en doute, n’a pas pour but de répondre de façon péremptoire à toutes les questions que se posent nos jeunes pousses. Il n’est pas un recueil de recettes. Son objectif est de les aider à tirer le plus grand bénéfice de leur premier emploi. De vivifier leur potentiel en développant leur savoir - la connaissance de leur structure d’accueil - et leur savoir- être - leur aptitude à communiquer. Ce guide s’adresse également à tous ceux qui, après quelques années d’expérience, souhaitent améliorer leur communication professionnelle en se posant les bonnes questions afin de mieux comprendre un environnement devenu parfois opaque, leur hiérarchie ou leurs collègues, en développant leur efficacité relationnelle et leur pouvoir de conviction là où la communication a pris l’importance que l’on sait…
Les conseils prodigués dans ce livre s’appliquent aussi bien au secteur privé qu’au secteur public ou associatif. Ses quatre premiers chapitres visent à permettre aux lecteurs de mieux se situer aux côtés de tous - la structure qui les accueille - et de chacun - leurs partenaires usuels. Les chapitres suivants ont pour objectif de leur faire pratiquer les techniques d’expression professionnelle de base, à l’écrit comme à l’oral.
Enfin, ce guide requiert la participation active de ses lecteurs. Chacun de ses chapitres les accueille à l’aide d’une anecdote ou d’un récit souhaité plaisant ; il leur est permis, s’ils en ressentent l’envie, d’en sourire (l’auteur leur en serait reconnaissant !).
La pédagogie mise au service de l’exposé de chaque thème est, quant à elle, pragmatique et inductive. Préférant la pratique à la théorie, faisant appel à leurs observations pour formuler la loi générale, elle vise à encourager leurs efforts en toute sécurité. Ainsi, une vérification des acquis clôt chaque chapitre, enrichie d’ailleurs d’une liste de points clés à l’usage des enseignants et des animateurs. Ces derniers pourront de cette manière instruire et rassurer plus aisément leurs étudiants ou stagiaires, en contribuant à leur future réussite.
Il ne restera plus à chacun qu’à adapter ses acquis à sa situation propre, à oser les tester et les mettre en pratique. Au travail, avec tous mes encouragements !


Chapitre 1
Évolution des relations hiérarchiques dans le monde professionnel
M. Ringuar a tout compris
Un échange entre M. Alfred Ringuar, directeur, et M. Dubois, un de ses chefs d’équipe.
- «  Voyons, Dubois, vous savez bien qu’aujourd’hui, un chef, heu… pardon, un responsable doit être pédagogue   ! Qu’il doit savoir expliquer les décisions prises   ! Qu’il lui faut faire preuve de considération à l’égard de ses subordonnés   !
- Oui, monsieur.
- Qu’il doit savoir écouter   ! Qu’en aucun cas il ne doit monopoliser la parole…
- C’est vrai, monsieur.
- Qu’il doit être capable de prendre ses responsabilités   ! Dubois, je vous demande instamment de faire preuve d’indépendance, d’initiative  !
- Bien, monsieur.
- Enfin Dubois, vous savez bien que ma porte est toujours ouverte au dialogue  ! Venez donc me faire vos propositions. Et, tiens, pour la conduite de vos hommes, inspirez-vous de ma façon de faire… Tout en finesse, mon cher Dubois   ! Soyez plus un animateur qu’un contrôleur, que diable  ! Taylor c’est bien fini   !
- Sans doute, monsieur.
- Ah, encore un mot   ; il y a à présent bientôt dix ans que nous travaillons ensemble. Dorénavant, appelez-moi donc Alfred.
- Merci, monsieur.  »
L’ouvrier, la carotte et le bâton
F.W. Taylor naît en 1856 aux États-Unis. À la fois ingénieur et économiste, Taylor va, le premier, se pencher sur les motivations de l’homme au travail. Selon lui, l’ouvrier vit son activité ordinaire comme une contrainte. Seul compte pour celui-ci le salaire qu’il peut obtenir en échange de sa production journalière. Afin d’augmenter le rendement de l’entreprise, il paraît alors logique à Taylor de « proposer » à l’ouvrier de travailler plus vite, d’acquérir ainsi un salaire élevé au moindre effort. Ainsi naît la théorie de l’ homo oeconomicus , amenant notre ingénieur à prôner une utilisation maximale de l’outillage, une spécialisation stricte de l’ouvrier, la suppression de tout geste inutile.
L’objection à cette organisation, formulée de longue date, nous la connaissons : le travail ne risque-t-il pas alors d’être déshumanisé ? L’ouvrier, privé de sa qualification, ne va-t-il pas évoluer dans un monde digne de Kafka ? Nous nous rappelons également, sur ce sujet, l’un des plus fameux films de Charlie Chaplin, Les temps modernes …
La réponse de Taylor à cette question est nette : son développement intellectuel ayant atteint son terme au début de l’adolescence, l’ouvrier doit se borner à exécuter comme un automate les ordres de ses supérieurs. Pour prix de ses efforts, il obtient le bénéfice d’une double sécurité : la confiscation de toute initiative et le versement d’un salaire régulier, enrichi d’une prime s’il sait augmenter sa cadence de travail.
Enfin, toute carotte appelant son bâton, l’ouvrier est bien sûr dûment contrôlé par un pouvoir centralisé et un chef qui sait fixer les cadences, distribuer les tâches, les sanctions et les récompenses. Les uns exécutent, les autres pensent : chacun est à sa place au sein du taylorisme et de l’organisation scientifique du travail (OST). Extension du système, le travail à la chaîne sera instauré dès 1913, dans les usines Ford .
Il va sans dire que seules des conditions socioéconomiques bien particulières ont permis à l’OST de se développer : main-d’œuvre peu instruite et peu qualifiée, émergeant à peine de sa misère initiale, faiblesse des syndicats, nécessité de la reconstruction d’après-guerre, en un temps où la muette obéissance était considérée comme une vertu. À l’usine comme à l’armée !
Mystère à la Western Electric Company
Il faut attendre Elton Mayo et son expérience menée de 1927 à 1929 à la Western Electric Company de Chicago pour qu

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text