58 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
58 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Pour la plupart des gens, le bitcoin ne représente pas grand-chose, tout au plus une technologie utilisée par quelques mordus de l'informatique. Souvent, on l’associe aux financements illégaux mais il est bien plus que ça, et est aujourd’hui de plus en plus utilisé dans l’économie réelle.Le numérique est partout, il a transformé nos vies personnelles, professionnelles. La transition numérique, s’accélère. L’Humain est aujourd’hui Homo Numericus et nous sommes en pleine transformation digitale.Et cette révolution qui s’opère dans tous les secteurs d’activité transforme nos vies en profondeur. Certains sujets sont déjà anciens, comme le big data ou l’intelligence artificielle. Pourtant, ils se développent rapidement grâce à l’émergence de nouvelles technologies, et à l’accroissement de la puissance de calcul des ordinateurs.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mai 2022
Nombre de lectures 18
EAN13 9782492126338
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0174€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Le bitcoin
 
Vers la fin des banques ?
 
 
 
Numerica
 
 
 
Éditions Plume Libre
 
 
Titre : Le bitcoin
Sous-titre : Vers la fin des banques ?
Auteure : Numerica
Éditeur : Éditions Plume Libre
 
 
Préambule
 
Le bitcoin est le quatrième thème de notre collection « C’est pas si compliqué » numérique.
V ous en avez peut-être entendu parler… Le Bitcoin (BTC) est LA monnaie cryptographique par excellence. La technologie associée est la blockchain, abordée dans le précédent titre de cette collection .
Le bitcoin est imaginé par son créateur à la suite de la crise financière de 2008, pour contrer le système financier centralisé et dépendant des institutions bancaires. Il voit le jour début 2009.
Cela a d’abord été un truc d’informaticien , une première monnaie virtuelle dont peu de monde, à l’exception des initiés, comprenait le fonctionnement, l’intérêt et les enjeux.
Le Bitcoin a largement dépassé la sphère des seuls geeks 1 , il est, aujourd’hui, utilisé dans plusieurs secteurs d’activités et par un nombre croissant d’entreprises.
Ce livre n’est pas un mode d’emploi du bitcoin, ce n’est pas non plus un livre destiné aux spécialistes.
Notre objectif est de vous informer afin que vous puissiez vous faire votre opinion, avant d’entrer, peut-être, concrètement, dans le monde des cryptomonnaies.
Vous allez voir, ce n’est pas si compliqué…
 
 
 
 
 
 
 
 
1
 
Qu’est-ce que c’est ?
 
 

 
Le bitcoin est une monnaie virtuelle (qui n’a pas d’existence physique) et cryptographique.
Selon le dictionnaire Larousse :
 
La cryptographie est un ensemble de techniques de chiffrement (écriture à base de chiffres) qui assurent l’inviolabilité des données.
 
Si l’on regarde sur le site du ministère des Finances, on trouve la définition suivante :
Une crypto-monnaie désigne :
Une monnaie virtuelle qui repose sur un protocole informatique de transactions cryptées et décentralisées, appelé blockchain ou chaîne de blocs .
 
 
 
 
 
Son créateur, Nakamoto, écrit :
 
Ce dont nous avons besoin, c’est d’un système de paiement électronique basé sur des preuves cryptographiques, qui permettrait à deux parties qui le souhaitent, de réaliser des transactions directement entre elles sans avoir recours à un tiers de confiance.
 
 
 
Plus largement : les cryptoactifs représentent des actifs virtuels stockés sur un support électronique. Ils permettent à une communauté d’utilisateurs les acceptant en paiement, de réaliser des transactions sans avoir à recourir à la monnaie légale. 
Le bitcoin est donc une cryptomonnaie apparue début 2009, dont le symbole boursier est BTC ou XBT (le X signifiant la non-appartenance à un pays en particulier).
Le bitcoin a été créé dans le contexte de la crise financière mondiale de 2008, pour être une monnaie alternative, indépendante, qui ne dépend d’aucune banque ni d’aucun État .
Le stock total de bitcoins à créer a été fixé dès le départ, à 21 millions d’unités. Aujourd’hui, plus des trois quarts ont déjà été mis en circulation. La limite supérieure devrait être atteinte aux alentours de 2100, en sachant que, plus on s’approche de cette limite, moins on produit d’unités.
La production de bitcoins est en effet divisée par 2 tous les 4 ans, c’est le halving .
 
 
 
 
Une blockchain, en français chaine de blocs, est un immense registre qui contient toutes les transactions réalisées par les utilisateurs depuis la création du bien ou du service concerné.
 

 
Ce registre, cette base de données colossale, ordonnée, est sécurisée, transparente et partagée simultanément entre tous les utilisateurs sans aucun intermédiaire.
 
 
Le bitcoin fonctionne avec la technologie blockchain 2 et grâce à la puissance de calcul de quelques dizaines de milliers d’ordinateurs répartis sur la planète.
La blockchain peut être représentée comme un un énorme cahier où toutes les transactions sont répertoriées, de la première à la dernière. C’est une technologie sécurisée, réputée inviolable, infalsifiable et ineffaçable.
Le bitcoin permet de réaliser des paiements en ligne. Le nombre de transactions qotidiennes est estimé, en 2020, à environ 300 000.
Il n’a aucune existence physique ; on ne peut pas en détenir dans son portefeuille parmi d’autres billets, en euros par exemple.
Lorsque vous possédez des bitcoins, vous disposez d’une clé virtuelle unique et privée, composée de 51 caractères alphanumériques. C’est une série de chiffres et de lettres qui fait office de portefeuille électronique. Lorsque vous réalisez une transaction, vous générez une autre clé qui constitue votre signature sur le réseau blockchain.
Les caractéristiques du bitcoin :
Une des caractéristiques principales du bitcoin est d’être extrêmement volatil.
Son cours a beaucoup varié à la hausse et à la baisse depuis sa création.
À titre d’illustration, voici quelques exemples de valeur :

-  Tout au début, en octobre 2009, le bitcoin s’échange à 0,001 dollar.
-  En février 2011, il atteint la parité du dollar.
-  En novembre 2011, le bitcoin atteint 1 250 dollars.
-  Entre les mois de janvier et mars 2013, sa valeur augmente de 400%... à la suite de la défaillance d’une plateforme d’échange.
-  En juin 2015, il vaut 272 dollars et s’envole ensuite pour atteindre 2 750 deux ans plus tard !
-  En 2016, l’annonce du Brexit entraîne une hausse des cours du bitcoin de 9%.
-  Dans l’année 2017, il progresse de +1 318% !
-  Entre juillet 2019 et mars 2020 le cours du bitcoin a chuté de plus de 50%.
Il vaut, à l’heure de la rédaction de cet ouvrage, plus de 40 000 dollars, alors qu’il valait environ 1 dollar en 2015.
 
Le bitcoin par définition, n’est soumis à aucune régulation et génère donc une forte spéculation.
 
Comme le bitcoin a un taux de pénétration faible dans l’économie réelle, il est beaucoup utilisé comme actif de spéculation.
Le bitcoin, comme les autres monnaies, est divisible, jusqu’à 8 chiffres après la virgule.
 
Voici ses unités :

1 BTC        =        1 bitcoin
1 MBTC        =        1 millibitcoin = 0,001 bitcoin
1 µBTC        =        1 microbitcoin = 0,000001 bitcoin
1 Satoshi        =        0,00000001 bitcoin
 
 
Les autres monnaies virtuelles :
Si le bitcoin est la première monnaie virtuelle, ce n’est pas la seule.
Il en existe beaucoup d’autres, apparues dans son sillage, avec quelques spécificités. Certaines se développement et perdurent, et d’autres non.
Citons-en quelques-unes :

-  Ethereum, certainement la plus connue des autres monnaies virtuelles,
-  Ripple,
-  Litcoin,
-  Stellar
-  …
 
En 2019, on dénombrait 2871 crypto-monnaies en circulation dans le monde.
Le bitcoin est très populaire dans les pays anglo-saxons, dans les pays de l’est et du nord de l’Europe, un peu moins en France et dans les pays latins.
Pour ses partisans, le bitcoin représente l’or numérique.
 
Finalement, le bitcoin est-il vraiment une monnaie ?
Repartons de la définition d’une monnaie. Selon la banque européenne 3  :
C'est un moyen d'échange, à savoir un moyen de paiement ayant une valeur, fiable aux yeux de tous. La monnaie est également une unité de compte permettant d'établir le prix des biens et des services.
Et elle constitue aussi une réserve de valeur.
Une monnaie doit posséder certaines propriétés pour être considérée comme telle.
Elle doit être :

-  Non périssable :        Le bitcoin l’est indéniablement.
-  Identifiable :          Chaque bitcoin possède son propre numéro d’identification.
-  Difficile à contrefaire :        La technologie dont dépend le bitcoin est très sécurisée, réputée inviolable, infalsifiable.
-  Facile à transporter et à stocker :        Le format numérique est, par essence, facile à transporter et à stocker, sur un smartphone ou un ordinateur.
-  Fongible :          La fongibilité est ce qui qualifie le caractère interchangeable des actifs détenus .
Un bitcoin étant interchangeable avec un autre bitcoin sans perte de valeur, il est donc fongible.

-  Divisible :          Nous l’avons vu précédemment, un Bitcoin est divisible : 1 bitcoin équivaut par exemple à 100 millions de satoshis.
Qu’attend-on de plus d’une monnaie ?
Une monnaie doit être utile et inspirer confiance pour constituer un moyen de paiement accepté par tous, ainsi qu’une réserve de valeur.
Le bitcoin est-il utile ?
Avec le bitcoin, vous pouvez acheter des biens et des services certes, mais pas partout, loin de là !
Certaines entreprises l’acceptent comme moyen de paiement, mais pas encore la majorité d’entre elles.
Ainsi l’utilité reconnue du bitcoin est fortement liée au nombre de commerçants qui l’acceptent comme moyen de paiement.
Aujourd’hui, plus de 30% des PME américaines acceptent le paiement en bitcoin.
Le bitcoin peut aujourd’hui s’échanger partout, sans intermédiaire bancaire, via un ordinateur ou un smartphone,
Par ailleurs, des agents de change se sont spécialisés dans la conversion de bitcoin en devises.
Il existe même, dans certains pays, des bornes d’échange permettant de convertir la monnaie virtuelle en monnaie réelle (il y en a par exemple une à Lille).
 
Quels sont, finalement, les avantages du bitcoin ?
Le bitcoin compte de nombreux partisans.
Selon eux :

-  Le bitcoin constitue un bon point de départ pour casser le monopole des banques centrales, et donc des États, dans l’émission de monnaies.
-  Le bitcoin et le système de paiement associé ne sont gérés, ni régulés, par aucun État.
-  Le fonctionnement du système n’est pas centralisé, puisqu’il repose sur un réseau d’ordinateurs répartis sur la planète et sur une technologie très sûre, la blockchain.
Pour compléter ces informations, ajoutons que les bitcoins sont concentrés sur environ 2000 adresses qui détiendraient 40% des unités.
Parmi ces adresses, beaucoup sont inactives ou

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text