87 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Expliquer Internet et la loi en milieu scolaire , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
87 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description



Internet est devenu un outil quotidien, aussi bien pour les élèves que pour les enseignants. Blog personnel de l'élève ou blog de la classe, utilisation de ressources sous droit d'auteur, mise en ligne de données personnelles ou de la vie privée, réputation de l'établissement, publication de contenus choquants ou illicites, droit d'accès de la hiérarchie aux mails ou aux fichiers de l'enseignant, fraude informatique... Si la loi protège les internautes des abus, des arnaques et des agressions virtuelles, elle leur impose aussi des devoirs.



Cet ouvrage de vulgarisation donne à tous les définitions et les bases juridiques indispensables, ainsi que de nombreux exemples concrets de jurisprudence, et fait le point sur les évolutions et les débats en cours.






  • La liberté d'expression sur Internet


  • Qui est responsable ?


  • Que deviennent vos données personnelles ?


  • La e-réputation.


  • Les droits d'auteur


  • Internet dans la vie professionnelle


  • La cybercriminalité


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 20 mars 2015
Nombre de lectures 8
EAN13 9782212272864
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0350€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

DIRECTEUR DE PUBLICATION
Jean-Marc Merriaux
DIRECTRICE DE L’ÉDITION TRANSMEDIA ET DE LA PÉDAGOGIE
Michèle Briziou
DIRECTEUR ARTISTIQUE
Samuel Baluret
SUIVI ÉDITORIAL
Aurélien Brault
MISE EN PAGE
IGS
CONCEPTION GRAPHIQUE
DES SIGNES Studio Muchir Desclouds
ISSN : en cours
ISBN : 978-2-212-27286-4
© Réseau Canopé – Groupe Eyrolles – 2015
(Réseau Canopé, établissement public à caractère administratif Téléport 1 @ 4 - CS 80158 86961 Futuroscope Cedex)
AUTEUR
Ancien conseiller de la secrétaire d’État au numérique, polytechnicien et docteur en droit, Fabrice Mattatia est expert en confiance numérique. Il intervient dans plusieurs universités, dont Paris I Panthéon-Sorbonne et La Rochelle, et dans des grandes écoles d’ingénieurs comme Télécom Paristech. Il est également l’auteur de nombreux articles de vulgarisation sur le droit et les technologies.
À la fois technicien et juriste, Fabrice Mattatia explique au grand public aussi bien les mécanismes techniques que les arcanes du droit. Dans cet ouvrage, issu de ses échanges avec ses étudiants, il propose au monde de l’éducation (enseignants, élèves, parents…) un décryptage des droits et des devoirs de chacun dans l’usage des technologies numériques pour l’éducation et pour les jeunes. Il expose les grands principes de base et montre comment ils s’appliquent à toutes les situations. Cet ouvrage est à la fois un manuel pour expliquer aux jeunes et un guide pour soi-même.
REMERCIEMENTS
Avec tous mes remerciements à Sylvine Dubreucq, Michèle Briziou et Alexandre Habian, pour leur soutien, leur implication et leurs conseils.

Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays.
Le Code de la propriété intellectuelle n’autorisant, aux termes des articles L.122-4 et L.122-5, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective », et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite ».
Cette représentation ou reproduction par quelque procédé que ce soit, sans autorisation de l’éditeur ou du Centre français de l’exploitation du droit de copie (20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris) constitueraient donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal.



SOMMAIRE
PRÉFACE
INTRODUCTION
LA LIBERTÉ D’EXPRESSION SUR INTERNET
La liberté d’expression, un droit fondamental, mais pas absolu
Les abus dont la loi vous protège
Délai de prescription et droit de réponse
QUI EST RESPONSABLE ?
La responsabilité de ses actes, un principe
Les responsabilités de l’hébergeur
QUE DEVIENNENT VOS DONNÉES PERSONNELLES ?
L’émergence de la vie privée
Les principes fondamentaux de la protection des données personnelles
Champ d’application de la loi
Les droits de l’internaute
Les devoirs du créateur de site web
Sanctions encourues en cas de non-respect de la loi
LA E-RÉPUTATION
L’exposition sur les réseaux sociaux
Avatar et anonymat
L’identité numérique
LES DROITS D’AUTEUR
À l’origine de la propriété intellectuelle
Propriété littéraire et artistique : encadrement de la reproduction
Les logiciels, sites web et bases de données
INTERNET DANS LA VIE PROFESSIONNELLE
L’usage d’internet à titre personnel
L’accès de l’employeur aux fichiers et aux courriels
Travailler chez soi ou avec son matériel ?
Comment parler de son employeur sur les réseaux sociaux ?
LA CYBERCRIMINALITÉ
Les attaques contre les systèmes informatique
La fraude scolaire
Les attaques contre les internautes
Que faire face à une infraction informatique ?
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE / SITOGRAPHIE
GLOSSAIRE


PRÉFACE
L’Internet a mis à la portée de tous l’accès à l’information : certains parlent d’une véritable révolution comparable à celle causée par l’invention de l’imprimerie. Dans le milieu éducatif, c’est un outil précieux, rapidement devenu incontournable, tant par sa facilitation des échanges et du travail en réseau que par sa mise à disposition de données et services numériques à toute heure du jour et de la nuit, depuis presque n’importe quel lieu.
L’utilisation d’Internet n’est toutefois pas dénuée de risques : outre ceux encourus par une connaissance insuffisante de la législation, l’enseignant n’est pas à l’abri, par exemple, de surprendre dans sa classe un élève consultant un site inapproprié, ou encore de se faire usurper son identité après s’être fait dérober son mot de passe. Dans tous les cas, il est essentiel pour lui d’agir vite et à bon escient. Il est important également de connaître les précautions à prendre pour se prémunir au maximum contre de telles situations.
Je formule donc trois recommandations aux enseignants :
– suivez une formation de sensibilisation. De nombreuses formations sont proposées dans chaque académie ;
– lisez ce livre ! Il vous apportera beaucoup d’informations sur le cadre juridique des usages numériques ;
– consultez la charte informatique de l’établissement (et la charte académique si elle existe). Et prenez le temps de l’expliquer aux élèves.

Par Sylvine Dubreucq, responsable de la sécurité des systèmes d’information de l’académie de Versailles.


INTRODUCTION
Internet est-il soumis à un droit spécifique ? On constate que, le plus souvent, les lois « normales » s’appliquent sur le net. Et c’est une bonne chose, car les lois efficaces sont celles qui sont valables partout et de tout temps, et non celles spécifiques à un état donné de la technologie ou à une situation donnée. Par exemple, quand le juriste Ulpien, conseiller de l’Empereur à Rome il y a 1800 ans, écrivait Nemo videtur fraudare eos, qui sciunt et consentiunt (on ne peut pas être accusé d’avoir trompé quelqu’un qui sait à quoi il s’engage et qui l’accepte), il définissait un principe que nous appliquons toujours lorsque, pour finaliser un achat ou un téléchargement en ligne, nous cochons la case « J’ai lu les conditions d’utilisation (scio) et je les accepte (consentio) ». Ayant lu et accepté, je renonce à pouvoir me plaindre ultérieurement au motif que les conditions ne me convenaient pas.
Cet ouvrage vise donc à rassembler tous les extraits de loi applicables, et à les présenter de manière simple et pratique à l’internaute, car il n’est pas inutile de connaître ses droits et ses devoirs pour surfer en toute sérénité. L’internaute 2.0, celui qui télécharge et qui consomme, celui qui publie et qui met en ligne, celui qui inter agit et qui réagit, trouvera dans les pages qui suivent les règles encadrant toutes ses activités.


LA LIBERTÉ D’EXPRESSION SUR INTERNET
LA LIBERTÉ D’EXPRESSION, UN DROIT FONDAMENTAL, MAIS PAS ABSOLU
Peut-on tout dire et écrire sur Internet ? Quelles sont les règles à respecter, quels sont les recours en cas de problème ?
La liberté d’expression a été consacrée en France par la Révolution, lors de la proclamation de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen en 1789, qui prévoit que :
« La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi. »
On voit qu’il ne s’agit pas d’une liberté absolue, mais que des limites doivent être respectées. L’article 4 de la Déclaration expliquait ainsi que :
« La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société, la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi. »
En l’occurrence, la loi du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication précise, pour ce qui concerne l’expression sur Internet :
« La communication au public par voie électronique est libre. L’exercice de cette liberté ne peut être limité que dans la mesure requise, d’une part, par le respect de la dignité de la personne humaine, de la liberté et de la propriété d’autrui, du caractère pluraliste de l’expression des courants de pensée et d’opinion et, d’autre part, par la sauvegarde de l’ordre public, par les besoins de la défense nationale. »
QUI EST CONCERNÉ SUR INTERNET ?
La loi précise que la « communication au public par voie électronique » désigne « toute mise à disposition du public ou de catégories de public, par un procédé de communication électronique, de signes, de signaux, d’écrits, d’images, de sons ou de messages de toute nature qui n’ont pas le caractère d’une correspondance privée ».
Sont donc visés aussi bien les publications commerciales comme les journaux, que les sites politiques ou commerciaux, ou enfin les blogs de classes ou d’élèves, sites personnels, commentaires de lecteurs, sites de partage et réseaux sociaux. L’auteur de la publication peut être aussi bien un professionnel (journaliste, commercial) qu’un internaute.
Seuls les courriels, qui constituent une correspondance privée, ne sont pas concernés, à la condition d’être bien « privés » et adressés à un nombre restreint de destinataires, et non pas envoyés globalement à une liste de diffusion.
Les limites prévues par la loi concernent notamment l’injure et la diffamation, le respect de la

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text