245 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Mieux vaut Prévenir... , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
245 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Avec ses quelque 100 listes de vérification, ses diagrammes, ses graphiques, ses tableaux, ses formulaires et ses documents préécrits, voilà le guide dont vous avez besoin pour accompagner votre plan de gestion de crise. Écrit dans un style simple et conversationnel, ce guide permet de comprendre aisément les concepts plutôt complexes de gestion des risques et de crise. À l'aide d'études de cas et d'anecdotes tirées d'incidents bien réels, le lecteur découvre rapidement ce qu'il faut faire et ce qu'il faut éviter en situation de crise.

Ce livre—une vraie bible en matière de gestion de crise—a été rédigé à la suite du déversement d'hydrocarbures de l'Exxon Valdez. À l'époque, Allan Bonner avait formé les intervenants qui sont allés en Alaska. Ensuite, il avait été mandaté pour planifier et exécuter des simulations de déversements majeurs d'hydrocarbures pour l'industrie pétrolière et la garde côtière des deux côtes de l'Amérique du Nord. Voyant que leurs anciens plans de gestion de crise n'étaient pas adéquats, les clients lui avaient ensuite demandé de concevoir de nouveaux plans à partir de zéro.

Pendant 15 ans et sur cinq continents, ce plan a été peaufiné et réécrit, il a fait l'objet de nouvelles recherches et de tests par les corps diplomatiques et militaires, les représentants commerciaux, les hôpitaux, les forces policières, les compagnies de forage en mer, les entreprises minières et plusieurs autres clients qui en avaient aussi grand besoin.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 11 février 2015
Nombre de lectures 0
EAN13 9780992000905
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0500€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Mieux vaut
Prévenir...
Comment
limiter les dégâts
et gérer une situation de
crise auprès du public et des médias
par Allan Bonner, M.A., M. Sc., D.B.A., LL. M., M. Sc. Planning (cand.)
Les diplomates, chefs d’entreprise et
communicateurs sont unanimes...
« Pendant que j’étais en poste à Washington, l’expertise d’Allan Bonner en matière de communications et de gestion de crise m’a été très utile dans mes échanges avec les médias ainsi que dans bien d’autres situations, tant positives que négatives. Le lecteur trouvera dans ce livre des conseils aussi professionnels que ceux dont bénéficient diplomates et politiciens dans les plus grandes capitales du monde. »
RAYMOND CHRÉTIEN, DIPLOMATE, AMBASSADEUR DU CANADA AUX ÉTATS-UNIS (1994-1996)
____________________
« La théorie du Dr Bonner veut qu’on “se prépare à tout et qu’on ne laisse rien à l’imprévu’’. Dès qu’il est question de planification en vue d’une situation de crise et d’intervention en cas de crise, aucune ligne directrice n’est plus efficace que celle du Dr Bonner : Mieux vaut prévenir... »
MAURICE ROBICHAUD, PRÉSIDENT, CONNEXIONS PLUS, ANCIEN SOUS-MINISTRE DES COMMUNICATIONS, CABINET DU PREMIER MINISTRE, NOUVEAU-BRUNSWICK
____________________
« De toutes les expertises auxquelles j’ai fait appel au fil des ans, celle d’Allan Bonner est sans contredit l’une des plus efficaces. Ce livre vaut à lui seul tout un rayon de bibliothèque. »
GUY VERSAILLES, ARP, FSCRP, VERSAILLES COMMUNICATION, AUTREFOIS, ATTACHÉ POLITIQUE AU BUREAU DU PREMIER MINISTRE DU QUÉBEC ET POUR DIVERS MINISTRES, ET GESTIONNAIRE EN COMMUNICATION POUR HYDRO-QUÉBEC
Traduit de l’anglais par
Sylvie Goulet et Jennyfer Collin

 
 
MIEUX VAUT PRÉVENIR...
Titre original : An Ounce of Prevention
Version anglaise, novembre 2010
Imprimée et reliée par Motion Creative Printing Inc., Carleton Place, Ontario Canada
Éditée par Sextant Publishing, Edmonton, Alberta, Canada
Version française, octobre 2013
Traduction : Sylvie Goulet et Jennyfer Collin
Production graphique : Jean Perreault
Imprimée et reliée par Thistle Printing, Toronto, Ontario, Canada
Éditée par Sextant Publishing, Edmonton, Alberta, Canada
© Dr. Allan Bonner, M.A., M. Sc., D.B.A., LL. M., M. Sc. Pl (cand.)
Tous droits réservés. L’utilisation du tout ou d’une partie de cette publication, sa reproduction, sa transmission sous toutes ses formes et par tous les moyens qu’ils soient électroniques, mécaniques, photocopiés, enregistrés ou autres, de même que sa mise en mémoire dans une banque de données, sans l’accord préalable de l’éditeur contrevient à la loi sur les droits d’auteurs et est interdite.
Toutes les citations qui figurent dans ce livre ont été traduites librement en français pour en faciliter la compréhension et l’usage du masculin pour désigner les personnes n’a d’autres buts que celui d’en alléger le texte.
Publié au format numérique par eBookIt.com
http://www.eBookIt.com
ISBN 978-0-9920009-0-5
Pour les institutions et établissements d’enseignement qui souhaitent obtenir une réduction ou pour toute information concernant les séminaires et conférences, veuillez communiquer avec
Sextant Publishing, Edmonton, Alberta, Canada
ou
www.allanbonner.com
1 877 484-1667
PRÉFACE
La gestion de crise à son meilleur
Je travaille dans le domaine des médias, de la communication et de la gestion de crise depuis maintenant plus de 35 ans. Encore aujourd’hui, lorsqu’une situation particulièrement corsée l’exige (et que les circonstances le permettent), je retourne en formation pour parfaire ma stratégie, peaufiner mes messages et en pratiquer la livraison, avant d’affronter les journalistes. De toutes les expertises auxquelles j’ai fait appel au fil des ans, celle d’Allan Bonner est sans contredit l’une des plus efficaces. J’utilise couramment les techniques et le savoir qu’il m’a communiqué il y a près de 20 ans et je lis ses livres et articles à chaque occasion.
La gestion de crise n’est pas un art et encore moins une pratique basée sur « l’instinct » ou l’à-peu-près. C’est une science qui repose sur une connaissance approfondie de la psychologie humaine et l’étude de centaines de situations antérieures, dont nous pouvons apprendre beaucoup. Hors des cercles académiques, dans le vrai monde où l’on doit se salir les mains et engager sa crédibilité pour défendre celle de nos employeurs et clients, Allan Bonner est un maître.
Il n’y a pas de miracle : plus on met de temps à se préparer à réagir en situation de crise, plus on sera efficace au moment où la crise surviendra. Mais encore faut-il s’y préparer adéquatement et c’est ici qu’un livre bien construit peut devenir très utile. D’ailleurs, point n’est besoin d’attendre une crise pour mettre à profit les enseignements du livre de Bonner. Quel professionnel de la communication et des relations publiques n’a pas eu à préparer une entrevue, monter un dossier de presse, rédiger des documents efficaces, construire un discours percutant et former son client à le livrer efficacement, aménager une salle de presse et gérer le déroulement d’une conférence de presse?
Qu’il s’agisse d’anticiper les crises prévisibles afin d’en réduire la probabilité et les conséquences, de concevoir un plan de gestion de crise efficace, de mener des exercices de simulations réalistes, ou de tout autre aspect de la gestion des crises, ce livre vaut à lui seul tout un rayon de bibliothèque.
Guy Versailles, ARP, FSCRP
Versailles Communication
Consultant en communication stratégique
AVANT-PROPOS
Je ne suis pas certain si c’est la chance, le hasard, mes réflexions ou le dur labeur qui m’ont amené à travailler aujourd’hui en gestion de crise. Mais j’ai tout de suite compris au début de ma carrière de journaliste que pour être invités à mes émissions de radio et de télévision – et y faire bonne figure – les porte-parole avaient besoin de messages clairs et dignes d’intérêt médiatique. Or, la plupart d’entre eux n’en avaient pas, ce qui représentait un véritable mystère pour moi. En fait, quelque deux ans après avoir démarré mon entreprise en formation médiatique, j’entraînais des intervenants envoyés à Valdez en Alaska lors du déversement de pétrole et des gens de l’industrie chimique qui devaient réagir à la fuite tragique de substances toxiques à Bhopal, en Inde.
À la suite de ces événements, mes clients ont commencé à me demander de mener des simulations de crise pour tester leurs aptitudes à répondre à des événements inattendus. J’ai alors conçu et réalisé des simulations de déversement de pétrole, d’explosion de gaz sulfureux, d’incendie et de fuite de substances chimiques dans quatre districts situées sur les deux côtes de l’Amérique du Nord. Ces simulations ont mobilisé des centaines d’intervenants, révélant du même coup la défaillance de leurs plans de gestion en situation réelle. On m’a donc demandé de rédiger des plans pour combler ces lacunes.
J’avais espéré trouver un modèle dans une bibliothèque ou auprès d’une association de l’industrie. Ça n’a pas été le cas. Je n’oublierai jamais le moment où je suis parti de zéro pour rédiger un plan de crise, passant environ deux semaines à écrire sur le coin de ma table de salle à manger. J’ai passé en revue toutes les tâches qui pourraient être nécessaires – surtout celles qui n’avaient pas été bien gérées lors des simulations que j’avais menées. C’est d’ailleurs à ce moment-là que ma philosophie a pris forme, à savoir qu’il faut se concentrer sur les ressources, plutôt que sur les descriptions de poste ou les causes.
Après cette excellente expérience de développement professionnel, j’ai travaillé avec des agents de maintien de la paix à Chypre, j’ai effectué une simulation de séisme à Tokyo et j’ai participé à des jeux de guerre. J’ai également mené des simulations en salle de conférence auprès d’un large éventail d’organismes des secteurs public et privé sur les cinq continents. En fait, j’ai passé près de la moitié des vingt-cinq dernières années à intervenir, au fur et à mesure que les incidents se produisaient.
Je reçois des appels qui commencent par :
• Les policiers sont sur le point d’accuser un employé de vol. Pouvez-vous venir au...?
• Une équipe de tournage est sur le parterre d’une usine qui émet des rayonnements nucléaires...
• Un réseau de télévision s’apprête à diffuser, dans dix jours, un reportage incriminant d’une heure sur...
• Un journal national dévoilera ce matin un cas de harcèlement sexuel entre personnes du même sexe...
• Une ville disparaîtra au profit d’une grande ville voisine dans une semaine...
Toutes ces expériences m’ont amené à enrichir le document que vous allez lire chaque fois que mes collègues et moi-même le réécrivions pour de nouveaux clients. Puis, j’ai eu la chance de vivre une autre inestimable expérience de développement professionnel lors d’un voyage au Royaume-Uni. Mon épouse, la journaliste de la radio publique Lorna Jackson, m’avait remis de l’information sur les programmes de troisième cycle en gestion des risques, des crises et des catastrophes de l’Université de Leicester. J’avais jonglé avec l’idée de faire des études en gestion de risque et de crises dans les facultés d’études environnementales ou de politique publique. À Leicester, j’ai trouvé un programme complet : 2 000 pages de lecture, beaucoup de livres, six essais de 4 000 mots à écrire et une dissertation de 20 000 mots. Nous avons étudié l’évaluation quantitative des risques, l’histoire de la jurisprudence, les techniques de gestion des risques, le contrôle des foules, la théorie des systèmes et des douzaines de cas de crises. Ces cas étaient d’autant plus intéressants qu’ils n’étaient pas souvent étudiés en Amérique du Nord. J’ai lu au sujet du centre-ville de Walton, de l’incendie de l’hippodrome de Happy Valley, de celui du métro King’s Cross, de la prise d’otages à l’ambassade d’Iran, de Flixborough, du bombardement de Commercial Union, etc. Mon expérience à Leicester a été l’occasion de réécri

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text