127 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Management et société : Les carnets de management , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
127 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Débattre d’enjeux de société et de management, voilà l’objet de ce carnet alors que la pensée affairiste domine aujourd’hui, que le pouvoir de la technique infiltre tout l’imaginaire administratif et que demeure vivante la quête d’une forme de management qui ne serait pas le fruit d’une pure logique de domination.
Ce carnet de management est divisé en trois parties. D’abord, quelques-uns des travers de la pensée administrative contemporaine sont abordés, dont l’accent sur l’éthique du ressenti, la bienveillance comme mode de direction et la survalorisation de la compétence au travail au détriment d’autres qualités humaines. Ensuite, certains des classiques de la philosophie et des sciences sociales du XVIIIe et du XIXe siècles témoignent de l’ancrage historique de la pensée administrative contemporaine. Sur la base d’une justification du commerce comme vecteur de douceur sociale et de richesse des sociétés, le management se donnait déjà des allures, comme le dirait Tocqueville, d’aristocratie des Temps présents. Enfin, en explorant les fictions littéraires, nous voyons les dérives du management en action, que ce soit dans le milieu industriel avec Dickens, dans le milieu financier avec Balzac ou dans celui des services avec Malot.
Ce carnet, comme la collection à laquelle il appartient, tente de cerner le territoire cognitif du management et de se questionner sur la possibilité d’un management humaniste.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 21 septembre 2022
Nombre de lectures 35
EAN13 9782897993986
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0550€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Richard Déry
Mehran Ebrahimi
Anne-Laure Saives
Management et société
Les carnets de management




Management et société
Richard Déry, Mehran Ebrahimi et Anne-Laure Saives
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Titre : Management et société
Identifiants : Canadiana 20220009090 | ISBN 9782897993962
Vedettes-matière : RVM : Gestion – Aspect social. | RVM : Personnel – Direction.
Classification : LCC HD30.19.D47 2022 | CDD 658–dc23
Les Éditions JFD inc.
CP 15 Succ. Rosemont
Montréal (Québec)
H1X 3B6
Courriel : info@editionsjfd.com
Web : editionsjfd.com
Tous droits réservés.
Toute reproduction, en tout ou en partie, sous quelque forme et par quelque procédé que ce soit, est strictement interdite sans l’autorisation écrite préalable de l’éditeur.
ISBN : 978-2-89799-396-2
Dépôt légal : 4 e trimestre 2022
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque et Archives Canada


Imprimé au Québec



3


Table des matières
Introduction 5
Les réflexions
Le champ de recherche du management Richard Déry, Mehran Ebrahimi et Anne-Laure Saives 9
À la recherche du bien Richard Déry, Mehran Ebrahimi et Anne-Laure Saives 17
L’ascension sociale des mercenaires des Temps modernes Richard Déry, Mehran Ebrahimi et Anne-Laure Saives 21
Peut-on faire la sourde oreille à l’éloge de la compétence ? Richard Déry, Mehran Ebrahimi et Anne-Laure Saives 33
Bienveillance et avenir radieux si affinité ! Richard Déry, Mehran Ebrahimi et Anne-Laure Saives 39
Le management : de la domination à l’émancipation Richard Déry 45
Militantisme et pédagogie en management Richard Déry, Mehran Ebrahimi et Anne-Laure Saives 49
Les classiques
Sur le commerce Voltaire, 1734 59
L’esprit du commerce Montesquieu, 1748 61
L’industrie Saint-Simon, 1817 63



4


Management et société


Ce qui fait pencher presque tous les Américains vers les professions industrielles Alexis de Tocqueville, 1840 69
Comment l’aristocratie pourrait sortir de l’industrie Alexis de Tocqueville, 1840 75
L’anomie juridique et morale de la vie économique Émile Durkheim, 1893 81
Les fictions
La Maison Nucingen Honoré de Balzac, 1837 87
Les temps difficiles Charles Dickens, 1854 103
Une bonne affaire Hector Malot, 1896 115



5


Introduction
Quelque part en avril 2017, au restaurant Saint-Houblon de la rue Saint-Denis à Montréal, sans que nous le sachions ni le voulions, l’esprit qui allait présider à la rédaction du présent carnet de management prenait forme. Lors de ce formidable repas, la discussion était furieusement animée : qu’est-ce que le management ? Comment lier le management à la modernité ? Peut-on éviter la bureaucratisation des relations humaines ? Sommes-nous condamnés à être malades de notre gestion ?
Au moment du café, les questions fusaient toujours, et les réponses faisaient toujours débat. Une heure entièrement consacrée à discuter de management. Quel luxe ! Il ne s’agissait pas de publication, ni de subvention, pas même de vie uni- versitaire, mais bel et bien de management, de débats autour de ce phénomène si central dans la société contemporaine. Au terme de ce trop court dîner, nous le savions, il faudrait se revoir et reprendre les débats.
Les débats, nous les avons repris à l’automne 2019 alors que nous animions le cours Management : théories et applications offert à l’UQAM. Dans ce cours, on combinait la réflexion critique sur le management avec la lecture de textes classiques de sciences du social, notamment des textes de Weber, de Tocqueville, de Hayek, de Mumford, de Bion, d’Owen, de Durkheim et de Hobbes. En outre, on invitait également les étudiants à s’ouvrir au monde artistique qui, lui aussi, pouvait nourrir l’imaginaire administratif. C’est ainsi que, sans que nous en ayons conscience, le cours jetait les bases de notre premier carnet de management.
En raison de la pandémie, nos échanges ont quitté la salle de cours pour prendre place dans l’univers virtuel. Chaque semaine, il s’agissait de débattre d’enjeux de société et de management. Certains thèmes se sont alors rapidement imposés comme des incontournables des Temps présents,



6


Management et société


notamment la montée en puissance de la pensée affairiste, qui domine largement le monde des affaires d’aujourd’hui, le pouvoir presque irrésistible de la technique, qui infiltre tout l’imaginaire administratif, le militantisme dans les salles de classe et la quête d’une forme de management qui ne serait pas le fruit d’une pure logique de domination.
Ce carnet témoigne de certains de ces échanges. Nous l’avons divisé en trois parties, à savoir les réflexions, les classiques et les fictions. Dans la première partie, nous abordons cer- tains des travers de la pensée administrative contemporaine, notamment l’accent sur l’éthique du ressenti, la bienveillance comme mode de direction et la survalorisation de la com- pétence au travail au détriment d’autres qualités humaines. Dans cette partie, nous cernons aussi le territoire cognitif du management et nous nous questionnons sur la possibilité d’un management humaniste.
Dans la partie sur les classiques, nous retenons des textes du XVIII e et du XIX e siècles, textes qui témoignent de l’ancrage historique de la pensée administrative contemporaine. Sur la base d’une justification du commerce comme vecteur de douceur sociale et de richesse des sociétés, le management se donne des allures, comme le dirait Tocqueville, d’aristocratie des Temps présents, ce qui fait d’ailleurs écho aux réflexions de la précédente partie et ouvre le chemin à la dernière partie.
En effet, dans la partie sur les fictions, nous voyons les dérives du management en action, que ce soit dans le milieu industriel avec Dickens, dans le milieu financier avec Balzac ou dans celui des services avec Malot.
Bien sûr, il nous faut en convenir, ce carnet est incomplet, tellement il est vrai que le territoire du management est vaste et complexe. En effet, il est incomplet, et c’est pourquoi nous espérons qu’il ne sera que le premier d’une longue série de carnets de management.



Les réflexions







9


Le champ de recherche du management 1
Richard Déry Mehran Ebrahimi Anne-Laure Saives
En tant que champ de recherche, le management a-t-il quelque chose en propre à offrir aux sciences du social ou n’est-il que l’expression de ses diverses disciplines, qu’une probléma- tique de recherche parmi tant d’autres ? Ainsi, alors que nous avons une certaine idée de ce qu’étudient les économistes, les sociologues, les linguistes, les anthropologues, savons-nous ce qu’étudie le chercheur en management ? Lorsqu’un étudiant nous dit qu’il réalise un doctorat en management, savons-nous ce que cela implique en termes de parcours de recherche et de réflexion ? Lorsqu’un professeur nous dit qu’il enseigne le management, savons-nous vraiment ce qu’il enseigne ?
L’objet de recherche
Tous les champs de recherche se caractérisent par l’atten- tion que portent leurs membres sur un objet central d’étude. Par exemple, la sociologie fait de la société son objet central d’étude, l’anthropologie centre l’attention sur la culture, la science politique prend les systèmes politiques pour objet premier, l’économie attire le regard sur les activités écono- miques, la linguistique pose le langage en objet d’étude, etc.
À l’instar de toutes les sciences du social, le management se caractérise lui aussi par un objet central d’étude : le manage- ment. Bien sûr, cet objet de recherche peut prendre diverses colorations comme l’action managériale, les processus

1. Nous tenons à remercier Anne Pezet pour ses suggestions et commentaires.



10


Management et société


administratifs, les techniques de gestion, les pratiques admi- nistratives, les types de management ou les rôles administratifs. Toutefois, comme l’indiquent ces diverses colorations de l’objet, dans tous les cas, il s’agit toujours et tout à la fois de pratiques et de management. C’est donc dire que contribuer au champ de recherche du management, c’est toujours poser les pratiques du management en objet d’étude.
Par ailleurs, en étudiant les pratiques de management, le chercheur peut aussi être conduit à étudier d’autres objets, notamment les organisations et leur environnement. Ces objets sont bien sûr pertinents, mais pour véritablement contribuer à la réflexion sur le management, ils doivent for- cément être liés à ses pratiques. C’est donc dire qu’étudier l’organisation ou son environnement n’a de sens au regard du management que dans la mesure où cela éclaire les pratiques de management.
D’une certaine façon, l’objet de recherche est donc l’un des principaux marqueurs identitaires des champs de recherche. Et si cela vaut pour les disciplines, cela vaut aussi pour les regroupements disciplinaires, comme en attestent les appella- tions « sciences de la nature », « sciences de la vie », « sciences du social » et « sciences de l’artificiel ». Avec ces appellations, on comprend que les champs de recherche se distinguent les uns des autres selon qu’ils posent, en objet d’étude, la nature phy- sique, la vie biologique, la vie sociale ou les réalités artificielles. Ces dernières se distinguent des autres réalités en ce sens qu’elles sont le fruit intentionnel de l’esprit humain, qu’elle

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text