184 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
184 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Aider les jeunes à trouver leur vocation est un chemin exigeant qui prend du temps et demande de l’écoute, de la patience et un esprit ouvert pour accepter de ne pas réduire les enfants à leurs seuls résultats scolaires.À l’heure des choix d’orientation et des doutes, il est du devoir des adultes de convaincre les jeunes que leurs moyennes ne doivent pas limiter leurs ambitions, qu’ils ont chacun de la valeur et une place à prendre dans la société qui a besoin d’eux.Fort de dix ans de pratique de l’orientation et de trente ans d’enseignement de la philosophie, Francis Marfoglia s’adresse aux chefs d’établissements, aux professeurs, aux parents et aux élèves. Il délivre des pistes de réflexion et des aides pratiques pour amener les jeunes à se poser le plus librement possible cette question essentielle : « que faire de ma vie ?».

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2022
Nombre de lectures 28
EAN13 9782759045594
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0625€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Trouver_sa_vocation.indd 1
TROUVER SA VOCATION
GuidÉ pou leŝ jeuneŝ, leŝ parentŝ eT leŝ enseignantŝ
Francis Marfoglia Avec le concours de l‘APEL et du Collège de Paris
17/03/2021 20:10
Trouver_sa_vocation.indd 2
Retrouvez les titres de la collection « Éclairages » sur notre site
www.librairie.studyrama.com
17/03/2021 20:10
À Morgane Nauwelaers Assassinée le 26 août 2020 dans son cabinet
Qui rencontrait Morgane et l’écoutait parler de la psychologie comprenait qu’elle ne la voyait pas seulement comme une pratique qui peut soulager ou guérir, mais comme un mode de relation qui peut relever ou remettre debout.
Trouver_sa_vocation.indd 3
17/03/2021 20:10
Trouver_sa_vocation.indd 4
17/03/2021 20:10
PréfacÉ
Préfacer un livre sur la vocation n’est pas chose aisée tant celle-ci peut revêtir des aspects très divers et très larges. Je ne me placerai volontairement pas sur un plan philosophique mais sur une vision de parent. La vision anthropologique chrétienne, en vigueur dans l’enseignement catholique, nous conduit à voir avant tout dans chacun, dans chaque jeune, une personne qui a de la valeur et qui a du beau et du bon à apporter au monde et aux autres… pour peu qu’on l’aide à en prendre conscience et à le découvrir. Nous, parents, premiers éducateurs de nos enfants, sommes amenés à les faire grandir, à les « augmenter » et à les accompagner dans le discernement de leur vocation pour les aider à répondre à cette question existentielle : « À quoi suis-je appelé dans ce monde ? » Ce questionnement est fondamental mais ne se fait pas du jour au lendemain. Il se construit au fur et à mesure avec différents acteurs, parents évidemment, mais aussi l’école et toutes les personnes participant à l’éducation du jeune, comme l’entraîneur du club de foot, le chef de groupe scout, l’animateur du club de théâtre, et tant d’autres. Pour qu’il puisse se questionner et répondre, notre enfant a besoin d’être accompagné, guidé, soutenu, et cela dès le plus jeune âge. Il faut aussi nous préparer à accepter que notre enfant ait des aspirations qui peuvent ne pas être les nôtres, mais qui le rendront libre et heureux. N’est-ce pas là le plus important ? Car ne nous leurrons pas, nous pouvons avoir tendance inconsciemment à privilégier un besoin de sécurité qui pourrait brider cette liberté intérieure. Mais notre rôle de parents n’est-il pas d’être au service
Trouver_sa_vocation.indd 5
17/03/2021 20:10
de la réflexion de notre enfant au-delà des projets que nous pouvons avoir pour lui ? Et c’est là où nous nous devons de lui faire confiance pour exercer sa liberté et ne pas le freiner dans ses réflexions. Comment faire en sorte qu’il soit à l’écoute de ses moteurs, de ses envies et du sens qu’il veut donner à sa vie ? Comment lui apprendre à choisir, à prendre des décisions dans les petites choses de sa vie quotidienne qui l’aideront à discerner ce qui le fait avancer au quotidien ? Comment faire que « son oui soit oui et que son non soit non » de manière claire et étayée ? C’est ainsi que notre rôle de parent s’exerce pleinement pour accompagner et aider notre enfant à discerner et à comprendre ce à quoi il aspire. C’est un cheminement long mais pour lequel il faut lui donner les codes, lever les peurs, encourager tous les possibles, dans sa scolarité comme dans les autres sphères de sa vie d’enfant (loisirs, engagements divers…). Je relierais bien volontiers cela à un bel écrit sur la vocation littéraire de Rainer Maria Rilke qui pourrait s’appliquer à n’importe quel type d’appel : « Personne ne peut vous apporter conseil ou aide, personne. Il n’est qu’un seul chemin. Entrez en vous-même, cherchez le besoin qui vous fait écrire : examinez s’il pousse ses racines au plus profond de votre cœur. Confessez-vous à vous-même : mourriez-vous s’il vous était défendu d’écrire ? […] Si cette réponse est affirmative, si vous pouvez faire front à une aussi grave question par un fort et simple : “Je dois”, alors construisez votre vie selon cette nécessité. Votre vie, jusque dans son heure la plus indifférente, la plus vide, doit devenir signe et 1 témoin d’une telle poussée. » Peut-être faudrait-il faire lire Rilke à chaque jeune pour l’inciter à réfléchir sur ce pour quoi il est fait et sur sa liberté de choix ? L’orientation est un sujet clé qui peut se révéler stressant pour les parents comme pour leur enfant. En France, il y a encore trop de
Trouver_sa_vocation.indd 6
17/03/2021 20:10
préjugés qui pèsent sur les choix. De plus, l’orientation se fait trop souvent uniquement sur les notes du jeune. C’est pour nombre d’entre eux, en particulier les élèves aux résultats scolaires médiocres, une orientation subie et non choisie. Nous devons trouver les moyens de remédier à cette situation car le jeune doit être acteur de son choix, et non pas dépendant uniquement de la qualité de son bulletin scolaire ! Nous savons bien que l’orientation en France est un sujet complexe qui s’attache beaucoup au parcours scolaire et aux notes et pas assez à la personne, à ses compétences, à ses aspirations et à l’ensemble de son potentiel humain, social et culturel. De plus, il se base surtout sur les métiers à exercer et les filières pour y parvenir, sans toujours s’attarder d’abord et prioritairement sur le projet du jeune ni sur ce qu’il est et sur ce qui le fait avancer. Aborder l’orientation par l’éducation au choix et par une sollicitation de l’intériorité est, pour une association de parents d’élèves comme l’Apel, essentiel car il s’agit des fondations de la construction de la personne puisqu’il faut, d’une part, sensibiliser le jeune et lui apprendre à se connaître, à connaître ses leviers, ses moteurs, ses freins, ses peurs, et d’autre part définir avec lui ou l’aider à exprimer ce qu’il veut ou ne veut pas, ce qu’il peut ou ne peut pas. Sachons être audacieux comme d’autres pays tels que la Suisse, le Canada et l’Allemagne qui ont compris depuis longtemps l’intérêt d’inventer d’autres manières d’accompagner et de faire en sorte que ce processus vocationnel commence très tôt afin d’outiller le jeune dans la connaissance qu’il a de lui. Mais ne faut-il pas également, en tant que parent, changer un peu de logiciel ? En effet, beaucoup de choses ont changé depuis le moment où nous avons passé notre bac. Ainsi par exemple, faire une classe préparatoire n’est plus un point de passage obligé pour faire une école d’ingénieur ; de nouvelles passerelles existent que nous ne connaissons pas forcément.
Trouver_sa_vocation.indd 7
17/03/2021 20:10
Il existe un important travail collaboratif à faire entre parents et enseignants autour de l’orientation, en particulier lorsque le jeune est à un âge où les dernières personnes avec lesquelles s’exprime son envie de parler de ce qui se passe autour de l’orientation dans son établissement sont ses parents. Un dialogue régulier est donc nécessaire. C’est ainsi que le rôle de l’Apel par rapport à cette question de l’orientation prend tout son sens, notamment par 2 l’engagement de certains parents en BDIO , car il est des parents qui œuvrent à poser un autre regard sur les jeunes, qui les aident à cheminer dans leurs choix d’orientation avec un regard bienveillant et confiant, et qui sont, parfois sans le savoir, de formidables éclaireurs permettant de faire émerger l’expression d’une vocation chez ces jeunes qu’ils accompagnent. Les mesures mises en place par le ministère vont dans le bon sens avec un accompagnement et des heures dédiées au lycée et dès le collège, mais il faut aller plus loin et commencer à faire réfléchir l’enfant sur lui-même et ce qui l’anime dès la fin du primaire pour qu’il prenne tôt ce chemin de connaissance de soi et d’apprentissage au choix. Une éducation précoce au choix permettra au jeune quand il abordera les turbulences de l’adolescence de savoir travailler sur lui-même afin de pouvoir faire éclore ce à quoi il est appelé. Alors soyons convaincus qu’il faut parler de vocation, d’appel et d’éducation au choix bien avant de parler d’orientation, car ce qui est fondamental est d’accompagner notre enfant à discerner comment il réussira sa vie plutôt que comment il réussira dans la vie.
Trouver_sa_vocation.indd 8
Gilles Demarquet Président national de l’Apel,Association des parents d’élèvesde l’enseignement libre, www.apel.fr
17/03/2021 20:10
SommairÉ
Préface de Gilles Demarquet, Président national de l’Apel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .5
Au fil de l’expérience13  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
 Chaque chose à sa place15  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
 Enquête sur le verbe27  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
 Libérer la parole. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .41  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Des rôles et des acteurs55  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
 Requête aux chefs d’établissements61  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
 Appel aux professeurs79  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
 Lettre aux parents. . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95  . . . . . . . . . . . . . . . . .
 Exhortation aux futures têtes d’affiche129  . . . . . . . . . . . . . . .
Faire beaucoup avec peu137  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ateliers d’exploration de soi141 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Atelier photolangage142 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Trouver_sa_vocation.indd 9
17/03/2021 20:10
Atelier théâtre143 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Atelier écriture145 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Atelier admiration. . . . . . . . . . . .146  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Atelier vocal147 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Atelier témoignage150 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Atelier BDIO (Bureau de documentation et d’information sur l’orientation)152  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Pour faire suite155  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
 Entretien157  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
 Foire aux questions165  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
À quel âge faut-il commencer à réfléchir à sa vocation ? . . . . . . . . . . . . .165 Comment distinguer un simple désir d’une vocation ? . . . . . . . . . . . . . . . . . .166 Trouver sa vocation est-ce la même chose que découvrir ses talents ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 167 Faut-il soumettre sa vocation à ses résultats scolaires ? . . . . . . . . . . . . . . . . .168 A-t-on nécessairement besoin d’être accompagné pour trouver sa vocation ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 169 Que penser de l’idée que tous les hommes devront changer plusieurs fois de métier pendant leur carrière ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .171 Que penser des coachs qui proposent des accompagnements personnalisés pour s’orienter ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .172 Notes175 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Trouver_sa_vocation.indd 10
17/03/2021 20:10
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text