108 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le pouvoir des images en formation , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
108 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Comment améliorer l’impact de vos formations ?


Ne cherchez plus !


Les visuels et la facilitation graphique sont les premiers leviers qui vous permettront de marquer facilement la mémoire de vos apprenants.


Ces termes recouvrent un certain nombre de techniques que vous pouvez vous approprier en fonction de votre sujet et de vos envies : sketchnoting, carte mentale, graphiques et images… jusqu’à l’utilisation de PowerPoint !


Découvrez quels sont les outils adaptés à chaque étape de la formation, comment impliquer vos apprenants avec des visuels impactants et jusqu’où ne pas aller…


Car le trop est l’ennemi du bien !


Avec cet ouvrage pratique, évidemment illustré d’exemples, donnez à vos formations ce petit plus qui change tout !




L’HUMAIN : VOIR, PARLER (ET DESSINER)
L’humain est un primate, donc un visuel
Parler : la capacité à associer des chaînes signifiantes


DEUX CONCEPTS CLÉS DE L’APPRENTISSAGE
Apprendre, c’est connecter
Le double codage de Paivio


LES VISUELS EN FORMATION : PRINCIPES D’UTILISATION
Le dessin : de la représentation du réel à son abstraction
Principes pédagogiques pour créer les visuels
Outils numériques
Bonus (= pour en savoir plus)


LE SKETCHNOTING ET LA FACILITATION GRAPHIQUE
Définitions
Outils du langage visuel : comment se lancer ?
Préparation de la formation
Démarrage de la formation
Pendant la formation
Pour clore la formation


LA CARTE MENTALE : ORGANISER POUR MIEUX MÉMORISER
Plan ou carte mentale, c’est presque pareil
Faire une carte mentale
Une cousine de la carte mentale : la carte conceptuelle
Utiliser la carte mentale en formation


LE GRAPHIQUE, L’ART DE VOIR LES DONNÉES
Deux fonctions du graphique : faire voir ou voir
Principales utilisations des graphiques
Les graphiques principaux
Alerte sur les graphiques


TRAITER L’IMAGE DANS POWERPOINT
Créer de bonnes diapositives, ou réaliser une bonne présentation ?
Créer de bonnes diapositives pour l’oral
Évitez le bruit
Privilégiez l’image (sur le texte)
Espace et vide
Contraste (exagérer ; rendre visible)
Répétition
Proximité, et autres lois de la vision
Différencier la version affichée de la version autoportante


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 janvier 2023
Nombre de lectures 11
EAN13 9791039704199
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0000€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Le pouvoir des images en formation



Le pouvoir des images en formation
Visuels, sketchnotes et facilitation graphique : les outils indispensables du formateur
Auteurs : Étienne MAGNIN et Solenne RAMIREZ
Édition 2023
© GERESO Édition 2023
Direction de collection : Catherine FOURMOND
Suivi éditorial et conception graphique intérieure : GERESO Édition
www.gereso.com/edition
e-mail : edition@gereso.fr
Tél. 02 43 23 03 53 - Fax 02 43 28 40 67
Reproduction, traduction, adaptation interdites
Tous droits réservés pour tous pays
Loi du 11 mars 1957
Dépôt légal : Janvier 2023
ISBN : 979-10-397-0337-6
EAN 13 : 9791039703376
ISBN numériques :
ISBN eBook : 979-10-397-0418-2
ISBN ePub : 979-10-397-0419-9
GERESO SAS au capital de 465 920 euros - RCS Le MANS B 311 975 577
Siège social : 38 rue de la Teillaie - CS 81826 - 72018 Le Mans Cedex 2 - France





Parmi les « Hors Collection » GERESO Édition
• 100 conseils pour mieux gérer votre argent
• À la découverte de mes talents
• Adieu les problèmes au travail !
• Bien travailler à distance avec les outils numériques
• Donnez des ailes à vos ados
• Écrire et publier un livre professionnel
• Être l’acteur de sa retraite
• Go ! Devenez proactif !
• J’aime pas ma voix
• La puissance des rêves lucides
• La VAE en pratique
• Mieux communiquer pour mieux vivre
• Nous nous racontons des histoires
• Pour que l’entreprise continue à nous faire rêver
• Prendre la bonne décision individuelle et collective
• Relancer l’innovation aujourd’hui… pour préparer demain
• Réussir l’impossible
• Réussir son intégration professionnelle
• Révélez votre Talent avec l’Intelligence Prismatique
• S’affirmer
Retrouvez tous nos titres « Hors Collection » sur librairie.gereso.com





Introduction
Pourquoi, pour qui ce livre ?
À l’origine, il y a une rencontre, et deux histoires, celle de Solenne et d’Étienne.
Solenne et Étienne ont appartenu à la même structure hiérarchique, Cap Services, une coopérative d’activités. Tous les deux font de la formation, Solenne dans le cadre désormais de son poste de chef de projet, accompagnatrice du changement.
Solenne a profité de la crise sanitaire et de ses conséquences sur son activité de coaching et de formation pour se former au sketchnoting , la prise de notes par le dessin. Elle l’a découvert lors d’une présentation en ligne. Elle l’intègre peu à peu à ses formations et à son coaching, pour expliquer des concepts, illustrer le parcours d’un coaching ou le programme d’une formation. Son bureau s’emplit peu à peu de notes sous forme de dessins, et de mind maps , de plannings et de programmes sous la même forme. Enfin ! le dessin, qu’elle a quitté faute d’une réputation de sérieux, revient dans sa vie professionnelle. Et, l’espère-t-elle, n’en disparaîtra plus ! Elle raconte : « L’illustration des propos en formation permet de capter l’attention de l’auditoire sur ce qui est dit, contrairement à des listes, à des phrases. Les formés ne combineront pas lecture de longues phrases sur des supports et écoute des propos du formateur. De plus, illustrer des propos peut faire entrer le plaisir en formation, un élément essentiel à la réussite de l’acquisition. Les plus réservés en formation s’expriment mieux lorsque je propose des templates 1 comme support de l’expression du groupe. » Son approche de l’outil visuel est donc empirique. Elle souhaite désormais que ce qu’elle pressent repose sur des explications scientifiques.
De son côté, Étienne a toujours été fasciné par les cartes, géographiques, géologiques, historiques, et plus actuelles, les cartes de réseaux. Comme il l’explique : « Elles sont des représentations du monde, dont elles veulent rendre l’étendue ou la complexité. Elles donnent à voir ce qui ne se voit pas, elles montrent ce qui était caché. Personne n’avait jamais vu la Méditerranée d’en haut, avant les capsules spatiales. Pourtant, on en connaissait le contour et on le dessinait dès les Romains. Dans un autre registre, John Snow 2 reporte en 1855 sur une carte de Londres le nombre de décès par numéro de rue : il repère ainsi le lien entre une épidémie de choléra et la proximité d’un puits contaminé. »
La forme des supports pédagogiques est un thème qui le passionne depuis 32 ans. Comme il a déjà publié deux ouvrages techniques, l’un sur l’écrit, l’autre sur la formation, l’idée de se joindre à Solenne pour un troisième livre l’enthousiasme d’emblée.
***
Osons une tautologie : « Le visuel donne à voir ».
Certes, mais il ne suffit pas à comprendre. De fait, on le sait, il est fréquent d’interpréter autrement le visuel montré : « Quand le doigt montre la lune, l’imbécile regarde le doigt. » Montrer, oui, mais il faut aussi expliquer ce qu’il faut voir. Donner à voir, mais aussi faire comprendre au-delà de l’immédiat de la perception. Alain Lieury en donne une belle image, avec uniquement des mots : « Nous regardons le même ciel que les hommes de la préhistoire, mais les mots que nous avons pour le décrire en bouleversent l’interprétation 3 . »
Aussi Étienne a-t-il voulu mieux saisir le rapport entre le mode visuel et le mode verbal, modes que l’humain utilise depuis au moins 40 000 ans. D’autant que la formation, lieu des transmissions et des apprentissages, est friande du visuel pour appuyer le discours.
Leur rencontre permet donc à Étienne et Solenne de partager l’envie de rédiger un ouvrage qui propose d’une part de comprendre l’intérêt du visuel, de réfléchir à son apport et de saisir les règles qui le régissent, et d’autre part de partager un ensemble d’idées pour l’intégrer aux formations (la tête et le crayon).
Voici pour l’histoire de ce livre, qu’en est-il de l’histoire de l’image ?
Que l’image soit nécessaire aux savoirs, l’humanité n’avait pas attendu les encyclopédistes du XVIII e siècle pour le mettre en œuvre. Mais son usage fut progressif et lent. Les premières cartes, chinoises, datent de – 1000 avant notre ère. On attendra le XV e siècle pour qu’apparaissent des planches scientifiques sur les plantes 4 . Les premiers graphes, diagrammes émergent au XVIII e siècle. La deuxième moitié du XIX e explose en courbes, histogrammes et autres présentations des données. Au XX e , la cartographie s’attaque enfin à la modélisation des réseaux. L’infographie, aujourd’hui, est partout.
La formation et les pédagogues, de leur côté, suivent les innovations graphiques des scientifiques, avec un peu de retard. Ainsi, le tableau noir, avec ses craies de couleur, serait dû à l’Écossais James Pillans (1778–1864). Il l’utilise pour dessiner des cartes géographiques beaucoup moins chargées que les cartes imprimées. Il a déjà tout compris de la manière de présenter un visuel (nous citons ce qu’il dit de profondément actuel) : « Ainsi était exposé […] une sorte de fac-similé du pays, si limité cependant dans le nombre de détails, qu’il ne pouvait ni distraire l’œil, ni confondre l’entendement, ni surcharger la mémoire. »
Les cartes murales, de géographie ou d’histoire, s’insèrent dans les salles de classe à partir de 1880, sous l’impulsion de Paul Vidal de La Blache, géographe réputé. Il s’agit alors, après la défaite de 1870, de rattraper l’enseignement allemand en géographie.
De leur côté, les fameuses planches d’histoire naturelle apparaissent sous l’impulsion d’Émile Deyrolle, éditeur. Il les vendait bien : « L’Éducation par les yeux est celle qui fatigue le moins l’intelligence, mais cette éducation ne peut avoir de bons résultats que si les idées qui se gravent dans l’esprit de l’enfant sont d’une rigoureuse exactitude. »
Puis la télé, les documentaires, les PowerPoint, YouTube, le multimédia, Internet, etc., amèneront Luc Besson, en 1995, pour la sortie du Cinquième Élément, à prédire la mort de l’écrit au profit de l’image. Certes, il s’est trompé.
Sur le strict plan de l’utilisation du visuel, rappelons aussi que depuis les années 1980, on a beaucoup théorisé sur la place du visuel : opposition verbal-auditif et visuel ; cerveau gauche-cerveau droit ; développement des cartes mentales ; etc.
Mais en 2023, que dit-on sur l’utilisation des visuels ? De quoi parle-t-on ? Existe-t-il des règles de présentation ?


Nous avons donc, Solenne Ramirez et Étienne Magnin, rédigé ce manuel en deux parties et sept chapitres.
La première partie est théorique :
- d’abord nous situons en quoi Homo sapiens, cet animal sur deux pattes qui parle 5 , est aussi un animal qui voit et qui dessine ;
- nous rappelons ensuite comment on apprend et situons deux concepts clés : la mémoire de travail et l’existence du double codage des informations ;
- en découlent des principes pour bien articuler l’image et le texte.
La seconde porte sur des techniques spécifiques :
- le sketchnoting et la facilitation graphique ;
- les graphiques en général ;
- la carte mentale ;
- la conception des PowerPoint.
Bonne lecture.

Template : modèle, canevas.
Médecin britannique (1813-1858). Son travail, admirable, est décrit par Edward Tufte dans Visual Explanations (Graphic Press, 12 e éd. 2019).
Lieury Alain, « Mémoire des images et double codage », L’année psychologique , vol. 95, n° 4. 1995, pp. 661-67 3 .
Les traités d’Ichtyologie vers 1555 - La naissance de la « peinture scientifique »
Définition tardive d’un dénommé Platon qui avait d’abord tenté : « L’homme est un animal nu qui marche sur deux pattes. » Diogène se paya sa fiole en apportant un coq déplumé.


Comment utiliser ce livre ?
Ce livre est d’un usage simple : vous lisez ce qui vous p

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text