155 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Les Lames de fond se rapprochent , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
155 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

« Ce livre est un cri d’alarme. Il évoque l’avancée inexorable des “lames de fond” que sont le vieillissement de nos populations, la montée des inégalités nées de la mondialisation, le réchauffement climatique, les excès de la financiarisation du système mondial… Un certain nombre de phénomènes structurels ont déjà atteint le point de non-retour. Ils sont là. Ils s’aggravent à une vitesse qu’on n’imaginait pas lorsqu’on se plaisait à les considérer comme faisant partie du très long terme. Ils ont commencé à bouleverser nos certitudes, nos habitudes, nos modes de vie. Ils font déjà craquer nombre d’équilibres institutionnels que nous avions tendance à croire immuables. Le but de ce livre est donc de réfléchir à ces “lames de fond” et d’essayer de comprendre leurs conséquences. Il est aussi de suggérer des pistes d’action qui permettraient à nos sociétés de s’adapter au mieux – ou le moins mal possible – à ces nouvelles réalités. » J. de L. Jacques de Larosière a fait toute sa carrière au sommet des institutions financières : il a d’abord dirigé le Fonds monétaire international (1978-1987), avant de devenir gouverneur de la Banque de France (1987-1993), puis président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (1993-1998). Il est conseiller auprès du président de BNP-Paribas. Il est aussi membre de l’Académie des sciences morales et politiques. Il a notamment publié 50 Ans de crises financières. 

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 mai 2017
Nombre de lectures 3
EAN13 9782738138705
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0750€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

© O DILE J ACOB , MAI 2017
15, RUE S OUFFLOT , 75005 P ARIS
www.odilejacob.fr
ISBN : 978-2-7381-3870-5
Le code de la propriété intellectuelle n'autorisant, aux termes de l'article L. 122-5 et 3 a, d'une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l'usage du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, « toute représentation ou réproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite » (art. L. 122-4). Cette représentation ou reproduction donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
Ce document numérique a été réalisé par Nord Compo .
Introduction

On se plaît souvent à croire que les tendances structurelles qui déterminent l’avenir de nos sociétés se manifestent sur la très longue durée. Cette perspective donne un prétexte aux politiques pour différer les mesures à prendre. C’est un peu l’attitude du roi Louis XV : « Après moi, le déluge. » En fait, le déluge est pour demain quand il n’est pas là aujourd’hui.
Tel est le thème de ce livre : un certain nombre de phénomènes structurels ont déjà atteint le point de non-retour. Ils sont là. Ils s’aggravent à une vitesse qu’on n’imaginait pas lorsqu’on se plaisait à les considérer comme faisant partie du très long terme. Ils ont commencé à bouleverser nos certitudes, nos habitudes, nos modes de vie. Ils font déjà craquer nombre d’équilibres institutionnels que nous avions tendance à croire immuables.
Ces mutations sont à l’œuvre et leur déroulement s’inscrit dans une perspective de dix à trente ans, ce qui est extrêmement court quand on considère l’avenir d’une société humaine.
J’ai donc pensé utile d’évoquer certains de ces phénomènes en les intégrant dans une perspective globale. En effet, il ne s’agit pas seulement d’évolutions particulières dont chacune aurait une nature, une portée et une discipline propres.
En réalité, ces changements structurels sont le plus souvent étroitement liés. De ce fait, on ne pourra y faire face qu’en comprenant la cohérence du tableau d’ensemble. Sinon, les mesures proposées risqueraient d’être disparates, de privilégier certains axes au détriment d’autres jugés, parfois à tort, comme secondaires. L’arbitrage fragmenté et irrationnel qui préside souvent aux réformes structurelles est un des dangers les plus sérieux de ce genre d’exercice.
*
Le but de ce petit livre est donc de réfléchir à ces « lames de fond » et d’essayer de comprendre leurs conséquences. Il est aussi de suggérer quelques pistes d’action qui permettraient à nos sociétés de s’adapter au mieux – ou le moins mal possible – à ces nouvelles réalités.
*
Cet essai est ambitieux car il touche à de nombreuses disciplines dont je suis loin d’être un spécialiste. Ni la démographie, ni les causes du ralentissement de la croissance économique, ni l’environnement, ni les mutations technologiques récentes ne sont de mon domaine de compétence ou d’expérience.
Tout en étant conscient de ces lacunes, je crois néanmoins utile d’entreprendre cette réflexion. En effet, le sujet est d’une importance majeure : les « lames de fond » sont en train de déterminer l’avenir du monde dans lequel nous vivons. Ce qui compte, à mon sens, est moins la précision ou l’exhaustivité de l’information sectorielle évoquée que la recherche du « liant » – souvent déjà en voie de désagrégation – qui retient l’ensemble des éléments structurels qui constituent les bases d’une société.
*
Ce livre est un cri d’alarme dont l’urgence est à la mesure de la gravité de certains des phénomènes irréversibles – mais traitables – que je vais évoquer dans les pages qui vont suivre.
*
Je voudrais remercier ici Odile Jacob, qui m’a encouragé à mener à bien ce projet auquel elle a porté un intérêt personnel, attentif et enthousiaste.
Ma reconnaissance va aussi à mon ami Didier Cahen qui, une fois de plus, m’a prodigué idées, remarques et conseils. Son aide m’a été précieuse.
 
CHAPITRE I
Le vieillissement démographique nous rattrape à grands pas

Le vieillissement démographique est une donnée universelle
On a parfois la double tentation de considérer les problèmes démographiques comme fondamentaux pour l’avenir de nos sociétés, mais aussi comme très éloignés dans le temps.
En fait, ces problèmes sont à notre porte.
Nous savons tous que nos sociétés sont entrées dans ce que l’on appelle la « transition démographique ». Celle-ci est caractérisée par la baisse du taux de fécondité et du taux de mortalité et résulte dans la hausse de l’« espérance de vie » et le vieillissement de la population.
Ce phénomène a une portée générale mais frappe plus particulièrement l’Europe (sans parler du Japon).

Le vieillissement est un phénomène mondial
Pour le monde entier, le pourcentage des plus de 60 ans augmente fortement. Pour les pays développés (voir graphique 1 ), il est en train de passer de 19 % en 1996 à 31 % en 2030. Mais le vieillissement est beaucoup plus marqué en Europe.
Il en résulte que, par rapport au total mondial, la population européenne en âge de travailler continuera à diminuer (elle va passer de 11,5 à 6,4 % en 2050, c’est-à-dire demain).
Nous assistons, de ce fait, à l’affaiblissement de l’Europe et de son influence dans le monde.

Graphique 1.  Population de plus de 60 ans (en %)

Source : ONU, Natixis.
La population mondiale vieillit très vite.

Ce vieillissement, très rapide, prend en Europe une dimension particulière
On considère que le rapport : retraités/actifs est en train de doubler d’ici 2050 en Europe pour atteindre en moyenne 0,74.
La Commission européenne estime qu’entre 2010 et 2050 la population active de l’Union diminuera de 48 millions alors que la population âgée augmentera de 58 millions.
Quelques aperçus géographiques de ce phénomène :
• L’Allemagne  : son taux de fécondité est faible (environ 1,40 enfant par femme). Sa population pourrait passer de 81 millions aujourd’hui à 65-70 millions en 2050 (70 millions en cas de solde migratoire de plus de 200 000 personnes par an).
• Espagne  : le taux de fécondité, encore très élevé en 1980 (2,2 enfants par femme), a chuté depuis pour atteindre environ 1,40. Le vieillissement est rapide et inexorable : en 2050, la moitié de la population aura plus de 55 ans.
• France  : notre taux de fécondité est élevé (près de 2 enfants par femme) et, de ce fait, la France pourrait devenir le pays le plus peuplé d’Europe avec 75 millions d’habitants en 2050. Mais le vieillissement nous affecte aussi.

La pyramide des âges (structure de la population par âges) des pays développés change rapidement de forme
La répartition des différentes tranches d’âge de la population européenne pouvait encore, en 1950, être représentée par une « pyramide » avec une base large pour les classes jeunes et une montée graduelle vers la pointe pour les classes plus âgées. Aujourd’hui, il n’en est plus ainsi : la base s’est rétrécie avec un renflement de la tranche des 40 ans.
En 2050, ce ne sera plus du tout une pyramide, mais plutôt un tronc d’arbre vertical avec un renflement vers 60 ans.
L’espérance de vie en Europe, qui était de 65 ans en 1950, est aujourd’hui de 75 ans et devrait dépasser 80 ans en 2050.

Les effets économiques de ce vieillissement sans précédent sont considérables

LE POIDS CROISSANT DES RETRAITES
Alors que la population active est en train de se stabiliser, la population âgée augmente fortement.
En Europe il y avait :
20 retraités pour 100 actifs en 1950, soit : 5 actifs pour 1 retraité ;
32 retraités pour 100 actifs en 2000, soit 3 actifs pour 1 retraité ;
56 retraités pour 100 actifs en 2015, soit 1,8 actif pour 1 retraité.
Et on prévoit :
74 retraités pour 100 actifs en 2050, soit 1,3 actif pour 1 retraité (ces chiffres sont voisins de ceux de la France).
Or si l’on voulait assurer aux retraités 50 % de leur revenu brut d’activité dans un système de répartition, les cotisations pourraient être contenues à 12,5 % des revenus s’il y avait 4 actifs pour 1 retraité.
Mais s’il n’y a plus que 2 actifs par retraité, voire moins, la cotisation de retraite devrait doubler et dépasser 25 à 30 % du revenu, ce qui poserait un problème majeur. Or c’est cela qui est en train de se produire. La dégradation des systèmes de retraite est inévitable. C’est là – et pour demain – une source de tensions intergénérationnelles que nos sociétés ne sauraient esquiver.
Le sujet est mondial.
Ainsi, il est saisissant de constater qu’en 1986, 69 % des retraités américains étaient capables de maintenir leur niveau de vie d’avant le départ en retraite. En 2013, ce pourcentage est tombé à 48 %. En 2034 la prévision est de 32 %.
On considère qu’aux États-Unis :
• Le déficit général des systèmes de retraite atteint 4 trillions de dollars. La faiblesse des taux d’intérêt nés de la politique monétaire ultra-accommodante a contribué à déséquilibrer les bilans des fonds de pension entre les avoirs placés à des taux se rapprochant de 0 et les engagements garantis vis-à-vis des retraités.
•  En 2050, 25 millions d’Américains aborderont leur retraite dans un état de pauvreté, faute d’avoir constitué, par leur épargne, des compléments de pension (aujourd’hui, on estime qu’un tiers des futurs retraités n’a mis en place aucune solution individuelle additionnelle au régime général).
Le sujet est à traiter et non à différer. Le recul de l’âge de la retraite et la promotion de systèmes complémentaires d’épargne-retraite sont, évidemment, les pistes à suivre. On y reviendra au dernier chapitre.

L’EFFET DU VIEILLISSEMENT SUR L’INNOVATION
Le nombre des « jeunes actifs » (25 à 44 ans) devient inférieur à celui des actifs plus âgés (45-55 ans). L’effet négatif de ce changement sur l’innovation et sur la diffusion des nouvelles technologies est significatif, comme le mon

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text