212 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Les Pavés de Carcassonne, Tome 1 : mai 1963 - janvier 1964 , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
212 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Retrouvez la plume délicate et attentionnée de Maryse Rouy dans Les Pavés de Carcassonne ! Vous suivrez le cheminement de Nicole, une jeune Québécoise qui, confrontée à l’inconnu européen, prend son envol et devient une femme affranchie et autonome.
Alors qu’au Québec le FLQ est en plein essor, Nicole et Georges, deux Montréalais, s’installent à Toulouse pour permettre à Georges de poursuivre des études universitaires. Sous les recommandations de son mari et pour meubler son temps entre son travail de dactylo, ses entrainements de volleyball et ses pratiques de chorale, Nicole décide de s’inscrire comme étudiante en propédeutique en lettres. Mais après une première session bien réussie, un drame survient : dans un accident d’auto où ils sont tous deux impliqués, Georges meurt. Nicole, qui était habituée de prendre ses décisions en fonction des conseils de Georges, se trouve bien démunie. Elle est toutefois entourée de son amie Geneviève, qui l’aide à trouver un emploi d’été comme guide touristique à Carcassonne, où Nicole se découvre un intérêt pour le Moyen-Âge. Mais, plus le temps passe, et moins Nicole a envie de rentrer au Québec, où, elle le sait, sa famille et une vie toute planifiée l’attendent...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 16 mai 2012
Nombre de lectures 0
EAN13 9782764422021
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0750€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Collection dirigée par Isabelle Longpré
De la même auteure

Adulte
Une jeune femme en guerre, Tome 4, automne 1945 — été 1949 , Québec Amérique, 2010.
Une jeune femme en guerre, Tome 3, Jacques ou Les Échos d’une voix , Québec Amérique, 2009.
Une jeune femme en guerre, Tome 2, printemps 1944 — été 1945 , Québec Amérique, 2008.
Une jeune femme en guerre, Tome 1, été 1943 — printemps 1944 , Québec Amérique, 2007. • Finaliste au grand Prix littéraire Archambault
La cruzada de Compostela, Styria de Editiones et Publicaciones S.L., Sofía Tros por la Traduccíon, 2006.
Les Jardins d’Auralie , Québec Amérique, 2005.
Mary l’Irlandaise , Québec Amérique, 2001, compact, 2004.
Au Nom de Compostelle , Québec Amérique, 2003, compact, 2011. • Prix Saint-Pacôme du roman policier
Les Bourgeois de Minerve , Québec Amérique, 1999.
Azalaïs ou la Vie courtoise , Québec Amérique, 1995, compact, 2002.
Guilhèm ou les Enfances d’un chevalier , Québec Amérique, 1997.

Jeunesse
Je n’irai pas en classe de neige , Hurtubise HMH, 2011.
Un Avion dans la nuit , Hurtubise HMH, 2010.
Les Combats de Jordan , Hurtubise HMH, 2009.
Le Chevalier Jordan , Hurtubise HMH, 2006.
La Funambule , Hurtubise HMH, 2006.
Le Triomphe de Jordan , Hurtubise HMH, 2005.
L’Insolite coureur des bois , Hurtubise HMH, 2003.
La Chèvre de bois , Hurtubise HMH, 2002.
Jordan et la Forteresse assiégée , Hurtubise HMH, 2001.
Prisonniers dans l’espace , Québec Amérique, 2000.
La Revanche de Jordan , Hurtubise HMH, 2000.
Jordan apprenti chevalier , Hurtubise HMH, 1999.
Une terrifiante Halloween , Québec Amérique, 1997.
Les Pavés de Carcassonne

TOME 1 —
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada

Rouy, Maryse
Les pavés de Carcassonne
(Tous continents)
Sommaire : t. 1. 1963-1964.
ISBN 978-2-7644-2131-4 (v. 1) (Version imprimée)
ISBN 978-2-7644-2201-4 (PDF)
ISBN 978-2-7644-2202-1 (EPUB)
I. Titre. II. Collection : Tous continents.
PS8585.O892P38 2012 C843’.54 C2012-940785-2
PS9585.O892P38 2012



Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada pour nos activités d’édition.
Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.
Les Éditions Québec Amérique bénéficient du programme de subvention globale du Conseil des Arts du Canada. Elles tiennent également à remercier la SODEC pour son appui financier.

Québec Amérique
329, rue de la Commune Ouest, 3 e étage
Montréal (Québec) Canada H2Y 2E1
Téléphone : 514 499-3000, télécopieur : 514 499-3010

Dépôt légal : 2 e trimestre 2012
Bibliothèque nationale du Québec
Bibliothèque nationale du Canada

Projet dirigé par Anne-Marie Fortin en collaboration avec Isabelle Longpré
Mise en pages : André Vallée — Atelier typo Jane
Révision linguistique : Andrée Michaud et Chantale Landry
Conception graphique : Nathalie Caron
En couverture : Photomontage réalisé à partir d’images de Photocase (© Particula) et Getty Images (© LatitudeStock — Colin Weston)
Conversion au format ePub : Studio C1C4 Pour toute question technique au sujet de ce ePub : service@studioc1c4.com

Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés

© 2012 Éditions Québec Amérique inc.
www.quebec-amerique.com
MARYSE ROUY
Les Pavés de Carcassonne

TOME 1 —
Québec Amérique
À Tatée, en souvenir de nos années toulousaines.
L e bruit métallique du couvercle de la boîte aux lettres fit sursauter Nicole. Elle regarda par la fenêtre et vit le facteur s’éloigner. Inutile d’y aller tout de suite : s’il avait apporté la réponse de sa mère à sa dernière lettre, elle n’était pas pressée de la lire. Elle retourna à son travail, mais s’aperçut vite que sa concentration s’était envolée : elle ne pensait plus qu’au courrier. Pour en être quitte, elle descendit le chercher. Comme elle s’y attendait, il y avait une enveloppe qui portait le tampon de Montréal. La date indiquée était celle du 15 septembre 1963. La lettre avait mis deux semaines à venir et il y avait un mois qu’elle-même avait écrit. Ces délais créaient un tel décalage entre l’annonce d’une nouvelle et la réponse de ses destinataires que, parfois, l’événement auquel ils réagissaient était déjà oublié. Là, c’était différent. Elle décacheta la lettre d’une main qui tremblait un peu, sortit le feuillet en papier pelure couvert de l’écriture laborieuse de sa mère, et lut d’abord l’en-tête et la fin. Irma Baumier commençait avec Ma fille, alors que d’ordinaire, elle l’appelait Ma chère fille , et terminait par : J’exige que tu rentres tout de suite . Le Je prie pour toi qui précédait habituellement la signature était devenu : Je prie pour que tu retrouves la raison . Nicole survola le contenu de la lettre et retint au passage les mots déshonneur , inconscience , folie . Puis elle relut lentement. Pour bien convaincre sa fille, Irma répétait plusieurs fois, en termes à peine différents, que cela n’avait pas de bon sens, pour une fille de vingt ans, de rester à l’étranger après ce qui était arrivé. Elle parlait aussi d’elle-même, disait qu’elle était la risée de la paroisse, qu’elle avait honte des regards faussement apitoyés des voisins, qu’il fallait que cela cesse au plus vite.
PREMIÈRE PARTIE
Quelques mois plus tôt, en mai…
E lle déboucha rapidement de la rue du Taur et tourna à droite pour rejoindre au plus vite Le Perroquet , où elle aurait dû se trouver depuis un bon quart d’heure. À son entrée dans le café, ils allaient interrompre leur conversation pour la regarder arriver et elle se sentirait gauche et laide. Fâchée contre elle-même, elle accéléra encore ; elle courait presque. Soudain, elle découvrit la silhouette de son mari à quelques pas. Un marcheur, qui venait de bifurquer, la lui avait cachée. Soulagée de n’être finalement pas en retard, elle ouvrit la bouche pour le héler, mais aucun son n’en sortit. Georges était en compagnie de Monique, et quelque chose dans leur attitude l’alerta et la rendit muette. Ils étaient si près l’un de l’autre qu’ils dégageaient une impression d’intimité. Comme un couple. Elle continua de marcher derrière eux en maintenant instinctivement la distance. Ils s’arrêtèrent, elle aussi. Georges prit Monique dans ses bras. La jeune fille se haussa sur la pointe des pieds et lui tendit ses lèvres. Il se pencha vers elle et ils s’embrassèrent.
Nicole fit demi-tour, se réfugia derrière un tilleul auquel elle s’appuya et ferma les yeux, à la recherche de son souffle. Elle respirait par à-coups précipités, comme si elle avait couru longtemps. Elle n’aurait pas dû être là. Elle n’aurait pas dû les voir. Si elle était venue de l’appartement, elle n’aurait pas emprunté cette rue. Elle se sentait aussi mal que si elle avait plongé son regard dans la fenêtre des voisins. Une voix lui demanda si elle avait besoin d’aide. Elle répondit qu’elle allait bien. C’était une vieille femme, qui insista. Pour s’en débarrasser, elle quitta l’appui de l’arbre et repartit en sens inverse, contournant la basilique Saint-Sernin. Arrivée au portail, elle monta machinalement les marches, entra et prit à droite la nef latérale pour se rendre tout au fond, derrière le chœur, à la chapelle de saint Jude, où elle avait coutume de se réfugier.
Elle ne venait pas là pour prier, bien qu’elle ait eu un regain de mysticisme en découvrant les édifices religieux médiévaux, et surtout cette basilique romane. La première fois qu’elle y était entrée, elle avait eu un choc, ne connaissant que l’église de sa paroisse, si modeste, et l’oratoire Saint-Joseph qui, malgré son aspect grandiose, n’incitait pas au recueillement. Ici, on se sentait tiré hors de soi. Elle n’aurait pas su mettre des mots sur ce qu’elle éprouvait, incapable de départager le religieux du païen dans cette émotion qui la prenait dès l’entrée.
Son amie Geneviève lui avait appris qu’au Moyen Âge, l’intérieur des églises était couvert de peintures et que la pierre nue qui lui plaisait tant servait de support à des scènes bibliques destinées à instruire des fidèles illettrés.
— Des sortes de bandes dessinées, avec des rouges et des bleus à profusion et quelques inscriptions pour donner des repères aux prêtres qui les leur expliquaient, avait-elle dit.
Malgr

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text