119 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le Prince Noir en Aquitaine (suivi de : La bataille de Poitiers) , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
119 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le Prince Noir, “noir” peut-être d’après la couleur de sa cuirasse, est le fils d’Edouard III, roi d’Angleterre et duc d’Aquitaine. Il démontre très jeune de solides qualités guerrières : à Crécy, puis à Poitiers où il fait prisonnier le roi de France !


Edouard III le nomme alors “lieutenant” en Aquitaine, puis érige, pour lui, le duché en principauté. Edouard de Woodstock – le Prince Noir – fera de sa cour d’Aquitaine, l’une des plus brillantes d’Europe. Pourtant l’aventureuse guerre de succession de Castille ruinera les finances et la santé de ce prince-chevalier fastueux qui, malade, mettra fin à la principauté d’Aquitaine. Ainsi disparaissait définitivement le rêve multiséculaire d’un royaume aquitain...


Restent la légende... et l’histoire de ce destin exceptionnel que retrace le présent ouvrage.


“La Bataille de Poitiers”, extrait d’un ouvrage de J.-M. Tourneur-Aumont nous fait découvrir pas à pas le déroulement de cette bataille — gagnée par les Anglo-Gascons du Prince Noir sur les Français —, et qui faillit bien changer le cours de l’Histoire de France.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 11
EAN13 9782824054964
Langue Français
Poids de l'ouvrage 10 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0075€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

isbn

Tous droits de traduction de reproduction et d’adaptation réservés pour tous les pays.
Conception, mise en page et maquette : © Eric Chaplain
Pour la présente édition : © edr/ EDITION S des régionalismes ™ — 2012/2013/2014/2020
Editions des Régionalismes : 48B, rue de Gâte-Grenier — 17160 cressé
ISBN 978.2.8240.0057.2 (papier)
ISBN 978.2.8240.5496.4 (numérique : pdf/epub)
Malgré le soin apporté à la correction de nos ouvrages, il peut arriver que nous laissions passer coquilles ou fautes — l’informatique, outil merveilleux, a parfois des ruses diaboliques... N’hésitez pas à nous en faire part : cela nous permettra d’améliorer les textes publiés lors de prochaines rééditions.



AUTEUR

JOSEPH MOISANT




TITRE

LE PRINCE NOIR EN AQUITAINE suivi de LA BATAILLE DE POITIERS (M. TOURNEUR-AUMONT)




INTRODUCTION
(à la première édition 1894)
R aconter la vie du Prince Noir d’une manière plus complète, à l’aide de documents nouveaux ; étudier ses faits et gestes en Aquitaine ; apprécier son rôle politique et déterminer son importance dans l’histoire du quatorzième siècle, — tel est le but de ce travail.
Le Prince Noir, fils aîné d’Edward III, roi d’Angleterre, a joué l’un des premiers rôles dans la guerre de Cent Ans. Adolescent en 1346, il mérite par son courage les honneurs de la journée de Crécy ; dix ans plus tard, à Poitiers, il met en déroute l’élite des barons français et compte le roi Jean parmi ses captifs ; en 1362, son père le prépose au gouvernement de l’Aquitaine érigée en principauté. Ses actes intéressent les contemporains et fixent l’attention de la postérité. Un témoin oculaire, le héraut d’armes de Jean Chandos, et Froissart, « clerc » favori de la reine d’Angleterre, Philippa de Hainaut, relatent ses exploits. Mais il était utile de compléter et même de rectifier çà et là leurs informations. Nous avons essayé de le faire en étudiant les vicissitudes historiques survenues à cette époque en Aquitaine, vaste province longtemps séparée de la France et toutefois nécessaire à son intégrité. Puisse notre étude contribuer pour sa modeste part à répandre quelques notions plus exactes sur une des périodes les plus critiques de notre moyen âge.



SOURCES
I. — DOCUMENTS DIPLOMATIQUES
Ce sont les Chartes, ordonnances, enquêtes, pièces de procédure, correspondances officielles et privées.
1. — ARCHIVES D’ANGLETERRE
Thomas Rymer, dans sa vaste collection des Fœdera, Conventiones, litteriœ, etc., a publié beaucoup de documents relatifs a l’histoire du Prince Noir. Il existe quatre éditions de ce recueil : la première (avec la continuation de Sanderson) en 20 volumes publiés de 1704 à 1735 ; la deuxième, surveillée par Holmes, reproduit seulement les 17 premiers volumes de l’édition primitive (1727-1729) ; la troisième, publiée à La Haye en 10 volumes, comprend tout Rymer, avec la continuation de Sanderson et les corrections de Holmes (1739-1745) ; la quatrième enfin, dirigée par l’ancienne Commission des archives, parut de 1816 à 1830 en 3 volumes formant six parties. Nous indiquerons nos références d’après celte dernière édition. M. Thomas Duffus-Hardy a publié dans les Rolls series, en 3 volumes (1869-l885), le Syllabus, in english, of Rymer’s Fædera.
Satutes of the Realm (tome I), printed by command of H. M. George III, in pursuance of an address of the House of Commons of Great Britain, vol. I-VI, 1810-1819. Vol. VI-XI (Rolls Series), 1819-1828.
Les Litteræ Cantuarienses (t. II) publiées par J.-B. Sheppard (Rolls Séries), les chroniques d’Adam de Murimuth et de Robert de Avesbury, contiennent entre autres documents diplomatiques relatifs à l’histoire du Prince Noir, plusieurs lettres missives.
a. — British Museum.
Additional mss. 6032, 6068.
Cotton : Caligula. D. III. fol. 82, 103. Cleopatra D. VII, fol. 179.
b. — Public Record Office.
Chapter House Books : A. 4/34, B 3/20, B 4/3, B 5/21.
Exchequer. Treasury of the Receipt. Miscellanea. Bundles 37/10, 38/15, 38/17, 38/18.
Queen’s Remembrancer, Miscellanea, Army, Bundles 49/52.
Queen’s Remembrancer, Realm of France, Bundles 468/14, 468/15.
Early Chancery Rolls, n os 954-967. Vascon Rolls, 31-43 Edw. III.
Ancient Correspondence (fonds non catalogué) : 19 lettres du Prince Noir (1356-1357).
c. — Cambridge.
Corpus Christi College’s Library, ms. n° 370.
d. — Archives du Chapitre de Canterbury.
Cartœ Antiquœ n° 145.
Registres B 2 fol. 46 ; F 8 fol. 83 ; H fol. 82 ; L fol. 89.
2. — ARCHIVES DE FRANCE
a. — Archives Nationales.
Série J. JJ. Trésor des Chartes.
b. — Bibliothèque nationale.
Fonds français : 2699, 2873, 23592, 5056, 5058, 15490, 17969 ; nouv. acq. fr. 6214.
Fonds latin : 10920, 10921, 6049, 18391, 28537.
Collection Doat, vol. 1.17, 119, 127, 147.
Collection de Brienne, vol. 35.
Collection Moreau-Bréquigny, vol. 654.
Collection de Clairambault, vol. 69, 77.
c. — Archives municipales du Midi.
Les archives municipales du Midi que nous avons consultées sont celles de Bordeaux, Périgueux, Poitiers, Dax, Figeac, Beaulieu (Corrèze), Gourdon et Millau.
II — CHRONIQUES
l. — CHRONIQUES ANGLAISES
Un contemporain du Prince Noir, héraut d’armes de Jean Chandos, composa vers 1380 une chronique rimée. Les renseignements qu’on y trouve ont une vraie valeur historique. (The Black Prince, by Chandos Herald, édité en 1842 par H. O. Coxe pour le Roxburgh Club. En 1883, M. Francisque Michel a publié une autre édition. Paris-Londres, J.-G. Fotheringham, in-4°, xx-392 pages. Cf. Bibliothèque de l’École des Chartes, t. XLIV, p. 508 ; Revue Historique, t. XXIII, p. 482.)
Les moines de l’abbaye de Saint-Alban écrivaient la chronique générale du royaume. Sous le règne d’Edward III, Thomas de Walsingham fut un des principaux rédacteurs. Puisant dans le fonds de notes recueilli par ses prédécesseurs, Mathieu de Paris, William Rishanger, Jean de Cella, Roger Wendower, Jean de Trokelowe, Henry de Blancforde, il composa son Historia Anglicana. La partie originale commence seulement à l’avènement de Richard II. L’Ypodigma Neustriæ est un résumé de l’ouvrage précédent. (Chronica monasterii S. Albani éditées par H. T. Riley (Rolls Séries), t. I. Thomæ Walsingham Historia Anglicana, 2 vol. ; t. VII, Ypodigma Neustriæ.)
L’auteur anonyme du Chronicon Angliœ a puisé la plus grande partie de ses informations dans les écrits de Th. de Walsingham. (Chronicon Angliæ ab anno Domini 1328, usque ad annum 1388, auctore monacho quodam Sancti Albani, ed. par Ed. Maunde Thompson, 1874.) (Rolls Séries).
Dans l’abbaye bénédictine de Saint-Werburgh à Chester, Ranulphe de Higden compila son Polychro-nicon. Jean de Trévise le traduisit en français vers la fin du quatorzième siècle. Le Polychronicon devient une œuvre personnelle quand l’auteur aborde l’histoire du quatorzième siècle. Le reste n’est qu’une compilation. (Polychronicon Ranulphi de Higden, édit. par C. Babington et J. R. Lumby, 9 vol. (Rolls Séries). Cf. Revue Historique, tome III, p. 483 ; Revue des Questions historiques, t. X, p. 612.)
Henry Knighton, chanoine de Leicester, rédigea pendant la seconde moitié du quatorzième siècle, une histoire d’Angleterre. Souvent, il se contenta d’abréger Ranulphe de Higden. Mais admis à consulter les archives privées de Henry, duc de Lancastre, et de Jean de Gand, il publia des renseignements que nul autre chroniqueur n’a pu transmettre. La chronique de Henry Knighton a été publiée en 1652 par Twysden dans : Historiæ Anglicanæ Scriptores decem. M. Jos. Rawson Lumby en donne une nouvelle édition dans la collection du Maître des rôles.
Adam de Murimuth et Robert de Avesbury, bibliothécaire de l’archevêché de Canterbury, sont deux historiographes éminents du quatorzième siècle. Eux aussi profitent des recherches de leurs devanciers. Mais ils enrichissent leurs œuvres de précieux documents diplomatiques. (Adami Murintuthensis Chronica sui temporis ; Roberti de Avesbury, de gestis mirabilibus regis Edwardi Tertii, éd. par E.-M. Thompson (Rolls Séries). Cf. Revue Historique, t. XLVII, p. 127.)
Un rapport de filiation rattache à la chronique d’Adam de Murimuth celle de Le Baker de Swyne-broke, un de ses compatriotes du comté d’Oxford. Mais Le Baker tenait de première main tous les renseignements sur la campagne

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text