110 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
110 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description



Le Flibustier mystérieux est un des romans d'aventure les plus captivants du XXIe siècle. Il nous plonge dans une énigme maritime intrigante, mêlant histoire, mystère et la quête d'un trésor caché.

Un mystère insulaire à déchiffrer


L'histoire commence avec Rose Savy, une femme qui découvre des rochers gravés de figures étranges sur son domaine en bordure de l'océan Indien. Ces figures, allant d'une tortue à une tête de serpent, d'un chien de chasse à un œil monstrueux, laissent présager l'existence d'un trésor caché.


La quête d'un trésor perdu


Suite à cette découverte, Rose se lance dans une quête pour déchiffrer ces symboles. Elle est aidée par Charles de la Roncière, un historien-érudit passionné d'histoire maritime française. Ensemble, ils parviendront à traduire un cryptogramme lié aux rochers gravés, révélant l'emplacement d'un trésor caché.



"Mon trésor à qui saura comprendre !"



Un personnage historique fascinant


L'histoire s'articule autour de la figure de Olivier Levasseur, plus connu sous le sobriquet de La Buse. Ce flibustier du XVIIIe siècle est soupçonné d'avoir caché un trésor sur une île déserte, donnant ainsi naissance au mystère qui entoure le roman.


Une intrigue captivante


Le roman se distingue par son intrigue captivante qui mêle habilement histoire et fiction. L'auteur réussit à créer une tension narrative constante, nous tenant en haleine jusqu'à la dernière page.


Un style d'écriture immersif


Le style d'écriture de l'auteur est également à souligner. Il parvient à nous immerger dans l'univers des pirates du XVIIIe siècle, nous faisant vivre leurs aventures comme si nous y étions.


Une fin surprenante


Sans révéler la fin, disons simplement qu'elle est à la hauteur du reste du roman. Elle apporte une conclusion satisfaisante à l'histoire, tout en laissant la porte ouverte à de futures aventures.


Conclusion


En bref, Le Flibustier mystérieux est un roman d'aventure qui saura captiver les amateurs d'histoires maritimes et de romans historiques. Sa trame narrative riche et son intrigue bien ficelée en font une lecture incontournable pour tous les amateurs de romans de pirates.


Que Messieurs les bibliothécaires chargés des catalogues se gardent de classer parmi les romans l’œuvre présente. Encore qu’elle débute comme un conte d’Edgar Poë, c’est de l’histoire pure. Les trésors cachés ou engloutis ont de tout temps passionné la foule. Plus d’un a une longue histoire. Mes études maritimes m’ont valu, de loin en loin, l’interview de prospecteurs en mal d’aventures. Les questions qui m’étaient posées en pareil cas, allaient droit au but. Mais qui aurait pu flairer une affaire analogue lorsque une lectrice venue d’une région lointaine de l’Afrique demandait naguère à la Bibliothèque Nationale : « Je voudrais avoir en main Les Clavicules de Salomon ». Ce n’était autre chose qu’un volume, publié en 1624 par l’archevêque d’Arles, Mgr Jaubert de Barrault, sous le titre : Les Clavicules de Salomon. C’étaient dans ce livre-là que la lectrice cherchait « les petites clefs » pour déchiffrer le cryptogramme où un forban indiquait le gîte d’un trésor...


Cet ouvrage, initialement publié en 1934 et totalement introuvable actuellement, se veut une introduction à la résolution du fameux « cryptogramme de la Buse » du surnom d’un pirate fameux du XVIIIe siècle, Olivier Levasseur, originaire de Calais et qui écuma l’Océan Indien.


Charles Bourel de La Roncière, né à Nantes (1870-1941), historien et bibliothécaire. On lui doit de nombreux ouvrages sur l’histoire maritime : La marine française sous Louis XI, Histoire de la Marine française, Nègres et négriers, La Découverte de l’Afrique au Moyen Âge, Jacques Cartier, etc. Il était membre de l’Académie de Marine et du Comité des travaux historiques et scientifiques.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 20
EAN13 9782366345322
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0052€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Collection PRNG

















ISBN

Tous droits de traduction de reproduction et d’adaptation réservés pour tous les pays.
Conception, mise en page et maquette : © Eric Chaplain
Pour la présente édition : © PRNG EDITION S — 2015
PRNG Editions (Librairie des Régionalismes) :
48B, rue de Gâte-Grenier — 17160 cressé
ISBN 978.2.36634.062.4 (papier)
ISBN 978.2.36634.532.2 (numérique : pdf/epub)
Malgré le soin apporté à la correction de nos ouvrages, il peut arriver que nous laissions passer coquilles ou fautes — l’informatique, outil merveilleux, a parfois des ruses diaboliques... N’hésitez pas à nous en faire part : cela nous permettra d’améliorer les textes publiés lors de prochaines rééditions.
Illustrations de Jean Bernard.







AUTEUR
CHARLES DE LA RONCIÈRE ancien président de l’Académie de Marine



TITRE
le flibustier mystérieux histoire d’un trésor caché






PRÉFACE
E llipse. Raccourci temporel, voilà le mot qui détermine au mieux les histoires de trésors enfouis. Quel est ce raccourci justement qui relie l’exécution d’un homme, en 1730 sur une plage de l’île Bourbon à cette femme qui, en cette année 1930 vient en quête d’un manuel de magie à la Bibliothèque Nationale. Une ellipse de deux cents ans…
Cette femme, se nomme Rose Savy, elle est propriétaire d’un domaine en bordure du littoral, sur une île de l’Océan Indien. Lors d’une marée d’ équinoxe , elle découvre une série de rochers sur lesquels sont gravées des figures pour le moins étranges. Elle croit reconnaître une tortue, une tête de serpent, une tête de cheval, un chien de chasse, la tête d’un homme endormi, un œil monstrueux, des cœurs… Des fouilles entreprises à proximité de ces rochers ornés révèlent trois squelettes humains. Deux corps reposent dans des cercueils, un anneau d’or découvert à gauche de leur crâ ne, interpelle les fouilleurs amateurs. Le troisième corps est enterré à même le sol, face contre terre, le crâne fracassé. La nouvelle de cette découverte se propage dans l’île. Un notaire pense qu’il s’agit des signes de l’enfouissement d’un trésor pirate. Il remet à Madame Savy plusieurs documents anciens  : un testament de plusieurs pages, des textes rédigés sous forme de rébus et un texte crypté. Ce dernier devrait amener son heureux traducteur au fameux trésor. Madame Savy se rend alors à Paris, en quête d’un manuel de magie daté du XVII e siècle, les «  Clavicules de Salomon » qui lui permettrait de déchiffrer ce texte abscons en lui donnant les clés du trésor des forbans. Mais Quid des « C lavicules de Salomon  » à la Bibliothèque Nationale  ? Le bibliothécaire qui la reçoit avoue ne pas connaître cet ouvrage et la dirige vers le Conservateur du département des imprimés, Monsieur de la Roncière. Elle ne pouvait mieux tomber…
Charles de la Roncière, historien- érudit, ad mis à l’école des chartes en 1888 en sort major de sa promotion en 1892 avec une thèse sur la marine de Louis XI. Il entre au département des manuscrits de la Bibliothèque Nationale en 1894 et peut dès lors assouvir sa passion pour l’Histoire maritime française. Bibliothécaire zélé, il assuma cette t â che durant vingt-neuf ans, «  réglant avec sérénité toutes les questions de service, calmant les lecteurs irrités, rédigeant de sa main les réponses aux innombrables demandes de renseignements et, enfin, donnant de vive voix, avec une admirable patience, des indications bibliographiques précises et toujours utiles sur le sujet les plus variés et les plus impr évus  » (1)
Le sujet imprévu, c’est la requête improbable de Madame Savy. Piqué par la curiosité sur un sujet qui dépasse le simple registre professionnel, Charles de la Roncière se passionne pour cette énigme maritime en proposant à la lectrice insulaire, son aide dans le décryptage du cryptogramme. Le conservateur travaille d’arrache-pied avec conscience et ténacité et arrive enfin à proposer une traduction qui se révèle pour le moins farfelue au néophyte. Il y est question : « d’ une paire de pijon, de deux cœurs, d’une tête de cheval, d’une femme, d’un chien turc et d’un homme endormi … » . Charles de la Roncière acquiert la certitude qu’il existe un lien entre le texte déchiffré et les rochers gravés découverts par Madame Savy. Selon lui, un trésor serait enfoui entre ces pierres et le texte se révèle la clef pour y accéder.
Mais qui serait l’enfouisseur de ce fameux trésor, un flibustier, très certainement, les anneaux d’or découverts à côté des squelettes en serait la preuve irréfutable. Le squelette enterré face au sol et au crâne fracassé confirme une méthode utilisée par la piraterie en châtiment d’un crime de sang. Débute alors une qu ê te archivistique qui occupera la plupart du temps libre de notre dévoué Conservateur. Les aspirants pirates nantis de richesses sont nombreux… Est-ce le flibustier anglais Henry Avery, connu également sous le nom de John Avery ? Le capitaine Samuel, un mulâtre devenu roi des Antonosy ? Ou enfin le capitaine Misson, cofondateur de la république égalitaire de Libertalia ? Charles de la Roncière traque chacun de ces forbans de l’Océan Indien, analyse leur vie et leurs mœurs, leurs forfaits, avec une fine analyse historique. Tel un limier, il remonte les pistes, émet des théories, les corrige pour finalement pointer du doigt un célèbre forban du XVIII e siècle. Ce dernier serait l’enfouisseur d’un trésor sur « la mystérieuse île déserte » comme se pla î t à la nommer le Conservateur. Ce flibustier a pour nom Olivier Levasseur, plus connu sous le sobriquet de La Buse. L’aventurier des mers, arrêté en 1729 se verra conduit à l’ é chafaud où il sera pendu le 7 juillet 1730. Mais avant de mourir au bout d’une corde, il jettera à la foule un texte crypté en annonçant : « Mon trésor à qui saura comprendre ! ». Ce même texte crypté que Madame Savy cherche à traduire à l’aide des « Clavicules de Salomon ». Affaire rondement menée ! Si ce n’est l’emplacement trésor, son enfouisseur est désormais connu.
Le Conservateur encourage Rose Savy dans ses élans de chasseur de trésors, pourtant, cette dernière ne mettra jamais la main sur le fabuleux butin de La Buse, constitué de richesses entassées lors de sa longue carrière d’écumeur des mers  : «  rivières de diamants, monceaux de barres d’or et cascades de pierres précieuses, qui firent la fortune du forban ca laisien Olivier Le Vasseur, dit La Buse, car il ne se dessaisit, pour essayer de rentrer en grâce, que des vases sacrés de l’archevêque  ».
Quelques années passent après la découverte des rochers gravés, et c’est une voisine de Rose Savy, rencontrant un jour notre historien-bibliothécaire qui lui relate cet étonnant témoignage. Elle aurait aperçu un navire au mouillage, non loin de chez elle et découvert en bordure de plage de récentes et profondes excavations. On pouvait encore voir, marqué dans le sol, l’empreinte de plusieurs contenants ovoïdes à l’image de jarres. Une partie du trésor de la Buse aurait été découvert, mais Charles de la Roncière en demeure persuadé, un second dépôt repose encore à proximité des roches gravées.
Terminant son enquête d’ « l’histoire pure », le Conservateur distille au lecteur en un dernier clin d’œil malicieux, une énigme, son énigme, car l’île doit rester secrète  : « ...Vous êtes curieuse, cousine Thérèse, et vous, Marianne, et vous, Félicité, de connaître la silhouette de l’archipel où gît le trésor ? Mystère et discrétion. Pour que vous ne preniez pas la mouche, je vous convie à une promenade dans la belle ombre d’un beau vallon, comme dans un port de consolation. Peut-être y trouverez-vous, amis lecteurs, le mot de l’énigme. Tous ces noms en italique, cousine, curieuse, silhouette, mouche, Thérèse, Félicité, n’ont rien d’imaginaire. Ce sont des vocables géographiques. Tous appa

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text