219 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le Défricheur , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
219 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Thomas Manning, déserteur de la marine britannique, n’existe plus. Sous le nom de James Alford, il est devenu un homme libre.
Auprès de ses amis mi’gmaqs, le jeune colon a appris à survivre dans la nature sauvage de la côte gaspésienne, mais il n’est pas tiré d’affaire pour autant. Désormais seul dans sa cabane rudimentaire, sans le sou et gravement éprouvé par la perte de son premier amour, James est encore bien loin de voir s’accomplir les rêves qui l’ont poussé à gagner le Nouveau Monde.
Son seul espoir semble se trouver du côté de New Carlisle, parmi les Loyalistes : là-bas, il y a la famille Garrett, qui pourrait peut-être l’aider à se faire engager dans un moulin à scie. Ce serait aussi l’occasion de revoir leur fille, la belle et fougueuse Catherine… Se souviendra-t-elle de leur baiser volé, deux ans plus tôt ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 29 octobre 2013
Nombre de lectures 0
EAN13 9782764424698
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0550€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Du même auteur
La Vengeance des Dieux , Art Global Publishers, 1999.
Titres parus en langue anglaise :
ALFORD SAGA
The Deserter, Book One, McArthur and Company, 2010.
The Survivor, Book Two , McArthur and Company, 2011.
The Pioneer, Book Three , McArthur and Company, 2011.
The Pilgrim, Book Four , McArthur and Company, 2012.
The Chaplain, Book Five , Createspace, 2013.
High Hopes : Coming of Age at Mid-Century (co-authored by Michael Ballantyne), ECW Press, 1999.

Projet dirigé par Myriam Caron Belzile, éditrice
Traduction : Danielle E. Cyr Révision linguistique : Diane-Monique Daviau et Chantale Landry Mise en pages : Andréa Joseph [ pagexpress@videotron.ca] Conception graphique : Sara Tétreault Illustration en couverture : Anouk Noël
Conversion au format ePub : Studio C1C4
Québec Amérique 329, rue de la Commune Ouest, 3 e étage Montréal (Québec) Canada H2Y 2E1 Téléphone : 514 499-3000, télécopieur : 514 499-3010
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada pour nos activités d’édition.
Nous remercions le Conseil des arts du Canada de son soutien. L’an dernier, le Conseil a investi 157 millions de dollars pour mettre de l’art dans la vie des Canadiennes et des Canadiens de tout le pays.
Nous tenons également à remercier la SODEC pour son appui financier. Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Programme national de traduction pour l’édition du livre pour nos activités de traduction.



Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nation ales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Almond, Paul [Survivor. Français] Le défricheur (Saga Alford ; t. 2) (Tous continents) Traduction de : The survivor. ISBN 978-2-7644-2349-3 (Version imprimée) ISBN 978-2-7644-2467-4 (PDF) ISBN 978-2-7644-2469-8 (ePub) I. Cyr, Danielle E. II. Titre. III. Titre : Survivor. Français. IV. Collection : Almond, Paul. Saga Alford ; t. 2. V. Collection : Tous continents. PS8601.L56S9714 2013 C813’.6 C2013-941520-3 PS9601.L56S9714 2013
Dépôt légal : 4 e trimestre 2013 Bibliothèque nationale du Québec Bibliothèque nationale du Canada
Titre original : The Survivor © Paul Almond, 2011.
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés
© Éditions Québec Amérique inc., 2013.
quebec-amerique.com
PAUL ALMOND
Traduction de Danielle E. Cyr
À Joan, comme toujours

Chapitre 1 1813
T homas Manning arpentait les bois à quelques milles de la baie. Comme chaque jour, il était la proie d’un désespoir aussi envahissant que des nuées de mouches noires. Il avait dû laisser son fils nouveau-né avec le clan, qui en prendrait bien soin, il en était convaincu. Sa jeune épouse, Petit Bouleau, était morte en couches, et jamais, au grand jamais, rien ni personne ne pourrait la remplacer. Depuis qu’il avait quitté le campement des Mi’gmaqs dans le haut de la rivière Port-Daniel, au début du printemps, il avait essayé de combattre sa mélancolie. En vain. Il ne pouvait penser à autre chose qu’à son grand malheur.
Mais, ce matin-là, quelque chose de bien réel sollicita ses sens et son esprit : une forte odeur de fumée.
Un feu de forêt ? Non, impossible ! L’odeur venait plus probablement d’un feu de camp fait par un fermier en déplacement. Mais qui donc s’aventurerait aussi loin d’un village, à l’intérieur des terres ? Il devait plutôt s’agir d’Indiens en route vers un site de pêche, qui s’étaient arrêtés pour manger. Rassuré par cette explication, il cessa de se préoccuper de l’odeur ambiante. Et aussitôt, les images qui le hantaient depuis un mois refirent surface : la première fois où lui et sa femme Magwès s’étaient révélé leurs sentiments amoureux. Il passait alors l’hiver à l’intérieur des terres avec sa famille à elle. Elle l’avait invité hors du wigwam et l’avait emmené en raquettes au sommet d’une colline avoisinante, puis elle lui avait dit :
— Thomas, regarde le ciel.
Il n’avait jamais vu pareil phénomène. De spectaculaires rideaux de lumière ondoyaient dans le ciel nordique, des travées irisées de rouge et de pourpre, autant de voiles sur lesquelles soufflait sans doute quelque divinité mi’gmaque pour les éblouir tous les deux.
Ils étaient restés là ensemble, à admirer la lumière qui, aurait-on dit, dansait pour eux seuls.
Dans cette nuit claire et froide, Thomas avait plongé son regard dans les yeux pétillants de plaisir de Magwès, et dans lesquels se reflétait la beauté des aurores boréales. Lui le cœur battant, elle le souffle rapide comme si elle avait couru, ils s’étaient rapprochés d’un même mouvement l’un vers l’autre.
Leurs lèvres s’étaient rencontrées.
Le souvenir du choc amoureux lui gonflait encore aujourd’hui le cœur. Il repoussa cette vague d’émotion en secouant la tête avec une sorte de colère. Ça ne sert à rien de te torturer de cette façon, se dit-il.
Il continua à marcher, cherchant la bleuetière qu’il avait repérée plus tôt dans un brûlis assez loin du ruisseau. Il espérait également trouver les airelles qui restaient de l’automne, et peut-être aussi des fruits de sumacs, de raisins d’ours et du thé des bois. Toutes ces plantes que les Mi’gmaqs lui avaient fait connaître. Mais plus que tout, il voulait se sortir Magwès de l’esprit. Concentre-toi sur ta recherche, se dit-il.
L’odeur de fumée le frappa de nouveau, et cette fois il s’arrêta pour humer l’air. C’est alors qu’il aperçut, sur sa droite et beaucoup trop près de lui, une épaisse colonne de fumée noire qui s’élevait vers le ciel !
Rien dans sa vie antérieure dans le Derbyshire ne l’avait préparé à ceci. Durant l’avant-dernier été, alors qu’il travaillait à Pasbébiac comme calfateur de coque pour la compagnie Robin, il avait entendu les engagés raconter, avec une verve mêlée d’effroi, les tragédies causées par les feux de forêt.
Avant même d’avoir pu songer à faire marche arrière, une explosion de gaz accumulé projeta la pointe d’un tronc carbonisé en spirale dans les airs pour le faire ensuite retomber, presque à ses pieds, dans un tourbillon de flammes qui propagèrent le brasier.
Un orage avait éclaté la nuit précédente ; les éclairs et les grondements du tonnerre avaient éveillé Thomas dans sa cabane, mais ce matin le sol était à peine humide. Le printemps avait été particulièrement sec et les forêts avaient besoin de pluie. Thomas avait cheminé sur un lit de feuilles sèches et d’aiguilles de pin depuis l’aurore, priant le Seigneur d’envoyer de la pluie.
Le jeune homme fit immédiatement demi-tour et se dirigea à toute vitesse vers la côte. Son séjour chez les Mi’gmaqs lui avait appris comment s’orienter à travers les bois. Malgré son allure rapide, lorsqu’il jeta un bref coup d’œil vers l’arrière, il comprit que le feu allait le rattraper. Il serait bientôt sur ses talons. Je n’aurais jamais dû, se reprocha-t-il, me laisser aller à tant de mélancolie. La forêt exige qu’on soit constamment sur ses gardes.
Levant les yeux, il vit les flammes sauter d’une cime à l’autre à la vitesse de l’éclair, leurs grondements amplifiés par l’immensité de la forêt. Il allait brûler vif.
Dépêche-toi ! se hurlait-il mentalement. Mais dans quelle direction fuir ? Une image jaillit dans son esprit : le ruisseau. Oui, dans le bas du Vallon. Dans quelle direction pouvait-il bien être ? À quelle distance ? Retourne sur tes pas ! Vite ! Il faut que tu atteignes le fond de la vallée. C’est dangereux, cependant c’est ton seul espoir.
Derrière lui, le feu s’engouffrait à travers les arbres, catapultant les flammes vers le ciel. La fumée s’épaississait en tourbillonnant et devenait de plus en plus étouffante. À sa droite une épinette s’enflamma, puis une autre, et une autre encore.
Le sol montait en pente. Suis-je dans la mauvaise direction ? Retrouverai-je vraiment la descente vers le Vallon de l’autre côté de cette pente ? se demandait-il. Il regarda nerveusement à gauche et à droite — le brasier rougeoyait des deux côtés, les flammes couraient et sautaient d’un arbre à l’autre, encerclant les troncs, ravageant les cimes, rugissant en avalant les aiguilles et les cônes pour les recracher ensuite dans de nouvelles trombes de flammes qui allaient tomber plus loin pour allumer de nouveaux foyers. Soudain, un arbre prit feu juste devant lui. Il était désormais cerné.
Pense fort, pense vite, seul le ruisseau peut te sauver, se dit Thomas. Il voyait de plus en plus de touffes d’arbres se transformer en torches écarlates. Pourrait-il se faufiler et ramper en dessous ? Devrait-il prendre le risque ?

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text