88 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

La tête du cardinal , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
88 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Richelieu, qui gouverna avec Louis XIII et tenta de réformer la France, eut des opposants tenaces. L'homme, sa vie durant, craignit les complots. La haine et la peur ne justifient pas toutefois que l'on se soit acharné avec autant de fureur, à la Révolution, sur la tête du Cardinal. La décollation, en 1793, est une pratique courante. Mais quand elle est pratiquée sur un mort sorti de son cercueil, le geste relève de la barbarie pure ou de pratiques occultes. Qu'est devenue dès lors la tête du Cardinal ? C'est toute l'enquête que mène ici Nicole Descours.

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2005
Nombre de lectures 54
EAN13 9782876231611
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0063€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

V
Ce n’est hélas pas une conclusion mais une question qui s’inscrit à la fin de ces pages. Où se trouve la tête du cardinal de Riche-lieu? Lorsqu’en 1866, puis en 1895, plusieurs témoins ont « vu » le coffret renfermant la tête du cardinal, on a pensé que les voyages de cette relique étaient terminés et que son emplacement se situait sous le marbre de Girardon.
81
Mais Claude de B. a écrit, en 1942, avoir retrouvé ce coffret dans un mur de la cha-pelle. Il affirme qu’il a remis les choses en place. Lui aussi a « vu » la tête de Richelieu. Le mystère reste entier: à Ruel, on tient pour véridiques les renseignements publiés par la société historique dans le livre de D. Lecroart sur le vol de la tête et son empla-cement à la Sorbonne. Dans cette université, on affirme que le coffret est bien sous le marbre de Girardon, d’après un collaborateur travaillant là depuis trente ans, les dates coïn-cident. Le guide bleu écrit que « la tête de Riche-lieu a été volée en 1794, restituée en 1866 et scellée sous le mausolée en 1895 ». Il y a donc une différence de date. Quelles sont les certitudes? Un dessin de Henry de Hem a fait la une du journal illustré de la semaine du 23 au 30 décembre 1866. Il est écrit sous la repro-duction de ce dessin: « Masque d’Armand du Plessis, cardinal duc de Richelieu, replacé
82
dans son tombeau samedi dernier par les soins de S.E. M. Duruy ». Victor Duruy était ministre de l’Instruction Publique. Une aquarelle signée Édouard Detaille en 1895 ou 1898, la date n’est pas très lisible, se trouve à la bibliothèque de la Sorbonne. Elle a été exposée en 1953-1954 et photographiée à cette occasion. Cette œuvre est dédiée à Gabriel Hanotaux, historien de Richelieu. L’aquarelle a été réalisée lors de la réouver-ture du caveau en 1895. La reproduction de cette photographie et celle du journal illustré font partie du fonds des maisons Viollet et Giraudon. Mais Claude de B. a écrit qu’un inconnu a posé sur les genoux du duc de Richelieu, visi-tant le tombeau de son arrière-grand-oncle en 1815, le fameux carton à chapeau. Le recteur de la Sorbonne aurait alors profité de la réfec-tion d’une des colonnes soutenant le dôme pour y emmurer aussitôt la relique, là où Clau-de de B. l’a trouvée. Qui peut-on croire?
83
Certes il y a des différences sur les dates et sur le lieu mais personne ne se hasardera à soulever le marbre ou à creuser le mur. Laissons dormir enfin tranquille le grand cardinal, en admirant une fois de plus com-bien sa présence parvient à troubler les esprits quelque trois cent cinquante ans après sa mort.
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text