288 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

La révélation de Sidoine , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
288 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

9 Mars 1336, Languedoc Provence Méditerranée.
Au moment de sa mort, Rogilbert transmet à son neveu Egilon, un legs bien singulier : une relique disparue. Engagé dans la course à l’héritage, l’adolescent sera confronté au Pape Benoit XII qui siégeait alors à Avignon. Cette quête prend la dimension d’un complot magistral échafaudé au cours des siècles. Elle le mènera dans de nombreux sites mystérieux du Sud de la France et sera jalonnée de rencontres inattendues : le poète humaniste François Pétrarque, le chancelier Philippe de Cabassole, l'excellentissime peintre Simone Martini et d'autres…
Grâce à eux, Egilon aura ses entrées dans les livrées cardinalices ainsi qu'au Palais des Papes et il dénouera l’écheveau historique. C’est l’avenir de l’humanité qui est en jeu dans cette vaste fresque qui dépeint le quotidien de la Provence médiévale.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 septembre 2017
Nombre de lectures 1
EAN13 9782363156914
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0017€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

La révélation de Sidoine
L héritage

Dominique BARTE

Iggybook 2017
Cet ebook a été réalisé avec IGGY FACTORY. Pour plus d'informations rendez-vous sur le site : www.iggybook.com
Les Protecteurs depuis Virgile
 
Publius Vergilius Marco, dit VIRGILE  : 70 – 19 av. JC – Poète.
 
SAINT SIDOINE – Contemporain de Jésus – Aveugle-né, guéri au Lac de Siloé – Vint en Provence avec Sainte Marie Madeleine, Saint Maximin, Sainte Marthe, Saint Lazare et Joseph d’Arimathie.
 
AEGILDIUS / SAINT GILLES , 640 – 720. Arrive en Provence vers 670 – Translation des reliques de Marie Madeleine en 710 – Décède à Saint Gilles en 720 à l’âge de 80ans. Protecteur de 660 à 720.
 
AGILDAS , 700 – 780. Né aveugle à Saint Restitut, suivra Gilles à Collias – Protecteur de 720 à 780.
 
GILDAS , dit l’Aïeul, 1240 – 1320. Né aveugle – Potier à Saint Quentin – Proctecteur de 1260 à 1320.
 
ROGILBERT GARDEFEU , 1300 – 1336. Né aveugle à Saint Quentin – Potier – Jumeau de Claire. Epoux de Marta. Oncle d’Egilon – Protecteur de 1320 à 1336.
 
EGILON , né en Avril 1321 en Camargue – Fils de Claire et adopté par Foulque – Au service de François Pétrarque en 1336 – Protecteur à partir du 9 Mars 1336.
 
 
 
Entourage de Benoit XII et d’Egilon
 
PHILIPPE DE CABASSOLE , 1305 – 1372. Franciscain – Évêque de Marseille, puis de Cavaillon – Tuteur de Jeanne de Naples, petite-fille et héritière du Comte de Provence Robert d’Anjou – Grand ami de Pétrarque.
 
FOULQUE DE CAMARGUE , 1295 – . Éleveur de chevaux en Camargue – Époux de Claire et père adoptif d’Egilon.
 
GIACOMO COLONNA , 1300 – 1341. Études à Bologne – Ami et Protecteur de Pétrarque – Nommé évêque de Lombez en 1328.
 
CLAIRE GARDEFEU , 1300 – . Jumelle de Rogilbert Gardefeu – Épouse de Foulque de Camargue – Mère d’Egilon.
 
CLEMENCE , 1323– . Bien-aimée d’Egilon.
 
MARTA GARDEFEU . Épouse de Rogilbert.
 
SIMONE MARTINI , 1284 – 1344. Né à Sienne – Élève de Duccio di Buoninsegna – Travaille à Sienne et Naples – Recommandé par le Comte Robert pour la cour d’Avignon – Ami de Pétrarque et Cabassole –
 
FRANCOIS PETRARQUE , 1304 – 1374. Né à Arezzo— Études à Montpellier et Bologne – Ecclésiastique, poète et humaniste – Ami de Giacomo Colonna, Philippe de Cabassole et Simone Martini – Prendra Egilon à son service en 1336 .
 
PIERRE POISSON . Originaire de Mirepoix. Architecte bâtisseur du Palais d’Avignon.
 
RADULF , Soldat de la Garde Pontificale.
 
CARDINAL GIACOMO STEFANESCHI , 1270 – 1343. Italien – Commanditaire d’œuvres de Giotto – Il fit venir Simone Martini à Avignon.
 
GASBERT DE VALLE (ou de LAVAL), 1297 – 1347. Trésorier de Jean XXII à 19 ans. Camérier de Jean XXII, Benoit XII… puis Clément VI. Egalement évêque de Marseille puis d’Arles.
 
 
Grands Personnages de l’Histoire
 
BENOIT XII – Troisième Pape d’Avignon 1335 – 1342.
 
BONIFACE VIII – Pape de 1294 à 1303 – Licéité de son élection mise en doute après la renonciation de son prédécesseur.
 
CHARLES Ier d’ANJOU , 1227 – 1285. Comte de Provence par mariage avec l’héritière Béatrice, 4 ème fille de Raymond Béranger IV – Roi de Sicile en 1266.
 
CHARLES II d’ANJOU , 1254 – 1309. Fils de Charles Ier, Comte de Provence et Roi de Naples – Inventeur des reliques de Marie Madeleine à Saint Maximin la Sainte Baume en 1279.
 
CLEMENT V – Premier Pape d’Avignon 1305 – 1314.
 
EDOUARD III , 1312 – 1377. Roi d’Angleterre. Conflit avec Philippe VI de Valois. Guerre de Cent Ans.
 
FREDERIC Ier BARBEROUSSE , 1122 – 1190. Dynastie Hohenstaufen. Empereur.
 
FREDERIC II , 1194 – 1250 – Petit-fils du précédent – Surnommé la « Stupor Mundi ». Empereur. Roi de Sicile sous le nom de Frédéric Ier.
 
HUMBERT II DE VIENNOIS , 1312 – 1355 – Fut le dernier Dauphin de Viennois avant cession à la France en 1349.
 
JEAN XXII – Deuxième Pape d’Avignon 1316 – 1334.
 
PHILIPPE II AUGUSTE , 1165 – 1223. Roi de France – Rivalité avec Richard Cœur de Lion – Il participa à la 3 ème Croisade.
 
PHILIPPE IV LE BEL , 1268 – 1314. Roi de France 1285 – 1314 – Dispute avec Boniface VIII, il est à l’origine de l’Attentat d’Anagni.
 
PHILIPPE VI de VALOIS , 1293 – 1350. Roi de France 1328 – 1350. Conflits avec le Roi d’Angleterre qui mèneront les royaumes à la Guerre de Cent Ans.
 
RICHARD Ier CŒUR DE LION , 1157 – 1199. Roi d’Angleterre. Troisième Croisade.
 
ROBERT Ier LE SAGE , 1277 – 1344. Fils de Charles II d’Anjou – Comte de Provence et Roi de Naples. [1]
 

 
 
Footnotes ^ En Italique, les personnages fictifs. Tous les autres intervenants ayant réellement existé.
 
 
 
 
Jésus vit, en passant, un homme aveugle de naissance. (…) « Ce n’est pas que lui ou ses parents aient péché ; mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui. » (…) Après avoir dit cela, il cracha à terre, et fit de la boue avec sa salive. Puis, il appliqua cette boue sur les yeux de l’aveugle et lui dit : « Va, et lave-toi au réservoir de Siloe. » Il y alla, se lava, et s’en retourna voyant clair.
      Jean 9, 1–8.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Première partie
 
33 – 1336
Une légende cache toujours une vérité
 
 
 
 
Pont du Gard    
9 MARS 1336
 
 
 
La lumière se fit blafarde, anémique. Les oiseaux se turent. Aucun frémissement n’agita plus la cime des frênes dénudés. Le froid de cette fin d’hiver devint mordant…. Silencieusement, la lune éclipsait la radiance du soleil, comme si elle tirait une couverture sur la vie de l’homme étendu sur les berges blanches du Gardon.
C’était la fin. Là, sous l’ombre épaisse de l’antique aqueduc, allongé sur des touffes de lentisque et de romarin, la tête auréolée d’une flaque de sang, Rogilbert pensait à son jeune neveu Egilon, à ce moment ultime où la mort l’enserrait de son étreinte glaciale. Bizarrement, il sentait la présence de l’adolescent comme s’il était là, si proche… Il le voyait et il lui sourit.
Il regarda une dernière fois le ciel qui s’assombrissait, les forces de l’obscurité qui gagnaient sur le jour.
Le crâne de Sidoine apparut devant lui mais il s’estompait dans un halo brumeux. Il perçut le son d’une délicate et divine musique dans le lointain de son cerveau. Puis, il vit une main tendue, paume tournée vers lui qui l’accueillait. Une douce torpeur envahit son esprit. Ses lèvres esquissèrent un dernier sourire.
— Merci, Mon Dieu, vous ne m’avez pas abandonné !
Il ne souffrait plus. Et sa vie le quitta.
La relique sacrée de Sidoine venait de perdre son protecteur.
 
 
L’éclipse solaire
 
9 Mars 1336
 
  Les souvenirs de Rogilbert affluaient. Précipitamment. Sa vie défila devant lui.

Trois jours durant, les gardes pontificaux l’avaient harcelé et soumis à la question de l’eau, le forçant à boire des litres et des litres de liquide au goût saumâtre, un entonnoir fixé dans la bouche. Des larmes de dégoût lui montaient aux yeux. Il faisait des efforts surhumains pour avaler, toujours plus de liquide, toujours plus vite. Le débit incontrôlable le submergeait, le faisait suffoquer et le noyait aussi sûrement que lorsqu’ils lui maintenaient la tête dans une bassine jusqu’à lui faire craindre l’asphyxie.
D’autres fois, ils l̵

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text