36 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

11 Septembre 2001 , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
36 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les terribles attentats du 11 septembre 2001 changèrent la face du monde. Très vite, une thèse se basant sur des faits épars plutôt que sur une analyse objective des événements met en doute l'explication officielle et la thèse terroriste. Comme tout un chacun, l’auteur s’est forgé sa propre opinion concernant ces événements en se basant sur les images du 11 septembre et sur les dossiers et articles parus depuis lors sur le sujet. Dans cet essai, Luc Delvaux analyse les événements en les laissant dans leur contexte, sans balayer d'un revers de plume les tensions qui d'une part opposent les peuples arabes entre eux et, d'autre part, alimentent les haines entre catholiques et musulmans. L’auteur ne prétend pas détenir la vérité, mais son analyse porte à croire que la thèse officielle est de loin la plus plausible, tant dans les justifications qui ont amené un groupe terroriste à perpétrer les attentats que dans leur déroulement.

Informations

Publié par
Date de parution 18 septembre 2012
Nombre de lectures 59
EAN13 9782312004631
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0012€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

11 Septembre 2001
Luc Delvaux
11 Septembre 2001
La théorie du complot en question

Les éditions du net 70, quai Dion Bouton 92800 Puteaux
Aux victimes des attentats du 11 septembre 2001, ainsi qu’aux nombreux civils sacrifiés parce que coupables d’avoir vécu sous la dictature des talibans ou sous celle de Saddam Hussein.








Du même auteur

Comme se brûlent les ailes les papillons, Paris, Edilivre , 2010
A la poursuite de Nadja, Paris, Edilivre , 2012 ..


© Les Éditions du Net, 2012 ISBN : 978-2-312-00463-1
Avant-Propos
Une première version de cet ouvrage a été publiée en 2009 sous forme de livre blanc sur le webzine Come4News. La présente version est enrichie par les informations, révélations et enquêtes qui ont été publiées depuis lors.
Chapitre N° 1 La théorie du complot
Le 11 septembre 2001 a été marqué par les plus terribles attentats connus à ce jour. Je pense qu’il est inutile de revenir sur ces évènements dont le monde entier a été témoin direct ou indirect grâce aux médias nationaux et internationaux.
Après les attentats, on nous a rapidement expliqué le déroulement des événements, mais de nombreux sceptiques doutèrent et doutent encore de cette « version officielle ».
Ces sceptiques nous affirment, entre autres, que les attentats ont été organisés par l’administration Bush elle-même. Ce serait un véritable complot d’État qui devait servir de catalyseur pour renforcer la domination mondiale des États-Unis et permettre, selon eux, l’envahissement de l’Afghanistan et de l’Irak.
Quels sont leurs arguments ? Ils affirment tout d’abord que les tours jumelles du WTC n’auraient pas dû s’écrouler malgré l’impact de deux avions de ligne, mais que leur effondrement à une vitesse proche de celle de la chute libre a été provoqué par des explosifs, comme dans le cadre d’une destruction contrôlée.
Ils qualifient également de « magique » l’effondrement de la tour 7 du World Trade Center qu’aucun avion n’a percutée.
Pour le Pentagone, ils soutiennent que ce n’est pas un avion qui est à l’origine de la catastrophe, mais un missile de l’armée.
Comme preuve de leur théorie, ils remarquent que l’imminence des attentats était connue d’un petit cercle de privilégiés, comme le prouveraient des mouvements boursiers de spéculation à la baisse sur les actions de la compagnie aérienne United Airlines dont les avions allaient être détournés, spéculations qui ont permis de tirer des profits colossaux. Ils soulignent également que de très nombreux juifs, alliés inconditionnels des États-Unis, ne se sont pas rendu sur leur lieu de travail ce fameux matin du onze septembre 2001 parce qu’ils avaient été prévenus des attentats. Cette absence injustifiée leur a ainsi permis d’échapper à une mort atroce.
Par la suite, les théories du complot se sont enrichies de divers éléments, comme la découverte supposée de traces de thermate , produit servant à la fabrication d’explosifs, ou des relevés sismologiques révélant selon eux des ondes sismiques inexpliquées avant l’impact des avions, éléments confirmant que l’on a aidé les tours jumelles à s’effondrer.
Le propos de cet essai est une réflexion sur la thèse du complot qui réfute la version officielle et nie la responsabilité du groupe terroriste Al-Qaïda.
Il faut savoir que cette thèse du complot est antérieure aux attentats eux-mêmes puisque six semaines avant ceux-ci, le 25 juillet 2001, l’animateur de radio et de télévision Alex Jones affirmait déjà : « L’attentat contre le World Trade Center en 1993 était un acte de terrorisme d’État orchestré par le président Bill Clinton pour remonter dans les sondages et restreindre les libertés individuelles. » Lors de la même émission télévisée, il poursuivait : « Appelez la Maison Blanche et dites-leur que nous savons que le gouvernement est derrière le terrorisme et que ben Laden n’est que l’épouvantail dont ils ont besoin dans ce schéma de duperie orwellien . »
Le 11 septembre 2011, Alex Jones démarra son émission en s’écriant : « Il y a 98 % de chances pour que ceci soit un attentat contrôlé orchestré par l’Administration Bush. » Très vite, cette thèse va être reprise sur différents sites internet dont un premier billet sur L’Asile Utopique et un article sur Technikart . Ces deux documents au ton ironique étaient signés par Raphaël Meyssan . Le premier s’intitulait « Pentagone : le jeu des 7 erreurs », le second « Comme un avion sans aile ». L’argumentation était provocante, mais manquait de base scientifique et surtout semblait suivre la rumeur sans aucune ligne de conduite propre. Ces billets auraient peut-être sombré d’eux-mêmes dans l’oubli virtuel s’ils n’avaient été repris par Thierry Meyssan , père de Raphaël, dans son succès de librairie « L’Effroyable imposture ».
Depuis lors, nombreux sont ceux qui restent persuadés que les attaques du 11 septembre 2001 ont été organisées par les autorités américaines elles-mêmes. Ces adeptes du complot se sont regroupés au sein de différentes associations au cri de « Reopen 911 » (rouvrez l’enquête sur le 11 septembre).
Comme tout le monde le sait, la thèse officielle quant à elle prétend que les attentats ont été perpétrés par l’organisation terroriste Al-Qaïda, organisation qui a d’ailleurs revendiqué lesdits attentats à plusieurs reprises.
En effet, dans une cassette vidéo présentée par la Maison Blanche ben Laden reconnaît son implication dans les événements. Dans cette vidéo d’une durée d’environ une heure, on voit Oussama ben Laden évoquer les détails de la préparation des attentats du 11 septembre avec un de ses proches, Sulaiman Abu Ghaith , et un autre personnage dont l’identité n’est pas révélée. Dans ces images, on entend le terroriste saoudien se réjouir des attentats en ces termes :
« Nous avons calculé à l’avance le nombre des victimes en fonction de la position de la tour. Nous avons calculé que trois ou quatre étages seraient frappés. J’étais le plus optimiste de tous en raison de mon expérience de terrain. Je pensais que le feu provoqué par le carburant dans l’avion ferait fondre la structure métallique de l’immeuble et ferait s’effondrer la partie où l’avion avait frappé et tous les étages au-dessus seulement. C’est tout ce que nous espérions. »
Dans cette vidéo ben Laden évoque également les pilotes et leur rôle :
« les frères qui ont dirigé l’opération, tout ce qu’ils savaient, c’est qu’ils avaient une opération de martyr à accomplir et nous avons demandé à chacun d’entre eux d’aller en Amérique, mais ils ne savaient rien de l’opération, pas un mot… Ceux qui ont été entraînés au pilotage ne connaissaient pas les autres. »
Cette vidéo, ainsi que sa traduction, ont été et sont encore vivement critiquées par les sceptiques qui parlent d’un grossier montage affirmant que les paroles en arabe sont mal traduites et, pour certains, que le personnage que l’on voit à l’écran n’est pas ben Laden, mais un mauvais imitateur qui ressemble physiquement peu au chef terroriste.
Je laisse à chacun la possibilité de chercher cette vidéo sur la Toile et de se faire une idée, mais depuis, lors des interrogatoires préliminaires à son procès, Khalid Cheikh Mohammed a reconnu être le principal organisateur des attentats. Et comme j’imagine mal un islamiste s’accuser à tort de crimes en espérant par ce mensonge rejoindre le paradis des musulmans…
Si les adeptes du complot continuent à nier les éléments présentés par Washington, il leur est plus difficile de réfuter ceux présentés par la chaîne de télévision qatarie Al- Jazira qui garantit l’authenticité des vidéos qu’elle diffuse et qui montrent des membres du groupe terroriste revendiquer explicitement la responsabilité, la planification et l’exécution des attentats contre les deux tours du World Trade Center et le Pentagone… documents où les responsables du groupe terroriste reconnaissent que les résultats des attentats ont dépassé leurs espérances.
À plusieurs reprises, le mouvement Al-Qaïda s’est même élevé contre les affirmations des « complotistes » déclarant que ces derniers étaient manipulés par Israël, l’Iran ou le Hezbollah. Ainsi, dans un document sonore de deux heures qui fut diffusé par la BBC, le dirigeant en second d’Al-Qaïda, le cheikh Ayman al- Zawahiri , a confirmé que les attentats avaient bien été commis par son réseau avant d’accuser l’Iran d’avoir fait naître la rumeur selon laquelle les attentats auraient été commis par Israël afin de : « discréditer Al-Qaïda et de suggérer qu’il n’y avait pas de héros parmi les combattants sunnites capables de blesser l’Amérique comme personne ne l’avait jamais fait auparavant. »
Les complotistes oublient également que dès le mois d’octobre 2001 Sulaiman Abu Ghaith , porte-parole de Oussama ben Laden, attribuait sur les ondes de la chaîne qatarie Al- Jazira la paternité des attentats du 11 septembre au groupe terroriste auquel il appartenait (intervention dont le texte a été retranscrit en première page du quotidien britannique The Guardian dans son édition du 14 octobre 2001).
Au cas où les revendications faites par Al-Qaïda ne suffiraient pas, un regard sur la liste des nombreux attentats que l’organisation terroriste a organisés contre les Américains et leurs alliés devrait convaincre les plus réticents à admettre la culpabilité de ben Laden dans les attentats du 11 septembre 2001. Tout d’abord, il faut se rappeler que ce dernier avait lancé une fatwa en 1996 qui proclamait officiellement le djihad contre les États-Unis d’Amérique et qu’il en avait lancé une seconde en 1998 où il assurait que « tuer les Américains et leurs alliés, militaires ou civils, est un devoir personnel pour chaque musulman qui est en mesure de le faire, dans n’importe quel pays dans lequel il est possible de le faire ».
Voici donc une liste non exhaustive des attentats attribués à Al-Qaïda visant des intérêts américains ou ceux de leurs alliés, liste suffisamment longue il me semble pour rendre vraisemblable l’idée de l’implication de ce groupe terroriste dans le

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text