218 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Passion Dévorante , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
218 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Olivier est tombé amoureux de Karelle dès le premier regard. Pour elle, il a abandonné sa vie de célibataire en perpétuelle quête de plaisirs amoureux. Le couple file le parfait amour jusqu'au jour où Olivier obtient une promotion. Grisé par son succès, Olivier renoue petit à petit avec son mode de vie passé au désespoir de Karelle. Alors, lorsqu'elle rencontre le romantique Mustafa, Karelle se dit qu'elle tient enfin sa revanche...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 mars 2021
Nombre de lectures 2 088
EAN13 9782849482421
Langue Français
Poids de l'ouvrage 10 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0265€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Passion dévorante
Du même auteur
Romans Jusqu’au Mariage(Adoras – NEI) Rendez-vous du bonheur(Adoras - NEI) Je l’aime… Pas nous! (Adoras – NEI) Le masque de la Sifeuse (Cercle Editions) Comme une nuit de noces(Cercle Editions) On n’échappe pas à l’amour(Les Classiques Ivoiriens) Parenthèse dangereuse(Les Editions Balafons)Une vie de bonnes fortunes(Cercle Editions)
Nouvelles La dernière dose de viagra(Cercle Editions)
Nouvelles (Publications collectives) Une histoire pour l’an 2000(CEDA) Tournons la page(CEDA) Intimes conîdences N°1(Adoras – NEI) Intimes conîdences N°2(Adoras – NEI) Juste pour goûter(John Hopkins)
Luisiano N’DOHOU
Passion dévorante
01 BP 1807 Abidjan 01 fratmat.editions@fratmat.info République de Côte d’Ivoire
Dans la même collection
Pélagie Miézan,Fédora ou la conquête du bonheur Nathalie Amani N’Guessan-Gbalou,Ancien feu
© Frat Mat Éditions, 2021 ISBN 978-2-84948-242-1 Tous droits réservés pour tous pays.
CHAPITRE 1
 Le couple formé par Olivier Djoman et Karelle Doguéi venait d’entrer dans sa cinquième année d’existence.  Olivier, trente-cinq ans, était cadre commercial à Connected Solutions, une société de service et d’ingénierie informatique. C’était un esprit brillant qui avait obtenu son diplôme d’ingénieur à la prestigieuse École supérieure de commerce d’Abidjan (ESCA). Puis, une formation qualiante sanctionnée par une attestation d’ingénieur informaticien à l’Institut pédagogique national de l’enseignement technique et professionnel (IPNETP), l’avait rendu compétitif sur le marché de l’emploi.  Connected Solutions l’avait gardé juste après son stage et, depuis dix ans, il y faisait son trou, malgré quelques propositions alléchantes qui lui étaient faites ailleurs, de temps à autre. Grand et costaud, les traits
5
énergiques, barbe et moustache taillées en couronne, la virilité à eur de peau, c’était un homme séduisant qui avait conquis plus d’un cœur.  Il avait eu un grand ls avec une condisciple de l’ESCA. À quinze ans, celui-ci, prénommé Sébastien, faisait la erté de son père. Poli, intelligent et travailleur, c’était le ls dont tout père rêve. Il préparait son brevet d’étude du premier cycle, et vu le sérieux qu’il mettait à étudier, il n’y avait pas l’ombre d’un doute qu’il le réussirait haut la main.  Anastasie, la mère de Sébastien avec qui Olivier avait gardé des liens d’amitié, venait de temps en temps rendre visite à son ls. Elle lui apportait de l’argent de poche, des cadeaux à Noël et parfois des compléments de fournitures scolaires.  Olivier aurait bien voulu rester avec la mère de son ls, mais à cette époque, ils étaient trop jeunes et n’avaient pas assez d’expérience pour envisager une vie de couple, même dans l’avenir. Après donc cette grossesse « accidentelle », et les admonestations de leurs parents respectifs, chacun d’eux avait fait de ses études sa préoccupation majeure.  Peut-être son instabilité sentimentale était-elle née de là, de ce premier amour avorté ? Sans doute cherchait-il à trouver en chacune de ses conquêtes, les sensations qu’il avait connues jadis dans les bras d’Anastasie et dont les réminiscences lui revenaient régulièrement, par bribes ?  Sa rencontre avec Karelle l’avait stabilisé. Il avait semblé guéri de ce penchant qui le poussait
6
à de perpétuelles conquêtes galantes. Il était resté quelques années sans courir les jupons, Karelle ayant su combler ses vices, apaiser ses sens. Il n’avait plus éprouvé le besoin de chercher dehors ce qu’il trouvait à profusion et en qualité chez lui.  Karelle était l’amie de Nadège, une commerciale qui avait, pendant quelque temps, travaillé à Connected Solutions. À l’époque, elle préparait une licence de lettres modernes à l’université de Cocody. N’étant pas boursière, elle vendait des essences de parfum pour subvenir à ses besoins. Olivier s’en procurait régulièrement, par l’entremise de Nadège. Étant constamment en prospection ou en clientèle, il n’avait jamais eu l’occasion de rencontrer Karelle.  Un après-midi, Karelle arriva à Connected Solutions, à l’improviste. Elle ne trouva qu’Olivier qui partageait le même bureau avec Nadège.  –– Miss N’guessan est absente, mais si vous avez un message pour elle, n’hésitez pas ! lui avait spontanément proposé Olivier.  –– Je passais juste lui remettre un parfum pour son collègue…  –– C’est donc vous, ma fournisseuse ? s’écria gaiement Olivier, tout sourire, ravi de rencontrer cette belle lle.  –– Ah, c’est donc vous mon meilleur client de la société ? J’ai enn l’occasion de vous rencontrer et de vous remercier ! Non seulement vous prenez régulièrement mes parfums, mais en plus, vous payez rubis sur l’ongle ! s’exclama-t-elle, tout aussi réjouie.
7
 Ils se présentèrent l’un à l’autre et discutèrent longuement, comme de vieux amis.  Quand Karelle manifesta enn le désir de partir, Olivier la raccompagna jusqu’à la sortie principale, devant la guérite des vigiles. Ils se serrèrent chaleureusement la main avec une lueur affectueuse dans les yeux.  Olivier ne savait pas ce qui lui arrivait. Lui qui d’ordinaire ne dévoilait jamais ses sentiments face aux inconnues, histoire de mieux les surprendre et les séduire, se sentait fébrile et gai, comme un collégien à son premier rendez-vous galant. C’était comme s’il éprouvait le besoin subit d’avoir une compagne. On aurait dit qu’il était tout à coup lassé de ses nombreuses aventures qui lui laissaient chaque fois une impression d’inachevé et un arrière-goût acidulé.  Quand Nadège revint au bureau, Olivier la harcela quasiment de questions au sujet de Karelle. Il voulait surtout savoir si elle était avec quelqu’un, et si cet engagement sentimental était sérieux.  Nadège lui répondit par la négative mais en revanche, elle lui demanda s’il était sûr de ses propres sentiments, car elle connaissait son côté cavaleur.  –– Karelle est l’une des lles les plus sages qu’il m’est donné de fréquenter. Elle a beaucoup souffert d’une relation il y a deux ans. Et depuis, je ne lui connais pas de petit ami. Je ne voudrais donc pas qu’elle ait à nouveau des peines de cœur à cause d’un homme, qui, de surcroît, est mon collègue.
8
Qu’elle a, par-dessus le marché, rencontré par mon intermédiaire.  –– Rassure-toi, Nadège, les sentiments que j’ai éprouvés en voyant ton amie étaient très intenses, très profonds. D’aucuns les qualieraient de coup de foudre… Pour être franc, je n’ai jamais ressenti de telles émotions face à une femme… C’est la première fois, et je pense qu’il s’agit d’un signe éloquent, un signal de Dieu… J’ai eu trente ans le mois surpassé, je crois que c’est l’âge de raison, le moment pour moi de fonder une famille… Trouver enn une mère à mon ls.  –– Justement, ton ls, parlons-en ! J’espère qu’il ne causera pas d’ennuis à Karelle.  –– Sébastien ? On voit bien que tu ne le connais pas ! C’est la perle des enfants, le genre dont rêve tout père ! Non, il n’y a pas la moindre inquiétude de ce côté-là.  –– Si tu le dis ! Mais il va falloir que tu informes Karelle au plus tôt de ton statut de père célibataire avec un garçon de dix ans sur les bras !  –– C’est l’une des premières choses que je lui dirai. Mais crois-tu que cela aura une incidence sur sa décision ?  –– Non ! Mais l’idéal est que tu le lui dises maintenant, qu’elle soit préparée à cette idée au lieu de découvrir brusquement l’existence de ton ls en arrivant chez toi.  Ayant obtenu le numéro de téléphone de Karelle et le feu vert de Nadège, Olivier déploya immédiatement
9
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text