Le Combat d’une mère célibataire - Tome II , livre ebook

icon

318

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2023

Écrit par

Publié par

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

318

pages

icon

Français

icon

Ebook

2023

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Dans un village de l'Ouest-Cameroun, vit une petite famille. Victoire FOTSO, femme de la trentaine et mère de deux enfants vit en concubinage avec son partenaire, Talla. Après une violente discute, celui-ci va la jeter dehors avec les enfants et s'entiche d'une autre femme. désespérée, la répudiée s'en va vers la ville de Douala à la recherche de meilleures conditions de vie. Mal lui en a pris. Entre désillusions, souffrances et agonie, plongez-vous dans les défis et délires d'une mère courageuse qui fait tout pour assurer l'avenir de ses enfants.
Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

01 février 2023

Nombre de lectures

3 308

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

2 Mo

1
Nathalie Flore
Le CombatMEREd’uneCélibataireTome II
Roman
2
Le CombatM d’uneERECélibataireTome II
Tous droits de reproduction, detraduction et d’adaptation réservés pour tous les pays.No part of this book may be reproduced in any form by print, photo-print, microfilm or any other means without written permission from the publisher.pepitoayissi@gmail.com/693779364Copyright © APELEditions, Yaoundé 2023
3
Chapitre 21 Roxane commence à comprendre pourquoi sa mère s'épuise autant après le travail et après avoir fait la cuisine. Depuis que victoire est à l'hôpital c'est la petite qui s'occupe de tout. Elle s'occupe de son frère avant l'école et de son retour. Elle s'assure que sa mère mange et veille sur elle la nuit. Ce n'est que le matin qu'elle peut retourner à la maison se doucher et bricoler un repas. Elle s'en sort plutôt bien, mais sa mère n'est pas contente du fait qu'elle a manqué des jours de cours. Ce matin, elle a acheté des beignets à la demande de sa mère. Elle les apporte à l'hôpital. Victoire va mieux, c'est la quatrième perfusion qui vient de s'achever elle en a encore deux à prendre avant de rentrer. - Maa les beignets-là ne sont pas bons. Pourquoi veux- tu manger ça. - C'est bon chez moi. Merci ma chérie. Tu as déjà déjeuné ? - Oui j'ai pris la bouillie avec Yoan. C'est même en train de finir. - Hum. Tu as donné les quinze miles là au Docteur ? - Oui. - C'est tout ce que j'avais. Ma facture s'élève à cinquante-cinq miles. Je ne sais pas comment je vais faire pour régler ça. - Et L'argent de nourriture que tu m'as laissé est en train de finir il reste seulement 1000 frs. Maman tu n'as plus le choix tu dois me laisser aller vendre. Je pourrais vendre n'importe quoi ou travailler pour quelqu'un.
4
- Roxane je sais que tu veux m'aider et tu le fais déjà très bien. Tu devrais être à l'école au lieu d'être ici. Je ne peux pas accepter que tu ailles en route, c'est dangereux les gens d'ici ne sont pas comme au village. Tu ne sais pas ce qui peut t'arriver dehors. Cette ville est bourrée de malfaiteurs pardon ne fais pas ce que tu as en tête je vais trouver une solution. - D'accord. Ce soir je vais aller à la catéchèse. Il y a un devoir que je ne peux pas manquer. - Sans problème. Tonton Rodriguez est là ? - Oui il a dit qu'il va passer ici avant d'aller au travail. Hier il a bagarré avec sa copine. - Hein ? Tata Rita ? - Non l'autre qui vient souvent le chercher. - Hahahaha, werr pardon qu'il vienne vite me raconter cette histoire j'ai envie de rire. Ils ont vraiment bagarré ou tu exagères. -C'est comme s’il la mettait dehors elle ne voulait pas partir.- Il m'avait dit que cette fille colle trop sur lui. Tant mieux, ça l'apprendra à être infidèle. Il fallait que tata Rita soit là. - Eh maman ! J'ai oublié de te dire que Tata Octavie a appelé quand tu dormais je lui ai dit que tu es malade. Elle m'a dit qu'elle va rappeler. -OK. Elle ne t'a pas parlé de ta petite sœur ?-Ma petite sœur ?- La femme de ton père a accouché depuis j'ai seulement oublié de vous dire. Tu as une petite sœur.- Je n'ai qu'un seul frère et c'est Yoan. -ne commence pas hein. Cet enfant est aussi ta petite sœur que tu le veuilles ou non. TonEh père va se marier dans quelques mois. - Humm il nous a abandonné pour se marier avec cette fille, je le déteste. - Je peux comprendre la colère de ton frère vis à vis de ton père. Mais pour toi non je ne comprends pas. Ton père a toujours été là pour toi depuis ta naissance jusqu'à tes treize ans. C'est la rencontre avec cette fille et ton manque de concentration à l'école qui l'ont fait changer. Ton père t'a aimée, beaucoup même et tu le sais. Tu lui ressembles trait pour trait
5
que ce soit dans le comportement, le caractère et même le visage c'est ton portrait. Je ne veux pas que mes enfants détestent leur père. Chez nous on ne nous a pas appris à détester la famille. Même mon frère qui a tout dilapidé les biens de la famille je ne le déteste pas. C'est ton père Roxane, il a choisi une autre femme c'est tout. - Mais il nous a reniés. Papa est méchant, maman je ne sais pas pourquoi tu veux le couvrir. Depuis que nous sommes ici, il n'a jamais appelé pour savoir comment nous allons. Est-ce qu'on peut abandonner ses enfants aussi facilement. - Tu pries tous les jours, qu'est-ce que la Bible recommande ? Quels sont les commandements de Dieu ? - Maman je vais marcher un peu tu veux déjà me faire la leçon de la Bible je connais tout ça. Même Dieu sait que papa est un fainéant. -Ayii Roxane. Si je pouvais prendre ma babouche je t’aurais frappé avec. C'est mieux que tu partes, n'ajoute pas ma tension. Roxane sort de la chambre de sa mère. Elle ne regrette pas ce qu'elle a dit de son père. Cet homme l'a tellement déçue qu'elle est capable de dire qu'il n'a jamais existé pour elle. Ce soir en ville, Nadine arrange ses affaires pour rentrer. Elle reçoit l'appel de sa patronne qui demande à la voir avant son départ. Elle se rend dans son bureau. Sa patronne est assise dans son fauteuil les verres suspendus sur son nez. - Oui Madame vous m'avez appelée. - Nous n'avons pas eu le temps de discuter depuis, j'étais occupée à la maison. Vu que c'est toi qui m'avais recommandé Victoire, je me dois de te dire ce qu'il en est de notre contrat de travail. J'ai été obligé de la renvoyer. J'ose croire qu'elle t'a déjà mis au courant. - Tout à fait. -Je ne t'en veux pas, tu n'es pas responsable de son comportement. J’ai pensé un instant que j'avais trouvé la femme qu'il me fallait pour garder mes enfants et la maison, c'était trop beau pour être vrai. Certes, Victoire travaille très bien, je dirais même qu'elle est excellente dans ce domaine, mais je ne supporte pas les traîtres, les manipulatrices. Elle s'est jouée de ma générosité pour essayer de s'accaparer mon mari. Tu vois à quel point les femmes peuvent être ingrates. J'étais prête à augmenter son salaire après sa première année à mon service, mais la bonne dame avait les yeux plus gros que le ventre. C'est une faute très lourde qu'elle a commis que je ne pardonne pas parce que j'estime que je suis assez large et ouverte pour te laisser t'épanouir. Je ne pouvais jamais penser qu'elle pouvait en arriver là. Ah vraiment on ne peut plus faire confiance aux femmes. Je suis désespérée je ne sais plus quoi faire. Je t'ai appelé pour t'informer de la raison pour laquelle je l'ai renvoyé dans le cas où elle ne t'a pas dit.
6
- D'accord madame j'ai compris. - OK. C'est tout tu peux disposer. Nadine se tourne pour partir. Elle s'arrête devant la porte et se retourne. - Madame je dois ajouter quelque chose. - Oui je t'écoute. - Je vous respecte beaucoup et si j'ai demandé à mon amie de travailler pour vous c'est justement parce que je savais qu'elle allait se sentir à l'aise dans votre maison. Victoire est la femme la plus digne que je connaisse. La personne qu'elle vous a montrée n'était pas une mascarade, c'est sa personne même. Elle n'a jamais été fausse, elle n'a jamais conspiré contre vous, elle vous a toujours loué un respect profond et une gratitude extrême. J'aurai aimé que vous lui accordiez le bénéfice du doute. J'aurai aimé que vous la confrontiez avec votre mari. J'aurai aimé que vous creusiez plus cette affaire avant de juger. Victoire n'a jamais courtisé votre mari, c'est lui qui l'a harcelé. Je sais que c'est dur de l'entendre, mais c'est la vérité. Votre mari a harcelé Victoire au point où il lui a proféré des menaces. Victoire cherchait un autre travail si elle continuait à venir chez vous c'est parce qu'elle ne trouvait pas d'emploi. Ne supportant pas l'attitude ferme de Victoire, votre mari a monté cette histoire de message pour que vous la renvoyez. Posez-vous la question madame, pourquoi vos ménagères ne mettent pas long chez vous ? Et celles qui mettent long sont celles qui ont accepté les avances de votre mari se croyant en sécurité. Voilà ce qui s'est passé, vous êtes libre de me croire ou pas. Victoire ne pouvait rien vous dire justement parce que vous avez déjà un parti pris. Je n'ai pas pu me taire parce que je voulais vous ouvrir les yeux et faire cesser cette injustice qui règne chez vous à cause votre mari. Je vous le dis aujourd'hui, Monsieur MBIA est le boss ici, mais je le déteste. Bon weekend Madame. Elle tourne le dos et s'en va. Laissant sa patronne scandalisée. Madame NGO retire ses verres qu'elle dépose sur sa table et s'adosse dans son fauteuil. Elle est troublée par les révélations de son employé et se demande si elles sont fondées ou ce sont des rumeurs. Ce soir à l'église, Roxane a fini de composer. Ses amis sont partis, elle est restée seule pour prier pour sa mère. Elle est assise sur un banc à genoux, la tête baissée, elle prie. Le père Mathias l'a vue. Il attend qu'elle finisse avant de l'approcher. Roxane fait le signe de croix et se lève pour s'asseoir. Le père arrive. - Roxane tu fais encore quoi ici ? - Je priais mon père. Ça dérange ?
7
- Mais non je suis juste étonné de te trouver là alors que tes camarades sont partis, d'habitude c'est toi qui pars la première. Aujourd'hui tu es restée prier je suis curieux de savoir ce qui te pousse à prier autant, pas que c'est mauvais c'est même très bien, c'est encourageant. - Je priais pour ma mère. - Ta mère ? Tu veux qu'on en parle ? - Oui. Pourquoi pas. Le prêtre s'assit à ses côtés. - Qu'est-ce qu'elle a ta mère ? - Elle est malade. Elle est hospitalisée. - Ah je suis désolé. Mais elle va bien n'est-ce pas, les médecins s'occupent d'elle. - Oui ça va mieux. - Gloire à Dieu ma fille. Rendons grâce à Dieu c'est bien. - Mon père, pourquoi ma mère refuse que je travaille je suis déjà grande, j'ai bientôt 16 ans. - Pourquoi veux- tu travailler ? L'école ne t'intéresse plus ? - Si ça m'intéresse. Je veux travailler pour aider ma mère à payer ses factures d'hôpital. Elle ne travaille plus et elle n'a pas assez d'argent pour payer. Je me disais que je pouvais faire un petit boulot. - je comprends que tu veux aider ta mère et c'est bien. Mais tu es encore petite tu es mineur et c'est dangereux de laisser une fille mineure aller dans les rues. Ta mère a raison de t'interdire d'aller travailler, les gens peuvent t'attaquer en se disant que tu es déjà une grande fille alors que ce n'est pas le cas. Ton corps déjà bien développé va les tromper. - Je serais sage. - On est tous sage ma fille. Mais on est aussi faible. Tu ne peux pas tout contrôler. Sans compter que cette période on entend beaucoup d’histoires sur les enlèvements d'enfants. C'est mieux que tu restes à ces côtés, tu pries pour elle. Ça lui fera plaisir au lieu de couper son cœur en allant dans les rues. Dis-moi ton père n'est pas avec vous ? - Non il est au village. Il a une autre femme et il ne s'occupe pas de nous.
8
- C'est vraiment dommage que des hommes abandonnent des enfants. - Je le déteste. - Tu n'as pas honte de le dire devant un homme de Dieu en plus dans la maison du seigneur. Roxane tu ne devrais pas dire ça. Peut-être qu'il faut qu'on discute pleinement de cette histoire je pourrais alléger ton cœur. Ta mère va guérir et elle va rentrer à la maison.- Mon père, vous croyez aux rêves ? - Euh oui ça dépend. De quoi veux-tu parler exactement. - Je veux acheter une maison à ma mère. Vous pensez que c'est un rêve ? Ça ne peut pas se réaliser ? - Waouh c'est un rêve énorme-là. Tu rêves d'acheter une maison à ta mère. - Oui je veux lui acheter une grande maison, qu'elle ait des employés qui feront tout pour elle et qu'elle n'ait plus à travailler. Ma mère travaille trop et c'est ça qui la rend malade. Si elle avait une maison et des employés elle ne ferait plus rien. Vous pensez que je peux lui offrir ça ? Roxane a les larmes. Le prêtre la prend dans ses bras pour la calmer. - Je ne savais pas que tu étais si émotive. C'est une autre facette de toi que je découvre et ça me plaît beaucoup. J'admire l'amour que tu portes à ta mère, et je te dis ma fille que cet amour te sera récompensé. Rien n'est impossible à Dieu. Rien du tout. Soit patiente, va à l'école, obéit à ta mère, réalise tes rêves sans être pressé, n'oublie pas que le seigneur frappe au moment où il sait que c'est le bon et non au moment où tu voudras. Soit patiente et garde la foi. Tu as compris ? - Oui mon père j'ai compris. - Très bien. Viens avec moi. Roxane prend son cahier et suit le prêtre dans ses appartements. C'est la première fois que Roxane entre chez lui. C'est une grande maison avec plusieurs portes. Elle patiente au salon. Il arrive et lui donne de l'argent, quinze miles. - C'est ma contribution pour ta maman. Roxane va lui faire un câlin qu'il n'avait pas vu venir. - Merci mon père, merci beaucoup Dieu va vous bénir.
9
- Amen. Allez vas-y ne soit pas en retard à la maison. - Merci encore. Mon père je peux acheter la marchandise je vends ça double l'argent nor. - Roxane je vais chercher ta mère et quand je l'aurai trouvé si elle me dit que tu ne lui as pas remis cet argent je vais te mettre à genoux ici à l'église devant tout le monde et te fouetter. - ayii même le prêtre fouette. - Tu veux me tenter ? - Non, je vais lui donner c'était juste pour voir votre réaction. Au revoir. - Au Revoir Roxane. Elle tourne le dos et revient sur ses pas. - Euh mon père, je me disais que je pouvais être servante pendant la messe. - Toi servante ? Ah non Roxane tu vas tout casser là-bas, sur ce coup je ne te fais pas confiance. - Je vais apprendre nor. - Je t'ai puni combien de fois pendant les cours parce que tu fais le désordre. Même le curé dit que tu es un cas, ah non, tu vas me faire bavarder je suis encore jeune pour avoir les nerfs. - Hahahaha OK, ça va bye Elle part en courant. Le père s'exclame en souriant. -Ah cet enfant une douceur, un grand cœur, mais et en même temps très délinquante.Roxane arrive à l'hôpital, son frère s'y trouve, il joue sur le téléphone de sa mère. - Maa oh. Victoire ouvre les yeux. - Tu es déjà de retour, tu as mis long. - Je t'apporte un cadeau de la part du père Mathias.
10
Voir Alternate Text
Le Combat d’une mère célibataire - Tome III
Category

Ebooks

Le Combat d’une mère célibataire - Tome III

Nathalie Flore

Le Combat d’une mère célibataire - Tome III Alternate Text
Category

Ebooks

Romans et nouvelles

Le Combat d’une mère célibataire - Tome III

Nathalie Flore

Book

556 pages

Flag

Français

icon play Lire
icon play Infos
Le Combat d’une mère célibataire - Tome I
Category

Ebooks

Le Combat d’une mère célibataire - Tome I

Nathalie Flore

Le Combat d’une mère célibataire - Tome I Alternate Text
Category

Ebooks

Romans et nouvelles

Le Combat d’une mère célibataire - Tome I

Nathalie Flore

Book

377 pages

Flag

Français

icon play Lire
icon play Infos
Le Combat d’une mère célibataire - Tome II
Category

Ebooks

Le Combat d’une mère célibataire - Tome II

Nathalie Flore

Le Combat d’une mère célibataire - Tome II Alternate Text
Category

Ebooks

Romans et nouvelles

Le Combat d’une mère célibataire - Tome II

Nathalie Flore

Book

318 pages

Flag

Français

icon play Lire
icon play Infos
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text