347 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

DIVORCE A TOUT PRIX , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
347 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

1 DIVORCE A TOUT PRIX NATHALIE FLORE Roman 2 Chapitre 1 em'appelle Destiny, ah oui mon prénom me plaît trop ça fait genre stars quoi. Je suis J une fille ou alors une femme de 32 ans, célibataire sans enfant et je boss comme commercial dans une assurance. Je peux dire que je gagne bien ma vie mais ça ne me suffit pas. J'ai un teint clair sans maquillage, formes généreuses comme une vraie africaine, j'ai un piercing au nez, c'est sexy je trouve. Je fais 1m69 pour 78 kilos. Pour dire vrai, ce sont mes fesses qui pèsent le plus hahaha. Je vis dans un appartement avec ma meilleure amie Julia. C'est ma « Juju » comme on dit chez nous. On se connait depuis plus de 15 ans, du coup elle est comme une sœur pour moi. Je n'ai pas de frère ni de sœur, ne me demandez pas pourquoi je n'en sais rien. Je pense que je vais poser cette question à ma mère la prochaine fois que je la verrais. Mes parents sont divorcés depuis des années, à cette époque, je n'avais pas plus de 15 ans. Ma mère ne s'est plus remariée et mon père, ah que puis-je dire !il est inexistant. Bref, passons sur eux. Je peux dire que j'ai tout ce que je veux matériellement parlant mais au fond de moi je me sens seule. Je n'ai pas de petit ami, or j'aimerais bien avoir un homme comme mes collègues, la plupart de mes amis mais je n'ai personne.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2024
Nombre de lectures 1 222
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0500€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

1
DIVORCE A TOUT PRIX
NATHALIE FLORE
Roman
2
Chapitre 1 em'appelle Destiny, ah oui mon prénom me plaît trop ça fait genre stars quoi. Je suis J une fille ou alors une femme de 32 ans, célibataire sans enfant et je boss comme commercial dans une assurance. Je peux dire que je gagne bien ma vie mais ça ne me suffit pas. J'ai un teint clair sans maquillage, formes généreuses comme une vraie africaine, j'ai un piercing au nez, c'est sexy je trouve. Je fais 1m69 pour 78 kilos. Pour dire vrai, ce sont mes fesses qui pèsent le plus hahaha. Je vis dans un appartement avec ma meilleure amie Julia. C'est ma « Juju » comme on dit chez nous. On se connait depuis plus de 15 ans, du coup elle est comme une sœur pour moi. Je n'ai pas de frère ni de sœur, ne me demandez pas pourquoi je n'en sais rien. Je pense que je vais poser cette question à ma mère la prochaine fois que je la verrais. Mes parents sont divorcés depuis des années, à cette époque, je n'avais pas plus de 15 ans. Ma mère ne s'est plus remariée et mon père, ah que puis-je dire ! il est inexistant. Bref, passons sur eux. Je peux dire que j'ai tout ce que je veux matériellement parlant mais au fond de moi je me sens seule. Je n'ai pas de petit ami, or j'aimerais bien avoir un homme comme mes collègues, la plupart de mes amis mais je n'ai personne. Tous les hommes qui viennent vers moi c'est par intérêt et quand ils constatent que je ne suis pas du genre à entretenir un homme ils s'en vont, ça me répugne. Je suisfatiguéed'avoir des relations sans lendemain ; oui parce que quelques fois, je vais en boîte de nuit et je rentre avec un gars finir la soirée en beauté mais c'est juste pour me satisfaire, rien de sérieux. Je n'ai plus envie de fonctionner comme ça, je veux aussi un homme à moi. Je suis dans ma voiture pour la maison j'ai bien envie d'acheter un bon vin blanc que je vais boire et me saouler devant la télé. Je pense à Julia, c'est aujourd'hui qu'elle revient de son weekend passé chez son petit ami donc pas possible de me saouler. J'envie souvent ma copine par rapport à sa relation avec John depuis 1 an déjà. C'est la première fois qu'elle vit une relation d'un an, elle est très contente et espère que ça aboutisse au mariage. Je le lui souhaite dans tous les cas. L'immeuble où je vis possède un parking, je gare donc ma voiture et sort. Quelques voitures sont garées au parking, mes voisins sont déjà rentrés. La plupart de mes voisins sont des hommes mariés, et les quelques célibataires sont « chelou » on dirait des vampires car on ne les voit jamais. Je prends mon sac et bloque les portières. Je monte e jusqu'au 2e' c'est une chance que nous ne sommes pas au 4 , c'est la galère pour monter chaque jour. La porte est entrouverte j'entre. Moi : Julia, tu es là ? Julia : oui oh je suis dans la chambre. Moi : Pourquoi tu laisses la porte ouverte ? Elle arrive avec sa barre de chocolat noir quelle aime tant on dirait mêmequelle est amoureuse du chocolat. Julia : Je venais d'entrer j'avais tellement envie de faire pipi que j'ai laissé la porte ouverte. Elle se jette sur le fauteuil. Moi : Ça a été ton weekend?
3
Julia : Magnifique. Tu ne vois pas comment je rayonne. Moi : C'est ce que je constate. Julia : Et toi c'est comment ? Moi : Toujours rien à l'horizon. Je m'asseoir avec la mine triste. Julia : Tu parles de quoi ? Moi : De quoi comment je suis toujours célibataire même pas une invitation à sortir depuis. Julia : Or arrête de te morfondre par rapport à ça. Tu deviens dépressive à force d'y penser. Moi : Tu dis ça parce que tu es bien dans ta relation. Julia : Voilà alors les paroles que je n'aime pas. Ok je ferme ma bouche. Moi : Désolée. Raconte-moi alors ce que vous avez fait ce weekend. Julia : On a fait beaucoup de choses. Moi : Comme quoi par exemple ? Julia : Dest je n'ai pas envie de te raconter ça pour que tu ailles te morfondre dans ta chambre. Un détail à mentionner, ma copine m'appelle Dest, comme les intimes. Julia : Quand tu fais ça j'ai l'impression d'être une mauvaise copine ou bien que je devrais même partir ou barrer John pour t'accompagner dans le célibat je ne sais pas. Moi : Je suis désolée pour mon comportement tu sais que je suis fière de toi, de ta relation, John et toi êtes fait l'un pour l'autre. Je veux que tu ne prennes pas trop en considération mes réactions. Julia : D'accord pupuce ! Moi : Je vais me doucher on mange quoi ce soir. Julia : Débrouille toi moi j'ai mangé avant de rentrer. Moi : Et tu ne m'as rien gardé. Vraiment hein. Je me lève pour aller dans ma chambre. Moi : En tout cas je vais me commander une pizza et un jus de fruits. 4
Elle me suit en courant. Julia : Eh ma copine commande deux alors. JULIAEh les amis moi c'est Julia, âgée de 31 ans. Je suis vendeuse dans un grand magasin de prêt à porter trop classe. J'ai un enfant de 4 ans qui vit chez mes parents, je vais le voir quand je peux. Je suis en couple depuis déjà un an avec John. Nous nous sommes rencontrés au magasin il venait s'acheter un smoking et voilà on ne s'est plus lâché. Je suis très amoureuse au point où j'ai peur chaque fois de le perdre, c'est dingue. Destiny et moi sommes copines depuis des années, je ne sais même plus combien au total. Ça fait 3 ans qu'on vit ensemble et tout se passe bien. Elle est comme une sœur pour moi je l'aime trop. Par contre, elle me saoul avec son obsession à être en couple et c'est depuis que je suis avec John qu'elle a développé cette obsession là au point où j'ai même peur qu'elle me fasse des problèmes. Pendant ma semaine chez lui, nous étions chez ses parents, ah oui il m'a présenté à ses parents j'étais très contente, pour moi ça veut dire beaucoup. C'est la première fois qu'un petit ami me présente officiellement à ses parents. Le père de mon filsl’avait faitparce quej’étais enceinteet bien même avant d'accoucher nous n'étions plus ensemble. Je n'ai pas dit à Destiny que j'ai rencontré les parents de John. Je sais qu'elle sera fière de moi mais au fond elle sera malheureuse, je n'aime pas la voir comme ça. Dest est une fille en or mais je ne sais pas pourquoi les hommes ne restent pas avec elle. J'ai même pensé qu'on l'a attaché si je lui dis elle va flipper. Bon en même temps on dit que c'est Dieu seul qui sait comment il fait ses choses donc on va rester et être patient. Je suis dans ma chambre je surfe elle entre et se couche près de moi. Destiny : Tu fais quoi ? Moi : Je regarde un catalogue. Tu n'as pas sommeil ? Destiny : J'ai trop mangé mon ventre est lourd. Moi : C'est bon. C'est parce que tu m'as refusé. Destiny : Menteuse. Dis-moi un peu et si on se faisait une petite virée le weekend. Moi : Humm !! Destiny : Ah j'ai oublié que tu dois avoir un programme avec John. Moi : Ce n'est pas ça, on a encore rien prévu pour le weekend. Je me demande seulement pourquoi tu veux qu'on se fasse une virée tu as des plans ? Destiny : Pour rien, je veux me distraire. J'ai envie de me lâcher un peu. Moi : Pour te lâcher tu es obligé de voyager ?
5
Destiny : Oui je veux changer de lieu. On pourra aller à la plage ça fait longtemps quand même. Moi : Tu es sérieuse ? Tu veux vraiment qu'on se fasse une virée ? Destiny : Je suis très sérieuse Julia. On part vendredi soir on rentre dimanche. Moi : D'accord je vaisvoir avec ma patronne et je t’informe.Destiny : Yes on va faire la fête, j'ai hâte. Pardon met beaucoup d'argent dans le sac parce que ça va aller vite. Nous aimons la fête, à l'époque on sortait presque tous les jours, aujourd'hui avec les occupations ça devient compliqué. Mais quand on a l'occasion on s'amuse à fond. J'ai très hâte d'être à cette petite virée, j'espère vivement que ça lui fasse du bien. Voilà qu'elle dort déjà j'aurai dû la chasser depuis d'aller dans sa chambre. Stuipp ! PETERCc moi c'est Peter, jeune homme baraqué de 35 ans. Je fais 1m 81 pour 70 kilos. Oui on dit que ce sont mes os qui pensent. Comme profession, je suis comptable et je gagne bien ma vie. Cette profession n'est pas ma vocation, je l'ai fait uniquement pour avoir de l'argent, ah oui c'est ça dans ce pays on calcule ou ça paye beaucoup j'ai eu la chance que mon père connaisse quelqu'un qui connait quelqu'un...vous connaissez la suite. Je suis fiancé à une belle demoiselle, une femme formidable à qui je dirais un gros oui ce weekend. Eh oui, je me marie ce weekend. Mes parents ne sont pas d'accord pour ce mariaged’après eux c'est précipité alors qu’elle et moi sommes ensemble depuis un an, comment mes parents peuvent dire que c'est précipité. Je sais qu'ils ne l'aiment pas, mon père peut faire des efforts mais ma mère le montre clairement. J'ai même eu à me disputer avec eux à ce sujet et je leur ai dit que s'ils veulent ils ne viennent pas au mariage même si nous sommes seulement deux on va se marier. Ma fiancée et moi avions choisi de nous unir dans une autre ville, il paraît que le Maire de cette ville n'a pas de pression, il marie tout le monde que vous vous soyez inscrit ou pas. Il peut même vous marier si vous êtes seulement 2. C'est dingue n'est pas' mais c'est vrai. On ira là-bas avec quelques amis et quelques membres de la famille, du moins ceux qui ont accepté de se déplacer. Moi j'irai déjà avec mon pote, d'ailleurs même je l'attends il viendra me trouver à la maison pour qu'on en parle. Je suis tellement stressé merde. Ma porte s'ouvre sur Ben mon pot, en plus d’être mon meilleur ami, il est unfrère pour moi, c’est luiqui sera mon témoin. Il entre avec une bouteille de bière en main, mais il est con ou quoi comment il peut se balader avec une bouteille de bière. Moi : C'est quel comportement ça tu marches avec la bouteille de bière. Ben : Ne suis-je pas libre dans mon pays ? Moi : Ah excuse-moi sens toi libre. On dit quoi alors ? Ben : A toi de me dire. Qu'est-ce qu'il y a à faire ? Tu vas recevoir les invités comment ?
6
Moi : On a loué un restaurant c'est mieux. Ben : D'accord ! Ma porte s'ouvre de nouveau sur mon petit frère Steve que je ne voulais pas voir. Vous saurez pourquoi. Il salut Ben et s'assoit. Moi : Je ne pense pas qu'on avait rendez-vous aujourd'hui. Steve : Je suis venu voir si tu es revenu sur terre et je me rends compte que non. Ben : C'est bon Steve lâche le, il est assez grand pour faire ce qu'il veut. Steve : Donc s'il dit vouloir se jeter du haut d'un immeuble tu vas le laisser faire parce qu'il est grand c'est ça ? Mais quel genre d'ami es-tu Ben ? Ben : Je soutiens mon ami c'est ce que tu devrais faire au lieu de lui mettre les bâtons dans les roues. Ah je comprends maintenant, parce que tu es célibataire tu veux qu'il reste comme toi. Steve : N'importe quoi ! Moi : Ça va arrêtez de vous discuter. Steve après ce mariage tu auras la confirmation qu'elle n'est pas ce que tu penses. Steve : Tu me connais vieux frère, tu sais que j'ai le don de reconnaître une croqueuse de diamant d'une fille sérieuse, la tienne est une croqueuse de diamant et tu me donneras raison. Ben : Tu sais quoi, ne vient pas au mariage. Steve: Je vais venir voir comment mon frère se passe la corde au cou. Et dire que tu es son témoin un autre clown, c'est déplorable. Ben : Peter dit à ton frère de me respecter je ne suis pas son égal. Moi : Steve si tu ne veux pas m'aider s'il te plaît va-t’en ou tu l'as ferme. Steve : Ok je la ferme. Il va s'asseoir ailleurs et allume la télé. Le volume est énorme, il ne baisse pas. Il est con ou il fait exprès. Moi : Eh Steve baisse le volume tu te crois ou là ! Il le baisse. Steve : Désolé, j'avais oublié que vous étiez en train de parler d'un sujet important. Ben : Tu es une vraie merde. 7
Steve lui fait un doigt d'honneur. Pff je suis à bout de les foutre dehors ces deux femmelettes. Moi : Bon on peut continuer Ben. Tu sais que je n'ai pas encore récupéré les alliances s'il te plaît rappelle le moi demain. Ben : Ta go peut s'en occuper non ? Steve : A moins qu'elle ne soit occupée à sucer la bite d'un autre. Merdece n’est paspossible qu'il ait dit ça. Je prends un pouf et je le vise avec. Il reçoit ça sur sa tête. Moi : Si tu n'étais pas mon frère j'allais te casser la gueule. Steve : Garde ton énergie pour digérer la déception que tu auras après ton cinéma que tu appelles mariage. Ben : Steve je vais finir par croire que tu es jaloux parce que ton frère va se marier avant toi. Steve : Oui c'est ça je suis jaloux, même les parents sont jaloux. Tu sais qu'ils assistent à ce mariage à contre cœur. Ben : Et toi tu ne peux pas le faire à contre cœur? Steve : C'est ce que je fais. Ben : Alors ferme la si tu n'as rien à dire. Steve : pff je me casse même. Il se lève. Je me dis enfin il va partir. Moi : Tu comptes voyager vendredi avec nous ? Steve : Je viens samedi matin au plus tard à 15 heures. A 17 heures le mariage est célébré je dégage. Ben : Tu sais que tu n'es pas obligé de venir. Steve : Je sais que ça te fera plaisir mais je serais là. Peut-être même que je m'opposerai qui sait. Moi : Ah non Steve je ne veux pas ça laisse-moi me marier. Steve : T'inquiètes pas je rigole. Rien que le fait de vous marier dans cette Mairie dont tout le monde connaît la réputation douteuse me prouve déjà que cette union sera un échec. Bref... On est ensemble. Il se tourne et part. Il était temps !
8
Ben : Il faut trouver urgemment une femme à ton frère sinon vous serez obligé de l'enfermer dans un asile de fou. Moi : Il y a des moments où je ne le comprends pas. En tout cas, poursuivons notre programme. Je parlais des alliances il faudra les récupérer. Le gâteau de mariage c'est ok. Le restaurant qui va nous recevoir fera la cuisine. Ben : Combien d'invités ? Moi : Une cinquantaine ou moins. La plupart viennent du côté de madame. Ben : D'accord. Bon on va continuer à discuter demain, là j'ai un rendez-vous chez moi que je ne peux pas reporter. Moi : D'accord sans problème, faut juste pas m'oublier. Vendredi on doit quitter très tôt, aussi commence déjà à préparer ton sac moi aussi je fais le mien. Ben : D'accord. J'y vais ! Moi : Ouais !! Il est parti et je me retrouve seul. Ma fiancée m'a dit qu'on se verra uniquement à l'hôtel chacun aura sa chambre. Les conneries de tradition qu'elle voit à la télé. J'ai vraiment hâte de me marier pour qu'on puisse vivre normalement ensemble. Chapitre 2 DESTINY Nous sommes vendredi, c'est aujourd'hui que Julia et moi partons en weekend. J'ai fini tout ce que j'avais à faire et j'arrange mes choses pour bouger. Il ne faut pas que la nuit nous trouve en route. Je porte mon sac et dis au revoir à mes collègues. Je passe devant le bureau de mon supérieur en flèche car s'il me voit il peut me retenir pour rien. J'arrive au parking et vais entrer dans ma voiture. Ouf quel soulagement ! J'ai hâte d'être à demain dans une dure soirée je vais m'amuser comme si c'était le dernier jour de ma vie. J'espère aussi que je vais faire une belle rencontre sinon ce n'est pas grave. Je roule jusqu'à la maison. Puisque je suis la première à garer à l'immeuble je choisis une bonne place. La voiture passera le weekend là sans gêner personne. Je vais à l'immeuble, la porte est fermée à clé merde Julia n'est pas là mais qu'est-ce qu'elle fait encore, on va rater le bus. Pff je sors mon téléphone pour l'appeler directement elle entre avec son gar derrière elle. J'étais sur quelle était avec lui. Moi : Il fallait absolument que tu ailles prendre le coup de la bénédiction. Bonsoir John. Je fais un baiser à John. 9
John : Tu ne voulais pas qu'elle vienne me faire un câlin ? Julia : Je vais prendre mes choses oh ne me tue pas avec ton regard. Elle s'en va dans sa chambre. Moi : Je vais prendre les miennes tu vas nous déposer non John ? John : J'ai cru que tu allais avec ta voiture. Moi : Si je pars avec je vaisl’abandonner quelque part à cause de la fête.John : hahahaha ok je vais vous déposer. Moi : Super. Je vais prendre mes affaires dans ma chambre. Mon sac est fait depuis hier donc je le porte, je ressors Julia n'a toujours pas fini. Moi : Julia on part nor tu fais encore quoi ! Julia : 2 secondes oh. John : Je parie qu'elle n'avait encore rien rangé. Moi : Ah oui j'en suis très sûr. Elle est toujours comme ça. Julia moi jepars hein tu sais qu’à une certaine heure il n'y a plus de voiture VIP. John : Alors les stars, est ce que vous entrez n'importe où. Moi : hahahaha Julia sort enfin avec son petit sac. Julia : Tu aimes trop mettre la pression aux gens dis-donc ! Moi : Tu es rentrée avant moi, tu faisais quoi ? Ah oui j'oubliais tu allais tirer un coup. Julia : Stuipp !!! John : hahaha vous êtes terribles. Moi : On y va pardon. Julia : Tu prends tes clés Nous sommes sortis et j'ai fermé la porte. La voiture de John est garée hors du portail, on va entrer, Julia devant et moi derrière. Je cherche déjà comment contacter l'hôtel où nous
10
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text