238 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Les villégiatures du XVIe au XXIe siècle , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
238 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Au sein du grand ensemble qu’est le tourisme, Marc BOYER nous invite à découvrir les « villégiatures », c’est-à-dire le tourisme sédentaire. Si beaucoup d’études portent sur le tourisme en général ou sur les voyages, s’intéresser aux villégiatures est une démarche originale.


Pourtant cette pratique culturelle est bien la plus ancienne. La maison de campagne, connue des anciens Romains, s’épanouit avec la villegiatura de la Renaissance italienne, à travers les siècles jusqu’à l’actuelle résidence secondaire . Les XVIIIe et XIXe siècles ajoutèrent les saisons et stations estivales de villégiature, thermales, montagnardes, balnéaires océaniques puis méditerranées, après 1925.


L’hiver dans le Midi , inventé après 1763, fut, jusqu’à son rapide déclin (en 1930) la plus longue saison de villégiature (d’octobre à avril) ; une nouvelle mode la supplanta : les glisses sur la neige. D’autres formes apparaissent comme la villégiature du soleil .


Demeure l’essentiel : la villégiature, hier et plus encore aujourd’hui, est un grand marché économique, un espace d’aménagement. Les stations de villégiature assurent l’animation des saisons, la sédentarité oisive, exprime la quête de la distinction, le désir de contact avec la Nature.


La sphère du tourisme n’est donc pas seulement celle du voyage et de la découverte, mais aussi celle de l’enracinement, de la jouissance ou du retour nostalgique.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 23
EAN13 9782847691818
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0097€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Les villégiatures du XVIe au XXIe siècle

Marc BOYER
Le Code de la propriété intellectuelle du 1 er juillet 1992 interdit expressément la photocopie à usage collectif sans autorisation des ayants droit. Or, cette pratique s’est généralisée dans les établissements d’enseignement supérieur, provoquant une baisse brutale des achats de livres, au point que la possibilité même pour les auteurs de créer des œuvres nouvelles et de les faire éditer correctement est aujourd’hui menacée.
© Éditions EMS, 2008
Nous rappelons donc qu’il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement sur quelque support que ce soit le présent ouvrage sans autorisation de l’auteur, de son éditeur ou du Centre français d’exploitation du droit de copie (CFC) 3, rue Hautefeuille, 75006 Paris (Code de la propriété intellectuelle, articles L. 122-4, L. 122-5 et L. 335-2).
9782874690884
ISBN : 978-2-84769-088-0
Sommaire
Page de titre Page de Copyright PHOTO DE LA COUVERTURE REMERCIEMENTS / CRÉDITS PHOTOGRAPHIQUES INTRODUCTION PARTIE 1 - LES INVENTIONS DE VILLÉGIATURES
CHAPITRE 1 - TOURISME ET VILLÉGIATURE, TELS JANUS CHAPITRE 2 - VILLÉGIATURES ET VOYAGES, HISTOIRES PARALLÈLES CHAPITRE 3 - ROBINSON CRUSOË ET PHILEAS FOGG, DEUX TYPES DE TOURISTES CHAPITRE 4 - LES RÉSIDENCES OISIVES À LA VILLE ET À LA CAMPAGNE
PARTIE 2 - LES VILLEGIATURES DE L’ÉTÉ
CHAPITRE 5 - LA VILLÉGIATURE THERMALE, « ALLER AUX EAUX » CHAPITRE 6 - LES VILLÉGIATURES OCÉANIQUES ET MONTAGNARDES D’ÉTÉ DU XVIII E AU XX E SIÈCLE
PARTIE 3 - LES VILLÉGIATURES ÉLITISTES DE L’ HIVER XVIII E -XX E
CHAPITRE 7 - L’HIVER DANS LE MIDI, 1763-1930 CHAPITRE 8 - LA VILLÉGIATURE DES SPORTS D’HIVER (DE FIN XIX E À NOS JOURS)
PARTIE 4 - LES VILLÉGIATURES DU SOLEIL LA NÉBULEUSE DES RÉSIDENCES : DE LA PAILLOTE À L’ISOLAT DE LUXE
La grande rupture du XX e siècle La villégiature du soleil, une demande anomique CHAPITRE 9 - LES DÉCOUVERTES ET LES RUPTURES FONDATRICES CHAPITRE 10 - INVENTION DE LA MÉDITERRANÉE ESTIVALE CHAPITRE 11 - INVENTION DU SOLEIL TROPICAL CHAPITRE 12 - DE GRANDES INCERTITUDES CONTEMPORAINES
CONCLUSION GÉNÉRALE
PHOTO DE LA COUVERTURE
Le Regina Palace de Cimiez construit par S.M. Biasini, est le plus grand et le modèle des palaces de villégiatures d’hivernants. Dès sa construction, il hébergea, en 1884, la reine Victoria et sa suite.
Cette photo de 1924 (coll. A. Boyer), montre au premier plan, une « automobile d’hôtel » typique. Ce véhicule servait à amener les villégiateurs de la gare à l’hôtel, puis elle les promenait. Ici, elle les amenait à la Promenade des Anglais.
Les automobiles européennes, fin XIX e et début XX e servent surtout aux déplacements mondains et à la villégiature. Elles sont luxueuses ; les villégiateurs dans les stations participent à des concours d’élégance. Elles sont souvent décapotables pour voir le paysage et plus encore parce que leurs occupants veulent se montrer. Ce livre, au fil des pages, en présente quelques-unes datant des années 1920, à titre d’exemple.
REMERCIEMENTS / CRÉDITS PHOTOGRAPHIQUES
– Alexandre Boyer (+) qui a constitué la collection de photos de véhicules Berliet.
– A divers offices de tourisme, particuliers, auteurs de photos.
– A Claude Bernard-Barret et son équipe M. Audoin, H. Sanvisen, F. Teillet, A. Zerree, M. Zitouni.

Voiture Berliet (1924) décapotable permettant de voir et de se montrer.
INTRODUCTION
Un ouvrage sur la villégiature est une nouveauté qui contraste avec l’abondante littérature scientifique existante sur le tourisme. Pourquoi cette différence et quel intérêt y a-t-il à séparer la villégiature de la sphère vaste du tourisme ?
Ce terme de villégiature a été retenu parce qu’il porte la joie de résider en un lieu choisi pour son aménité ( amoenity disent les Anglo-Saxons et de vivre une vie d’oisiveté et de loisir. La villegiatura fut une novation de la Renaissance italienne ; des riches Vénitiens et autres Italiens, au XVI e siècle, se firent construire des maisons de plaisance, en sachant qu’ils ressuscitaient la luxueuse villa des anciens Romains de Campanie, face au Vésuve. Les souverains du XVII e et XVIII e qui construisirent de magnifiques châteaux voulaient impressionner leurs contemporains par la magnificence de leur vie de villégiature. C’est le modèle de Versailles. Aux XVIII e et XIX e , les aristocrates et les classes rentières manifestent, face aux bourgeois conquérants, la supériorité culturelle de la villégiature. Dans leurs maisons de campagne, manoirs, castelets, villas, ils passent une large part de l’année à villégiaturer. A partir de la fin du XIX e siècle, l’acquisition d’une maison de campagne atteste sa promotion sociale, en même temps qu’elle permet de s’adonner aux jeux des riches. Les couches sociales nouvelles et bourgeoises à la marge du peuple, au XX e siècle, réussissent l’appropriation des pratiques élitistes de la villégiature.
Cela s’observe plus encore dans les saisons et les stations de villégiature dont l’invention a commencé au XVII e et dont l’épanouissement s’étale aux XIX e et XX e siècles. Chaque saison a ses spécialités, ses attraits propres, culturels autant que naturels, et d’ailleurs changeants. L’hiver doux du Midi a longtemps accueilli la plus longue saison des villégiatures d’octobre à mai. La villégiature thermale, après Bath, fut un modèle de saison mondaine, vite imité par les bains de mer océanique et les séjours de villégiature à la montagne limités à quelques villages au pied des cimes prestigieuses (comme Chamonix).
Telle est la trame de notre constat. Il s‘agit là d’un phénomène de société d’une grande épaisseur historique. A ce titre, le tourisme limité au voyage a une histoire plus brève. On peut la résumer ainsi :

The tour (début XVII e ) ➜ touriste (époque romantique) ➜ tourisme (concept début XX e adopté par les institutions.
Touriste a conservé depuis sa naissance une connotation relativement péjorative ; le nom qualifie des étrangers… et donc à ce titre étranges. Et le concept de tourisme est lui, depuis les origines, à l’image du voyage. Il implique migration par nature. C’est une valeur à la fois élitiste et européenne.
Tout autre est le tourisme sédentaire auquel il est proposé ici de donner le nom de villégiature. Le déplacement – pour se rendre à un lieu de vacances est de peu d’attrait. Seul compte vraiment le séjour ou les séjours effectués dans un lieu choisi, où l’on revient, où l’on retrouve amis, habitudes, où l’on prend de « bonnes vacances » comme écrivait Mme de Sévigné. Il ne s’agit pas – ou si peu – de découvrir de l’inconnu ; on escompte retrouver des impressions, d’anciennes joies, la saison de la « madeleine de Proust ». Et l’on peut s’adonner à ses activités de loisirs préférées, physiques, culturelles, artistiques, intellectuelles. N’est-ce pas la définition même de ce que les Nord-Américains appelaient Outdoor recreation 1 .
Telle est l’approche de ce livre au sujet neuf. Il éclaire les contenus, les dimensions sociales d’une pratique culturelle finalement plus ancienne que le tourisme voyage. La villégiature est un grand phénomène de société et aussi un vaste marché, par la location des lits, la vente des maisons de plaisance et l’animation des stations.
On l’aura compris : ce livre s’adresse à la fois au large public cultivé qui goûte les villégiatures et à des spécialistes : ceux du tourisme, du marché immobilier, les aménageurs du territoire et aussi les professeurs, étudiants, personnes en formation dans le secteur du tourisme. A sa lecture, on retrouve dans cet ouvrage le plaisir des lieux, pratiques et résidences de la villégiature et on saisit que le choix fondamental est moins celui de tel ou tel lieu mais l’option de la résidence de loisir, individuelle ou en station plutôt que le voyage ou le circuit qui ont un autre contenu.
PARTIE 1
LES INVENTIONS DE VILLÉGIATURES
CHAPITRE 1
TOURISME ET VILLÉGIATURE, TELS JANUS
On connaît ce dieu de l’Antiquité romaine qui avait double face et donc voyait à la fois et en même temps devant et derrière lui et, par extension le passé, le présent et l’avenir. A force d’étudier le tourisme et de lui consacrer des ouvrages 2 , m’est apparue la dualité

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text