75 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Un café pour Noël , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
75 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Rosalie, vingt-neuf ans, est la gérante du café « Chez Rosie’s » à La Rochelle. Accompagnée de son fidèle compagnon félin, O’Malley, et de sa meilleure amie Alice, elle mène sa vie de working girl d’une main de maître.
Aaron, trente ans, Parisien endurci, multiplie les conquêtes amoureuses et les réussites professionnelles. Alors qu’il s’apprête à reprendre les rênes de l’entreprise familiale, sa famille déplore son célibat assumé et revendiqué.


Alors que tout les oppose et qu’ils naviguent dans deux eaux différentes, le destin va les réunir à l’aube des fêtes de Noël.



Entre coup de foudre et peur, quiproquos et non-dits, Rosalie et Aaron devront d’abord faire la paix avec eux-mêmes avant d’être prêts à s’ouvrir à l’autre et à l’amour.


Seront-ils capables d’aller au-delà de leurs barrières pour se rejoindre ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 16 novembre 2022
Nombre de lectures 4
EAN13 9791034821341
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0037€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Un café pour Noël

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Aurélie Swan
 
 
Un café pour Noël
 
 
Couverture : Marie
 
 
Publié dans la Collection Aime
 
 

 
 
© Evidence Editions  2022

 
Mot de l’éditeur
 
Evidence Editions a été créée dans le but de rendre accessible la lecture à tous, à tout âge et partout. Nous accordons une grande importance à ce que chacun puisse accéder à la littérature actuelle sans barrière de handicap. C’est pourquoi nos ouvrages sont disponibles en format papier, numérique, dyslexique, braille et audio.
Tout notre professionnalisme est mis en œuvre pour que votre lecture soit des plus confortables.
 
En tant que lecteurs, vous découvrirez, dans nos différentes collections, de la littérature jeunesse, de la littérature générale, des témoignages, des livres historiques, des livres sur la santé et le bien-être, du policier, du thriller, de la littérature de l’imaginaire, de la romance sous toutes ses formes et de la littérature érotique.
Nous proposons également des ouvrages de vie pratique tels que : agendas, cahiers de dédicaces, Bullet Journal, DIY (Do It Yourself).
 
Pour prolonger le plaisir de votre lecture, dans notre boutique, vous trouverez des goodies à collectionner ainsi que des boxes livresques disponibles toute l’année.
 
Ouvrir un livre Evidence, c’est aller à la rencontre d’émotions exceptionnelles.
 
Vous désirez être informés de nos publications. Pour cela, il vous suffit de nous adresser un courrier électronique à l’adresse suivante :
 
Email : contact@evidence-editions.com
Site internet : www.evidence-boutique.com
 
 
 
 
Bien que l’action se situe dans des lieux réels comme La Rochelle et Paris, toute ressemblance avec des personnes ou des situations ayant existé ne saurait être que fortuite.
 
 
 
 
 
 
 
Chapitre I

Rosalie
 
 
 
Novembre
La sonnerie du réveil retentit brusquement dans le brouillard de son esprit. Alors que Rosalie tentait tant bien que mal de s’extirper du sommeil et d’ouvrir les yeux, des pattes vinrent pétrir ses cheveux tandis que sa main tâtonnait pour éteindre cette maudite alarme. Elle ne put s’empêcher d’esquisser un sourire en entendant le ronronnement de son fidèle félin qui s’évertuait à la tirer du sommeil pour l’inciter à aller remplir son écuelle. Lorsque, enfin, elle s’éveilla tout à fait, elle attrapa sa boule de poils afin de glisser ses mains dans sa fourrure soyeuse sans tenir compte de ses protestations indignées. Satisfait d’avoir atteint son objectif, ledit matou s’échappa sans plus attendre en direction de la cuisine.
— J’ai compris, O’Malley ! Je me lève ! Pour une fois, tu aurais pu me laisser m’octroyer une grasse matinée ! La soirée d’hier a été longue et épuisante, les clients auraient compris que l’on ouvre un peu plus tard !
Poussant un soupir résigné, la jeune femme repoussa les couvertures et se dirigea vers les fenêtres afin d’aérer la pièce. Le froid matinal acheva de la réveiller et elle se dépêcha de récupérer ses vêtements, puis de s’enfermer dans la salle de bain pour se préparer à affronter une nouvelle journée au café. Après une toilette rapide, elle enfila son jean, ses chaussettes, un débardeur et une chemise noire, puis elle entreprit de coiffer ses cheveux bruns avec un lissage rapide. Son style était plutôt simple avec pour seule ambition d’être confortable afin d’être à l’aise dans son travail. Un maquillage léger et naturel, pour unifier son teint et rehausser ses yeux noirs, vint agrémenter le tout, puis, après un coup d’œil pour évaluer le résultat de sa transformation, elle estima que cela conviendrait parfaitement comme cela était le cas depuis maintenant huit ans qu’elle vivait ici. Elle sortit de la salle de bain, non sans laisser un filet d’eau couler dans le lavabo qu’O’Malley s’empressa de venir laper tel un tigre se rafraîchissant au bord d’un lac. La comparaison est pertinente lorsque l’on sait que son compagnon est un chat roux particulièrement caractériel !
Ce matou de huit ans avait croisé sa route littéralement lorsqu’il n’était qu’un chaton. Probablement abandonné, elle avait recueilli cette boule de poils en plein mois de décembre huit ans plus tôt et ils ne s’étaient plus quittés depuis lors. La jeune femme traversait à ce moment-là une douloureuse épreuve avec le deuil de ses parents. À seulement vingt-deux ans, elle se retrouvait orpheline à la suite d’un accident emportant ses proches. Elle avait alors quitté sa région natale, la Normandie, pour fuir leur souvenir et leur absence en s’installant à La Rochelle où elle avait trouvé un emploi de serveuse dans un café. Ce fut donc un soir de décembre qu’elle croisait la route de cette petite boule de poils, dissimulé derrière les poubelles du café. Le vétérinaire ne s’était pas montré optimiste à l’époque, pourtant lorsqu’elle avait plongé son regard dans celui de ce chaton, elle y avait lu une volonté farouche de vivre.
Le temps lui avait prouvé qu’elle avait raison puisque O’Malley était devenu la coqueluche du café où il la suivait lorsqu’elle descendait travailler. Tandis qu’elle refermait les fenêtres avant de se diriger vers son lit pour le faire, elle repensa à son arrivée à La Rochelle. Elle était alors perdue et esseulée lorsqu’elle a déboulé dans ce café où la patronne, Rosie, l’avait prise sous son aile. La ressemblance entre leurs prénoms l’avait amusée et elle lui avait donné sa chance. Elle n’employait que des saisonniers, mais elle avait accepté de l’engager sur du long terme. Grâce à elle, Rosalie avait repris ses études en alternance afin d’apprendre le métier de la restauration tout en l’employant au café. La jeune femme ne lui avait confié que plus tard les raisons de son arrivée à La Rochelle et cela l’avait conforté dans sa décision de la garder. Elle n’avait pas d’enfant et Rosalie n’avait plus de parents. À elles deux, elles formaient une famille, jusqu’au jour où Rosie avait pris la décision de lui confier les clés de son café « Chez Rosie », devenu « Chez Rosie’s » depuis, pour parcourir le monde avec son compagnon Mickael sur sa Harley. Le souvenir du couple de sexagénaires chevauchant cette moto avec leurs blousons de cuir la fit sourire. Elle vivait donc désormais au-dessus du café qui lui appartenait légalement avec ce studio qui était devenu leur cocon à O’Malley et elle. D’une superficie d’environ 60 m 2 , cet appartement offrait une cuisine équipée ouverte sur le salon, une chambre et une salle de bain avec baignoire et douche qui était un vrai luxe aux yeux de la jeune femme. Bien que petit, le studio était fonctionnel et suffisait à Rosalie. À l’aube de ses trente ans, elle n’était pas mariée et n’avait pas d’enfant. Elle avait bien eu quelques relations, mais sans jamais souhaiter qu’elles deviennent durables. La perte de ses parents fut brutale et lui laissait une peur de l’abandon bien ancrée au fond d’elle. Elle était bien consciente que son entourage, composé de Rosie et de sa meilleure amie Alice, n’était pas favorable à son choix de demeurer seule, mais sa vie lui convenait parfaitement ainsi. Elle s’était accomplie professionnellement, elle était entourée par ses amis, peu nombreux, mais fidèles, et puis la vie au café était tellement mouvementée qu’elle ne laissait pas de place à l’ennui ! Situé sur le Vieux-Port de La Rochelle, les touristes affluaient en période haute tandis que les habitués régnaient en maîtres une fois la saison terminée.
Elle attrapa ses clés et son sac après un dernier tour de l’appartement, puis se dirigea vers l’escalier pour rejoindre le café. O’Malley ne tarda pas à la rejoindre grâce à la chatière et il se posta directement sur son promontoire installé à son intention derrière le comptoir, en hauteur, afin de pouvoir observer la salle sans être embêté par les humains de passage. Comme tous chats qui se respectent, O’Malley était une contradiction à lui tout seul : il aimait être entouré, mais sans être étouffé. Après une rapide gratouille sur le haut du crâne, Rosalie entreprit d’allumer les lumières de la salle, de descendre les chaises des tables et de faire sa mise en place. Elle travaillait seule au café hors saison, elle avait conservé le mode de gestion instauré par Rosie. L’été, elle embauchait des saisonniers pour assurer le service, mais au mois de novembre, le rythme était plus calme, aussi elle assurait seule les commandes et la salle. Le café était de taille moyenne, la décoration était chaleureuse avec un coin lecture dans l’angle de la pièce, le comptoir près de l’entrée où elle servait les habitués qui en profitaient pour lui confier leur peine du moment et, bien sûr, la salle principale, composée d’une vingtaine de tables rondes de deux à quatre personnes. Elle aimait cette ambiance cosy et feutrée. Les couleurs étaient chaudes avec le mobilier en bois, des rideaux en voilages blancs pour apporter un peu de lumière. Ce n’était certes pas le café d’une grande chaîne avec une décoration moderne et design, mais c’était un lieu qui revendiquait sa différence et sa simplicité. Rosie lui avait laissé carte blanche pour apporter sa touche personnelle avec l’installation de la bibliothèque et du coin lecture où les clients aimaient s’isoler quelques heures dans la journée pour s’éloigner du brouhaha incessant de leur vie. Secrètement, elle rêvait de pouvoir y organiser des rencontres littéraires entre les auteurs et les lecteurs, et de créer un club de lecture qu’elle animerait une soirée par semaine. Elle avait beaucoup de projets pour ce café, mais elle savait qu’il fallait être prudent. Elle avait déjà commencé à diversifier un peu les activités en ajoutant la vente à emporter pour sonder un peu le terrain et elle était plutôt satisfaite par les retours encourageants des clients.
Rosalie acheva la mise en place en disposant un livre soigneusement sélectionné sur chacune des tables, avant de se diriger vers le comptoir pour se préparer s

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text