98 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Sensual Christmas , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
98 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Après un divorce difficile, Gaétan décide de s’amuser avec les femmes, préférant les plans cul aux sentiments. Depuis quelques jours il tchat avec une dénommée Sexy_Lyne sur un site coquin. Mais le virtuel a ses limites et rapidement il propose une rencontre, et plus si affinité.
La jeune femme accepte, à la condition que Gaétan lui offre un calendrier de l’Avent personnalisé. Le jour J, Gaétan se trompe de cible. C’est Alexiane qui reçoit les 24 cadeaux.



Acceptera-t-elle de les ouvrir ? Comment Gaétan réparera son erreur ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 novembre 2020
Nombre de lectures 2
EAN13 9791034817078
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0060€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Sensual Christmas

 
 
 
 
 
 
Méline Darsck
 
 
Sensual Christmas
 
 
Couverture : Chloé S.
 
 
Publié dans la Collection Enaé
 
 

 
 
© Evidence Editions  2020

 
Mot de l’éditeur
 
Evidence Editions a été créée dans le but de rendre accessible la lecture pour tous, à tout âge et partout. Nous accordons une grande importance à ce que chacun puisse accéder à la littérature actuelle sans barrière de handicap. C’est pourquoi nos ouvrages sont disponibles en format papier, numérique, dyslexique, braille et audio.
Tout notre professionnalisme est mis en œuvre pour que votre lecture soit des plus confortables.
 
En tant que lecteur, vous découvrirez dans nos différentes collections de la littérature jeunesse, de la littérature générale, des témoignages, des livres historiques, des livres sur la santé et le bien-être, du policier, du thriller, de la littérature de l’imaginaire, de la romance sous toutes ses formes et de la littérature érotique.
Nous proposons également des ouvrages de la vie pratique tels que : agendas, cahiers de dédicaces, Bullet journal, DIY (Do It Yourself).
 
Pour prolonger le plaisir de votre lecture, dans notre boutique vous trouverez des goodies à collectionner ainsi que des boxes livresques disponibles toute l’année.
 
Ouvrir un livre Evidence, c’est aller à la rencontre d’émotions exceptionnelles.
 
Vous désirez être informés de nos publications. Pour cela, il vous suffit de nous adresser un courrier électronique à l’adresse suivante :
 
Email : contact@evidence-editions.com
Site internet : www.evidence-boutique.com
 
 
 
 
Jeudi 30 novembre

 
 
 
Gaétan
Mon écran s’illumine. Elle a répondu à ma proposition. Je souris en demandant :
23 h 18 – 30 novembre – Bo-Goss
« Demain ? »
23 h 19 – 30 novembre – Sexy_Lyne
« Ben oui, pourquoi pas ? »
J’ouvre mon agenda et cherche un créneau pour inclure ce rendez-vous. Suffisamment de temps pour prolonger si elle me plaît en vrai, mais pas en soirée pour trouver une porte de sortie si le feeling ne passe pas.
Non ! Soyons honnêtes… Le feeling, j’m’en tape, mais si elle ressemble à un thon…
23 h 20 – 30 novembre – Bo-Goss
« 15 h ? »
23 h 21 – 30 novembre – Sexy_Lyne
« Je suis en cours à cette heure, monsieur le commercial,  😉 11 h ou 17 h »
Onze heures, c’est parfait. Au mieux, on enchaîne sur une pause déjeuner coquine, au pire, on bouffe un kebab et ciao, ni vu ni connu !
23 h 22 – 30 novembre – Bo-Goss
« 11 h au cactus ? »
23 h 25 – 30 novembre – Sexy_Lyne
« Parfait. Je porterai une jupe noire, des bottes et un pull rose. Mes cheveux seront relevés avec une pince. Je laisserai mon béret sur la table. Bonne nuit, à demain. Et n’oublie pas l’enjeu du pari 😉.  »
L’enjeu ? Quel enjeu ?
Bordel, elle vient de se déconnecter et je ne me souviens plus de ce qu’on s’était dit !
Je remonte le fil de notre conversation, du soir, de la veille, de la semaine… Pfff, pourquoi je n’ai pas pris de notes ? Je tchate trop… beaucoup trop.
Un coup d’œil à l’horloge, il est déjà 23 h 33. Si je veux pas avoir l’air trop fripé demain, faudrait que je me couche, mais je ne peux pas aller à ce rendez-vous sans savoir ce qu’elle attend de moi.
 
Sexy_Lyne et moi avions fait connaissance sur un site où on vient s’émoustiller sans chercher l’âme sœur, se faire plaisir aux yeux et se rassurer sur notre capacité à séduire, même des proies faciles.
Vingt-quatre ans, célibataire sans enfant, fraîchement séparée, elle aime faire la fête, surtout avant de replonger dans ses études. Elle se plaignait de ne jamais rencontrer de nouvelles personnes lors de ses sorties. Toujours les mêmes ambiances, les mêmes bars. Elle avait découvert ce site qui lui permettait de s’évader. En deux mots, elle ne cherchait pas un mec, juste de quoi s’amuser.
Je m’étais présenté simplement, évitant les sujets « famille », « marmots » et « train-train quotidien ». J’avais écrit : « Trente et un ans, commercial, divorcé et heureux de l’être. »
Nous vivons tous les deux dans la même ville. Elle n’a jamais été contre une rencontre, mais voulait faire durer le plaisir. Oh, pas longtemps, à peine six jours ! Et demain, je pourrai vérifier si la complicité se confirme.
Tout en réfléchissant aux infos que j’ai sur elle, je parcours notre semaine de délire, via le tchat. On s’est souvent chauffés, et même en ne relisant qu’une phrase sur deux, je me sens durcir dans mon slip.
« Je m’épile entièrement… Mes doigts pincent mes… Je tire dessus… Mon bouton grossit… Je dégouline… » Je continue de faire défiler la conversation lorsque je retrouve enfin ce que je cherchais :
21 h 45 – 28 novembre – Sexy_Lyne
« Ce que je veux cette année comme cadeau ? Un calendrier avec une surprise par jour et l’apothéose la veille de Noël. »
21 h 47 – 28 novembre – Bo-Goss
« Facile ! »
23 h 47 – 28 novembre – Sexy_Lyne
« Chiche ? »
Quel con !!! Mais c’est pas vrai !
Vingt-quatre cadeaux à faire à une femme que je ne connais pas, sauf sa gourmandise pour le sexe et son humour. Oui, elle me fait rire, j’aime sa répartie et son franc-parler, pas forcément pour l’avoir comme compagne, mais je la trouve amusante. Elle ne se prend pas la tête, ne demande aucune promesse et m’offre des moments de plaisir.
Mais pour avoir une chance de la mettre dans mon lit, ne serait-ce qu’une fois – si je la trouve suffisamment bandante –, il faut au moins que je fasse illusion.
Vingt-quatre cadeaux ! Pfff, j’suis pas rendu.
 
 
 
 
Vendredi 1 er  décembre

 
 
 
Gaétan
Dès le seuil de l’agence, j’affiche un sourire enjôleur à la secrétaire :
— Carla, magnifique, cette robe. Tu as un nouveau chéri ?
Elle soupire en rougissant.
— Gaétan ! Tiens, dit-elle en me donnant quelques fiches de correspondance pour les appels reçus. Tu es en retard.
— Pas plus que d’habitude. J’ai un rendez-vous en fin de matinée. Ne me dérange pas, le client est important.
— Noté, dit-elle en remettant une mèche de cheveux derrière l’oreille sans me quitter du regard.
Je sais ce que vous pensez, mais, non, je n’ai jamais couché avec elle. C’est du tout cuit ou presque, mais les galipettes au bureau… bof ! Je préfère chasser ailleurs et flirter ici. Elle se fait toute mielleuse, me passe ma mauvaise humeur et me trouve des excuses envers mes collègues sans que je ne lui demande rien.
Imaginez une nuit de sexe, évidemment que le lendemain je joue au lourdingue, la vire ou ne la rappelle pas… je me connais un peu, quand même. Forcément qu’elle se fera des films, nous imaginera fiancés, présentation aux familles, projet de vacances au ski ou à la plage, alors que je reluquerai déjà le prochain décolleté.
Non, la baise au bureau, très peu pour moi. Oui, je suis un gros beauf, mais c’est ainsi. Je suis tombé amoureux une fois… de ma femme. Mon ex. Elle m’a bien planté, depuis, je m’amuse. Et je n’ai de comptes à rendre à personne. Je protège celles que j’apprécie et m’approche de celles qui acceptent ma vision des choses.
 
Une alarme retentit. 9 h 30 ! Quatre-vingt-dix minutes pour remplir un panier de vingt-quatre cadeaux à offrir à une femme, ce n’est rien de trop, mais je pense avoir trouvé le lieu idéal. Il suffit que la vendeuse sache faire de jolis emballages et je serai à l’heure.
Je souris à Carla en passant près d’elle et rejoins la zone piétonne à deux pas de l’agence. Première boutique, aucun client. Magnifique. Une charmante demoiselle s’approche et me lance un coup d’œil amusé. Faut dire que l’essentiel des objets présents respire la femme. Entre breloques, bijoux fantaisie et lingeries, il n’y a pas de place pour des accessoires masculins.
Je fais le tour des rayons, la jeune employée sur mes talons.
— Je désire offrir à mon amie un calendrier de l’avent un peu particulier. Je cherche donc vingt-quatre cadeaux.
— Vous êtes à la bonne adresse, s’extasie-t-elle. Quel est votre budget, monsieur ?
— Euh…
OK, j’ai quelques moyens, mais j’la connais pas, cette nana. Combien pour l’amadouer sans trop me ruiner ? Un euro par cadeau ? Deux ? Je regarde les objets et me rends à l’évidence. En dessous de cinq ou même dix euros, je n’aurai que de la camelote.
Punaise, deux cent quarante balles pour espérer séduire une femme avec qui je parle depuis à peine huit jours sans être sûr qu’elle me plaise. Je deviens un peu timbré, quoiqu’une soirée au resto puisse parfois coûter presque aussi cher.
La vendeuse me tend un petit panier pour mettre mes choix et me suit à travers les allées de la boutique en m’interrogeant sur les goûts de ma copine. Évidemment, je peine à répondre. Je sais qu’elle trouve les capotes fluo rigolotes, que sa position sexuelle favorite est debout contre un mur et qu’elle possède trois sex-toys . Pour le reste…
— Porte-t-elle des boucles d’oreilles ? A-t-elle un piercing ? Est-elle friande de porte-jarretelles ? Préfère-t-elle les bains ou les douches ? Ses cheveux sont-ils longs ou courts ?
— Longs, m’écrié-je, trop content de connaître enfin une réponse.
Les minutes défilent, elle emballe, je numérote les paquets. Il en manque cinq ! Tant pis, je trouverai d’autres babioles ailleurs et au pire, je lui ferai des bons, genre… « un ciné ». Autant joindre l’utile à l’agréable et imaginer la sortie se finir dans son lit ou le mien. C’est ce qu’on appelle retour sur investissement, non ?
— Dans la rue parallèle se trouve une boutique d’objets coquins, me propose soudain la vendeuse. Peut-être que…
Ah oui, c’est une bonne idée, ça. Je vais exploser le budget, mais au moins ça sera plus amusant que les porte-clés peluches.
10 h 20, le temps passe à une de ces allures ! J’accélère et me retrouve devant porte close : « De retour dans dix minutes » dit la pancarte.
Un regard circulaire, personne dans la rue. Je fais les cent pas, admirant les vitrines avant d’entrer dans une parfumerie. J’en ressors avec une huile pour massage. Pl

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text