151 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le Protecteur des Marines (Frères D'armes t. 2) , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
151 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Quand le danger l'appelle, ce Marine sexy prend les choses en main…
L'ancien Marine Vann Highrider a tout donné à Frères d'Armes, le camp d'entraînement qu'il dirige avec ses coéquipiers. Mais quand quelqu'un tente de faire tomber l'un de ses camarades pour meurtre, c'est à Vann qu'il incombe de blanchir son nom. Et la dernière chose dont il a besoin, c'est de mauvaise presse supplémentaire.
Quand Mercy Conde, petite brunette, échoue lamentablement à son cours de survie, Vann envisage de la renvoyer pour éviter un accident. Mais quand leurs regards se croisent, il ne peut pas lui dire non. Et pire encore, il ne parvient plus à la chasser de son esprit…
En tant qu'héritière d'une chaîne de restauration, Mercy souhaite diriger l'empire familial à l'étranger. Mais elle doit d'abord prouver qu'elle est capable de prendre soin d'elle-même. La formation de Frères d'Armes semble être la solution idéale. Alors quand Vann propose de la prendre sous son aile, elle accepte de faire les choses à sa manière… Surtout que « sa manière » se traduit par une attention rapprochée et toute personnelle de la part de l'ancien Marine ultra sexy.
Mais quand tous deux se retrouvent confrontés à une situation de vie ou de mort, ils devront mettre à l'épreuve leurs compétences et leur confiance réciproque pour s’en sortir.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 juin 2021
Nombre de lectures 0
EAN13 9798201396503
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0150€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Frères d’armes



Le Défenseur des Marines

Le Protecteur des Marines

Le Gardien des Marines
Ce livre est une œuvre de fiction. Les noms, personnages, endroits et incidents qui y sont décrits ont été inventés et utilisés de façon fictive. Toute ressemblance avec des personnes véritables, vivantes ou décédées, événements ou lieux, est fortuite.


RELAY PUBLISHING EDITION, JUIN 2021
Copyright © 2021 Relay Publishing Ltd.
Tous droits réservés. Publié au Royaume-Uni par Relay Publishing. Ce livre ou tout extrait de ce livre ne peut être reproduit ou utilisé d’une quelconque manière que ce soit sans permission expresse et écrite de l’éditeur, à l’exception de citations brèves dans une revue littéraire.
Leslie North est un nom d’emprunt créé par Relay Publishing pour des projets à auteurs multiples sur le thème de la Romance. Relay Publishing travaille avec des équipes incroyables d’écrivains et éditeurs pour créer collectivement les meilleures histoires possibles pour nos lecteurs.
Image de couverture par Mayhem Cover Creations.


www.relaypub.com

Résumé

Quand le danger l'appelle, ce Marine sexy prend les choses en main…
L'ancien Marine Vann Highrider a tout donné à Frères d'Armes, le camp d'entraînement qu'il dirige avec ses coéquipiers. Mais quand quelqu'un tente de faire tomber l'un de ses camarades pour meurtre, c'est à Vann qu'il incombe de blanchir son nom. Et la dernière chose dont il a besoin, c'est de mauvaise presse supplémentaire.
Quand Mercy Conde, petite brunette, échoue lamentablement à son cours de survie, Vann envisage de la renvoyer pour éviter un accident. Mais quand leurs regards se croisent, il ne peut pas lui dire non. Et pire encore, il ne parvient plus à la chasser de son esprit…
En tant qu'héritière d'une chaîne de restauration, Mercy souhaite diriger l'empire familial à l'étranger. Mais elle doit d'abord prouver qu'elle est capable de prendre soin d'elle-même. La formation de Frères d'Armes semble être la solution idéale. Alors quand Vann propose de la prendre sous son aile, elle accepte de faire les choses à sa manière… Surtout que « sa manière » se traduit par une attention rapprochée et toute personnelle de la part de l'ancien Marine ultra sexy.
Mais quand tous deux se retrouvent confrontés à une situation de vie ou de mort, ils devront mettre à l'épreuve leurs compétences et leur confiance réciproque pour s’en sortir.
Liste de diffusion



Merci d’avoir lu “Le Protecteur des Marines”
(Frères d’armes Livre 2)


Inscris-toi à la newsletter de Leslie North pour être informée des nouveautés, tirages au sort et offres spéciales.
Table des matières



Chapitre Un

Chapitre Deux

Chapitre Trois

Chapitre Quatre

Chapitre Cinq

Chapitre Six

Chapitre Sept

Chapitre Huit

Chapitre Neuf

Chapitre Dix

Chapitre Onze

Chapitre Douze

Chapitre Treize

Chapitre Quatorze

Chapitre Quinze

Épilogue


Notes

Fin de Le Protecteur des Marines

Merci!

Fais plaisir à une auteure...

Au sujet de Leslie

Aperçu: Le Gardien des Marines

Also by Leslie North
Chapitre Un

O h, mon Dieu ! Je vous en prie, aidez-moi !
Mercy Conde ferma les yeux et s'accrocha à la paroi rocheuse devant elle. Elle avait le souffle coupé, et le cœur battant à tout rompre. Son mantra tournait en boucle dans sa tête : ne regarde pas en bas, ne regarde pas en bas, ne regarde pas en bas . Comment avait-elle bien pu se retrouver là ?
Ah, oui, bien sûr.
Ses parents.
Sa mère et son père n’étaient pas des maniaques meurtriers, ni rien de ce genre, mais ils étaient tout simplement déterminés à faire de leur chaîne de restaurants nord-américains un empire international. Et si une partie de ce plan impliquait d'obliger leur fille unique à subir des tortures, de sorte à protéger leurs avoirs commerciaux d'un éventuel acte de terrorisme, alors qu'il en soit ainsi.
Soit. Peut-être étaient-ils bien des maniaques meurtriers, après tout.
– Aidez-moi, s'il vous plaît !
La gorge nouée, elle parvint malgré tout à sortir les mots, dont chacun était aussi tranchant que du verre. La lumière vive venue d'en haut lui mettait les larmes aux yeux, et un courant d'air refroidissait sa peau. Sa nuque était couverte d’une sueur froide. Tout son corps était crispé, on aurait dit un cadavre. En un clin d'œil, elle eut de nouveau dix ans, et elle vacillait au sommet d’un vieux chêne branlant derrière leur domaine. Elle s'agrippait aux branches pourries de toutes ses forces, avec la certitude qu'elle allait mourir, qu'elle n'était pas assez forte, qu'elle ne le serait jamais…
C'en était terminé. Personne ne lui viendrait en aide, et elle mourrait seule ici, après s'être écrasée sur le sol dur en dessous, et…
– Merde !
Un juron sonore résonna aux oreilles de Mercy, et soudain deux énormes mains, chaudes et fortes, la saisirent par la taille pour la mettre en sécurité.
– À quoi tu pensais en la laissant seule là-haut ?
Lentement, Mercy ouvrit les yeux pour contempler le visage de son sauveur. Il était grand, dépassait de trente bons centimètres son petit mètre cinquante, et semblait tout droit sorti du plateau de tournage d'un western très musclé. Il avait de longs cheveux noirs et raides, une peau hâlée et des pommettes hautes et pointues, au point qu'elles en paraissaient tranchantes. Il était impossible de déterminer de quelle nationalité il était, mais malgré son cerveau embrumé par la peur Mercy devina qu'il devait avoir du sang amérindien. C'était évident, à en juger par sa posture royale et ses yeux noirs, si profonds et expressifs qu'elle aurait pu se perdre en eux, sans jamais avoir envie d'être retrouvée.
Son bon samaritain la secoua fort par les épaules, qu'il tenait toujours. C'était une bonne chose, étant donné que ses genoux flageolaient toujours, au point que Mercy doutait qu'ils puissent la soutenir.
– Qu’est-ce qui ne va pas ? Vous n'allez quand même pas vous évanouir dans mes bras…
Il passa d'un simple froncement de sourcils à un air carrément renfrogné, avant de se tourner vers un type plus maigre et plus petit à côté de lui.
– Pourquoi tu ne la surveillais pas ? Ça se voyait bien qu'elle était en difficulté !
– Désolé, monsieur, répondit le type. Le téléphone a sonné, et il n'y avait personne d'autre pour répondre, alors j'ai pensé…
– Eh bien tu as eu tort.
Il revint à Mercy, et son pouls déjà agité s’accéléra encore, pour une autre raison cette fois. Mercy avait fait le tour du monde, avait voyagé de manière intensive pour son poste de directrice générale de la chaîne de restaurants familiale, et pourtant, jamais encore un homme ne lui avait fait un tel effet. L'attirance profonde et immédiate, et le frisson de désir qu'elle ressentait pour lui étaient féroces, presque primitifs.
Il la secoua encore, assez fort cette fois pour que ses dents s'entrechoquent.
– Répondez-moi. Est-ce que vous allez bien ?
– Je… Je vais bien, finit-elle par articuler d'une voix tremblante. J'ai simplement le vertige.
L’expression de l’homme passa de l’inquiétude à l’étonnement, et il haussa un sourcil.
– Vous étiez à un mètre vingt du sol, avec un harnais, sur une paroi rocheuse sécurisée.
OK, d'accord. Son désir féroce et primitif s’envola instantanément. Au lieu de ça, elle le trouva insolent, et diaboliquement agaçant. Mercy était parfaitement consciente de ses lacunes. Après tout, c'était la raison de sa présence ici. La dernière chose dont elle avait besoin, c'était que ce type les lui jette au visage une nouvelle fois. Mercy y avait suffisamment droit avec ses parents.
La peur céda progressivement la place à la colère dans son organisme, raidissant ses muscles, renforçant sa détermination.
– Je vous ai dit que ça allait. Merci de votre aide, mais je n'ai pas besoin de votre assistance.
– Vraiment ? (Il parlait d'un ton égal, à l'exception d'une légère pointe de moquerie.) Alors vous aviez l'intention de rester suspendue là toute la journée ?
– Très drôle. Ou pas.
Elle passa devant le type, faisant de son mieux pour ne pas songer à la chaleur qu'il dégageait ni à son bras musclé qu'elle frôla au passage. Elle s'empara de sa bouteille d'eau posée sur le comptoir près de l'entrée du centre d'entraînement. Le harnais qu'elle portait toujours rendait sa démarche maladroite, l'obligeant à se dandiner légèrement ; sa honte, tout autant que sa colère, s'en trouvèrent accrues. Mercy dirigeait une des entreprises du classement Fortune 500, qui pesait plusieurs milliards de dollars ; elle parlait couramment trois langues, et avait un diplôme de commerce de Harvard. Il était quoi, lui, en dehors d'être grand, sombre et extrêmement agaçant ?
– Il me faut juste une minute avant de m'y remettre.
– Ouais, c'est ça. (Il croisa ses bras costauds, et plissa les yeux en la regardant). Non.
– Comment ça, non ? (Mercy, qui en train de boire, s'interrompit brusquement, outrée.) Vu ce que je débourse pour ces cours, vous ne pouvez pas me refuser l'accès. Je veux parler au responsable.
Les lèvres fines (quoique bien dessinées, songea-t-elle) de l'homme s'étirèrent en un sourire. Mais arrête ! Tu es là pour apprendre la survie et la lutte contre le terrorisme, pas pour trouver un rencard. Mercy redressa les épaules avant de boire une nouvelle gorgée d'eau. Quoi que ce type fût sur le point de dire, elle savait déjà d'instinct qu'elle n'allait pas apprécier.
– Il est devant vous, annonça-t-il, la voix débordante de suffisance.
Et merde.
Elle aurait dû le reconnaître après avoir vu sa photo sur le recto du dépliant de Frères d’armes qu'elle avait reçu avec son paquet de bienvenue, mais elle avait eu tellement peur que toute pensée rationnelle l'avait quittée. Il était grand temps de limiter les dégâts. Elle essuya sa paume sur le côté de son t-shirt blanc, puis lui tendit la main.
– Mercy Conde. Je suis de chez Queen Antoinette's Restaurants International.
Il observa un instant sa main tendue, le visage inexpressif, avant de lui donn

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text