116 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

La baie des étoiles , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
116 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Baroudeur dans l’âme, Vincent a toujours aimé les grands espaces. Il ne se sent vivant que lorsqu’il est ailleurs, loin de la routine et des tracas du quotidien. Alors quand ses amis lui offrent un circuit en Thaïlande à l’occasion de son anniversaire, il jubile.


Et déchante très vite en voyant le nom de l’agence de voyages. Wanderlove, il en a entendu parler et le concept est loin de le séduire. Vincent n’est pas de ces gens qui croient aux compatibilités amoureuses. D’ailleurs, il ne cherche même pas l’amour. Lui vit dans le présent et dans ces rencontres fortuites que la vie met sur son chemin.


Il se doute bien que les célibataires dans l’avion qui les mènera à Bangkok ne sont pas dans le même état d’esprit que lui. Tant pis, il compte bien profiter de son voyage malgré tout.


Et si ça peut inclure une visite privée avec le guide qui les accueille...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 avril 2021
Nombre de lectures 0
EAN13 9782375211731
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0034€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Mayday MC
La Baie des étoiles
Wanderlove Tome 2
Mix Éditions

N° ISBN Papier : 978-2-37521-172-4
N°ISBN Numérique : 978-2-37521-173-1
© Mix Éditions 2021, tous droits réservés.
© Mix Éditions et Adobe Stock, pour la présente couverture.
Suivi éditorial et correction : Jennifer Verbeurgt
Dépôt légal : Avril 2021
Date de parution : Avril 2021
Mix Éditions :
200 route de Bordeaux, 40 190 Villeneuve de Marsan
Site Internet : www.mix-editions.fr

 
Art L122-4 du CPI : Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.
 
Art L335-2 du CPI : Toute édition d'écrits, de composition musicale, de dessin, de peinture ou de toute autre production, imprimée ou gravée en entier ou en partie, au mépris des lois et règlements relatifs à la propriété des auteurs, est une contrefaçon et toute contrefaçon est un délit. La contrefaçon en France d'ouvrages publiés en France ou à l'étranger est punie de trois ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende. Seront punis des mêmes peines le débit, l'exportation, l'importation, le transbordement ou la détention aux fins précitées des ouvrages contrefaisants. Lorsque les délits prévus par le présent article ont été commis en bande organisée, les peines sont portées à sept ans d'emprisonnement et à 750 000 euros d'amende.
 
Art L335-3 du CPI : Est également un délit de contrefaçon toute reproduction, représentation ou diffusion, par quelque moyen que ce soit, d'une œuvre de l'esprit en violation des droits de l'auteur, tels qu'ils sont définis et réglementés par la loi. Est également un délit de contrefaçon la violation de l'un des droits de l'auteur d'un logiciel définis à l'article L. 122-6.
 
Chapitre 1
— C’est moi ou tu te sapes comme le type qui s’apprête à culbuter la boîte entière, ce soir ? T’as pas peur que ce truc te fasse remonter les testicules ?
Le mec qui s’émeut de la santé de mes parties génitales dans la salle de bain, aussi délicat que les bulles de savon qui s’échappent de la baignoire dans laquelle il barbote sans aucune pudeur, c’est mon coloc. J’aurais pu tomber sur un homme civilisé, ou choisir un appartement en commun avec ma sœur jumelle. Mais non. Il a fallu que j’emménage avec ce qui me sert à la fois de meilleur ami, de confident et d’animal domestique. Si vous pensez que ces présentations auraient mérité plus de tact, je vous invite à partager vos jours et vos nuits avec ses chaussettes. On n’est pas loin de la litière d’un chat en termes d’odeurs.
— Tu ferais mieux de frotter plutôt que de vérifier mes fringues. On doit être au restaurant dans moins de deux heures.
— Tu veux pas me gratter le dos ? Je crois qu’il me reste de la mousse quelque part.
— Non.
Mathieu – parce que oui, ce mec a un nom – ronchonne dans son coin, tandis que je vérifie une dernière fois quelle chemise accorder avec le pantalon qu’il déteste tant. C’est drôle, il y a des choses qui ne changent pas, même avec les années. Je fête mes trente ans ce soir ; le miroir ne me les renvoie pas. Ou peut-être que je refuse de les voir, mais la première option me plaît mieux. Je fixe mon reflet, comme si tout allait soudainement se remodeler sur mon visage. Pourtant, les secondes défilent, puis les minutes, sans que je ne remarque une ride supplémentaire. En revanche, les fesses de Mathieu qui glissent comme une ombre derrière moi, difficile de les louper.
— Ça va, tu te plais ? me nargue-t-il.
— Va te saper.
En réalité, même si j’ai l’air de lui parler comme on le ferait à un enfant – ou à un chat, c’est selon –, je l’apprécie beaucoup. Nous sommes le genre d’amis à s’être rencontrés au collège et à être restés très proches tout le reste de notre vie. Je n’imagine pas mon existence sans lui. Oh, il a bien essayé de me lâcher en emménageant chez une ou deux de ses copines, mais sentimentalement parlant, le pauvre cumule les échecs. À chaque fois, il est revenu à la maison la queue entre les jambes.
— Vincent ?
Toujours indécis quant à ma tenue de ce soir, j’empoigne les deux chemises et le rejoins dans sa chambre.
— Quoi ?
— Rien, c’est bon, j’ai trouvé. Tu mets la bleue j’espère ?
Problème réglé, ce sera la bleue. Il se trompe rarement et aime jouer au styliste pour m’aider à séduire tous les hommes du coin. Extravagant pour un hétéro ? Sans doute.
Je suis d’autant plus heureux de pouvoir fêter l’événement entre amis qu’il a fallu négocier pour réunir tout le monde. Étrangement, personne n’a trouvé une place à m’accorder à un autre moment, malgré les trois semaines de vacances que je m’autorise à cette période de l’année. Trop tôt pour devoir supporter la forte affluence des vacanciers estivaux, trop tard pour me coltiner les retraités. Bref, la saison idéale pour un aventurier comme moi… Mais les galères me suivent à la trace. À vouloir contenter toute ma famille, je me retrouve à sillonner le pays. Tant pis pour le voyage que j’espérais.
— T’es prêt ?
Mathieu s’est habillé en un temps record, tandis que je viens tout juste d’enfiler mes chaussures. Il se plante en face de moi, me détaille des pieds à la tête, et opine du chef, satisfait de son inspection.
— Mesdames et messieurs, veuillez accueillir le seul, l’unique, le plus beau brun ténébreux de toute l’Aquitaine…
Je lui ferme le clapet d’une tape à l’arrière du crâne, mais son enthousiasme me fait sourire. S’il y a des demoiselles dans le coin, je vous le recommande. Toujours de bonne humeur, particulièrement dynamique, et il paraît que c’est un bon coup. Oubliez ce que je vous ai dit sur les chaussettes, dans le fond, on s’en fiche.
— Comment t’as réussi à être impeccable avant moi alors que tu sors du bain ?
— C’est un truc d’hétéro, laisse tomber.
Ne criez pas au scandale : mon meilleur ami n’a rien contre mon orientation sexuelle. Je suis même sûr qu’il est jaloux de mon succès, mais ça reste notre secret, à vous et moi. En revanche, c’est un sujet de plaisanterie entre nous. Il est le premier à qui j’ai annoncé la nouvelle, et je me souviendrai toujours de sa réaction : il m’a demandé si une pipe, c’était aussi bien pour celui qui la fait. Classe et distingué, n’est-ce pas ? Je l’aime à la folie, vraiment.
— T’as sorti la voiture ?
— Je pensais prendre la tienne, réponds-je. C’est Camille qui conduit cette nuit et elle sera plus à l’aise.
Camille a intégré notre cercle d’amis commun il y a quelques années. Elle sera là ce soir et a prévu de rester dormir à la maison en rentrant. Et nous ne sommes pas amis uniquement parce qu’elle ne touche pas une goutte d’alcool, je vous vois venir. Cela dit, elle nous a sauvé la mise plus d’une fois.
Pour toute réponse, Mathieu me lance les clefs et me mime de façon très imagée son besoin de passer aux toilettes avant de partir. Soit. Je lève les yeux au ciel et l’abandonne à son affaire, rejoignant le garage d’un pas assuré. Rien ne pourra gâcher cette soirée. Rien, sauf peut-être la lenteur de mon colocataire. J’ai le temps de sortir le véhicule, d’allumer la radio, et même de me griller une cigarette, avant qu’enfin il arrive et se laisse lourdement tomber sur le siège passager.
— C’est bon, cette fois ?
— Roule ma poule !
En homme sage et discipliné, je m’exécute. Il n’y a pas d’embouteillages à cette heure, alors nous arrivons sans encombre jusqu’au restaurant. Nous sommes six à nous retrouver ce soir, et les autres sont déjà là. Camille et sa flamboyante chevelure rousse, Olivier et Nathan plus amoureux que dans mes souvenirs, et ma douce Nina, qui me supporte elle aussi depuis le lycée.
— Joyeux anniversaire !
À peine ai-je franchi le seuil que les filles me sautent dans les bras, tandis que Mathieu grommelle dans sa barbe quelque chose comme « c’est toujours pour lui, les câlins ». J’embrasse tout le monde, ravi de les revoir et surtout de tous les regrouper autour de moi. L’amour, ce n’est pas mon truc, alors les copains sont d’autant plus importants dans ma vie. Jamais je n’ai rencontré des personnes aussi loyales et avec lesquelles j’ai pu tisser une telle complicité. Même Nathan, arrivé sur le tard, a su se faire une place dans mon entourage proche.
— Tu es encore plus beau que d’habitude.
On pourrait croire que les compliments font frétiller mon ego, mais bien que j’aie conscience de plaire, ils ont vite tendance à me mettre mal à l’aise. Disons que je les apprécie quand je ne connais pas la personne en face. Dans ce cas, ça sous-entend que je peux la sauter, même si ce n’est pas une règle universelle. Et autant préciser que je n’ai aucune envie de coucher avec un seul de mes amis.
L’apéritif, dans sa définition la plus courante, est une coutume qui précède le repas, visant à ouvrir l’appétit en trinquant autour d’une boisson. Ce soir, bizarrement, on s’en éloigne. L’établissement propose une carte de sirupeux réjouissante, dans laquelle nous plongeons tous avec entrain. Les verres défilent et ça s’éternise, jusqu’à ce qu’un serveur commence à insister pour prendre notre commande. Soit.
— Dites, intervient Camille, le cadeau c’était pas censé être pour maintenant ? Parce que s’il faut attendre le dessert, je ne suis pas sûre de réussir à avaler quoi que ce soit !
La façon dont elle a tourné ça me met la puce à l’oreille. En général, tout le monde parvient à s’entendre sur ce genre de chose. Une étrange sensation s’empare de mon être, un mélange entre un mauvais pressentiment et une certaine forme d’appréhension.
— Et moi, je suis censé m’inquiéter ?
Gros blanc. Super. Je les fixe un à un, m’attarde sur leurs sourires crispés… à l’exception d’Olivier et Nathan, ravis. J’en déduis que l’idée vient d’eux, et c’est encore pire. Olivier, c’est un peu le type tendre et romantique, exact opposé de ce que je suis. Il aime aimer. Ça vous s

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text