394 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Fight to survive - Without you - Tome 2 , livre ebook

-
composé par

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
394 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

► Auteure : KAYA.C.


► Saga "Without You" : tome 2 / 3


► Résumé : Sullivan reporter photographe, rencontre par hasard Eden et Amaury, celui-ci va bouleverser son quotidien tranquille. Mais le gars est un connard arrogant, marié à Eden, malgré l’irrésistible attirance pour Amaury, Sullivan sait que rien n’est possible. Il va partir au bout du monde pour oublier cette rencontre, qui le hante.


En signant ce reportage, il ne savait pas que les portes de l’Enfer allaient s’ouvrir sous ses pieds, il était loin d’imaginer que le Mal allait essayer de le détruire.


Comment supporter l’indicible quand on n’a plus d’espoir, quand les ténèbres menacent de l’engloutir, quand l’horreur se déchaine ?


Il ne lui reste qu’une voix et un regard auxquels se raccrocher et le mince espoir de survivre.


Mais pour qui ?


► Nombre de mots : 140967


► Genre : Homoromance


► Public : Majeur et averti


► Niveau d'érotisme : ★★☆☆☆

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 20 décembre 2021
Nombre de lectures 0
EAN13 9782925172987
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0045€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

FIGHT TO SURVIVE
Lutter pour survivre
 
 
KAYA C
 
 
 
 
 
 
 
 

Copyright © 2021
Tous droits réservés.
ISBN : 9782925172970
Dépôt légal
Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2021
 
 
DÉDICACE
 
 
Quelque chose d’aussi profond que l’Amour,
Ne dois pas être limité à un mot de deux syllabes
Ni a un mot de cinq lettres…
Omorphi – Cody Kennedy.
 
 
A mon Amour, à mon Papa, à mes enfants et à toi mon Eden.
L’Amour n’a ni couleur, ni genre, ni âge, il n’est qu’Amour …

TABLE DES MATIÈRES
 
TABLE DES MATIÈRES
REMERCIEMENTS
MENTIONS LEGALES
AVERTISSEMENT
PROLOGUE
PREMIÈRE PARTIE
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
DEUXIÈME PARTIE
1
2
3
4
5
6
7
8
TROISIÈME PARTIE
1
2
3
4
5
6
QUATRIÈME PARTIE
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
CINQUIÈME PARTIE
1
2
3
4
5
6
7
8
9
EPILOGUE
EDEN
BIOGRAPHIE
BIBLIOGRAPHIE
Pour nous rejoindre sur notre réseau :

 
REMERCIEMENTS
 
 
Mes remerciements s’adressent d’abord à celui qui a inspiré ce roman, mon Eden, mon meilleur ami. Toi pour qui cette vie n’avait plus de sens, à tel point que l’intolérance t’a poussé à commettre ce geste, qui a bouleversé nos destins. J’espère que tu es fier de ce que j’ai fait de ton histoire, j’ai enfin accepté de te laisser partir… Repose en paix et veille sur nous, tu resteras dans mon cœur à jamais…
Merci, à celui qui partage ma vie, d’avoir cru en moi. Le jour où tu as su, j’ai vu ta fierté et des étoiles dans tes yeux. Je t’aime.
Un grand merci à mes enfants pour leur soutien, bien qu’ils ne me lisent pas, ils sont là et m’aident quand je doute. Je vous aime à l’infini.
Special thanks to my sweet heart Cody, for your gift, and your friendship. You are precious. I love you so much !
Un énorme merci, à vous qui depuis le premier mot avez toujours été là, pour me lire, pour me faire rire, pour me corriger, pour le travail titanesque que vous faites à mes côtés, sans jamais faiblir.
Vous êtes mes plus belles rencontres de ces dernières années, vous mes amies mes Fucking Girls. Sans vous Eden n’existerait pas, sans vous Kaya serait toujours terrée dans sa grotte, avec ses doutes. Quoi qu’il arrive, j’ai une certitude… notre amitié est indestructible. Comme l’a dit Amaury à Eden, «   toi et moi, c’est pour toujours et à l’infini…   » vous êtes mes piliers, envers et contre tous, toujours unies, comme les 4 mousquetaires, sans oublier Aurore ma collègue et amie et toi mon binôme adoré.
Enfin un grand merci à toi l’ovni qui a débarqué dans ma vie il y a quelques mois, une histoire, un dialogue, une amitié qui sort d’on ne sais où… tout arrive pour une raison ! Tu étais là à la réédition de Without You, tu es là pour Fight to Survive, tes encouragements m’ont poussée quand j’avais envie de tout lâcher, je ne sais pas où cela va nous mener, mais j’espère que notre route sera très longue et pleine de jolies aventures.

Un gros bisou d’amour à namoureux, bébé doux et la jolie peluche.
Tout le long de l’écriture, un groupe m’a tenu compagnie, aujourd’hui ils font une pause, mais ils continuent à rythmer mes soirées, quand je les ai entendus chanter «   Without You   » j’ai su, comme une évidence que ce serait le titre parfait pour l’histoire d’Eden et Amaury. Si les miracles existent, qu’ils tombent sur mon roman, je tiens particulièrement à les remercier, ils resteront liés à mes romans quoiqu’il arrive.
Merci donc à SIXX : A.M. je vous kiffe les gars…       

Et enfin un grand coup de cœur pour Douglas Hickmann et Théo Théodoridis qui représentent parfaitement Amaury et Sullivan.
Merci à Homoromance Éditions qui publie aujourd’hui cette version améliorée, merci à Kyrian mon Éditrice, de donner une chance à ce second opus d’aller encore plus loin, sans oublier Claire pour sa patience d’ange et son aide.
Enfin merci à vous lecteurs d’être là, fidèles depuis plus de trois ans maintenant, vous m’avez apporté votre soutien, votre amitié et bien plus, quel que soit l’avenir j’espère que vous serez toujours là à mes côtés, c’est pour vous que je continue, c’est pour vous que Kaya existe.
 
 
 
 
 
MENTIONS LEGALES
 
 
Titre original : Fight to Survive.
KAYA.C 2019 pour le texte. Réédition 2021
 
ATTENTION RÉÉDITION - TEXTE AMÉLIORÉ
 

 
AVERTISSEMENT
 
 
Cette œuvre dépeint des scènes d’intimité entre deux hommes, dans un langage adulte. Elle est destinée à un public averti, et ne convient pas aux mineurs. L’auteur décline toute responsabilité, dans le cas où cette œuvre serait lue par un public trop jeune.


Ceci est mon histoire   !
 
Malgré mes réticences, elle a décidé de vous la raconter, forcément ma chère Kaya n’en fait qu’à sa tête. Alors j’espère que vous passerez un bon moment. Ma vie a été comme des montagnes russes pendant des années, pourtant j’ai eu de la chance, une immense chance, je suis un homme comblé par LUI, l’amour de ma vie, mon homme parfait, celui avec qui je vis aujourd’hui. Après avoir douté, après la colère, après les épreuves, il est là pour moi, il me comble d’amour chaque jour. J’ai vécu le pire, l’indicible, mais je n’ai rien lâché, mon combat n’a pas été vain, puisqu’aujourd’hui je peux affirmer, que je suis un homme heureux.
Bisous
Sullivan
 
 
Bonne lecture, et n’oubliez pas que je vous aime les chouchous !
Bisous — Kaya.C.
 
 
PROLOGUE
Je m’appelle Sullivan Chapman, je suis photoreporter freelance. Je vis à New York depuis des années, je suis né à Carmel sur la côte ouest, mais c’est la Grande Pomme qui m’a permis de donner un sens à ma vie. La ville qui ne dort jamais, celle de tous les possibles, m’a offert une carrière brillante, j’expose mon travail dans de nombreuses galeries et je collabore avec de grands bureaux d’architectes. Je n’ai peut-être pas une vie parfaite, mais c’est celle qui me rend heureux, même si je suis seul. J’aime ma façon de vivre, je suis encore jeune pour me caser. Je profite de ce que m’offre New York, j’aime ma liberté, celui qui fera battre mon cœur est quelque part, caché, j’attends qu’il se montre et alors on verra…
 
PREMIÈRE PARTIE
 
1
SULLIVAN

Assis à une table du Per Se avec mes parents, je profite de leurs dernières heures à New York, ce soir ils rentrent à Carmel. Le luxueux restaurant est parfait pour un dîner en famille, surtout pour trois adultes. Le repas est exquis comme toujours dans un tel lieu. Malgré les forts sentiments qui m’unissent à mes parents, je regrette de ne pas pouvoir les voir plus souvent, mais chaque visite est un bonheur, fils unique, je suis très proche d’eux. Quand Elliot et Kelly viennent me voir, je m’occupe d’eux et profite de l’amour des miens. Quand on a la chance d’avoir d’aussi merveilleux parents, on se doit de les gâter autant que possible.
— Tiens mam’s c’est pour toi, et ça, c’est pour le vieil homme à tes côtés.
Un sac d’une boutique de luxe apparait soudain sur la table, ainsi qu’une boite estampillée d’une grosse pomme.
— Chéri, tu n’es pas obligé de nous couvrir de cadeaux, nous sommes heureux d’être là avec toi, rien que ce restaurant doit coûter une fortune.
— Ça me fait plaisir mam’s, et qui d’autre vais-je gâter   ?
— Vu que tu m’as traité de vieil homme, je vais profiter de ton cadeau, qui me ravit soit en sûr. Merci fils, nous sommes des parents chanceux. Me dit tendrement mon père en prenant ma main sur la table.
— Oh ça, je ne sais pas… Avoir un fils unique gay, est-ce une chance   ? Demandé-je un peu dépité, suis-je vraiment une chance ?
— N’en doute jamais mon garçon, nous sommes fiers de toi Sullivan, gay ou pas pour nous ça ne change rien. Un jour tu trouveras un compagnon, vous pourrez avoir des enfants, et nous serons les grands-parents les plus heureux du monde.
— Ce dont je suis certain, c’est que j’ai une sacrée chance d’être votre fils. Je vous aime mes p’tits vieux, dis-je en prenant leurs mains.
Je sais qu’ils sont mes modèles, un jour j’espère avoir la vie de couple qui est la leur. Je les regarde avec tendresse, papa tient la main de mam’s au-dessus de la table. Après toutes ces années, ils sont toujours aussi amoureux.
— Dis donc, c’est une obsession de nous traiter de vieux   ?
— Disons que vous n’êtes plus tout frais, réponds-je en riant.
Nos éclats de rire font se tourner quelques têtes aux tables les plus proches. Notre bonheur et notre joie de vivre transparaissent dans chaque regard échangé.
Le repas finit, nous nous dirigeons vers la sortie, je vais raccompagner mes parents à l’aéroport. Me tournant, j’aperçois Mackenzie Moore, la jeune femme me donne régulièrement du travail à faire, elle dirige un cabinet d’architectes très en vue à New York.
— Vous voulez bien m’attendre un instant, je dois aller saluer ma patronne à la table au fond de la salle.
— Va   ! Nous t’attendons dehors.
Je me présente à la table de Mackenzie, elle est accompagnée d’un homme en fauteuil roulant, blond, magnifique, avec un regard vert hypnotique, l’autre homme a les cheveux noir corbeau, et un regard bleu lagon. Je me force à ne rien laisser paraitre, mais, le jeune homme est d’une rare beauté, je bave presque devant l’Apollon, mon cœur fait une accélération, je respire un grand coup, ce n’est pas le moment de rougir.
— Mademoiselle Moore, je vous ai vu en partant, je me permets de vous déranger quelques minutes, le temps de vous saluer…
 
                     ******
 
Je tourne les talons furieux et sors du Per Se , la colère dans mon regard donne à mes yeux une couleur d’orage, et mam’s va le voir. J’ai laissé les trois autres, tétanisés de stupeur à leur table. Je suis furieux, mais quel sombre crétin. Ce mec me donne envie de hurler. J’essaye de me maitriser, mais ce n’est pas facile quand on

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text