141 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
141 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

« Je pris le caillou à mes pieds et me redressai sans le quitter des yeux. La haine me dévorait de l’intérieur. Sans attendre une minute de plus, j’enfonçai la pointe dans ma paume. Un filet de sang jaillit.


Mes lèvres s’étirèrent en un sourire pervers et j’avançai vers le roc, recroquevillé contre le tronc de l’arbre.


Il allait payer.


Je devais le nourrir afin qu’il reprenne sa forme humaine pour mieux l’anéantir.


Oui, j’étais prête à tuer celui qui m’avait abandonnée à la naissance... celui qui avait fait de moi ce que je suis... »


Découvrez l'histoire de Jade avec ce dernier opus de la saga « Danvers ». Son périple douloureux, dix-sept ans après sa naissance.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 1
EAN13 9782819107088
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0045€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

ANGIE L.DERYCKERE


DANVERS
Tome 4 – Jade
Du même auteur aux Éditions Sharon Kena
Cœur Criminel Tome 1
Cœur Criminel Tome 2
Cœur Criminel Tome 3
Cœur Criminel Tome 4
Dirty Loft – Saison 1
Dirty Loft – Saison 2
Dirty Loft – Saison 3
Dirty Loft – Saison 4
Russ.H tome 1
Russ.H tome 2
Russ.H tome 3
Never Cry – Tome 1
Never Cry – Tome 2
Never Cry – Tome 3
Après Coups
Broken Heart – Tome 1
Broken Heart – Tome 2
Broken Heart – Tome 3
Hope – Nattés Coffee Saison 1
Hope – Coney Island Saison 2
Dark soul
Dark Blood
Une dernière danse
Faith
Lawyers & Associates – Rikers Island
Lawyers & Associates – Love to offices
Lawyers & Associates – Hostage Love
Tu es moi !
Logane
Dark Brothers – Riley
Dark Brothers – Sheldon
Angels Fire – Accidental love
Angels Fire – Perfect Obsession
Background
Danvers – Le pouvoir des Trois
Danvers – L’éveil
Danvers – Le sacrifice

***

Du même auteur aux Éditions Elixyria

Lou – Tome 1
Lou – Tome 2
Lou – Tome 3
« Le Code de la propriété intellectuelle et artistique n’autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article L.122-5, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinéa 1er de l’article L. 122-4). « Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. »


© 2021 Les Éditions Sharon Kena
www.skeditions.fr
Remerciements


Je remercie les éditions Sharon Kena qui donnent une nouvelle vie à ma première saga : De feu et de glace .

Aujourd’hui, Danvers est remis à neuf et j’espère que l’histoire de Léana et Liam vous plaira ainsi.

Je n’oublie pas non plus de remercier mes proches pour la patience dont ils font preuve quand je suis plongée dans mon manuscrit.

Et surtout à vous, lecteurs, bienvenue dans Danvers , la nouvelle génération des sorcières de Salem, qui, j’espère, sera à la hauteur de vos attentes.

Angie L.Deryckère
Dix-sept ans plus tard…
Table des matières
Du même auteur aux Éditions Sharon Kena
Remerciements
Table des matières
PROLOGUE
CHAPITRE UN
CHAPITRE DEUX
CHAPITRE TROIS
CHAPITRE QUATRE
CHAPITRE CINQ
CHAPITRE SIX
CHAPITRE SEPT
CHAPITRE HUIT
CHAPITRE NEUF
CHAPITRE DIX
CHAPITRE ONZE
CHAPITRE DOUZE
CHAPITRE TREIZE
CHAPITRE QUATORZE
CHAPITRE QUINZE
CHAPITRE SEIZE
CHAPITRE DIX-SEPT
CHAPITRE DIX-HUIT
CHAPITRE DIX-NEUF
CHAPITRE VINGT
CHAPITRE VINGT ET UN
CHAPITRE VINGT-DEUX
CHAPITRE VINGT-TROIS
CHAPITRE VINGT-QUATRE
CHAPITRE VINGT-CINQ
ÉPILOGUE
PROLOGUE


Je savais que j’étais spéciale, et ce, depuis ma plus tendre enfance. Je me souvenais de la première fois où j’en avais pris conscience. J’étais alors âgée d’à peine quatre ans. C’était une matinée de printemps. J’étais allongée sur le canapé devant mon dessin animé préféré. Ce jour-là, j’étais en colère contre Ilona, la compagne d’Halek qui se faisait passer pour mon oncle auprès des humains. J’étais censée être punie, car j’avais malencontreusement renversé sa crème du soir.
Je n’avais pas compris les raisons pour lesquelles elle s’était mise dans une colère qui m’avait à mon tour sortie de mes gonds. J’étais petite, je ne m’étais pas rendu compte de ce que j’avais fait de mal. Halek était venu à mon secours — comme d’habitude — et avait pris ma défense en ridiculisant Ilona sur le fait qu’elle n’avait pas besoin de se tartiner le visage avec cette connerie. Ils s’étaient disputés par ma faute, ça, je le savais et je me remémorais en avoir été très satisfaite.
J’aimais beaucoup Ilona, mais je la détestais quand elle contrariait Halek. Je lui avais alors ri au nez avant de me concentrer sur le pot de crème qu’elle tenait à la main. À ce moment précis, je ne savais pas ce que je faisais et n’avais pas prémédité un seul instant ce qui allait suivre.
Mais, tout à coup, Ilona s’était mise à hurler de douleur dans le salon. Ce fut à cette seconde que je compris. J’étais le Mal.
Le regard horrifié, j’avais fixé, pendant ce qui m’avait paru de longues minutes, le plastique du pot fondu dans la main brûlée d’Ilona. Halek l’avait emmenée dans une autre pièce afin de me cacher cette horrible scène.
Je ne me souvenais plus de ce qui s’était passé par la suite si ce n’est que nous avions quitté la Grèce le lendemain matin, sans elle.
Je me rappelais néanmoins, comme si c’était la veille, notre emménagement à Seattle, en Amérique. J’aimais beaucoup cette ville, surtout la plage, quand, Halek et moi, nous nous baladions toujours tôt le matin.
Malheureusement, il avait décidé de partir au bout d’un an. Ce fut à cette période, lors de ma sixième année que j’avais pris conscience de ma véritable nature (étais-je véritablement issue d’un papa vampire et d’une maman sorcière ?), revenant également sur ce qui s’était passé avec Ilona.
À cette époque, j’avais appris aussi que mes parents étaient partis tous les deux dans un monde meilleur que celui des humains. Je n’avais pas cherché à comprendre. Je m’en fichais, j’avais Halek à mes côtés et je m’en contentais.
Mais quand l’adolescence arriva et que, pour sauver les apparences, Halek et moi avions déménagé en Europe, en France, tout changea.
Âgée de quinze ans, j’étais entrée au lycée en seconde année. J’étais en retard dans mon cursus scolaire à cause de mes nombreuses absences ou mes déménagements successifs. Ce que j’appréciais chez Halek, c’était qu’il était incapable de me refuser quoi que ce soit et, si j’avais envie de rester tranquillement à la maison au lieu d’aller en cours comme toutes les adolescentes de mon âge, il m’autorisait à passer la journée avec lui sans se soucier de la direction du lycée.
Quand les choses devenaient compliquées pour lui comme pour moi, nous faisions nos valises et quittions la région, le plus simplement possible.
Mais désormais, alors que nous venions tout juste de partir de Nice pour nous installer à Paris dans une maison bourgeoise, et ce, dans le plus beau quartier résidentiel de la ville, notre vie à tous les deux se brisait devant cette boîte en métal de ma mère, celle qu’Halek m’avait cachée depuis toujours, celle qui renfermait tous ses secrets.
CHAPITRE UN


Le soleil chauffait légèrement sur la capitale française en ce début de matinée. Intriguée, je fixais les passants à travers la vitre de l’autobus qui m’emmenait au lycée. Mon nouveau bahut où j’avais pourtant refusé de mettre les pieds ! Je pestai silencieusement, follement énervée contre Halek, qui m’avait ordonné de me rendre à mon premier jour de cours. La veille, nous nous étions disputés au sujet de cette boîte qu’il m’avait arrachée des mains. J’étais furieuse contre lui, contre l’insistance bornée du vampire devenu tout à coup intransigeant avec moi.
Je secouai la tête, agacé qu’il me refuse de jeter un regard dans les secrets de ma mère. Je me demandais s’il avait peur de quelque chose, je n’avais jamais vu Halek aussi catégorique que ces derniers jours.
J’étais déçue, déstabilisée, et il savait que ce n’était pas une bonne chose pour moi. Ce qui m’étonnait le plus dans toute cette histoire, c’était qu’Halek me pousse à suivre les cours, à me retrouver dans cette école au milieu d’une foule d’inconnus, au centre de personnes à l’odeur alléchante.
Mon nez se retroussa à cette pensée. Dans le bus, le parfum subtil des jeunes gens à mon côté m’exalta. Néanmoins, je me concentrai sur mon objectif : la fin de journée. Je ne devais pas commettre d’impair et je supplierais Halek de me donner cette boîte.

Fille d’un vampire végétarien et d’une sorcière qui ont disparu à ma naissance.
Voilà ce que je manquai de dire au professeur de lettres qui venait de nous demander de nous présenter chacun notre tour.
Debout face à lui, je lançai discrètement un regard circulaire autour de moi. Des dizaines de paires d’yeux me fixaient, attendant visiblement que je réponde aux questions. Je pouvais sentir l’animosité de certaines étudiantes dans la salle, l’incompréhension aussi et l’ignorance… le sentiment que je préférais.
Qu’on m’ignore m’allait parfaitement !
—  Mademoiselle Kane ? Vous allez bien ? me demanda M. Duprès.
Je hochai la tête en signe d’acquiescement avant de répondre d’une voix mal assurée :
—  J’arrive de Nice, mais j’ai vécu une grande partie de mon enfance en Grèce et en Amérique, avant de venir en France.
—  Oh, impressionnant. Ta famille aime voyager ?
—  Je n’ai pas de famille. Je vis avec mon oncle depuis toujours.
J’eus envie de me mettre à rire devant ce mensonge éhonté. Halek, mon oncle, était le boniment pour les humains indiscrets.
—  D’accord, souffla le professeur, légèrement mal à l’aise par ma réponse. Vous pouvez vous asseoir, Jade.
Je le remerciai d’un sourire narquois et m’installai sur ma chaise sans le quitter des yeux.
M. Duprès semblait avoir une trentaine d’années. Son visage n’était pas parfait, néanmoins, il avait un certain charme lorsqu’il se sentait gêné, ce qui était le cas à cet instant. Maladroit de surcroît, je le vis se rattraper juste à temps à son bureau quand il s’emmêla les pieds dans la petite estrade. Je souris intérieurement tandis que les autres ne se gênaient pas pour se moquer ouvertement.
Je me tournai et vrillai un regard mauvais vers ces imbéciles. Je ne saurais dire les raisons pour lesquelles la colère s’empara inconditionnellement de moi, mais je parvins à les faire taire à l’aide d’images sanguinaires que je leur adressai par la pensée.
Lire la terreur dans leurs regards horrifiés m’amusa beaucoup. Tout de suite, j’eus une pensée pour Halek. Il aurait été fier de

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text