151 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
151 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Après un long sommeil, Léana Johnson doit affronter d’étranges événements qui se produisent dans la ville. Elle est alors contrainte de pratiquer sa magie, mais elle devra également mettre un terme à sa relation avec Liam Kane.


Cependant, arrivera-t-elle à surmonter cette douleur intolérable ?


Parviendra-t-elle à taire ses sentiments afin de se concentrer sur le combat qu’elle doit mener contre les ténèbres qui l’appellent ?


S'il y avait bien une chose dont elle était certaine, c’est qu’elle était prête à tout pour détruire ce démon, et ce, jusqu’à briser ce que Nell s’était efforcée de préserver durant toute sa vie... Le Pouvoir des Trois.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 1
EAN13 9782819106654
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0045€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

ANGIE L.DERYCKERE DANVERS Tome 2 – L’éveil
Du même auteur aux Editions Sharon Kena
Cœur Criminel Tome 1 Cœur Criminel Tome 2 Cœur Criminel Tome 3 Cœur Criminel Tome 4 Dirty Loft – Saison 1 Dirty Loft – Saison 2 Dirty Loft – Saison 3 Dirty Loft – Saison 4 Russ.H tome 1 Russ.H tome 2 Russ.H tome 3 Never Cry – Tome 1 Never Cry – Tome 2 Never Cry – Tome 3 Après Coups Broken Heart – Tome 1 Broken Heart – Tome 2 Broken Heart – Tome 3 Hope – Nattés Coffee Saison 1 Hope – Coney Island Saison 2 Dark soul Dark Blood Une dernière danse Faith Lawyers & Associates – Rikers Island Lawyers & Associates – Love to offices Lawyers & Associates – Hostage Love Tu es moi! Logane Dark Brothers – Riley Dark Brothers – Sheldon Angels Fire – Accidental love Background Danvers – Le pouvoir des Trois *** Du même auteur aux Éditions Elixyria Lou – Tome 1 Lou – Tome 2 Lou – Tome 3
«e nLe Code de la propriété intellectuelle et artistiqu autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de larticle L.122-5, dune part, qu e les«copies ou reproductions strictement réservées à lusage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective»d et, autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but dexemple et dillustration,«toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de lauteur ou de ses ay ants droit ou ayants cause, est illicite»1er de l (alinéa article L. 122-4).«Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal.» © 2020 Les Éditions Sharon Kena www.skeditions.fr
Remerciements
Je remercie les éditions Sharon Kena qui donnent un e nouvelle vie à ma première saga :De feu et de glace. Aujourd’hui,Danvers est remis à neuf et j’espère que l’histoire de Léa na et Liam vous plaira ainsi. Je n’oublie pas non plus de remercier mes proches p our la patience dont ils font preuve quand je suis plongée dans mon manuscrit. Et surtout à vous, lecteurs, bienvenue dansDanvers, la nouvelle génération des sorcières de Salem, qui, j’espère, sera à la hauteu r de vos attentes. Angie L.Deryckère
«La vie n’est pas un problème à résoudre, mais une réalité qui doit être vécue.» (Kierkegaard, Traité du désespoir)
Table des matières
Du même auteur aux Editions Sharon Kena Remerciements Table des matières
CHAPITRE 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 CHAPITRE 4 CHAPITRE 5 CHAPITRE 6 CHAPITRE 7 CHAPITRE 8 CHAPITRE 9 CHAPITRE 10 CHAPITRE 11 CHAPITRE 12 CHAPITRE 13 CHAPITRE 14 CHAPITRE 15 CHAPITRE 16 CHAPITRE 17 CHAPITRE 18 CHAPITRE 19 CHAPITRE 20 CHAPITRE 21 CHAPITRE 22 CHAPITRE 23 À PROPOS DE L’AUTEUR :
CHAPITRE 1
Frontière de Danvers
Une grande silhouette longiligne s’avançait douceme nt sur le chemin de cailloux blancs. Elle gardait la tête baissée, fixant ses bo ttillons noirs, contrastant avec les flocons de neige qui commençaient à tomber. Il fais ait froid, et elle resserra le bouquet de lys blancs dans sa main. Une légère brise souffla, faisant virevolter les mè ches de ses cheveux. Voici un mois qu’elle ne les avait plus attachés, un mois qu e la souffrance était omniprésente. Ce matin-là, elle s’était réveillée en plein cauche mar et avait quitté la maison discrètement, comme une voleuse, alors que ses deux sœurs dormaient. Elle savait qu’Abigaël avait ressenti ce changement de comporte ment soudain, mais elle s’en fichait. Elle avait pris une décision. Elle voulait se recue illir sur la tombe de Nell. La culpabilité la rongeait jusqu’à l’âme et elle avait conscience qu’elle devait aller à cet endroit pour avancer… pour essayer de survivre. Les yeux rougis par les larmes qu’elle avait trop v ersées depuis ces dernières semaines, Léana poursuivit son chemin, serrant le b ouquet de fleurs qu’elle avait pris dans le vase de la cuisine avant de quitter la mais on. Elle n’avait pas remis les pieds au cimetière depui s l’enterrement de Nell, préférant se morfondre, seule, dans sa chambre dont elle avai t interdit l’accès à tous. Ses deux sœurs avaient fini par la laisser, cédant à son désir, contrairement à Liam, qui n’avait cessé d’insister jusqu’à ce que la jeun e fille le renvoie violemment, l’accusant d’être responsable du décès de sa grand-mère. Elle s’en voulait pour cela également, mais la colè re était trop forte pour qu’elle puisse réfléchir aux conséquences. Son cœur battait fort tant elle appréhendait d’arri ver. Elle chemina encore un petit moment, le long d’un sentier plus étroit, où les to mbes étaient plus proches les unes des autres. Elle s’arrêta enfin, ayant trouvé l’emplacement. Léana se laissa tomber à genoux devant la stèle de marbre froid. Pardon! gémit-elle d’une voix étouffée par un sanglot. Les larmes roulèrent sur ses joues, alors qu’elle d éposait délicatement le bouquet sur la terre. Elle releva ensuite les yeux et lut l’inscription r écente du nom de Nell Newton sur le marbre froid. Elle ferma les paupières, tandis que les souvenirs revenaient douloureusement effleurer sa mémoire. La souffrance avait été si puissante que son subcon scient avait pris le contrôle de ses dons. Très vite, tandis qu’elle se débattait co ntre l’emprise de ses sœurs, les pouvoirs de la jeune fille s’étaient déchaînés, fai sant naître le chaos dans la maison. Les objets étaient tombés sur le sol, se brisant en mille morceaux sous le regard de tous, ébahis par la fureur qu’elle avait dégagée. D es morceaux de plâtre chutaient du plafond, les vitres des fenêtres tremblaient, prête s à céder sous l’assaut de la colère de la jeune fille qui ne prenait pas conscience que to ut cela venait d’elle. Très vite, ses sœurs avaient atténué le désordre à l’intérieur. Grâce aux dons qu’elles possédaient et de leurs mai ns unies, elles avaient remis de l’ordre, plaquant une sorte de protection invisible autour de la demeure lorsque le tonnerre grondait au-dehors, laissant le ciel se zé brer d’éclairs violents. Un vent glacial soufflait, pliant les arbres, agitant les buissons de convulsions incessantes. Perplexes, Millie et Abi s’étaient lancé un regard désemparé, comprenant que la puissance de leur jeune sœur était bien plus incontrôlable qu’elles ne l’avaient pensé. Personne n’avait réussi à la calmer tandis que Liam fixait celle qu’il aimait projeter sa colère à l’aide des éléments de la terre. Faites quelque chose!avait supplié Tara, tremblante de peur. Léana l’avait entendue, mais elle n’avait pas eu la force de se contrôler, tant la puissance de ses dons l’avait transportée dans un m onde où seules les ténèbres l’appelaient. Lorsqu’elle s’était évanouie, Liam l’avait emportée dans ses bras pour la monter dans sa chambre, priant silencieusement pour qu’ell e ouvre les yeux, mais ce n’était pas arrivé. Léana était ailleurs, son esprit du moins. Elle se trouvait dans les rues boueuses de Danvers, bien plus orageuse et pluvieuse.
Le tonnerre continuait de gronder au loin. Plusieur s arbres furent foudroyés dans la nuit. Un torrent de boue coulait dans l’avenue prin cipale. Les tuiles avaient été arrachées des toits des maisons par le vent rugissa nt. Une véritable tornade s’abattait par sa faute, plia nt toute végétation sur son passage. Et, dans cette nuit lugubre, hurlante et gémissante , une silhouette solitaire approchait, s’enfonçant jusqu’aux chevilles dans la boue grise et puante qui se déversait dans la rue. Ce ne fut que deux jours plus tard qu’elle se révei lla. Ses deux sœurs étaient restées à son chevet, les vi sages livides d’appréhension à l’idée que cela recommence. Cependant, la jeune fille était calme, respirant do ucement comme si rien n’avait jamais eu lieu. Abi fut la première à lui rappeler ce qui s’était produit, narrant la — surpuissante — naissance de ses pouvoirs. Léana était d’abord restée stupéfaite et silencieus e, puis elle avait revécu cet instant tragique. Le corps inerte de sa grand-mère sur le canapé, ses mains agrippées par celles de ses sœurs. Liam, présent dans la pièce, tout comme Tara et Tanya, qui se maintenaient près de lui, le regard angoissé par sa réaction. Elle en avait déduit à son réveil que c’était leur faute, et non la sienne. Ils étaient tous présents lors du dernier souffle d e Nell alors qu’ils avaient prémédité son absence. Léana leur en avait voulu et avait exi gé de ses sœurs de ne plus les faire entrer chez elles. Abi avait protesté, mais elle av ait vite pris conscience que c’était son désir profond et qu’il était inutile d’insister. Toutefois, le jour de l’enterrement de leur grand-m ère, la famille Kane était venue pour les soutenir de la perte cruelle qu’elles épro uvaient. Une erreur… Léana refusait tout bonnement de revoir Liam, le re ndant coupable de ce qui s’était passé, d’être responsable de son absence alors que Nell perdait la vie. Le vampire avait pourtant insisté, la suivant jusqu e dans sa chambre pour essayer de s’expliquer, mais Léana, perdue dans sa colère e t sa profonde tristesse, l’avait tout simplement chassé par des paroles ouvertement bless antes et douloureuses. Millie, tout comme les membres de sa famille avaien t tenté de le rassurer, lui rappelant qu’elle était en colère et ne pensait pas un mot de ce qu’elle disait. En vain… Si le cœur de Liam avait été humain, celui-ci aurai t été déchiré indéniablement, avaient pensé les deux sœurs qui l’avaient contempl é tandis que celui-ci quittait la maison, la tête baissée, approuvant avec regret le choix de Léana qui ne voulait plus jamais le revoir. Plus tard, ses sœurs avaient tenté de la persuader de se reprendre, de pardonner à Liam comme à elles, mais la jeune fille les avait c hassées elles aussi, leur bloquant l’entrée de sa chambre par un sort, sans même l’avo ir appris ou lu dans le livre des secrets des trois sœurs. Ce ne fut qu’une semaine plus tard qu’elle avait dé cidé de parler à Abi de cette nuit-là. Elle lui avait alors avoué qu’elle ne se souven ait plus très bien ni des détails ni de l’angoisse qu’elle avait éprouvée, mais elle était convaincue que son esprit avait été ailleurs, quelque part dans Danvers en compagnie d’ une sorcière. Cette silhouette était petite et voûtée, enveloppée d’une grande cape de bure trempée. Elle serrait un bâton difforme, orné de crânes variés et de plumes. C’était une vieille femme au visage ridé, crasseux, usé par les épreuves et la dégénérescence, un visage dont elle avait oublié les traits affreux pe ndant un mois, mais qui ressurgissait de sa mémoire, provoquant un frisson d’horreur jusq u’à son échine. Léana sursauta à cet instant et fut soulagée d’ente ndre le cri d’un oiseau derrière elle. Je deviens folleair frais.! murmura-t-elle en inspirant une grande bouffée d’ Puis, elle referma les paupières. La vue du prénom de sa grand-mère inscrit sur ce marbre froid lui était si douloureuse. Hésitante d’abord, elle leva une main et l’appuya c ontre la stèle avant de demander à nouveau pardon dans un murmure. Au fond d’elle, la jeune fille espérait que Nell so it toujours là, qu’elle puisse l’entendre afin qu’elle soit débarrassée de cette c ulpabilité qui la rongeait sans cesse. Durant des jours après sa mort, elle s’était interd it de sortir, de prendre contact avec ses amies ou bien même d’aller au lycée… Elle savai t que Tara lui apportait ses cours, mais elle n’avait pas eu la force ni le courage de descendre pour les prendre. Elle restait cloîtrée entre ses quatre murs, à pleurer l a mort de celle qui lui avait redonné l’envie de vivre dans ce monde, malgré les étapes d ifficiles à franchir. Elle se sentait seule, même si ses deux sœurs frapp aient toutes les heures contre sa porte, uniquement pour s’assurer d’un signe de v ie. Abi était aussi désespérée. Ressentant la moindre é motion de sa jeune sœur, elle
s’était plongée dans un mutisme douloureux, réponda nt uniquement d’un signe de tête à Millie qui perdait souvent son sang-froid, n’en p ouvant plus de cette situation. Malgré tout, elle avait réussi à discuter avec Liam , peinée de le voir si impuissant et désespéré du brutal éloignement de celle qu’il aima it. Elle l’avait rassuré et lui avait promis que tout s’arrangerait, alors même qu’elle n ’en était pas convaincue. Léana chassa furtivement les souvenirs de son espri t. Une larme roula sur sa joue. Les jours qui avaient succédé à cette nuit maudite avaient été des plus douloureux pour elle et savoir qu’elle avait causé du mal aux personnes qu’elle aimait la rendait encore un peu plus honteuse qu’elle ne l’était déjà . Elle n’avait jamais fait preuve d’égoïsme auparavan t, et cela la rebutait d’avoir agi de la sorte avec ses sœurs, avec ses amies, avec Li am. Rageusement, elle balaya ses pleurs d’un revers de la manche et se rendit compte à cet instant qu’une pellicule de neige s’était ins tallée partout autour d’elle. Elle prit aussi conscience du froid, plus vif qu’à son arrivée, et comprit qu’elle était là depuis plusieurs minutes. La douleur de ses genoux lui rappela également le t emps passé à rester dans cette position devant la tombe de sa grand-mère. Un sanglot profond s’échappa alors de sa gorge avan t que des spasmes douloureux fassent tressauter son corps amaigri. Puis, elle sentit une présence à ses côtés et une s econde plus tard, Léana perçut une chaleur la pénétrer entièrement, irradiant et r échauffant son être du froid hivernal, stoppant peu à peu ses soubresauts… Grand-mère… Personne ne répondit à son appel, mais elle fut con vaincue que Nell était présente, qu’elle l’avait entendue et qu’elle lui pardonnait son comportement égoïste et mauvais. Elle leva le visage vers le ciel, offrant la douce pâleur de sa peau aux flocons plus importants qui terminaient leur chute. Puis, le soleil perça les lourds nuages gonflés de poudre blanche et elle laissa un faible sourire étirer ses lèvres gercées par le fro id, persuadée que Nell resterait à jamais près d’elle.
*** Ravel – Maison des Kane Liam Kane était debout, fixant un point mort à trav ers la fenêtre du salon. Figé dans cette position depuis plusieurs minutes, son téléphone portable dans la main droite, il n’entendait pas sa sœur Tanya qui d iscutait avec Tara derrière lui. Bien sûr, il percevait chacun de leurs mots, mais s on esprit était bien trop concentré ailleurs pour qu’il se soucie de leurs plaintes futiles. Il pensait à elle… et il avait l’impression de ne p lus faire que ça en ce moment. Sa mise à l’écart le faisait souffrir continuellement, accentuant un peu plus le gouffre qui se creusait en lui. Ses émotions, ses sentiments ét aient de nouveau en conflit avec la peur de la perdre à jamais, et ce, à chaque minute passée loin d’elle. Léana lui en voulait terriblement et il culpabilisa it pour les choix qu’il avait eus à faire ce soir-là. Qu’est-ce qu’il lui avait pris d’accepter la demand e de Nell? Il ferma les yeux, repensant aux souvenirs douloure ux de cette nuit-là où tout avait basculé pour lui, pour elle, et pour chacun de ses proches. Évidemment, il avait hésité lorsque Nell lui avait demandé de la tenir éloignée de la maison… et il savait que Léana allait souffrir si e lle découvrait sa grand-mère mourante. Non, il n’avait plus tergiversé après avoir imaginé l’état émotionnel de la jeune fille, mais il était loin de se douter des conséquences de ce choix qu’il avait pourtant arrêté. De toute son existence, il n’avait jamais vu un tel chaos s’acharner autour d’eux, provoquant d’innombrables hystéries des habitants q ui avaient pris peur, pensant que l’heure du déluge était arrivée. Heureusement, sa famille avait résolu leur état de panique grâce à leurs pouvoirs de persuasion pendant qu’il tentait de réveiller Léana qui s’était évanouie, certainement épuisée par la — puissante — fureur qu’elle avait l aissée échapper sans pouvoir la contrôler, ne serait-ce que quelques minutes. Il n’avait pas oublié non plus le réveil de la jeun e fille. Il s’était senti si soulagé de la voir revenir à elle qu’il n’avait plus pensé à la c olère qu’elle éprouvait toujours par sa faute. Elle l’avait chassé brutalement sans lui lai sser une chance de s’expliquer. Il rouvrit les paupières et expulsa rageusement les images douloureuses de son esprit lorsqu’il sentit la main de Tanya se poser s ur son épaule. Cesse de te faire du mal, Liam, lui dit-elle d’une voix compatissante. Fous-moi la paix, Tan! Arrête, ce n’est pas comme ça que ça va s’arranger et tu le sais.
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text