336 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le Traducteur encore plus averti , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
336 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les traducteurs canadiens sont souvent empêtrés dans des interdits dogmatiques qui les paralysent et manquent d’oxygène pour donner à leurs textes toute la liberté, l’éclat et le naturel qu’ils méritent, et auxquels les auteurs et les lecteurs ont droit. C’est souvent aussi, paradoxalement, une certaine méconnaissance de la langue d’arrivée – leur propre langue maternelle – qui les handicape, encore une fois en raison d’une formation axée davantage sur les mises en garde que sur l’exploration des merveilleuses possibilités de cette langue. À l’affût depuis plus de trente ans de tous ces obstacles, et cherchant à les lever sans sacrifier une rigueur bien comprise et judicieusement appliquée, l’auteur livre ici le résultat de ses nombreuses recherches et réflexions. C’est ainsi qu’on verra que la traduction de as n’est pas aussi simple qu’elle en a l’air, alors que la traduction de above pourrait l’être plus qu’on ne le croit. Que le mot « on » a sa place, mais pas n’importe laquelle, dans un texte administratif, et qu’on se trompe souvent en traduisant des mots simples comme on behalf of ou verify. Que l’animisme n’est pas toujours le monstre qu’on s’est fait décrire, et que la meilleure solution pour éviter le zeugme n’est pas toujours la recette apprise à l’école. Et, surtout, qu’il y a un tas de mots français utiles et efficaces qui sont là, à notre disposition, et auxquels on ne pense tout simplement pas.
Comprend un index commun au Traducteur averti et au Traducteur encore plus averti.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 mai 2024
Nombre de lectures 0
EAN13 9782760646018
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0900€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

cherchant à les lever sans sacriIer une rigueur bien comprise
nombreuses recherches et réLexions. C’est ainsi qu’on verra
un tas de mots français utiles et efIcaces qui sont là, à notre
Le traducteur encore plus averti
Pour sortir des ornières de la traduction
François Lavallée
Les Presses de l’Université de Montréal
Le traducteur encore plus averti
FàÇoîs LàvàllÉe, tà. à.
Le traducteur encore plus averti
Poû sotî es oîèes e là tàûçtîo
PÉfàçe e Jeà Delîsle
Les Presses de l’Université de Montréal
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Tîte : Le tàûçteû eçoe lûs àvetî : oû sotî es oîèes e là tàûçtîo / FàÇoîs LàvàllÉe. Nos : LàvàllÉe, FàÇoîs, 1963- àûteû. Desçîtîo : Metîo e çolleçtîo : Lîgûàteçh | PûblîÉ àtÉîeûeet à Lîgûàteçh Éîteû îç., 2016. | Coe es ÉfÉeçes bîblîogàhîqûes et û îex. ïetîIàts : Cààîàà (lîve îîÉ) 20220003610 | Cààîàà (lîve ûÉîqûe) 20220003629 | ïSBN 9782760646001 | ïSBN 9782760646018 (PDF) | Veettes-àtîèe : RVM : Aglàîs (Làgûe)—Tàûçtîo e fàÇàîs. | RVM : Aglàîs (Làgûe)—ïîotîses. | RVM : Tàûçtîo. | RVM : ïîotîses—Tàûçtîo. ClàssîIçàtîo : LCC PE1498.2.F74 L382 2022 | CDD 448/.0221—ç23
RÉvîsîo : AÉe Mîçhàû Coeçtîo ’Éeûves : Fàçîe Ràyo et Lûçîe Dûbûç Mîse e àges : Mîçhel SÉgûî Màqûette e là çoûvetûe et îllûstàtîo : Yàà Deûççî-Gàgo
e DÉôt lÉgàl : 1 tîeste 2022 Bîblîothèqûe et Açhîves àtîoàles û QûÉbeç
© Les Pesses e l’UîvesîtÉ e MotÉàl, 2022
Les PUM eçoûàget le tàvàîl es jeûes îllûstàteûs esîges e leû çoIàt les çoûvetûes e là çolleçtîo Lîgûàteçh.
Les Pesses e l’UîvesîtÉ e MotÉàl eeçîet e so soûtîe Iàçîe là SoçîÉtÉ eÉveloeet es eteîses çûltûelles û QûÉbeç (SODEC).
imprimé au canada
Le traducteur est un peseur perpétuel d’acceptions. Pas de balance plus délicate que celle où l’on met en équilibre des synonymes. VICTORHUGO
Préface
« Peseurs de mots », et même peseurs « subtilissimi », nous, Traducteurs, devons être. VALERYLARBAUD
L’auteur du présent ouvrage est un homme de parole : il avait promis une suite à son recueil,Le traducteur averti(2005), et il a tenu sa promesse. François Lavallée est retourné à la « chasse aux tours idiomatiques » et nous rapporte une autre belle collection de trophées. Au total, sa saison de chasse s’est étendue sur une trentaine d’années de pratique de la traduction, de la révision et de l’enseignement. De l’écriture, également, car l’auteur réussit à concilier son activité de traducteur avec celles de nouvelliste, de fabuliste et de romancier.
Si beaucoup d’écrivains ont vu dans la traduction une formidable école de style, l’écriture créatrice se révèle elle aussi une excellente école de perfectionnement pour le traducteur désireux d’affiner sa connaissance de la langue. L’écriture, tout comme la lecture des grands écrivains, nourrit le traducteur.
Comme l’a dit Michel Tournier dansLe vent paraclet: « Traduire de l’anglais en français, ce n’est pas un problème d’anglais, c’est un problème de français. Certes la connaissance de l’anglais est indispensable. Mais il s’agit pour le traducteur d’une connaissance passive, réceptrice, incomparablement plus facile à acquérir que la possession active, créatrice impliquée par la rédaction en français. » Toute traduction est, à divers degrés, une activité d’écriture au sens fort du terme. C’est ce que François Lavallée a très bien compris.
« Pour bien écrire, il faut du temps et de l’esprit », affirme le moraliste français Joseph Joubert. Pour bien traduire et exceller dans cet art, il faut aussi du temps et de l’esprit. Mais cela ne suffit pas.
Le traducteur d’élite – François Lavallée en est un – se démarque en se révélant particulièrement doué, créatif et rompu aux subtilités de ses langues de travail. Ce niveau d’excellence implique une liberté totale
LETRADUCTEURENCOREPLUSAVERTI
IX
à l’égard de la langue dans laquelle il traduit et requiert des balances d’une grande précision, comme le recommandent Victor Hugo et Valery Larbaud.
Concrètement, le traducteur doit se méfier des automatismes, des solutions de facilité, des « tics de traducteur », des formules passepartout. Le traducteurencore plusavertiporte d’ailleurs en soustitrePour sortir des ornières de traduction. Ce soustitre dit la même chose que celui de l’ouvrage précédentPour des traductions idiomatiques. Fautil s’en étonner? Les deux recueils ont la même visée.
La tâche du traducteur est d’élucider le mystère de la langue qui cherche à donner corps à des concepts abstraits. S’il est facile de traduire, bien traduire l’est moins. Cette compétence, rarement innée, a son prix. Ondevienttraducteur et, généralement, cela ne se fait pas sans effort. Ni sans aide.
C’est ici que l’ouvrage de François Lavallée se révèle utile, voire indispensable. Ce n’est pas l’œuvre d’un père Fouettard qui multiplie les interdits, les restrictions et les « dites, ne dites pas » culpabilisants. L’auteur ne se livre pas à une chasse aux sorcières lexicales et n’a rien d’un « curé aux oreilles écorchées » ni d’un « monomaniaque du français », qualificatifs dont les tenants du « néolibéralisme linguistique » affublent ceux qui s’efforcent de parler et d’écrire une langue expurgée de ses anglicismes inutiles.
François Lavallée a une vision plus positive, plus constructive des choses. Au lieu de cataloguer les défauts d’une « mauvaise » traduction, il fait découvrir les qualités d’une traduction réussie, sans jamais adopter une posture dogmatique ni imposer un corset de règles ou de principes astreignants. Le pari est tenu.
En effet, l’auteur accompagne avec bienveillance celui qui veut améliorer sa maîtrise de la langue en lui prodiguant mille et un conseils tirés de son expérience et de celle de collègues de travail, et en l’orientant vers des pistes de solution insoupçonnées dans la forêt des possibilités. Il débusque des équivalences françaises dissimulées sous la frondaison des mots anglais et auxquelles le traducteur ne pense pas spontanément. Traduire
X
LETRADUCTEURENCOREPLUSAVERTI
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text