133 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

L'étudiant stratège , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
133 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Qui n’a jamais eu peur la veille d’un examen ? Qui n’a jamais paniqué lors d’un grand oral à l’université ou d’un simple exposé en classe ? Et combien de fois nous est-il arrivé de lire et de relire des notes de cours, un manuel, un ouvrage théorique sans parvenir à comprendre et à mémoriser les notions exposées ? On peut affirmer – sans risque de se tromper - que chacun de nous a vécu le fameux « blocage de l’étudiant » au moins une fois au cours de son parcours scolaire… Mais pour certains élèves et étudiants, un obstacle mineur peut se transformer en un problème en apparence insurmontable, malgré les efforts démesurés déployés aussi bien par eux mêmes que par leurs parents et leurs enseignants. Dans cet ouvrage, l’auteur propose d’appliquer les principes de la thérapie stratégique brève aux difficultés scolaires. Après avoir évoqué les « tentatives de solutions » développées par les parents face aux résultats scolaires décevants de leur enfant (dont les célèbres et inopérantes litan

Informations

Publié par
Date de parution 22 mars 2022
Nombre de lectures 816
EAN13 9782356449658
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0600€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

www.enrickb-editions.com Tous droits réservés, Enrick B. Éditions
Titre original : Lo studente strategico. Come risolvere rapidamente i problemi di studio
© 2013 Adriano Salani Editore S.p.A. – Milano
© 2022 Enrick B. Éditions – Paris – Pour l’édition francophone
Conception couverture : Marie Dortier Réalisation couverture : Comandgo
ISBN : 978-2-35644-959-7
« Cette œuvre est protégée par le droit d’auteur et strictement réservée à l’usage privé du client. Toute reproduction ou diffusion au profit de tiers, à titre gratuit ou onéreux, de tout ou partie de cette œuvre, est strictement interdite et constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suivants du Code de la Propriété Intellectuelle. L’éditeur se réserve le droit de poursuivre toute atteinte à ses droits de propriété intellectuelle devant les juridictions civiles ou pénales. »
Ce document numérique a été réalisé par PCA
« Je voudrais vivre pour étudier et non pas étudier pour vivre. » Francis Bacon (1561-1626)
Sommaire
Couverture
Titre
Copyright
Dédicace
Préface
Introduction
Étudier, une véritable « passion » !
Conseil « passionné » de l'auteur
Comment intervenir stratégiquement sur les difficultés d'étude
Première partie - Lorsque l'apprentissage est un problème
1 - Les douleurs du jeune élève
Des styles d'apprentissage… peu efficaces
Comment se bloque-t-on « efficacement »
Le dopage de l'étudiant
2 - À qui le bonnet d'âne ? Le rôle de la famille et des enseignants
À chaque famille, son professeur
L'apprentissage entendu comme devoir
L'aide parentale directe
Pygmalion et ses créatures
3 - Les examens ne s'arrêtent jamais : les problèmes « scolaires » des adultes dans le monde professionnel
Communiquer… une véritable torture !
Parler en public… un véritable enfer !
Rédiger un texte… un véritable dilemme !
Deuxième partie - L'apprentissage comme solution
4 - Débloquer (stratégiquement) les problèmes d'apprentissage
L'étudiant stratégique (en 13 coups)
Le parent stratégique
L'enseignant stratégique
5 - Histoires d'aboulie ordinaire
Un diplôme rapide… rapidement
La traductrice diabolique
Les hyper-links de Matrix
Prends ton livre et sauve-toi !
Mademoiselle, je vous en prie, venez donc vous évanouir au tableau…
Tout seul, je n'y arrive pas
Et si mon fils était idiot ?
La thèse « insensée »
Le courriel inattaquable
Dès que je parle, je me mets à pleurer !
Repetita… non student ! (Je compte, je recompte mais je n'étudie pas)
Je n'étudie pas, j'écoute les voix
Treize minutes, pas une de plus !
6 - « Suggestions » didactiques pour étudiants de tout âge
Le paradigme classique de l'étude
Si tu veux comprendre, apprends à inventer !
« Apprendre par cœur » versus « utiliser sa mémoire »
Éviter d'éviter tous les examens que la vie nous propose
Le plaisir du savoir
Bibliographie du chercheur
Bibliographie de l'étudiant
Bibliographie de l'anti-étudiant
Préface

L’apprentissage est l’un des thèmes fondamentaux de la psychologie, auquel un nombre considérable d’études, de recherches et de théories de référence a été consacré. Mais force est de constater le paradoxe suivant : les informations concrètes relatives à l’apprentissage optimal sont plutôt rares et la plupart des écrits disponibles se réfèrent principalement à certaines formes d’incapacités, voire de handicap véritable. À l’opposé, depuis plusieurs décennies, nous avons vu fleurir un nombre impressionnant d’ouvrages consacrés au développement personnel (ou mieux encore, à la meilleure façon de « devenir ce que nous voudrions être »), à mi-chemin entre le chamanisme, l’ésotérisme ou encore l’« effet Barnum », du nom du célèbre directeur de cirque américain…
Développer nos capacités d’apprentissage personnelles et parvenir à réaliser nos objectifs, puis découvrir les activités dans lesquelles nous sommes les plus brillants et grâce à cela, nous orienter dans nos choix scolaires et professionnels, apparaît toujours davantage comme une nécessité fondamentale, qui dépasse amplement le simple but d’être un bon étudiant.
Cet ouvrage a pour objectif de montrer comment l’approche stratégique appliquée aux difficultés d’apprentissage permet de dépasser ses limites.
 
Ainsi ces pages proposent-elles une analyse détaillée des difficultés que les étudiants doivent affronter de l’adolescence à l’âge adulte, en considérant les différentes performances qu’exigent des études et des formations ardues.
L’apprentissage est envisagé ici sous la forme d’une véritable habileté au développement, afin d’atteindre l’objectif suivant : comment apprendre sous une forme optimale et comment acquérir les meilleures compétences personnelles. À cette fin, le lecteur trouvera dans cet ouvrage un vaste choix de propositions, d’informations et de conseils lui permettant de dépasser ses blocages et ses difficultés, aussi bien dans ses études théoriques que dans l’acquisition de compétences professionnelles majeures : tout un corpus pour celles et ceux qui affrontent des situations problématiques. Le livre, qui se veut accessible à tous et de lecture agréable, s’adresse non seulement aux spécialistes mais également aux lecteurs adultes et aux parents qui souhaitent aider leurs enfants, ainsi qu’aux étudiants en crise face à une forme d’incapacité à étudier de manière performante et profitable.
Pour conclure cette brève préface, je souhaiterais compléter mon propos par un trait personnel : quiconque désire s’améliorer ne peut faire l’économie du développement de ses propres capacités d’apprentissage. Et pour cela, il convient souvent de faire preuve d’une grande humilité et d’une ténacité sans faille, alors que l’on se sent frustré de ne pas parvenir à tout apprendre, tout de suite. Mais celui qui parvient à garder le cap ressentira tout le plaisir et le bonheur que l’on éprouve lorsque l’on parvient à acquérir un savoir qui nous enrichit et nous élève.
Gregory Bateson, l’un des penseurs les plus influents du XX e  siècle, qui, grâce à ses théories, a profondément marqué l’évolution des sciences modernes, affirmait que la compétence majeure de l’être humain réside dans ses facultés d’« apprendre à apprendre ».
Giorgio Nardone
Centre de Thérapie stratégique d’Arezzo (Toscane), le 18 mars 2013
Introduction

Étudier, une véritable « passion » !
Le plus méconnu des troubles psychologiques relatifs aux blocages de la performance concerne les difficultés d’apprentissage scolaire. On considère généralement que les difficultés scolaires communes ne relèvent pas de la compétence psychologique, à moins qu’elles ne se rattachent directement à une forme de dysfonctionnement neuropsychologique clair 1 .
Dans la culture occidentale, les mauvais résultats scolaires sont généralement considérés comme le résultat d’une absence de motivation, de volonté, d’application ou encore de prédisposition naturelle (c’est-à-dire une absence de capacités, voire de « dons »).
En soutien de cette vision de type « caractéro-cognitif », on trouve la conviction générale qu’un étudiant se doit d’étudier sans plaisir . Pour paraphraser Gregory Bateson (1984), on dira que chaque élève sait qu’étudier se fait dans la douleur, avec peine et par obligation .
Mais les choses se sont-elles toujours passées ainsi ? La réponse est oui, du moins dans la culture occidentale. Dans la Rome antique, les maîtres avaient à leur disposition des instruments bien particuliers pour « inciter » leurs élèves à l’étude. Les étudiants romains apprenaient à coups de férule et de cravache la grammaire, le calcul, la lecture et l’astronomie. Mais le terme latin studium possédait également des significations positives : il était synonyme d’application, de zèle, de soin, de passion et c’est pourquoi il était souvent opposé au terme officium , qui désignait le devoir, l’obligation, le travail. L’étude était donc considérée comme une façon de prendre soin de son esprit. À ce propos, on rappellera la sentence latine suivante : mens sana in corpore sano (« un esprit sain dans un corps sain »).
Cette contradiction historique n’est qu’apparente : elle contient en fait la double signification attribuée depuis toujours à l’étude. D’une part, un véritable chemin de croix, de l’autre, un délice pour l’intellect. Dans cet ouvrage, nous allons nous appliquer à décrire les méthodes psychothérapeutiques capables d’aider celles et ceux (enfants, élèves, étudiants, adultes, professionnels) qui le souhaitent à transformer le devoir d’étudier en plaisir d’étudier 2 .
Force est de constater en premier lieu que les difficultés scolaires s’expriment de tant de manières qu’il semble presque impossible qu’elles puissent toutes relever de blocages de type psychologique. À l’école primaire, on dit d’un enfant qu’il présente des difficultés de concentration, de compréhension ou d’expression ; au collège et au lycée, on évoque une forme de désintérêt ou d’esprit de rébellion typiques des élèves pré-adolescents et adolescents. Enfin, à l’université, on parle d’« incapacité manifeste », laquelle se traduit généralement par un abandon des études.
Au cours de leur vie scolaire, la majorité des élèves vivent quotidiennement avec des difficultés qu’ils parviennent à surmonter. Rencontrer des difficultés dans ses études ne se traduit pas nécessairement par un blocage. Le plus souvent, un regain d’activité et d’effort ou encore un recours au soutien scolaire (pour combler des lacunes antérieures) sont amplement suffisants. Cependant, lorsque ces deux méthodes, simples, banales et ordinaires, ne sont pas efficaces, on peut aller au-devant de difficultés insurmontables se transformant durablement en véritables problèmes 3 . Les exemples sont nombreux : des élèves las et fainéants, qui traînent toute la journée sans jamais étudier ; des étudiants coincés sur des voies de garage, à l’université, pendant des années ; des enfants agités, incapables de participer en classe... Tous ces élèves présentent

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text