96 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Se préparer au grand oral du bac , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
96 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Une méthode de préparation et d'entraînement au Grand oral du baccalauréat, avec des conseils, des astuces ainsi que des exercices corrigés et des podcasts à écouter pour s'exprimer avec aisance devant le jury.

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2023
Nombre de lectures 31
EAN13 9782820813749
Langue Français
Poids de l'ouvrage 31 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0498€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Se préparer auGrandoraldubac
TERMINALE
Une réalisation de
Avec la collaboration de : Glen Grainger Sophie Touzé (la sérénité à l’oral)
AVANT-PROPOS
Cîcéron,De oratore, 55 : « Qu’y a-t-îl d’aussî agréable à l’esprît comme à l’oreîlle qu’un dîscours bîen polî et orné par la sagesse des pensées et le poîds des epressîons ? »
L’épreue îse à amélîorer les capacîtés d’epressîon orale des élèes. L’élocutîon, l’argumentatîon, le charîsme, la maïtrîse de la langue et celle de son corps ; telles sont les aptîtudes requîses. Celles-cî peuent être plus naturelles pour certaîns que pour d’autres. Maîs une bonne prestatîon orale est àla portée de tous, après un entraïnement régulîer et une bonne maïtrîse des dîférentes étapes de l’épreue. Il s’agît surtout de gagner en conîance et d’apprendre à se connaïtre. La préparatîon du contenu de l’épreue eîge la structuratîon de son dîscours, la mémorîsatîon de celuî-cî, et l’antîcîpatîon de l’entretîen. Au-delà de la perormance orale, un jury se rendra bîen compte dela proondeur du traaîl accomplî. Une épreue bîen préparée tout au long de l’année est gage de réussîte, même en cas de stress – et îl y en a nécessaîrement le jour J ! – ou de manque d’aîsance. Enîn, la premîère génératîon à passer cette épreue bénéîcîera d’une certaîne îndulgence de la part du jury, celle-cî ne dîsposant que d’un peu plus d’une année pour se l’approprîer. Cet ourage îse aant tout à préparer au mîeu l’épreue du baccalauréat. Maîs les conseîls générau et les dîférents eercîces bénéîcîeront à tous ceu quî souhaîtent progresser à l’oral, en partîculîer dansle cadre d’eamens ou de concours. Pour qu’un jury, un clîent ou un collaborateur soît conaîncu, dans un cadre plus ou moîns ormel,îl aut maïtrîser des technîques dans l’élaboratîon et la communîcatîon de son propos. Cet ourage se propose de les déelopper, aec des allers-retours systématîques entre la nature précîse de l’épreue,et des astuces d’epressîon orale plus unîerselles.
Complétez os réîsîons du bac sur www.assîstancescolaîre.com : méthodologîe, îches, eercîces, sujets d’annales corrîgés… des outîls gratuîts et efîcaces pour préparer l’eamen.
jeunes diplômés se forment, travaillent et changent la société.
RENDEz-voUS SULemonde.fr/campus et aqchue mrecdi dasnLe Monde
jeunes diplômés se forment, travaillent et changent la société.
RENDEz-voUS SULemonde.fr/campus et ueaqch idmrec snadLe Monde
MANUELS DE MATHÉMATIQUES
Des manuels de mathématiques inédits, conformes aux nouveaux programmes et accessibles à tous. • Une place très importante donnée aux démonstrations, au raisonnement et à la créativité. • De nombreux approfondissements permettant aux élèves ou à leurs professeurs de choisir des thèmes d’étude complémentaires. • Une annexe dédiée à la programmation Python.
Cible : élèves de première et terminale | format : 17 x 24 cm | 272 à 480 pages | 19,50 € à 25,00 €
Retrouvez toutes nos collections pour préparer le baccalauréat sur www.ruedesecoles.com
3
4
SOMMAIRE
Présentation de l’épreuve
Présentation de l’épreuve
Le choix des deux questions
Deux choix à mûrir Les spécialités L’approche interdisciplinaire
La présentation d’une question (5 minutes)
Les parties du discours L’introduction (ou exorde) L’exposition du problème (ou narration) L’argumentation La conclusion (ou péroraison)
L’échange avec le jury
Les objectifs du dialogue Dans le vif du dialogue Revenir sur sa réflexion
Présenter son projet d’orientation (5 minutes)
La pertinence du projet
L’expression orale
Le style oral Conseils de vocabulaire
L’attitude à adopter pendant l’oral
La voix et le corps La mémoire L’appréhension Que faire de son support de préparation ? Le support, un objet théâtral ?
La sérénité à l’oral
Bien dormir : le secret de la réussite ! Connaître son stress pour mieux l’apprivoiser Sans la refuser, sachez maîtriser votre émotivité ! Détendezvous !
Le planning de préparation
Planning de préparation
5
6
9
10 14 18
23
24 26 28 30 33
39
40 42 45
49
50
55
56 60
67
68 71 73 75 77
81
82 84 86 88
93
94
PRÉSENTATION DE L’ÉPREUVE
PRÉSENTATION DE L’ÉPREUVE
5
6
PRÉSENTATION DE L’ÉPREUVE
Présentation de l’épreuve
CoeicIent : 10
Temps de préparatIon : 20 mInutes Temps de passage : 20 mInutes
Une épreuve nouvelle
La réorme du baccalauréat général et technologîque, proposée par le mînîstre de l’Éducatîon natîonale Jean-o Mîchel Blanquer, et entérînée par le décret n 2018-614 du 16 juîllet 2018, donne lîeu à de nombreuses noueau-tés, parmî lesquelles la créatîon d’une épreue orale dîte « Grand oral », en în de classe de termînale. Celle-cî, quî concerne tous les élèes de la sérîe générale (coeî-cîent 10) et des sérîes technologîques (coeîcîent 14), n’eîstaît sous aucune autre orme jusqu’à présent – même sî elle concîde aec la dîsparîtîon des traau personnels encadrés (T.P.E.) de la classe de premîère.
Les objectiFs de l’épreuve
Vous deez être capable deprendre la paroleace à un juryde açon claire et convaincante. Il aut utîlîser lessa-voirs que ous aez acquîs dans os enseîgnements de spécîalîté pour nourrîr unexposé argumentédes ré- et ponses à des questîons dans le cadre d’un entretîen. Vous deez enîn montrer comment ces saoîrs s’înscrîent dans otre projet d’études supérieures, oîre dans un pro-jetproessionnel.
Le déroulement de l’épreuve
L’épreue, d’une durée totale de 20 mînutes, a lîeu deant un jury de deu proesseurs etérîeurs à otre lycée, dont l’un au moîns enseîgne l’une de os deu spécîalîtés. Elle se déroule en troîs temps.
La présentation d’une question (5 minutes)
Au début de l’épreue, ous présentezdeux questionsau jury, înscrîtes sur un document ofîcîel sîgné par os pro-esseurs de spécîalîté. Ces questîons portent sur les deu
enseîgnements de spécîalîté. Vous pouez conceoîr une questîon sur chacun d’entre eu, maîs aussî les aborder de manîère transersale. Elles încarnent chacune unprojetque ous aez construît bîen en amont de l’oral. Leur prîn-cîpe consîste à mettre en lumîère un des grands enjeu du programme de ces enseîgnements. Votre jury choîsît une des deu questîons. Vous dîsposez alors de îngt mînutes de préparatîon pour mettre en ordre os îdées et surtout réalîser un support que ous remettrez au jury sur une euîlle quî ous aura été ournîe au préalable. Ce support, acultatî, ne aît pas l’objet d’une éaluatîon. Votre eposé, d’une durée de cînq mînutes, se aît sans au-cune note. Vous y eplîquez pourquoî ous aez choîsî de préparer cette questîon pendant otre ormatîon, ous la déeloppez et y répondez.
L’échange avec le candidat (10 minutes) Le jury ous înterroge ensuîte aîn que ousprécisiez et approondissiezpensée. Les questîons sont suscep- otre tîbles de porter sur n’împorte quelle entrée du programme de os enseîgnements de spécîalîté. Sont alors testées la solidité de vos connaissanceset oscapacités argumen-tatives. Sî la questîon choîsîe est adossée à une spécîalîté de langue îante, chacun des deu premîers temps de l’épreue peut se dérouler dans la langue concernée, selon otre choî.
L’échange sur le projet d’orientation du candidat (5 minutes)
Dans la contînuîté de l’échange précédent, le jury ous în-îte ensuîte à eplîquer en quoî la questîon traîtée éclaîre otre projet depoursuite d’études, oîre otreprojet pro-essionnel. Vous eposez les dîférentes étapes de la ma-turatîon de otre projet (rencontres, engagements, stages, mobîlîté înternatîonale, întérêt pour les enseîgnements
communs, choî de ses spécîalîtés, etc.) et la manîère dont ous souhaîtez le mener après le baccalauréat. Le jury mesure otre capacîté à conduîre et eprîmerune rélexion personnelle témoîgnant de otrecuriosité intel-lectuelleet otre aptîtude àexprimer vos motivations. Votre eposé de cînq mînutes s’efectue debout. Pour les deuîème et troîsîème temps de l’épreue, ous aez le choî entre ous asseoîr et rester debout.
Évaluation de l’épreuve Cînq crîtères sont alorîsés : • Qualîtéoralede l’épreue : le propos doît être claîr, l’e-pressîon précîse et élégante. • Qualîté de laprise de parole en continu : le rythme, le ton et la oî doîent être maïtrîsés sur des temps de pa-role longs. • Qualîté desconnaissances: elles doîent être solîdes, et des lîens claîrs et pertînents doîent être tîssés entre les dîférents champs de saoîrs, notamment entre les ma-tîères. • Qualîté del’interactionle dîalogue doît être luîde et : équîlîbré, aec une prîse en compte attentîe des ques-tîons posées et une autonomîe dans la parole. • Qualîté et constructîon del’argumentationelle doît : être logîque, conaîncante, maîs aussî traersée par un esprît crîtîque.
Un oral Formel
Cette nouelle épreue orale comporte desétapes codi-iées, à respecter scrupuleusement. L’attîtude et la commu-nîcatîon occupent une place majeure dans l’éaluatîon. Quand ous arrîez en termînale, ous aez déjà sûrement passé au moîns deu épreues orales ormelles : l’hîstoîre des arts pour le breet des collèges en troîsîème, et l’épreue orale de rançaîs en premîère. Maîs sî dans les deu cas l’e-pressîîté, le charîsme et la communîcatîon jouent un rôle
Ralph Waldo Emerson.
PRÉSENTATION DE L’ÉPREUVE
non néglîgeable, îl est possîble d’obtenîr une très bonne note grâce au seul contenu de otre eposé et de os échanges. Un ton monotone, un regard uyant et une attîtude de replî sur soî ne sont pas sanctîonnés séèrement, surtout sî les connaîssances sont précîses et complètes. Le Grand oral, luî, met daantage l’accent surla prestation elle-même, donc sur laorme. Conçu comme une épreue spécîîque, îl ne se réduît pas à une réplîque des épreues écrîtes de os enseîgnements de spécîalîté.
Les connaissances
L’épreue nécessîte-t-elle pour autant moîns de connaîs-sances ? Certaînement pas ! Et ce, pour troîs raîsons. D’abord, l’eposé de cînq mînutes doît être nourrî de sa-oîrs précîs et claîrement eprîmés. Toute hésîtatîon dans les connaîssances rend l’eposé bancal. Il en a de même pour la dernîère partîe de l’épreue, où ous assocîez la questîon traîtée à un projet personnel. Il est îndîspensable d’aoîr les îdées claîres pour établîr un lîen pertînent aec otre pour-suîte d’études ou os aspîratîons proessîonnelles. L’entretîen de dî mînutes peut ous conduîre non seule-ment à approondîr otre eposé, maîs aussî à répondre à des questîons portant sur le programme de os spécîalîtés. Dans les deu cas, seules les connaîssances peuent réelle-ment ous enîr en aîde. La solîdîté des connaîssances contrîbue grandement à la conîance en soî dans l’epressîon orale. Maïtrîser son sujet et saoîr l’eplîquer à autruî permettent de gagner sînon en charîsme, du moîns en orce de conîctîon.
Le support Même sî le tete ofîcîel en rend l’utîlîsatîon acultatîe, îl sera îement conseîllé d’utîlîser le support pour : • écrîre certaîns noms propres ; • aîre un schéma, un graphîque… ; • écrîre les deu partîes du plan de son eposé.
Ralph Waldo Emerson,La Confiance en soi(1841) Dans cet essai, le grand philosophe américain Ralph Waldo Emerson (1803-1882) associe la coniance en soi à l’épanouissement personnel et à l’anticonormisme. « Aie coniance en toi : chaque cœur vibre à cette corde de er », conseille-t-il, près de deux siècles avant l’apparition des coaches de vie. Prendre coniance en soi, c’est s’exprimer avec ses propres mots, ses propres idées et ses propres aspirations, quels que soient les cadres imposés et les jugements de la part d’autrui. « N’allez pas là où le chemin vous mène. Allez là où il n’y a pas encore de chemin et laissez une nouvelle trace. » Certes, l’épreuve dessine un cadre auquel il aut se conormer. Mais ses modalités vous invitent à ormuler une compréhension intelligente et subjective du monde, à travers les spécialités que vous avez suivies, mais aussi vos projets d’avenir. Une préparation sérieuse à l’épreuve contribue ainsi à vous afirmer.
7
8
PRÉSENTATION DE L’ÉPREUVE
Pendant les îngt mînutes de préparatîon, plutôt que de sîm-plement médîter, autant eploîter ce support. Il permettra d’or-ganîser otre esprît, et, sî ous êtes peu à l’aîse à l’oral – malgré la préparatîon et l’entraïnement –, de guîder otre jury. Eercez-ous à conceoîr des supports, aîn qu’îls soîent bîen présentables le jour J. Maîs îl ne aut pas trop en mettre : îl seraît dommage de ne pas pouoîr aîre réérence à tout le support pendant l’eposé. Cela donneraît l’împressîon d’aoîr mal eploîté son temps de parole.
Une préparation enrichissante
Au-delà de l’obtentîon d’une bonne note – objectî tout à aît louable ! – la préparatîon sérîeuse à cette épreue constî-tue une occasîon pour : • étofer son ocabulaîre général et technîque ; • gagner en aîsance à l’oral ; • mettre un pîed dans l’après-bac ; • assocîer connaîssances précîses et perspectîes personnelles. Autant aîre d’une pîerre deu coups et, tout en se préparant pour un eamen împortant, déelopper des compétences dont ous tîrerez proît à court terme.
La prise de risque
L’épreue ous encourage à oser ous lîrer pour îre le plaîsîr de l’oral. Un tel plaîsîr peut aller de paîr aec du stress, que subîssent même les orateurs les plus cheronnés. Maîs pour accéder à un tel plaîsîr, îl aut enrayer l’angoîsse de com-mettre des maladresses ou de se tromper. L’art de parler en publîc – que ce soît deant un jury de deu per-sonnes ou une assemblée plus large – reîent à rendre conaîn-cant, par otre engagement, ce dont ous êtes conaîncu.
Planning → En premîère et en termînale : éaluatîons communes. → En premîère : épreues de rançaîs écrîte et orale. → En termînale : épreues écrîtes de spécîalîtés à la în du moîs de mars, épreues de phîlosophîe et Grand oral à la în du moîs de juîn.
Coeficients → Éaluatîons communes en enseîgnement scîentîîque, hîstoîre-géographîe, langue îante A, langue îante B, EPS et spécîalîté suîîe en premîère unîquement : coefîcîent 5 pour chaque matîère. → Bulletîns scolaîres (de premîère et de termînale) : coefîcîent 10. → Françaîs : coefîcîent 10. → Phîlosophîe : coefîcîent 8. → Enseîgnements de spécîalîté : coefîcîent 16 pour chaque enseîgnement. → Grand oral : coefîcîent 10.
Les prémices du baccalauréat Depuis sa création par le décret organique du 17 mars 1808, dont Napoléon est à l’origine, le baccalauréat a connu des évolutions considérables. De 32 bacheliers lors de la première session en 1809, puis 656 en 1810, à 665 927 en 2019, le baccalauréat concerne une part de plus en plus importante de la population. Si son prestige n’est plus le même, il n’en demeure pas moins la porte d’entrée indispensable dans l’enseignement supérieur. Lors des trente et une premières sessions, l’examen du baccalauréat était unique et quasi exclusivement oral. Les épreuves des diférentes matières consistaient surtout en une explication de texte, qui aboutissait à une conversation libre avec le jury, pour apprécier la valeur du candidat. L’épreuve renoue donc d’une certaine açon avec les principes ondateurs du baccalauréat. Les dix minutes d’échange du candidat avec le jury rappellent en efet les interrogations des tout premiers bacheliers. Ils étaient évalués sur leurs connaissances, qui devaient être précises et approondies, mais aussi sur leur aculté d’expression, d’argumentation et de dialogue. Il allut la réorme du ministre de l’Instruction publique, Victor Cousin, par le décret du 14 juillet 1840, pour qu’une épreuve écrite voie réellement le jour : une version latine. Mais toutes les autres épreuves étaient encore orales. e Ce n’est que progressivement jusqu’auXXsiècle que le baccalauréat, en se diversiiant et en s’enrichissant, prit une tournure majoritairement écrite.
LE CHOIX DES DEUX QUESTIONS
LE CHOIX DES DEUX QUESTIONS
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text