49 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
49 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description



"Avec le vendredi 13 novembre 2015, le citoyen occidental a compris que la guerre était ailleurs que sur son écran de tablette ou de smartphone, qu'il lui suffisait d'ouvrir la fenêtre ou de marcher dans la rue pour se retrouver sur un théâtre d'opérations. Chacun a compris qu'il était en première ligne, cette fois-ci et la prochaine. Lui, le civil, pas formé et peu informé..."



Depuis, on nous exhorte à la vigilance mais nous souhaitons tous reprendre une vie normale, dépasser notre angoisse et notre peur à l'idée de se retrouver en terrasse ou dans un train bondé... Mais comment faire ? Que faire si ça recommence ? Autant de questions qui demandent réponses et conseils que vous trouverez dans ce livre.




"Le mérite du livre d'Olivier et Raphaël Saint-Vincent est d'apporter des réponses concrètes accessibles à tous en considérant les situations dans leur ensemble, depuis la préparation en amont à la confrontation hypothétique avec un ou plusieurs adversaires jusqu'à la défense, légitime et strictement nécessaire, lors de l'agression, en passant par les tactiques d'évitement, de dissuasion, de diversion ou d'anticipation."

Colonel (C.R.) Gérard CHAPUT






Avant-propos

Préface

Entretien

Témoignages



VIVRE AVEC L’ACTE TERRORISTE

 La vigilance citoyenne

 Ne pas avoir peur : la notion de citoyen

 Ne pas laisser faire

 Ne pas se laisser emporter par ses émotions

 La vigilance en état d’urgence

 Savoir voir

 Savoir se (dé)placer

 Savoir prévenir

 La vigilance par la préparation

 La préparation physique

 La préparation mentale

 La formation aux premiers secours



SURVIVRE À UNE ATTAQUE TERRORISTE

 Réagir à un attentat moderne

 Les types d’attentat

 Profil de l’ASE à la française

 Principes de réaction immédiate à l’ASE : le SEA

 Aller de l’abri à la zone sûreté

 S’abriter

 S’échapper

 Se mettre en lieu sûr

 Les bienfaits du yoga

 Évacuer le stress en quelques minutes

 Stopper le flot des pensées et retrouver l’état de calme

 Attendre l’arrivée des forces d’intervention

 Donner l’alerte

 Porter secours

 Lutter au corps-à-corps



REVIVRE APRÈS UN ATTENTAT

 Assister les forces régaliennes

 Les forces d’intervention

 Les secours d’urgence

 La police judiciaire

 Suivre les soins post-traumatiques

 Témoignage de l’horreur

 Les professionnels

 L’entourage

 Les médias



Postface

Adresses utiles

L’Association française des Victimes du Terrorisme


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 janvier 2016
Nombre de lectures 1
EAN13 9782212419955
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0150€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Réflexes, gestes et attitudes qui sauvent
« Avec le vendredi 13 novembre 2015, le citoyen occidental a compris que la guerre était ailleurs que sur son écran de tablette ou de smartphone, qu’il lui suffisait d’ouvrir la fenêtre ou de marcher dans la rue pour se retrouver sur un théâtre d’opérations. Chacun a compris qu’il était en première ligne, cette fois-ci et la prochaine. Lui, le civil, pas formé et peu informé… »
Depuis, on nous exhorte à la vigilance mais nous souhaitons tous reprendre une vie normale, dépasser notre angoisse et notre peur à l’idée de se retrouver en terrasse ou dans un train bondé… Mais comment faire ? Que faire si ça recommence ?
Autant de questions qui demandent réponses et conseils que vous trouverez dans ce livre.
Le mérite du livre d’Olivier et Raphaël Saint-Vincent est d’apporter des réponses concrètes accessibles à tous en considérant les situations dans leur ensemble, depuis la préparation en amont à la confrontation hypothétique avec un ou plusieurs adversaires jusqu’à la défense, légitime et strictement nécessaire, lors de l’agression, en passant par les tactiques d’évitement, de dissuasion, de diversion ou d’anticipation. – Colonel (C.R.) Gérard CHAPUT
Olivier et Raphaël Saint-Vincent sont chargés de la prévention du risque terroriste au sein de l’Union des Sociétés d’Éducation Physique et de Préparation Militaire (USEPPM).
Droits entièrement reversés à

S’échapper, se cacher, alerter
Après les attentats du 13 novembre 2015, le Premier ministre a souhaité favoriser la mobilisation des citoyens eux-mêmes : le 3 décembre 2015, l’ affiche « Réagir en cas d’attaque terroriste » est publiée sur le site du gouvernement et ses autres supports web. C’est le lancement d’une campagne de communication sans précédent qui a pour objectif de sensibiliser chacun d’entre nous, au risque auquel il pourrait être confronté, en lui inculquant des réflexes simples destinés à le protéger et à sauver des vies : s’échapper, se cacher, alerter.
Conçue sous la direction du Service d’Information du Gouvernement (SIG), l’affiche donne au citoyen, non seulement, une méthode tactique en trois étapes mais lui rappelle aussi les règles élémentaires en matière de vigilance : repérer les issues de secours, signaler un comportement suspect sans colporter de rumeurs… La prévention reste la meilleure façon de déjouer une attaque terroriste et de sauver des vies.
La méthode « S’échapper, Se cacher, Alerter », recommande des actions simples et concrètes. Certains gestes relèvent du bon sens, d’autres ne sont pas toujours connus ou évidents. Mais tous contribuent à l’assimilation de réflexes qui peuvent sauver. La première réaction doit toujours être l’évasion. Dans l’hypothèse où s’échapper n’est pas possible, il faut chercher un abri où se cacher. Et une fois en sûreté, il faut alerter les forces de l’ordre et attendre les secours d’urgence.
Pour établir cette méthodologie d’actions, les termes et les illustrations ont été soigneusement réfléchis et choisis sur le modèle des consignes de sécurité à bord des avions de ligne : les codes visuels de l’affiche concentrent l’attention du lecteur sur les comportements salvateurs. Cela permet notamment d’éviter les effets anxiogènes. Dès lors, ces consignes citoyennes apparaissent comme la première pierre d’une ère nouvelle où la « culture de la sécurité » incombe à chacun d’entre nous.
Olivier et Raphaël Saint-Vincent
Vivre avec la menace terroriste
Réflexes, gestes et attitudes qui sauvent
Groupe Eyrolles 61, bd Saint-Germain 75240 Paris Cedex 05
www.editions-eyrolles.com
Suivi éditorial : Thierry Heuninck
En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans l’autorisation de l’Éditeur ou du Centre Français d’exploitation du droit de copie, 20, rue des Grands Augustins, 75006 Paris.
Groupe Eyrolles, 2016 ISBN : 978-2-212-56467-9

À la mémoire de toutes les victimes des attentats en France mais aussi en l’honneur de tous les anonymes, simples citoyens ou sauveteurs professionnels, qui ont porté secours aux blessés de ces attaques terroristes.

Quelque chose nous incombe. Ces innombrables morts, ces massacrés, ces torturés, ces piétinés, ces offensés sont notre affaire à nous.
V LADIMIR J ANKÉLÉVITCH , L’imprescriptible.
AVANT-PROPOS
Avec le vendredi 13 novembre 2015, marqué à jamais par les « événements » meurtriers de Paris et de Saint-Denis, le citoyen occidental a compris que la guerre était ailleurs que sur son écran de tablette ou de smartphone, qu’il lui suffisait d’ouvrir la fenêtre ou de marcher dans la rue pour se retrouver sur un théâtre d’opérations. Chacun a compris qu’il était en première ligne, cette fois-ci et la prochaine. Lui, le civil, pas formé et peu informé…
Alors, que faire en cas de nouvelles attaques terroristes ? C’est précisément à cette question que ce petit livre a l’ambition de répondre. Cela dit, répondre est difficile (y a-t-il au demeurant une question plus cruciale que : comment survivre à l’horreur ?). Répondre ne veut pas dire donner des recettes infaillibles pour éviter de succomber à un attentat. C’est plutôt : comment vivre avec ce risque ? Ou mieux : comment ne pas arrêter de vivre en dépit de cette odieuse menace ?
Bien sûr, spontanément, des citoyens – pour beaucoup des administrés du 11 e arrondissement de Paris qui n’a pas été épargné ces derniers mois par les attentats perpétrés sur le territoire national – ont décidé de continuer à vivre et à consommer normalement. Recommencer à vivre « comme avant » (le 13 novembre) est une maxime qui doit impérativement être accompagnée d’un principe de précaution élémentaire : vivre comme avant en sachant que cela peut arriver à nouveau.
Mourir ne s’apprend pas. Et l’objet de ce petit guide pratique n’est évidemment pas de s’y préparer mais nous voulons aider le citoyen (pour ne pas dire nous aider nous-même), à faire face.
Chaque époque de l’histoire contient son lot de malheurs et de tragédies. Et ces holocaustes, récents sur notre territoire, imprévisibles et aléatoires mais dont on sait qu’ils se sont déjà produits et qu’ils se reproduiront, sont nos camps d’extermination à nous, nos pendaisons de Tulle, notre massacre d’Ouradour.
Il ne faut pas avoir peur. Tout le monde l’a dit, tout de suite, en boucle, sur les réseaux sociaux et sur les antennes des chaînes d’information. Mais personne n’a dit pourquoi, ni comment ne pas avoir peur. C’est ce que nous souhaiterions et essaierons de partager avec vous dans ce livre.
O LIVIER et R APHAËL S AINT -V INCENT
PRÉFACE
7 janvier 2015 - 13 novembre 2015. Deux dates à jamais unies dans notre inconscient collectif.
L’attentat du 7 janvier 2015 fut un véritable séisme dans le pays. Le bruit des balles a résonné tel un coup de tonnerre dans Paris, dans toute la France et même bien au-delà de nos frontières. Les terroristes ont visé des journalistes engagés. Des combattants au stylo en première ligne. Ils sont tombés sous les balles d’un ennemi imprévisible et impitoyable.
Le peuple, un instant abasourdi, s’est levé en masse pour dire : « Je suis Charlie », sans forcément trop comprendre l’avenir de ce qui était en jeu dans ce drame, sans prendre la juste mesure de ses impacts, sans évaluer pleinement les risques à venir liés à cet attentat.
Le rassemblement national, populaire fut une réponse émotionnelle collective de soutien aux journalistes. Chacun voulait exprimer son attachement à la liberté de la presse ; chaque cri s’élevait pour dire « plus jamais ça ». Et la vie a repris son cours.
Le 13 novembre au soir, dans la douceur d’un automne qui se prolongeait, c’est le peuple des anonymes, des innocents qui a été visé. C’est la nation qui a été mise en joue. Les images sur nos télévisions ont permis à chacun de s’identifier aux victimes. Nous aurions pu être à leur place. Chaque citoyen a pu s’identifier aux victimes. Qu’aurais-je fait à leur place ?
C’est dans un violent fracas que s’est effrondré

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text