186 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
186 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Bribes de vérité sur les années de plomb. Autour de la liberté d'expression au Maroc.Abdelfettah Fakihani est journaliste depuis 1990. Il a été emprisonné pour délit d'opinion une première fois de mars 1972 à août 1973, puis de 1975 à 1989. Au-delà de son témoignage sur son incarcération, il nous livre sa vision du militantisme avant, pendant et après sa détention. Il pose les questions de la fragile liberté d'expression et de l'option démocratique au Maroc.Cet ouvrage enrichit les publications précédentes concernant ces mêmes années, car il donne aussi à réfléchir sur la problématique des prisonniers une fois libérés.Un témoignage stupéfiant sur les années d'emprisonnement et de reconstruction d'un journaliste militant !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 décembre 2016
Nombre de lectures 6
EAN13 9789954419281
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0400€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Abdelfettah Fakihani
Le couloir Bribes de vérité sur les années de plomb
Le couloir
Bribes de vérité sur les années de plomb
ISBN 9954-419-28-4 – Dépôt légal 2005/1046
© Tarik Éditions, 2005 321, route d’El Jadida – 20100 Casablanca - Maroc
Du fond du cœur, à tous ceux et celles qui, au Maroc ou à l’étranger, m’ont apporté leur soutien
Préface
Quinze ans après avoir fini de purger une très longue peine de prison pour « complot et atteinte à la sûreté de l’Etat », Abdelfettah Fakihani s’est enfin décidé à écrire. Depuis la disparition de Hassan II, les témoignages d’anciens détenus politiques se sont multipliés. Ils ont permis aux Marocains de mieux connaître, à défaut de le découvrir, l’appareil répressif mis en place dès le début des années soixante par le général Oufkir et perfectionné plus tard par le général Dlimi et un certain nombre d’autres tortionnaires plus ou moins gradés. Le Couloir, en référence au couloir central de la prison de Kénitra si tristement connue des anciens détenus politiques marocains, apporte, lui aussi, son lot d’atrocités et d’horreurs commises par quelques sadiques que la justice marocaine continue à honteusement ignorer. Mais, aussi émouvants soient-ils, ce ne sont pas ces rap-pels hélas tristement banaux qui retiennent d’abord l’attention de ce texte très riche. Ce qui fait, sans conteste, la singulari-té duCouloir, ce sont le courage, la lucidité et l’honnêteté de l’auteur. L’évocation de ces moments tragiques où, soumis à des tortures abominables, il finit par lâcher l’adresse de trois ca-marades cachés, est particulièrement poignante. « À certains moments, j’ai parlé (…) meurtri, défait, la mort dans l’âme ».
- 7 -
Le couloir
L’arrestation de ses compagnons de lutte est « une blessure qui ne sera pas cicatrisée ». Jamais avares de vilenies, ses bourreaux placent près de lui dans un fourgon de police l’un des trois camarades : « Je n’ai jamais vécu pareille humilia-tion », souligne A. Fakihani qui rappelle, avec un sens aigu de l’autodérision, qu’il fut l’auteur d’une petite brochure sur la résistance à la torture… Les Marocaines trouvent aussi leur vraie place dans ce texte qui ne tourne pas autour du pot. Les militantes d’abord : « Doublement courageuses (…) parce qu’elles devaient faire face à une police d’hommes dans un pays de longue tradition féodale. Elles ont peut-être plus souffert que les hommes par-ce qu’elles ont vu leur identité de femmes totalement niée », écrit Abdelfettah Fakihani. Les mères, les sœurs, les épouses ensuite. Contraint de divorcer de sa jeune épouse, Zhor, à la suite d’une décision en ce sens de son organisation, l’auteur raconte qu’il a « éclaté en sanglots » avant d’ajouter, pudique : « Je quittais le royaume de l’amour et commençais mes pas dans un monde trop strict, trop sec, trop cloisonné ». Mais au-delà de cette franchise inhabituelle sur les rap-ports difficiles entre vie privée et militantisme, ce sont surtout les réflexions sur l’échec du mouvement révolutionnaire ma-rocain qui retiennent l’attention. Pourquoi avoir vécu « cachés, harcelés, poursuivis, n’ayant pour provisions que vos grands rêves, vos incommensurables songes d’égalité, de liberté et de ce que toutes les révolutions ont confectionné en guise de valeurs locales et universelles », s’interroge et demande à ses anciens camarades Fakihani. « Pourquoi tout cela ? Par simple générosité d’âme et pour le bien du peuple ? N’étiez-vous pas trop ambitieux ? » L’auteur ouvre des pistes, apporte des débuts de réponse, cherche toujours à comprendre l’évolution et les blocages de la société où il vit. Le peuple marocain était-
- 8 -
il prêt à accueillir la doctrine marxiste-léniniste ? Pourquoi ne s’est-on pas interrogé sur le contenu de cette dernière ? La répression féroce n’aurait sans doute pas suffi à mettre à genoux la gauche et l’extrême gauche marocaines. Hassan II a su, au meilleur moment, au milieu des années soixante-dix, utiliser intelligemment la carte mythique du Sa-hara pour remonter la pente et briser pour longtemps toute opposition interne. Abdelfettah Fakihani en a pris acte et a cessé depuis longtemps de rêver. Si cela n’avait pas été le cas, les visites d’intimidation, depuis sa sortie de prison en 1989, de quelques sbires d’un régime, qui n’oublie rien, lui auraient de toute façon ouvert les yeux une fois pour toutes. Mais le texte, courageux et pénétrant, qu’il nous livre montre que l’adulte d’aujourd’hui n’est pas foncièrement différent du militant d’hier. Honnête homme, poète, parfois égaré dans un monde dur et diffi-cile, Abdelfettah, mon ami, nous invite à l’optimisme quant à l’avenir du Maroc, rien ni personne n’ayant pu briser cette âme généreuse.
- 9 -
Ignace Dalle
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text