3 pages
Français

INVENTAIRE : REPONSES DU RESEAU SUITE AUX ...

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
3 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

6 mai 2011 – C:\Documents and Settings\sanlavillena\Bureau\Retours RNDH-Inventaire.doc. Page 1 sur 3. INVENTAIRE : REPONSES DU RESEAU SUITE ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 15
Langue Français

Extrait

C:\Documents and Settings\sanlavillena\Bureau\Retours RNDH-Inventaire.doc
Page 1 sur 3
I
NVENTAIRE
:
R
EPONSES DU RESEAU SUITE AUX DISPARITIONS DE LIVRES AU
CDI
Message envoyé au RNDH le 6 mai 2011 :
Bonjour à tous,
J'ai terminé ce matin le bilan de mon inventaire(je n'ai ni portique anti-vol, ni aucune autre protection, si ce n'est
ma présence) :
Entre juillet 2010 et mai 2011, 84 livres ont disparu sur 1912 références, soit une perte financière estimée à
1853,53€.
Cela fait 2 années consécutives que le bilan est si élevé.
Mes questions sont les suivantes :
- Avez-vous constaté une telle hausse de disparition d'ouvrages dans vos centres, ces dernières années ?
- Pouvez-vous me communiquer vos derniers chiffres d'inventaire, afin que je puisse évaluer la "gravité" de ma
situation ?
Je vous remercie d'avance pour vos réponses,
Valérie COUDERC
Documentaliste
IFSI - IFAS
rue Marceau 49400 Saumur
tél : 02-41-40-14-61
documentaliste.ifsi@ch-saumur.fr
Réponses :
Bonjour
Pour ce qui concerne le CDE, les pertes sont beaucoup moins importantes, sans doute parce que nous avons
un portique antivol.
Il y a à peu près une vingtaine de livres (sur 6800) qui disparaissent chaque année. Le chiffre est toujours plus
élevé juste après l’inventaire mais nous finissons par remettre la main sur la majorité des ouvrages.
Financièrement parlant, nous perdons autour de 200€/an.
Effectivement, vos pertes sont élevées, l’absence de portail antivol n’y étant sans doute pas étranger.
J’espère que vous trouverez une solution à ce problème.
Cordialement
Bonjour,
A mon arrivée dans le service, j'ai effectué un inventaire ( il n'avait jamais été fait) : bilan, plus de 50% de livres
"perdus".
Nous avons alors équipé le CDI d'un portique antivol et instauré le prêt informatisé avec un système de lettre de
retard depuis 1 ans 1/2. Les résultats sont depuis très différents avec moins de 1% de perte ( 2 ou 3 livres
"perdus" par an).
Bon week-end,
Bonjour
C:\Documents and Settings\sanlavillena\Bureau\Retours RNDH-Inventaire.doc
Page 2 sur 3
Je suis contente que vous abordez ce problème et je serai très intéressée par la synthèse de réponses
Nous concernant : en 2009 : 60 ouvrages disparus, en 2010 : 72 ouvrages
Comme dans votre cas, pas de portique anti-vol; nous essayons de responsabiliser les lecteurs
Cordialement,
Bonjour,
Mon dernier inventaire remonte à juillet 2010 (je ferai le prochain en juillet 2011).
Voici les chiffres enregistrés :
Entre juillet 2009 et juillet 2010, 15 livres ont disparus de mon inventaire (sur 2150 références, soit moins de
1%), soit une perte d’environ 300€.
Ces chiffres sont sensiblement les mêmes d’une année sur l’autre.
Je n’ai pas enregistré d’augmentation des disparitions d’ouvrages.
Nous n’avons pas de portique anti-vol et ce serait trop onéreux pour notre IFSI. Je suis seule pour surveiller le
centre de documentation.
Espérant avoir répondu à votre demande, recevez mes respectueuses salutations.
Bonjour,
Effectivement, c’est énorme, et vu le coût financier, cela devrait inciter vos supérieurs à mettre en place un
système antivol.
Le centre de doc. se trouve au coeur d’un hôpital depuis 1999, où circulent patients, visiteurs, personnel
hospitalier, étudiants et enseignants (aucune sécurité, sauf la présence du personnel).
La moyenne des pertes sur 10 ans est de 4 ouvrages par an.
Auparavant, il se trouvait au coeur de l’Institut régional de formation aux carrières de santé : entre 10 et 15
ouvrages perdus par an.
Bon courage.
Cordialement,
Bonjour.
Nous n’avons pas de portique anti-vol, mais au niveau des livres empruntables (1800 environ) nous
n’enregistrons que 4 à 5 disparitions (ou non retours) par an. Nous avons un suivi très rigoureux des emprunts
avec des relances hebdomadaires systématiques. Quelques revues et mémoires, (qui ne sont pas
empruntables), disparaissent aussi (4 à 5 également par an)
Bonne journée
Bonjour,
je commence cette semaine l'inventaire, je vous dirai ce que cela donne à la fin.
je suis dans le même cas que vous à savoir ma présence dans la bibliothèque.
après l'inventaire de l'année dernière il manquait 15 livres.
comparé aux autres années (en 2005 -100 disparitions; en 2006 -80 disparitions; en 2007 -70 disparitions; en
2008 -50 disparitions: en 2009 -45 disparitions.) j'étais plutôt satisfaite même si on est toujours en colère que
des ouvrages disparaissent.
si je fais une estimation de 20€ par livre, j'en suis à 9200€ de perte !!!
Je dis et répète aux étudiants de faire attention quand ils prennent des livres, de venir les faire enregistrer
même si ce n'est que pour quelques minutes.
A dans quelques jours pour le résultat de l'inventaire 2011 !
C:\Documents and Settings\sanlavillena\Bureau\Retours RNDH-Inventaire.doc
Page 3 sur 3
Bonjour,
J'ai fini l'inventaire, cette année, il manque 23 livres et en général des livres récents.
Bonne journée
Bonjour,
Je suis confrontée au même problème que vous-même si c’est un peu moins catastrophique. Nous avons fait
l’inventaire 2008-2011 et nous sommes à 60 livres disparus environ par an (nous avons environ 2.500 livres).
C’est énorme. Je pense qu’il y a plusieurs raisons :
Du flottement pendant 1 an-1 an et demi où un certain laxisme s’est installé par un manque de rigueur (ce
n’est pas une critique mais un constat) et un non remplacement de mon temps partiel pendant 9 mois où les
livres disparaissaient les jours où je n’étais pas là !
Un CDI très utilisé et une seule personne présente : difficile de faire de la gestion de projet, de la gestion
documentaire, et de la surveillance pure et dure
Une évolution du profil des étudiants et des difficultés pour rentrer dans un cadre
Peu de solutions me sont proposées… le portique antivol sera envisagé lorsque nous serons dans des
nouveaux locaux (dans 4-5 ans ….), pas de place pour des casiers… Bref, on me dit que c’est inhérent à
l’institution et qu’il faut faire avec (et surtout ne pas mal le vivre).
Néanmoins, je fais défiler un message sur le panneau lumineux de l’école et j’indique qu’il est urgent de
ramener les livres non enregistrés. Ça marche un peu : 5-6 livres sont revenus.
Voilà, pour la question des disparitions de livres. Honnêtement, à part le portique antivol, je ne vois pas ce qui
peut être apporté comme réponses.
Avez-vous eu d’autres retours de CDI sur cette question ?
Cordialement,
Bonjour Valérie,
La réponse va être rapide, car nous ne faisons pas d’inventaire.
Nous constatons régulièrement des « disparitions », mais on n’a pas chiffré…
Désolées de ne pas pouvoir te donner plus d’éléments,
Bonne journée,
Coucou,
J'ai retrouvé le document donc entre 1998 et 2007, 1 141 ouvrages avaient disparus ce qui représentait 14% du
fonds.
Nous attendons 3 ans avant de les effacer de la base, car il arrive que l'on retrouve des livres à la fin du cursus
des IFSI.
Peut être moins de perte car depuis 1 an nous avons un système antivol.
Bon courage
Cordialement
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text