6 pages
Français

Etude Thalys IFOP : Mobiles, les Européens ?

-

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement
6 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement

Description

Communiqué de presse Paris, 5 septembre 2013 ETUDE THALYS / IFOP ETUDE THALYS-IFOP Mobiles, les Européens ? Pour la rentrée, une enquête Thalys-Ifop conduite sur les 4 pays Thalys (la France, l’Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas) fait le point sur la mobilité internationale. Qui voyage ? Comment ? Parce que le train, par effet « loupe », offre un point de vue unique sur la société, Thalys s’est aussi intéressé aux pratiques des voyageurs à bord des trains européens. Un éclairage intéressant sur nos modes de vie et notre culture. En quelques mots :  Les professionnels allemands sont de loin les plus mobiles à l’international (41%)  et les Français sont à la traîne (23%).  Le livre et la presse papier ont encore de beaux jours devant eux : la lecture reste l’activité préférée en train (83% pour les journaux et les magazines, 75% pour les livres),  mais, changement de société notable, plus d’une personne sur deux y joue désormais aux jeux électroniques (57%) !  Rêveurs les Européens ? 82% profitent encore avant tout d’un voyage en train pour rêver et faire une pause  mais ça ne les empêche pas d’être de véritables work-addicts : 33% des actifs interrogés travaillent en train même dans le cadre de leurs loisirs !  Les professionnels allemands et néerlandais sont les champions de la Classe Affaire en avion (23%)  tandis que les Français restent attachés à la première classe en train (33%).

Informations

Publié par
Publié le 05 septembre 2013
Nombre de lectures 197
Langue Français

Extrait

Communiqué de presse
Paris, 5 septembre 2013

ETUDE THALYS / IFOP


ETUDE THALYS-IFOP
Mobiles, les Européens ?

Pour la rentrée, une enquête Thalys-Ifop conduite sur les 4 pays Thalys (la France, l’Allemagne,
la Belgique et les Pays-Bas) fait le point sur la mobilité internationale. Qui voyage ? Comment ?

Parce que le train, par effet « loupe », offre un point de vue unique sur la société,
Thalys s’est aussi intéressé aux pratiques des voyageurs à bord des trains européens.
Un éclairage intéressant sur nos modes de vie et notre culture.

En quelques mots :

 Les professionnels allemands sont de loin les plus mobiles à l’international (41%)
 et les Français sont à la traîne (23%).

 Le livre et la presse papier ont encore de beaux jours devant eux : la lecture reste l’activité préférée en
train (83% pour les journaux et les magazines, 75% pour les livres),
 mais, changement de société notable, plus d’une personne sur deux y joue désormais aux jeux
électroniques (57%) !

 Rêveurs les Européens ? 82% profitent encore avant tout d’un voyage en train pour rêver et faire une pause
 mais ça ne les empêche pas d’être de véritables work-addicts : 33% des actifs interrogés travaillent
en train même dans le cadre de leurs loisirs !

 Les professionnels allemands et néerlandais sont les champions de la Classe Affaire en avion (23%)
 tandis que les Français restent attachés à la première classe en train (33%).

 Dans tous les pays, Classe Affaire (avion) et première classe (train) sont des affaires d’hommes
 l’écart avec les femmes (respectivement 25% contre 15% pour l’avion et 31% contre 25% pour le train)
est uniformément saisissant.

 Français et Allemands se rejoignent sur un point : leur goût pour le train à grande vitesse
(respectivement 38% et 37%)  les Néerlandais, eux, pourtant souvent très « verts » et adeptes du vélo,
plébiscitent la voiture (58%).

Etude conduite par l’Ifop au cours de l’été 2013. Echantillon de
4025 personnes, représentatif des habitants âgés de 18 ans et plus de
chacun des pays suivants : France (1002 personnes), Allemagne (1001
personnes), Belgique (1006 personnes), Pays-Bas (1016 personnes). Dans
chaque pays, la représentativité des échantillons a été assurée par la
méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-profession-nelle) après
stratification par région (et catégorie d’agglomération pour la France).
Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne
(CAWI - Computer Assisted Web Interviewing). Dates de terrain : du 24
Juin au 3 Juillet 2013. Les cumuls ont été établis sur la base d’un
redressement attribuant à chacun des quatre échantillons redressés
son poids démographique réel dans l’échantillon global.

« Le voyage fait rêver, aussi bien les séniors curieux de découvertes que les jeunes professionnels avides
d’apprendre et d’échanger. Le regard, à cheval sur 4 pays, de Thalys nous a semblé intéressant à
proposer. Le train offre en effet un point de vue unique sur les modes de vie comme sur les pratiques
économiques. Les Européens ont beaucoup à partager ! » précise Franck Gervais, directeur général de Thalys
International.
Communiqué de presse Thalys. Page 6 sur 6
Score non négligeable et franchement encourageant, un tiers des Européens interrogés par Thalys
déclarent voyager régulièrement à l’étranger pour leur travail, au moins une fois par an. Mobiles, les
Européens ? Ce score élevé dissimule de fortes disparités selon les pays.

 Si 41% des Allemands traversent régulièrement les frontières pour le travail, ce n’est le cas que de 23%
e
des Français, au 4 rang de la mobilité internationale derrière les Belges et les Néerlandais, nettement
plus voyageurs.

 On constate d’autre part un écart de près de 20 points entre les hommes et les femmes, qui mérite d’être
souligné au vu de son importance. Si 42% des hommes actifs interrogés par Thalys déclarent voyager
régulièrement à l’étranger pour leur travail, ce n’est le cas que de 25% des femmes.


Ces Européens qui voyagent pour le travail, quelles sont leurs habitudes ? Là encore, on observe des
différences notables, à l’échelle de Thalys, entre les pays. Quizz : qui sont les champions de la Classe Affaire ?

 Les Allemands et les Néerlandais sont les champions de la Classe Affaire pour leurs déplacements en
avion, un quart d’entre eux la choisissant de préférence, loin devant les Français et les Belges.

 Si les Français ne sont qu’une petite minorité à s’offrir la
Classe Affaire pour leurs voyages professionnels en La première classe est surtout
avion (13%), ils restent en revanche nombreux à une affaire d’hommes
préférer la première classe pour les voyages en
train (33%) ! Cet attachement au meilleur du train révèle
sans doute le profond attachement des Français pour ce
mode de transport, fleuron de leur industrie.

 Quel que soit le pays en tous cas, la Classe Affaire
(avion) et la première classe (train) sont surtout une
affaire d’hommes. On observe un écart de 6 et 10 points
dans les pratiques (31% des hommes contre 25% des
femmes pour le train, 25% des hommes c15% des
femmes pour l’avion). Une revendication à ajouter à
celles qui concerne les écarts de salaire et les plafonds
de verre ? En tous cas, on aura du mal à arguer qu’il ne
s’agit que d’une question de goûts. D’ailleurs, l’étude
révèle que les préférences quant aux modes de
transport diffèrent selon les pays, mais pas selon les
sexes !


Parce que le train, par effet « loupe », offre un point de vue unique sur la société, Thalys s’est intéressé
aux pratiques des voyageurs à bord. Elles donnent un éclairage précieux sur nos modes de vie et notre culture.

 D’abord, le livre et la presse papier semblent avoir
encore quelques beaux jours devant eux ! Dans tous les
Les activités préférées des voyageurs
pays concernés par l’étude, la lecture de la presse est la
à bord des trains
pratique la plus citée (83%) ! Le plaisir d’un bon livre à

bord reste quant à lui partagé par 75% des Européens

interrogés.

 Le train est néanmoins le témoin d’un changement
majeur de société : désormais, plus d’un Européen sur
deux joue aux jeux électroniques ! 57% des personnes
interrogées par Thalys déclarent jouer à bord des trains,
qui sur son mobile, qui sur sa tablette, sa console ou
encore son ordinateur portable (affaire d’équipement et
de style !)… La possibilité de regarder un film partout
avec les nouveaux supports multimedia fait également
progresser le « cinéma mobile », mais cette pratique est
bien moins répandue que le jeu (un quart à un tiers des
personnes interrogées déclarent s’y adonner à bord des
trains).

Communiqué de presse Thalys. Page 6 sur 6
Partir, voyager… : voilà un projet merveilleux à faire à deux. Comment les Européens interrogés prennent-
ils cette décision ?

 Voilà un sujet qui semble harmonieux ! Les deux tiers
des Européens évoquent une initiative réellement
Les modes de transports choisis par les
conjointe, qu’il s’agisse de prendre la décision de partir
Européens (en %)
ou de choisir le mode de transport. Néanmoins, à la
marge, les femmes sont plus nombreuses à prendre
l’initiative (+4 points), et quand il s’agit du mode de
transport, c’est un peu plus Monsieur (+3 points) !


Justement, comment partir ? Là encore, on observe des
différences notables entre les pays – mais, cette fois, pas
entre les sexes.

 Les Français et les Allemands préfèrent de loin le train
à grande vitesse (à hauteur de 38 et 37%) sur tous les
autres modes de transport, qu’il s’agisse de l’avion, de
la voiture ou du car. C’est encore plus vrai chez ces
derniers pour les voyages professionnels, où l’écart se
creuse avec l’avion (42 contre 34%).

 Malgré leur sobriété écologique reconnue, à l’avant-
garde d’un grand nombre de pratiques, les Néerlandais
se caractérisent par leur plébiscite en faveur de la
voiture en g&

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text