17 pages
Français

Baromètre de l’activité économique des territoires fragiles

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
17 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

%DURPqWUH GH O·DFWLYLWp pFRQRPLTXH GHV WHUULWRLUHV IUDJLOHV National Novembre 2016 Introduction Le rapport France Stratégie « Dynamiques et inégalités territoriales » (juillet 2016) pointe une métropolisation deO·DFWLYLWpéconomique nationale avec des territoires, déjà considérés comme fragiles (QPV et ZRR), pour lesquels le décrochage économiqueV·DFFHQWXH: « Les ressorts de croissance font défaut dans beaucoup [.] de territoires ruraux » «/H GpYHORSSHPHQW GHV PpWURSROHV V·DFFRPSDJQH GH IRUWHV LQpJDOLWpV HQ OHXU VHLQ» Dynamiques économiques des territoires fragiles Les anticipations économiques des PME face àO·HPSORLdans les territoires fragiles Zones de revitalisation rurale Un taux de chômage plus élevé, mais comment se comportent les PME implantées dans les QPV? Métropoles Quartiers Politique de la Ville Un taux de chômage plus faible, mais comment se comportent les PME implantées dans les ZRR? Métropoles hors QPV Les Zones de Revitalisation Rurale (ZRR) Un taux de chômage faible dans les communes isolées, mais une population active réduite Un taux de chômage plus faible (7,5%) que sur le reste du territoire (10,1%) dans les communes isolées hors influence des pôles. 4,6 millionsG·KDELWDQWVdont 1,5 millionsG·KDELWDQWVde 15 à 64 ans soit un taux de population active de 32%.

Informations

Publié par
Publié le 28 novembre 2016
Nombre de lectures 299
Langue Français

Extrait

Baromètre de l’activité économique des territoires fragiles
National
Novembre 2016
Introduction
Le rapport France Stratégie « Dynamiques et inégalités territoriales » (juillet 2016) pointe une métropolisation del’activitééconomique nationale avec des territoires, déjà considérés comme fragiles (QPV et ZRR), pour lesquels le décrochage économiques’accentue:
« Les ressorts de croissance font défaut dans beaucoup [.] de territoires ruraux »
«Le développement des métropoles s’accompagne de fortes inégalités en leur sein»
Dynamiques économiques des territoires fragiles
Les anticipations économiques des PME face àl’emploidans les territoires fragiles
Zones de revitalisation rurale
Un taux de chômage plus élevé, mais comment se comportent les PME implantées dans les QPV?
Métropoles
Quartiers Politique de la Ville
Un taux de chômage plus faible, mais comment se comportent les PME implantées dans les ZRR?
Métropoles hors QPV
Les Zones de Revitalisation Rurale (ZRR)
Un taux de chômage faible dans les communes isolées, mais une population active réduite
Un taux de chômage plus faible (7,5%) que sur le reste du territoire (10,1%) dans les communes isolées hors influence des pôles.
4,6 millionsd’habitantsdont 1,5 millionsd’habitantsde 15 à 64 ans soit un taux de population active de 32%.
Un taux de chômage plus faible sur toutes les tranchesd’âgeet tous les niveaux de diplôme par rapport à la moyenne nationale, sauf les femmes ayant un diplôme du supérieur (7,1% contre 6,0%).
L’écartle plus important pour une classed’âgeest le taux de chômage chez les jeunes de 15 à 24 ans (19,6% contre 24,0%l’écartetl’écartle plus important se retrouve chez les jeunes hommes avec 19,5% de chômage contre 25,1%).
Une croissance des PME historiquement plus faible dans les ZRR. Malgré une reprise attendue en 2016 et 2017, des écarts de croissance persistants.
8 253 PME implantées dans les ZRR (base Altavalue)
74 747 PME implantées en Régions (hors IdF - base Altavalue)
98 204 PME implantées en France (base Altavalue)
en k€ CA médian % croissance vs. n-1
en k€ CA médian % croissance vs. n-1
en k€ CA médian % croissance vs. n-1
2013 4 386
2013 2 930
2013 2 980
2014 4 335 -1,2%
2014 2 955 0,9%
2014 3 012 1,1%
2015 4 403 1,6%
2015 3 052 3,3%
2015 3 116 3,4%
2016e 4 498 2,1%
2016e 3 143 3,0%
2016e 3 218 3,3%
2017e 4 675 3,9%
2017e 3 285 4,5%
2017e 3 364 4,5%
La croissance du CA médian des PME implantées dans les ZRR est plus faible historiquement que celle del’ensembledes bases comparables. Cette tendance devrait perdurer en 2016 et 2017, malgré la reprise attendue.
Une rentabilité des PME historiquement plus faible
8 253 PME implantées dans les ZRR (base Altavalue)
74 747 PME implantées en Régions (hors IdF - base Altavalue)
98 204 PME implantées en France (base Altavalue)
Marge Ebitda (médiane)
Marge Ebitda (médiane)
Marge Ebitda (médiane)
en k€
en k€
en k€
2013
4,5%
2013
5,1%
2013
5,2%
2014
4,6%
2014
5,1%
2014
5,2%
2015
4,7%
2015
5,2%
2015
5,3%
2016e
4,7%
2016e
5,3%
2016e
5,4%
2017e
4,8%
2017e
5,4%
2017e
5,4%
Les PME des ZRR ont une marge médianed’Ebitda plus faible que celles del’ensembledes bases comparables. Cette tendance devrait perdurer en 2016 et en 2017.
Une structure bilancielle des PME fragile
8 253 PME implantées dans les ZRR (base Altavalue)
74 747 PME implantées en Régions (hors IdF - base Altavalue)
98 204 PME implantées en France (base Altavalue)
en k€
Fonds propres/CA Dette nette/Fonds propres
2013 20,8% 8,7%
en k€2013 Fonds propres/CA 23,7% Dette nette/Fonds propres 2,4%
en k€ Fonds propres/CA Dette nette/Fonds propres
2013 24,1% -0,2%
2014 22,4% 4,0%
2014 25,4% 0,8%
2014 25,9% -1,2%
2015 24,1% 0,1%
2015 27,0% -2,2%
2015 27,6% -4,5%
2016e 25,9% -5,4%
2016e 29,3% -7,4%
2016e 29,7% -9,4%
2017e 26,9% -8,4%
2017e 30,1% -10,7%
2017e 31,2% -12,6%
Compte tenu de leur taille (CA), les PME dans les ZRR sont plus faiblement capitalisées que l’ensembledes bases comparables. De plus, si leur désendettement a été plus rapide, elles restent en moyenne plus endettées que les autres.
En synthèse
Dans les ZRR, les anticipations de croissance de CA des PME (2,1% en 2016 et 3,9% en 2017) sont meilleures que les 3 précédents exercices, mais toujours moins bonnes que les bases comparables (nationale hors IdF et France). Les anticipations de rentabilité et de capitalisation sont moins bonnes.
Les Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV)
Un niveau de chômage stratosphérique dans les quartiers, pour une population active nombreuse
5,4 millionsd’habitantsdont 3 millions de 15 à 64 ans dans les QPV soit un taux de population active de 55%.
Un taux de chômage plus important (26,4%) que sur le reste du territoire (10,1%).
Un taux de chômage plus important sur toutes les tranchesd’âgeet tous les niveaux de diplôme par rapport à la moyenne nationale, sans exception.
L’écartle plus important pour une classed’âgeest le taux de chômage chez les jeunes de 15 à 24 ans (43,5% contre 24% en moyenne nationalel’écart s’accentuesil’onprend en compte les jeunes de sexes masculin qui présentent un taux de chômage de 47,6% ).
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text