1 page
Français

Fatima Bhutto – Les lunes de Mir Ali

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
1 page
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Note de lecture

Informations

Publié par
Publié le 20 janvier 2018
Nombre de lectures 2
Langue Français

Extrait

Fatima BhuttoLes lunes de Mir Ali
Une note de lecture par Jean-François Ponge
Le Pakistan, un pays où fait rage la corruption, en proie au soulèvement des populations limitrophes de l’AfghaŶistaŶ, les faŵeuses "teƌƌes tƌiďales". Tel est le Đadƌe de Đeroman, écrit au vitriol, au travers des destins contrastés de trois frères issus de la bourgeoisie de Mir Ali, une ville frontalière du Nord Waziristan. SikaŶdaƌ est ŵĠdeĐiŶ à l’hôpital puďliĐ, AŵaŶ Eƌuŵ, l’aîŶĠ, est de retour de ses études aux États-Unis et Hayat, le plus jeune, milite pour la même cause que son père : la liberté. Le livƌe se ƌesseƌƌe au Đouƌs d’uŶe ŵatiŶĠe, ŵais les souveŶiƌs dĠfeƌleŶt, eŵďƌassaŶt les aŶŶĠes d’eŶfaŶĐe et dejeunesse des protagonistes,Ŷous doŶŶaŶt l’oĐĐasioŶ de ploŶgeƌ au Đœuƌ des événements qui ont agité cette ville en sécession et sous contrôle permanentde l’aƌŵĠe. Les personnages sont attachants, notamment la jeune et valeureuse Samarra, qui accompagne Hayat au cours de cette matinée. Malgré quelques maladressesd’ĠĐƌituƌe, qui obligent le lecteur à chercher constamment des repères dans le temps, on se laisse aisément porter par le souffle de ce récit qui Ŷous ploŶge daŶs uŶe aĐtualitĠ ďƌûlaŶte. MalheuƌeuseŵeŶt, le ŵessage dĠlivƌĠ paƌ l’auteuƌe est assez flou. Ses ĐoŶviĐtioŶs peƌsoŶŶelles l’aŵğŶeŶt à dĠŶoŶĐeƌ les dĠƌives d’uŶ pouvoiƌ ĐeŶtƌal Ƌui se laisse gagŶeƌ paƌ l’appât du gaiŶ et joue uŶ douďle-jeu daŶgeƌeux aveĐ l’OĐĐideŶt (peƌsoŶŶe Ŷ’a oublié les rétro-ĐoŵŵissioŶs Ƌui oŶt ĠtĠ à l’oƌigiŶe de l’atteŶtat sanglant de Karachi en 2002). Mais la façon dont elle présente les combattants talibans, qui ont pris la tête de la sécession, laisse dubitatif loƌsƋue l’oŶ ĐoŶŶaît leuƌ ĐƌuautĠ et le soƌt Ƌu’ils ƌĠseƌveŶt aux feŵŵes, au Ŷoŵ d’uŶe leĐtuƌe passablement obscurantiste des textes sacrés : elle les désigne plusieurs fois au cours du récit du nom de "justes" ou de "purs". Quelle justice ? Quelle pureté ? Celle dont on peut admirer le visage lumineux en troisième de couverture, que fera-t-elle lorsque les "étudiants" auront pris le pouvoir dans son pays ?
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text