14 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Corrige AGREGINT Composition de Physique 2005 AGREG PHYS

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
14 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

1 A. APPLICATIONS DES PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE A. I. Étude des systèmes fermés A.I.1. Principes et définitions A.I. 1.1. • Premier principe : Pour un système macroscopiquement au repos , il existe une fonction d’état extensive U appelée énergie interne relative au système (S) telle que lors d’une transformation de ce système , sa variation est égale à la somme du travail W et du transfert thermique Q échangés avec l’extérieur ∆( U) = W + Q U = E ( microscopique d’agitation ) + E ( potentielle microscopique ) C p Pour un système en mouvement par rapport à un référentiel, on peut utiliser la notion d’énergie totale : ∆ E = ∆ ( U + E (macroscopique) + E ) = W + Q c pext autre E = énergie potentielle d’interaction entre le système et l’extérieur ; W travail des forces extérieures ne dérivant pas d’une pext autre énergie potentielle , travail électrique , transfert de rayonnement A.I. 1.2. Deuxième principe de la thermodynamique A tout système thermodynamique est associé une fonction d’état notée S , appelée entropie : - l’entropie d’un système isolé croît jusqu’à l’établissement d’un état d’équilibre .Elle est alors maximale - l’entropie est une grandeur extensive Dans une transformation quelconque d’un système (S) couplé à une source de chaleur idéale de température T et une source de travail idéale , la variation d’entropie se met sous la forme e∆S = S Séchange + crée2 ...

Informations

Publié par
Nombre de lectures 1 379
Langue Français

Extrait

A. APPLICATIONSDES PRINCIPES DE LA
THERMODYNAMIQUE

A. I. Étude des systèmes fermés

1

A.I.1. Principes et définitions
A.I. 1.1.
x Premier principe :
Pour un système macroscopiquement au repos , il existe une fonction d’état extensiveU appelée énergie internerelative au
système (S) telle que lors d’une transformation de ce système , sa variation est égale à la somme du travail W et du transfert
thermique Q échangés avec l’extérieur
'U) = W + Q
U =EC( microscopique d’agitation ) + Ep( potentielle microscopique )

Pour un système en mouvement par rapport à un référentiel, on peut utiliser la notion d’énergie totale :
' E='E( U +c(macroscopique) + Epext ) = Wautre+ Q
Epext= énergie potentielle d’interaction entre le système et l’extérieur; Wautretravail des forces extérieures ne dérivant pas d’une
énergie potentielle, travail électrique, transfert de rayonnement


A.I. 1.2.Deuxième principe de la thermodynamique

A tout système thermodynamique est associé une fonction d’étatnotée S , appelée entropie :
- l’entropie d’un système isolé croît jusqu’à l’établissement d’un état d’équilibre .Elle est alors maximale
- l’entropieest une grandeur extensive

Dans une transformationquelconque d’un système (S) couplé à une source de chaleuridéale de
température Teet une source de travail idéale , la variation d’entropie se met sous la forme
'S =Séchange +Scrée
2
Gq
avecSéchange= .L’intégrale est calculée le long du chemin réellement suivi par le système au cours
³
T
1 e
de l’évolution
Scréede l’évolution :représente la création d’entropiedue au caractère irréversible
Scrée> 0 si transformation irréversible ;Scrée= 0si transformation réversible
Remarques ;
x Source de chaleur idéale
La variationd’entropie d’une source idéale de chaleur lors d’une transformation infinitésimale est donnée
par dS=GQe/Tecar on admet que les transferts d’énergie interne sont réversibles .
Un thermostat de très grande capacitécalorifique et dont la température reste constante peut être
considérée comme une sourceidéale :sa variation d’entropie est alors donnée par:'S= Qe/Te ,Qeest
l’énergie thermique reçue par le thermostat.
x Source de travail idéal
L’entropie d’une source de travail idéal reste constante au cours d’une transformation . Il n’y aaucune
dissipation d’énergie par frottement à l’intérieur du système .Son évolution est totalement irréversible .

Cette démarche permet de ne tenir compte que des causes d’irréversibilité internes au système (S) en
éliminant les causes d’irréversibilité externes .

x Dans le cas d'un chemin irréversiblepour calculerSéchange ,il faut modéliser l’échange ou alors
connaître commentse faitle transfert , par convection , conduction ( loi de Fourier ..)

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text