2 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Portrait famille Taupin elevage volailles et production de lait

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
2 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Portrait famille Taupin elevage volailles et production de lait

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 77
Langue Français

Extrait

Jean-Marie, Maryvonne et Sébastien Taupin à Tanville, élevage de volailles et
production de lait
Maryvonne et Jean-Marie, fille et fils d’agriculteurs, ornais de naissance, ce sont installés à Tanville
en 1979, sur une petite ferme traditionnelle de 36 ha avec 12 vaches laitières. Aujourd’hui,
l’exploitation compte 76 ha et un élevage de volailles réputé.
L’élevage de volailles : au départ, un atelier complémentaire
C’est en 1996 que, pour compléter la production laitière, Jean-Marie se tourne vers l’élevage de
volailles. Les clients semblant intéressés, il se lance alors dans ses débuts en vente directe, d’abord
en livraison à domicile en porte à porte, puis également auprès des comités d’entreprise. Deux ans
après, il rejoint une démarche de qualité en adhérant à Orne Terroirs. C’est aussi en 1998 qu’il
commence à abattre ses volailles à la ferme. Maryvonne s’occupe de la production laitière.
En 2000, le tempête emporte une partie des bâtiments d’élevage.
« C’était un mal pour un bien »
,
confie Jean-Marie.
« Nous en avons profité pour les remplacer par un premier tunnel mobile, plus
adaptés aux volailles. »
Par ailleurs, avec la maladie de la « vache folle » que subissent alors les élevages bovins, la
consommation de viande blanche progresse, permettant alors à Jean-Marie de développer ses
ventes de volailles de 30 %.
« Outre la vente aux particuliers – à la ferme, en livraison à domicile ou via les comités d’entreprise
(sur commande) - je livrais alors une boucherie et quelques restaurants. »
Un développement important, qui permet l’installation du fils…
En 2009, Jean-Marie est sollicité par la société TLC, mettant en rapport les producteurs et certaines
grandes surfaces. Les volailles de l’Etre Ragaine entrent ainsi dans les magasins d’Alençon et
Argentan, avec beaucoup de succès.
« C’est ainsi que, d’une activité complémentaire, notre
élevage de volailles est devenu notre activité principale. »
Mais la relation client-producteur étant
importante, Jean-Marie vient régulièrement animer le rayon
volaille. Il y répond aux questions des consommateurs, notamment sur la façon dont sont élevés ses
poulets, pintades, canards et canettes.
Avec le développement de son activité, Jean-Marie a certes dû étendre ses bâtiments d’élevage à
une surface totale de
400 m². Mais ses méthodes restent traditionnelles. Les six bâtiments sont des
structures légères mobiles, car la production ne serait pas suffisamment rentable avec de trop gros
investissements.
Le développement de cette activité permet l’installation de Sébastien (27 ans)
. « Mon fils va prendre
en main l’atelier laitier, me permettant de me consacrer davantage à la vente directe, très
gourmande en temps. »,
explique Jean-Marie.
Sébastien travaillait à extérieur depuis quelques années, mais il nous confie : «
C’est ma passion de
l’élevage bovin et de la production laitière, ainsi que l’envie d’être à mon compte, qui me pousse à
m’installer comme agriculteur
».
… mais un élevage aux méthodes traditionnelles…
La qualité des volailles de l’Etre Ragaine tient à plusieurs points :
- Le choix d’une
souche fermière
de poussins, qui sont d’abord abrités et chauffés pendant
4 semaines.
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text